Erinn Westbrooke (#186)

Salut les sériephiles,
Les lundis se suivent et se ressemblent, parce que je n’ai pas eu le temps de publier ça alors qu’il aurait fallu que je le fasse. Et j’ai eu beau me dépêcher, j’avais trop de copies à corriger et de préparatifs à faire pour sortir Cet article à temps. Tout va bien sur le blog, bref, deux épisodes vus (et zéro cette semaine ???), ça ne me laisse pas un choix de dingue :

 Erin Westbrook

La série : Riverdale
L’épisode concerné : S06E11 – 11/20

Pourquoi ?

Parce que je n’ai vu qu’une seule série cette semaine donc il fallait sélectionner l’actrice la moins pire de toutes ? Et parce qu’elle a enfin eu son épisode centré rien que sur elle et que ça m’a fait plaisir car j’aime cette actrice.

C’est un peu compliqué d’écrire un article pour en vanter les mérites par contre, parce qu’elle se contente souvent du minimum syndical, faute d’être mieux dirigée je pense. Le scénario de la série ne lui permet pas souvent de briller et de montrer ce qu’elle sait faire en tant qu’actrice. C’était toutefois un peu le cas dans cet épisode particulier qui voyait Tabitha voyager dans le temps, rien que ça. Quand je vous dis que le scénario ne l’aide pas, je n’exagère pas. Pour marquer les différents voyages temporels, et c’est là la réussite de l’épisode à mon avis, nous avons eu la possibilité de la voir enchaîner différents looks. Cela fait partie des bons points de l’épisode : il était à la fois original et marrant de voir Tabitha passer de 2020 aux années 40, et j’ai adoré sa coupe dans les années 90. L’actrice a géré ces différents looks, pas bien compliqué, et a réussi à faire passer les émotions de son personnage dans la lutte contre les discriminations raciales sévissant sur la ville depuis près d’un siècle. Efficace comme épisode.

Vue aussi dans :

Je suis content de pouvoir écrire un article sur Erin Westbrook, parce que je me suis rendu compte que si j’aimais Tabitha, c’est surtout parce que j’aimais l’actrice, qui est parfaite dans le rôle de la petite amie un peu badass avec de la répartie (mais jamais avec son mec malheureusement ??) autant que dans celui de la bitch du lycée. Et oui, avant d’être Tabitha, elle était une pom-Pom girl un peu bitchy dans Glee où elle interprétait une petite amie de Jake, craignant d’être enceinte de lui. Un rôle que j’avais beaucoup aimé, parce qu’elle était une sorte d’ersatz de Santana Lopez, en finalement bien plus doux. En-dehors de ça, l’actrice semble surtout avoir enchaîné des petits projets et des apparitions bien secondaires, même si elle a aussi été récurrente dans The Résident… Dommage, mais pas surprenant.

L’info en + :

Riverdale est renouvelée pour une septième saison par la CW, une information plutôt inquiétante quand on sait que tous les acteurs veulent se barrer et être libérés du poids de ce contrat et du scénario sans queue ni tête. Enfin, ça, c’est ce qu’ils disent, mais ils sont bien contents de rester pour toucher le salaire apparemment. C’était d’autant plus inquiétant que la saison 7 n’était pas annoncée au passage comme la dernière et que la CW avait l’habitude d’annoncer en amont les dernières saisons depuis un bon moment. Cependant, cette habitude n’est plus. Malheureusement, la CW a en effet décidé d’annuler certaines séries sans prévenir à l’avance. Si Legends of Tomorrow en fait les frais aujourd’hui, on peut espérer que Riverdale y passe l’année prochaine. Ce serait raisonnable de s’arrêter à sept saisons honnêtement…

Voir aussi : Les performances des semaines précédentes

Vus cette semaine #17

Ce RDV se contente de reprendre l’ensemble de mes avis sans spoiler sur les épisodes vus au cours de la semaine. C’est donc un simple copier-coller de ce qui se trouve déjà dans la colonne de droite et qui est mis à jour quotidiennement. Le titre de chaque épisode mène à la critique plus complète et avec spoilers. Les épisodes sont reclassés par ordre chronologique de diffusion, en J+1… 

Lundi

Riverdale – S06E10 – Folk Heroes – 08/20
J’avais un peu trop d’espoir en lançant cet épisode, mais finalement, la série est toujours aussi médiocre. Lors des épisodes précédents, je m’attendais à une intrigue naze donc je m’étais laisser embarquer par de la mauvaise SF… mais là, j’espérais retrouver cette même sensation et c’est juste un énorme non, beaucoup trop de choses n’allaient pas. Au moins, le compteur repart, c’est déjà ça.
Riverdale – S06E11 – Angels in America – 11/20
J’a-do-re. C’est complètement pété et ça n’a aucun sens, je n’ai pas arrêté de rire devant cet épisode qui enchaîne les énormités et nous révèle que l’intrigue de cette saison est encore plus paumée et perchée que d’habitude. Seulement, en parallèle de tout ce ridicule, la série joue avec des éléments que je peux aimer ailleurs – en le faisant mal, certes. Le message de paix que l’épisode souhaite faire penser m’empêche d’être trop sévère dans la critique, m’enfin quand même, tout ça n’a aucun sens ? Finalement, dans les saisons précédentes, les scénaristes n’avaient pas franchi toutes les limites et ils nous prouvent cette fois qu’ils ont la liberté de faire ce qu’ils veulent, pour le meilleur et pour le pire.
 

Et on y ajoute de bons moments en vacances… ou à corriger des copies.

> Vus en 2022