Bilan séries septembre 2020

Salut les sériephiles,

Après la journée de pur fun d’hier, la journée de toutes les galères aujourd’hui, et toujours pas un épisode au compteur : la clé USB qui meurt et quelques galères au travail – et d’ailleurs, en sortant du travail – et hop, toute votre soirée tombe à l’eau. Je suis éclaté et j’ai ma plus grosse journée demain, alors on va faire rapide ce soir. Bizarrement, je ne vais pas revenir tout de suite sur le résultat du Bingo Séries, histoire de prendre le temps de me remettre d’un résultat médiocre. À la place, je vous propose plutôt de faire le bilan de ce que j’ai pu regarder en septembre… C’est important aussi et il est temps de le faire ! Par contre, bon… 32 épisodes, ça fait mal.

Séries renouvelées

Strike (S04) A priori, le cinquième tome, Troubled Blood, sera bien adapté sur la BBC, malgré les controverses. Moi, je l’ai reçu cette semaine et j’ai failli me casser le poignet en tentant de le sortir de son carton, alors on verra. En attendant, la saison 4 de la série est toujours aussi géniale. Les scénaristes ont adapté et simplifié bien des choses, ce qui fait que j’ai eu quelques réserves sur le dernier épisode, mais dans l’ensemble, c’est toujours un plaisir à regarder. Le casting est tout simplement exceptionnel, jusque dans les seconds rôles. J’adore rien que pour ça. Note moyenne : 18/20

Séries terminées 

3% (S04)C’est déjà terminé ! Non, je rigole, il était temps quand même. On a bien aimé cette saison avec Laura, et maintenant, on va se mettre en quête de la prochaine série à regarder ensemble (dans deux ou trois semaines ?) parce que c’est cool de se faire des journées séries entre amis. On a vu toute la série ensemble, et on s’est bien marré au départ en suivant les affaires de Micheleeeeeee et toute la bande. La saison 4 est vraiment à la hauteur pour conclure tout ça. On retrouve grosso modo ce qui nous plaisait dans la série, alors tout va bien, et la conclusion est à peu près satisfaisante jusqu’à son avant-dernier épisode. J’ai mes doutes sur la toute fin, mais bon, c’est le problème quand on se lance dans ce genre de série : on ne sait pas comment ça finira. Au moins, on a eu la fin que les scénaristes souhaitaient ! Note moyenne : 17,5/20

Trinkets (S02)Là, en revanche, on a eu la fin que Netflix souhaitait, mais je suis hyper énervé par l’annulation de la série parce qu’elle avait franchement tout pour durer bien plus que les deux courtes saisons auxquelles on a eu droit. Je suis triste de me dire que je ne reverrais plus le trio de ces trois actrices : c’était hyper fun comme série, vraiment bien écrit et toujours sympathique. J’aurais aimé que ça puisse durer bien plus longtemps encore. La saison 2 est un peu en-dessous de la précédente dans mes souvenirs, mais j’ai beaucoup aimé malgré tout, et en moyenne elle s’en tire finalement avec un point de plus, comme quoi ! Note moyenne : 18/20

Bon. C’est tout pour septembre. Je sais, c’est un peu maigre… J’aimerais vous dire que je vais me rattraper en octobre, mais bon, vu mes deux dernières journées, le fait que je souhaite commencer des saisons ET le fait que j’ai encore espoir de pouvoir partir en vacances, ben… Advienne que pourra, 2020 n’est pas ma meilleure année série de toute manière, à quoi bon faire semblant ?

Les films vus en septembre (2/2)

Salut les sériephiles,

On se retrouve aujourd’hui pour un article du jour qui va revenir sur le reste des films vus au cours du mois de septembre. La première partie se trouve ici, pour rappel. Et pour la suite, c’est ci-dessous, classé semaine après semaine, comme d’habitude !

Résultat de recherche d'images pour "parasite movie"

Semaine 38 – Parasite

Je ne vais pas être très original dans mes propos sur ce film coréen : comme tout le monde, j’ai eu un énorme coup de cœur devant. Je suis pourtant allé le voir juste pour le principe, parce qu’il avait cartonné et parce que je n’avais pas eu l’occasion de le voir avant. Laura voulant le voir aussi, on s’est dit que ce serait bête d’attendre plus longtemps. Bien nous en a pris, j’aurais regretté de ne pas le voir sur le grand écran !

Ce film a été une claque : malgré les 2h de sous-titres à ne comprendre que les quelques mots que je connais en coréen, impossible de s’ennuyer ou d’être fatigué. En effet, le rythme du film est très bon, il y a juste peut-être eu une scène en trop, grosso modo, mais je vais l’incomber à ma fatigue du lundi soir plus qu’au film. Autrement, l’humour proposé fonctionne à fond, le drame aussi, la critique sociale évidente n’est pas dérangeante, vraiment ça fonctionne bien.

Les acteurs sont géniaux, la fin donne le sentiment que l’histoire est bien racontée dans son intégralité et même si certains passages sont prévisibles, le retournement de situation qui s’effectue à un moment m’a laissé sur les fesses, et à partir de là, je dirais que j’ai dégringolé un escalier à chaque fois tellement tout s’enchaînait bien sans que je ne le voie venir. Une petite merveille ce film, vraiment, il mérite tout le bien qu’on en a dit ailleurs !

Résultat de recherche d'images pour "zootopia"

Semaine 39 – Zootopia

Difficile d’enchaîner après un tel film, pas vrai ? Je me suis donc décidé à enfin rattraper mon retard du côté de Disney. J’ai encore quelques dessins animés du studio que je n’ai pas vus, et celui-ci en faisait partie. Pour être tout à fait honnête, j’ai bien aimé, mais il ne fera pas partie de mes incontournables non plus. Du coup, c’était sympathique, j’ai comme tout le monde explosé de rire à la scène du Paresseux – pas faute de le savoir car c’est ce qui m’avait donné envie de voir le film dans la bande-annonce – et… c’est tout ?

Je suis un peu déçu de la chanson par Shakira qui n’est pas à la hauteur de ce que la chanteuse sait faire et de ce qu’un studio comme Disney propose habituellement. Pour le reste, les métaphores animales fonctionnent bien. Difficile de ne pas penser à Detective Pikachu lors de la découverte de Zootopia (enfin, techniquement, c’est l’inverse), mais cette fois-ci, c’était en mieux, probablement parce que tout était en dessin.

Les gags fonctionnaient, j’ai passé un bon moment, mais je ne sais pas si je le reverrai un jour. Probablement pas, ça ne m’a pas donné envie plus que ça.

Résultat de recherche d'images pour "portrait de la jeune fille en feu"

Portrait de la jeune fille en feu

Je sais, ça y est, j’ai une carte UGC, j’enchaîne les films un peu perchés en salle. Après Jeanne et Parasite, me voilà donc devant ce film que voulait voir Poluss pour son anniversaire. Eh bien, si le film n’attire pas les masses, nous, on a effectivement beaucoup aimé le voir.

C’est l’histoire d’une jeune peintre qui est appelée à venir peindre une autre jeune femme qui refuse de poser pour que son portrait soit fait, parce que le portrait est son futur époux qu’elle n’a encore jamais rencontré, mais à qui on va la marier quand même. Vous l’aurez compris, nous ne sommes pas en 2019, mais plutôt un siècle avant, et le tout se passe sur une île où les deux femmes se retrouvent plus ou moins en huis-clos avec la mère de la modèle qui ne veut pas être modèle et la servante de maison.

C’est un film au casting très féminin, donc, et c’est un film français qui correspond à tout ce que sait faire de mieux le cinéma français. Les plans sont sublimes, les lumières travaillées, tout ça tout ça. Le scénario ? Il est très clairement littéraire, partant parfois dans un délire efficace, avec des références plus ou moins subtiles aux Métamorphoses d’Ovide ça et là.

Malgré une scène qui laisse tous ceux qui l’ont vu et à qui j’en ai parlé complètement perplexes, le film est donc une réussite, un petit moment de poésie et une ode à l’amour. Avant d’y aller, il faut quand même savoir qu’il vaut le coup d’être écouté – et c’est un peu dommage car on l’a vu dans un cinéma mal isolé des sirènes de police parisiennes – car il n’y a quasiment pas de musique dans le film. En fait, la bande-son a vraiment son rôle à jouer : le bruit des flammes, évidemment, mais aussi tous les bruits de la nature paraissent décuplés dans le silence musical. Et ça permet à la musique d’éclater comme il le faut les deux ou trois fois où on en entend.

Enfin, je dois avouer que j’ai trouvé que l’actrice principale avait de faux airs d’Emma Watson, et ça m’a bien aidé à rentrer dans l’ambiance particulière du film. Mon seul regret, finalement, c’est que la dernière réplique du film tombe si tôt, car j’aurais trouvé la dernière scène encore plus magistrale si la réplique était venue après. M’enfin, c’est vraiment pour chipoter que je vous dis ça !

Voilà, voilà, c’est tout pour le mois de septembre, on passe ensuite au mois d’octobre qui ne prend pas un bon chemin si je suis honnête avec vous. Cela fait trois semaines que je n’ai plus rien vu de mon poster des cent films à (re)voir, deux que je ne suis plus allé au cinéma et je n’ai pour l’instant vu qu’un film en octobre. Va falloir que je me bouge si je veux éviter de rater mon challenge « un film par semaine » en 2019.

Les films vus en septembre (1/2)

Salut les sériephiles,

Pour cette fin de semaine, je vous propose de continuer sur ma lancée des bilans du mois de septembre avec aujourd’hui un retour sur les films vus en septembre. Si vous avez suivi un peu ma vie post-déménagement, vous savez peut-être que je me suis pris une carte UGC illimité, histoire de pouvoir aller au cinéma plus souvent. Mon calcul est simple : il y a 23 films qui me tentent au moins un peu entre septembre 2019 et septembre 2020 et pour rentabiliser la carte, il faut voir deux films par mois. À l’heure où j’écris ces lignes, j’ai déjà rentabilisé septembre et octobre, alors bon, ce n’est pas de l’argent lancé par les fenêtres, youpi !

Et donc en septembre, j’ai vu…

Résultat de recherche d'images pour "the princess bride"

Semaine 35 – The Princess Bride

Je vous l’avais dit, j’ai vu ce film le dimanche premier septembre, alors je l’ai gardé pour cet article. Très franchement, c’est un film sur lequel j’avais plein de préjugés qui se sont avérés majoritairement faux. Ce film fut finalement une bonne surprise : on y suit la soirée d’un petit garçon malade à qui le grand-père raconte une histoire pour s’endormir. Du coup, j’ai trouvé marrant de reconnaître le gamin qui allait devenir présentateur de What Just Happened ? que j’ai regardé cet été ! En ce qui concerne le film, c’est un « vieux » film, c’est sûr, mais la qualité d’écriture est vraiment géniale, avec un petit côté méta qui n’était vraiment pas pour me déplaire. Je pense que je suis fichu de le revoir un jour, car c’était une histoire d’amour sympa, à la sauce conte et avec de l’humour. Et puis, le scénario est vraiment sympathique.

Résultat de recherche d'images pour "la vie scolaire"

Semaine 36 – La Vie Scolaire

Quand un prof va au ciné pour se changer les idées… J’ai déjà écrit une critique un peu plus complète que vous pouvez retrouver par ici !

Résultat de recherche d'images pour "jeanne"

Semaine 37 – Jeanne

Avec ma carte UGC, j’ai reçu un mail qui m’invitait à l’avant-première du film en présence de l’équipe du film. Bon, ils m’ont un peu piégé : moi, j’ai imaginé voir Luchini, mais finalement, ce ne fut pas le cas du tout. J’ai pu apercevoir l’adolescente qui joue Jeanne et le producteur du film, cependant. Et puis, j’ai eu toute ma soirée à être bercé par le texte vraiment très beau de Charles Peguy.

Ce n’est pas un film que je recommanderai à n’importe qui. Il s’agit de la suite de Jeanette et l’on y suit les événements menant au procès de Jeanne d’Arc. Le début du film était bien, mais j’y ai trouvé un peu trop de longueur, principalement parce que je n’ai pas adhéré plus que ça à l’univers musical, particulier et très « ça passe ou ça casse ». En revanche, j’ai adoré toute la partie avec le procès, parce que le texte était prenant.

Concrètement, c’est donc un film littéraire. On passe un bon moment de cinéma, mais pas un moment grand public. Il y a des partis pris qui valent le détour si vous aimez le cinéma, une jolie technique avec des décors magnifiques à contempler, mais, justement c’est le mot, c’est un film contemplatif, et ça ne plaît pas à tout le monde !

Résultat de recherche d'images pour "reservoir dogs"

Reservoir Dogs

J’ai voulu regarder ce film pour deux raisons : il est sur mon poster des films à voir et Laura a dit l’avoir vu sur son blog, alors voilà, ça m’a rendu curieux. Ben franchement, ce fut limite de la torture – la scène d’introduction m’a limite fait arrêter tout de suite parce que je n’accrochais pas du tout. Très franchement, j’ai déjà oublié une grande partie du film deux semaines plus tard. Il y a toutefois eu de bonnes scènes, une BO qui m’a remotivé en cours de film et des moments gores bien savoureux. De là à voir pourquoi il est sur la liste des films cultes à voir avant de mourir ? Mouais. Ce fut une déception, donc… Et puis la fin, tout ça pour ça ?

Voilà, voilà pour cette première partie ! La suite la semaine prochaine avec trois autres films, dont deux vus au cinéma. Je vous dis, je rentabilise ma carte !

Bilan séries du mois de septembre

Salut les sériephiles,

Le mois de septembre est passé à toute vitesse, mais puisque nous sommes en octobre, il faut bien se poser et prendre le temps de regarder les saisons qui se sont terminées en septembre… Enfin, plus exactement, celles que j’ai vraiment terminées en septembre, parce qu’il y en a que j’ai laissé se terminer sans les regarder pour le moment. Au moins, ça me permettra sûrement d’avoir des choses à écrire dans l’article sur le mois d’octobre et de m’éviter la galère que je rencontre aujourd’hui avec cet article qui a eu du mal à atteindre les 500 mots, parce que vous allez voir, il y a peu de séries dont je peux parler ici.

406

Séries terminées

Preacher (S04) – C’est la catastrophe cette année, toutes mes séries touchent à leur fin. Du coup, cette dernière saison apporte une belle conclusion à l’histoire, mais elle ne marquera pas tellement les esprits pour autant, je pense. Elle est à l’image de la série : c’est réussi, mais le rythme est inégal selon les épisodes. Au moins, je suis content de voir les scénaristes aller au bout de leurs délires, car ça m’aurait dérangé que ça finisse en queue de poisson ! Note moyenne : 17/20

105

Séries annulées

Grand Hotel (S01) – La nouvelle est tombée il y a quelques jours, la série d’été qui était un parfait guilty pleasure est annulée. Je suis dégoûté, car les pistes proposées en fin de saison pour une saison 2 étaient très intéressantes. En attendant, on nous laisse donc sur une saison 1 qui a au moins une intrigue complète. Il ne reste finalement que peu de grandes questions à la fin de ces quelques épisodes, mais ça n’empêchera pas que ça me manquera de ne plus retrouver ces personnages que je me voyais déjà suivre durant quatre ou cinq étés ! Note moyenne : 16,5/20

603

Séries renouvelées

Younger (S06) : La série a réussi à me surprendre avec cette sixième saison qui est l’une de leurs meilleures ! J’ai adoré les rebondissements et l’impression d’avoir l’équivalent de trois saisons en une seule tellement tout va vite. Bizarrement, ce rythme qui pourrait être dérangeant prend bien, avec seulement un épisode que j’aurai trouvé en-dessous de cette année. Très heureux de la savoir renouvelée pour une septième saison puisque la fin est un cliffhanger assez bien fichu lui aussi. Note moyenne : 17,5/20

Voilà, c’est un total de trois séries terminées en septembre, on est bien sur une mini-catastrophe comme je le disais en début d’article – catastrophe pour mes statistiques annuelles. Une chose est sûre, vous n’aurez pas un top 70 au mois de décembre, car je suis loin des 70 saisons en 2018/19. Pourtant, j’ai vu un sacré paquet d’épisodes en plus… mais ça, c’est à cause des rewatchs et des Plus belle la vie (deux ans en deux mois, je me suis bien amusé).

En même temps, quand je regarde les épisodes que j’ai à voir dans les jours et semaines à venir, je suis surtout sur des débuts de saison plutôt que sur des fins, alors octobre risque d’être un peu vide aussi en fin de saison. C’est normal, vous me direz, septembre/octobre, c’est le retour des séries, pas le moment de leur départ… N’en déplaise à AMC !