Après 42 minutes, ça tourne mal sur Twitch pour notre trio de joyeux lurons

Salut les sériephiles,

Avec ce titre, vous la sentez la douille, n’est-ce pas ? Après une journée interminable, je me suis retrouvé avec le Bingo Séries sur les bras, puis avec le podcast 42 minutes à préparer et plutôt que d’écrire mon article du jour, je me suis ensuite amusé à vadrouiller de lien en lien, de tweet en tweet et heureusement, pendant l’after du podcast, Morgane m’a rappelé que quand même, il fallait que je l’écrive. 

Bon, malheureusement, j’avais prévu un article interminable à écrire, alors c’est un peu mort puisqu’il est déjà 23h et que je suis encore en ligne. C’est tout de même bête de rater un article pour si peu. Me voilà donc parti pour un énorme changement de sujet – mais c’est ce qu’on aime avec ce blog, non ? De quoi vous parler alors ? Eh bien, je vais continuer de vous parler de Morgane et Geeleek, tant qu’à faire, puisqu’ils sont dans mes oreilles.

Figurez-vous que non contents d’avoir débattu de la nudité dans les séries ce soir, dans un 42 minutes qui en durait 60… (sans commentaire) et d’avoir participé au crossover avec Serial Causeur diffusé lundi, on a la bonne idée de se dire que demain, on va faire une petite soirée sur Twitch à partir de 21h. Oui, oui. C’est parce que « on adore se faire du mal » si j’en crois Morgane qui me parle d’autre chose en même temps.

D’ailleurs, on aime tellement ça qu’on est encore parti sur un grand sujet pour animer notre soirée : on va se regarder des épisodes d’Hollywood Girls, parce qu’il y en a un qui n’a jamais rien vu, une qui est fan et ne l’assume pas et moi, qui, comme d’habitude suis dans l’entre d’eux. Bref, ça va être une soirée qui va encore partir en vrille sévère, mais vous êtes habitués avec nous.

Enfin, vous pensez que vous êtes habitués après nos podcasts… seulement, vous n’êtes pas prêts du tout, parce que l’idée a germé il y a deux semaines lors d’un after qui était allé très loin avec des partages de vidéos Youtube toutes plus folles les unes que les autres. Comprendre « nazes ». On s’est rendu compte qu’on pouvait voir les vidéos Youtube en même temps, il fallait bien que ça aboutisse à une mauvaise idée comme ça.

Pour rappel, Hollywood Girls, c’est l’histoire de deux meilleures amies, Ayem et Caroline (jouées par… Ayem et Caroline) qui quittent tout en France pour aller vivre leur meilleure vie à Los Angeles, avec d’autres gens de la télé-réalités qui jouent des personnages avec le même prénom qu’eux et des répliques qu’ils… improvisent. Oui, oui, c’est une série sans autre scénario que « alors, dans cette scène, tu vas découvrir ta maison et tu vas l’adorer » ou « dans cette scène, tu vas rencontrer la belle-mère du demi-frère caché de ta cousine adoptée et tu vas la détester ». Culte. 

Bref, si j’en fais un article, c’est surtout dans l’espoir que vous ne nous laissiez pas seuls, venez faire un tour pour découvrir à quel point cette… euh… série était un moment de grande qualité humoristique – il y a parfois de la solitude quand ils oublient l’histoire ou qu’ils ne se comprennent pas ; il y a du surjeu, il y a des moments inoubliables. On devrait bien se marrer, surtout que j’ai eu une semaine interminable et que ma journée de demain va être épuisante. Je vais être dans un état impossible, c’est parfait. Je ne sais pas pourquoi je me fais ce genre de mal en permanence, mais bon, on en revient à la phrase de Morgane plus haut.

Allez, c’est tout pour ce soir. Vraiment, cet article ne sera pas l’article le plus inoubliable du mois. Cependant, il a le mérite d’exister et de faire 500 mots. Je n’allais quand même pas rater un article du jour pour si peu ! Sur ce, je vous laisse, Morgane commence à se parler toute seule là, il est temps de lui répondre peut-être. Allez, bonne fin de soirée 😉

Felicia Day déborde toujours d’idées, c’est parti pour WomenR

Salut les sériephiles,

Kollok 1991 Ep 6 by Hyper RPG | GIPHYJe suis un tout petit peu à court d’idée d’articles en cette fin de mois, mais c’est peut-être aussi parce qu’il faudrait que je prenne un peu plus de temps pour regarder des séries, pas vrai ? Par chance pour moi, je peux toujours compter sur l’actualité de Felicia Day pour trouver de quoi combler un article du jour en 500 mots… Et le mieux, c’est que non seulement ça comble, mais en plus c’est super intéressant parce qu’elle déborde toujours d’idées géniales, elle.

 

Voir aussi Felicitations : un podcast signé Felicia Day

Il faudrait que je me remette à écouter son podcast, mais en attendant, je préfère vous parler de son dernier projet en date, sur Twitch. On ne l’arrête plus et les changements de plateforme, c’est sa spécialité. Cela fait un moment qu’elle squatte Twitch de toute manière – et bien plus que je n’en avais l’impression, puisqu’en cherchant un peu, j’ai (re)découvert que ça faisait déjà six ans ! Dire que j’étais là lors de sa toute première semaine sur Twitch. Gloups.

Felicia day GIF - Find on GIFER

En tout cas, le confinement actuel est vraiment une bonne chose du point de vue de l’activité de Felicia Day et c’est particulièrement visible sur son compte Twitch. Elle n’arrête plus de se faire des parties de jeux vidéos en ligne, notamment avec ses compères de The Guild, et encore plus particulièrement avec Amy Okuda avec qui elle a sa propre série de vidéos. Le tout sans oublier qu’elle a aussi fait du tri dans ses projets passés…

Voir aussi : Southshore Inn, une websérie WoW sortie du passé par Felicia Day

Cela dit, le titre de cet article vous parle encore d’un autre projet qui a commencé hier – enfin à minuit pour nous en vrai – et qui continue de la faire évoluer dans un univers qu’elle adore : les jeux vidéos, certes, mais pas que. Comme elle le dit, elle oscille dans toute sa carrière entre Hollywood et les jeux, mais s’il y a bien un mot qui résume toute sa carrière, c’est la créativité. C’est un peu l’idée de son deuxième livre – bon dieu, il faut que je le continue – et c’est désormais celle de cette nouvelle émission qu’elle anime sur Twitch.

but she's always been very complementary of the squad | Tumblr

Cette émission en huit épisodes (seulement !) mettra en avant chaque semaine des femmes qui font carrière dans l’univers des jeux (et pas que vidéo) : joueuses professionnelles, artistes de comics books, créatrice de jeux de société… L’idée est de mettre en avant un maximum de diversité de manière à, peut-être, créer des vocations. Comme toujours, Felicia Day espère inspirer et être inspirée grâce à ce projet, en faisant découvrir un monde qu’on ne connaît pas forcément. Et elle ne veut pas créer des vocations que chez les femmes, même si l’idée est de bien faire comprendre que ce monde n’est pas que masculin.

Voir aussi : Ma rencontre avec Felicia Day (en 2014)

Il n’y a pas à dire, c’est typiquement le genre de projet qui peut être naze ou particulièrement fascinant. L’avantage, c’est que comme c’est mené par Felicia Day, je sais d’avance que ça va être particulièrement fascinant. Quand je vais me remettre à prendre le train, je pourrais donc rattraper tout ça : comme l’émission est menée par mon actrice préférée, je sais que ce ne sera pas une perte de temps. En plus, elle a toujours les meilleures questions et on sent la passion déborder dans chacune de ses interventions. Autrement dit, je ne peux que vous conseiller de suivre ça avec attention, parce que le sujet est à la fois original et passionnant. Il me paraît sacrément inédit dans la forme, tout de même, ça valait bien un article ! J’ajoute d’ailleurs qu’elle en profite aussi pour reverser quelques dons à des associations via sa chaîne, comme toujours. Parce que pourquoi pas quand on a une audience de plus de 15 000 personnes en 24h.

Et si le premier épisode vous tente, il est dispo sur sa chaîne, par là.
Peut-être même que je suis en train de le regarder déjà, parce que eh, ce n’est jamais qu’une heure après tout.