Ma première série d’été (11/16)

Salut les sériephiles,

Comme chaque samedi depuis deux mois (ou presque), je continue aujourd’hui la saga de cet été sur mes premières fois de sériephile. Avec la canicule qui s’est installée sur une bonne partie de la France ces derniers jours et pour les prochains jours, le sujet du jour tombe en plus à pic : je vous propose en effet de revenir sur ma première série d’été.

Les séries d’été, c’est une catégorie qui peut prêter à débat et, d’ailleurs, on a eu l’occasion de débattre sur la définition dans le douzième épisode de 42 minutes. Si ça vous intéresse, le débat est donc en ligne, mais pour moi, ça reste une série diffusée entre fin mai et début septembre, pour la période estivale, donc. Généralement, c’est aussi le genre de séries avec une ambiance chaude ou moite, pour l’été, ainsi que souvent une forte tendance à la présence d’un casting dénudé. Si je tiens tellement à cette définition, c’est bien parce que ma première série d’été m’a fortement fait une impression durable… Et je crois que vous le savez déjà, mais il s’agissait de…

True Blood, une parodie vampirique

True Blood

C’est fâcheux, d’ailleurs, parce que c’est une série dont je n’ai pas souvent l’occasion de parler ici et dont j’ai oublié bien des choses avec le temps, mais vraiment, c’était une série parfaitement calibrée pour l’été. Et oui, team Eric, au moins au début. On se trouvait dans le Sud des États-Unis, avec une chaleur moite qui transparaît et traverse l’écran, des créatures de la nuit à foison et du sexe à toutes les sauces. Y compris parfois à des sauces que je ne voulais pas goûter – il y a une tête à 360° qui me donne encore un arrière-goût de vomi rien qu’à y repenser.

true blood gifs4 Anna Paquin sookie stackhouse tbmine mil Sam ...
Un vrai travail sur les répliques, en plus.

True Blood a une saveur bien particulière dans mes souvenirs : je l’ai commencée avec une version non officielle de son pilot – certaines scènes étaient là, mais pas passées en post-production, en streaming, le jour même de sa diffusion sur HBO, et j’ai ensuite suivi toutes les saisons chaque été, en collant autant que possible à cette diffusion.

La série fonctionnait bien avec une écriture qui était toujours aussi réfléchie pour mener au mieux vers les situations drôles – merci les répliques – ou terrifiantes. Ouep, la série cherchait toujours à faire peur, même si elle n’y parvenait pas à chaque fois. Et quand elle ne voulait pas faire peur, son but était d’excitante, quitte à y mettre les gros moyens en multipliant les relations amoureuses possibles de l’héroïne. Je ne compte plus le nombre de fois où j’ai levé les yeux au ciel ou soupiré devant cette série, tellement ce qu’elle proposait était ridicule ou peu crédible.

Being Human US | Smells like Chick Spirit
Pourtant, je suis resté du début à la fin, précisément parce que c’est un cocktail qui fonctionne très bien pour l’été.

Outre le fait que ce soit ma première série d’été, c’est aussi je crois la toute première que j’ai suivie du début à la fin en direct des USA. À la base, j’étais là principalement parce qu’il y avait Anna Paquin à la tête du casting : j’étais tout simplement tombé amoureux de l’actrice dans son rôle de Malicia (particulièrement dans X-Men 2). Je n’étais pas été déçu du voyage, là, pour le coup. Bon le côté vampires m’intriguait aussi avec Buffy, forcément.

anna paquin gifs Page 2 | WiffleGif

Toujours est-il que c’est presque religieusement que je revenais chaque été devant mon ordi pour voir l’épisode de la semaine, regrettant parfois de le regarder en pleine journée à cause du soleil empêchant de voir ce qu’il se passait. Du côté du contenu, par contre, la série n’a pas toujours été gage de qualité. Ainsi, la première saison était sympa, la deuxième ça allait, mais ensuite, il y a pas mal de grands trous noirs dans ma mémoire. Je sais que j’ai dévoré la cinquième saison d’une traite à mon retour de vacances et que la fin de la série était super décevante.

true blood @ jason stackhouse jessica hamby Eric Northman sookie ...
Sorry not sorry !

En effet, la dernière saison enchaîne quand même les scènes choquantes pour le buzz et se termine par une pirouette scénaristique malvenue – en tout cas de mon point de vue. J’en garde toutefois le souvenir d’une série que j’aimais retrouver et qui me donnait l’impression d’être enfin en été. J’en cherche une nouvelle pour me donner cette impression depuis, surtout maintenant que je n’ai plus Preacher qui était pas mal dans le genre. Mais bon.

True Blood - Jason Stackhouse/Ryan Kwanten Appreciation #4 ...
Ben si, parfaitement, c’est exactement le résumé de ma relation à cette série. Je désespérais de son évolution à chaque fois, mais elle me manque à fond et j’aurais trop envie d’un reboot ou revival pour les retrouver.

Inspirée d’une saga de romans, la série avait ses bons moments, ses accents de dingue parfaitement incompréhensibles pour certains et ses situations sans cesse plus rocambolesques les unes que les autres. En revanche, je n’ai jamais réussi à aller au bout du premier roman. Autant avoir les pensées de tous les personnages à travers Sookie, c’était plus ou moins supportable, autant avoir le point de vue mièvre de Sookie sur tant de pages, mais au secours.

J’adore l’urban fantasy, je déteste ce genre de littérature avec les relations amoureuses nazes et le sexe pas du tout sexy. Enfin, en tout cas, à mes yeux, mais c’est une question de sensibilité après.

TRUE BLOOD : mort de Nelsan Ellis, l'acteur de LAFAYETTE
L’acteur était brillant dans ce rôle (que je n’aimas pas énormément par contre). Qu’il repose en paix 😦

Dans l’ensemble, je garde un souvenir chaud de la série et je ne regrette pas d’avoir suivi celle-ci jusqu’au bout. Si vous êtes passés à côté, cette canicule est la parfaite occasion de commencer la série, n’hésitez surtout pas !

True Blood! Our Favorite Season 5 Moments To Sink Our Fangs Into ...
Oui, mais non.

Reste le dernier argument incontournable qui explique pourquoi je suis resté si longtemps : il dure une minute trente, mais il justifie absolument tout… C’est le générique. Tellement entêtant, tellement parfait.

 Voilà, je me sens en été maintenant. C’est malin ! Et il faut que je me remette à des séries pour le #WESéries là, en plus, mais non, j’ai juste le pilot de la série en fond sonore pour l’écriture de cet article. C’est pas malin, ça, sérieusement. Je me demande juste si le cliffhanger de l’épisode me fera toujours autant d’effet après si longtemps – parce que oui, il y a des scènes vraiment marquantes dans cette série je trouve et je n’ai jamais fait de rewatch, alors je ne sais pas comment je vivrais tout ça en tant qu’adulte averti, et non en tant qu’ado.

Sam Merlotte Will Die Next on 'True Blood' Because the Odds Are ...
Non, je n’avais pas vraiment l’âge de la regarder au départ, je crois. Mais bon, tout le monde s’en fout, non ?

Les séries qui reprennent cet été… Ah, ben non.

Salut les sériephiles,

Le TFSA de cette semaine est un casse-tête sans nom parce que quand j’ai vu le titre, j’ai simplement murmuré pour moi-même : « Aucune ? ». En effet, Tequi nous demande de faire le tour des séries dont on attend la reprise avec impatience… Seulement avec les annulations de Grand Hotel, Preacher ou autre Unreal ces dernières années, je n’ai aucune série estivale qui revienne à l’écran.

Sad Grand Hotel GIF by ABC Network - Find & Share on GIPHY

Aucune ? Ce n’est pas tout à fait vrai. Netflix a annoncé que la saison 3 de The Rain allait débarquer en août, alors voilà, j’aurais ça… mais c’est tout. Et on ne peut pas dire que je l’attends particulièrement, en plus. Pour ne rien arranger pour les années suivantes, il s’agit là aussi d’une saison finale, d’une série qui vaut le plus détour en automne je trouve (même si je l’ai regardé pendant des orages du mois de juin, il y a un an).

Comment en suis-je arrivé là ? Je ne sais pas trop ! J’adore pourtant les séries d’été habituellement, mais depuis deux ans, toutes mes saisons touchent à leur fin sans que je ne parvienne à trouver de remplaçants dignes de ce nom. Il faut dire aussi que je passe encore à côté de certaines pépites (One Day at a Time ou The Bold Type par exemple) pour le moment.

The Bold Type" aura droit à une saison 2 et 3

Pour ne rien arranger, le coronavirus est passé par là, décalant la saison 3 de The Outpost à la rentrée sur la CW et la deuxième d’Euphoria à 2021. Je finirai bien par trouver mon bonheur un jour ou l’autre, mais ça commence à être inquiétant. Peut-être que je vieillis mal… Je passe de 26 séries/semaine il y a deux ans à 13 séries/semaines lors de la saison prochaine. Et le pire, c’est que je trouve encore le temps d’accumuler du retard dans celles-ci !

L’été a toujours été une période un peu plus propice aux rattrapages, c’est donc encore ce qui va m’attendre dans les semaines à venir, je pense. Mon plan de secours pour cet article était d’ailleurs évoquer les séries que j’avais envie de découvrir ou rattraper durant l’été… mais ça ne marche pas du tout, parce que ça, c’est le thème du TFSA de la semaine prochaine !

GIF sad no upset - animated GIF on GIFER - by Kelar
Quand j’ai vu ça au moment d’écrire l’article, j’ai donc logiquement ressemblé à ça.

Il ne me reste donc plus qu’à conclure ce court article sans vraiment vous proposer un top… Ce qui est d’autant plus triste que ça fait trois ans que j’ai rejoint le mouvement des TFSA – d’ailleurs, il faudra que je trouve le temps dans la semaine de faire l’article anniversaire comme l’an dernier parce que j’avais adoré l’écrire. M’enfin bon, on est sur une année de toutes les déceptions, me semble-t-il. Ou alors, c’est l’impression que j’ai uniquement parce que je n’ai toujours pas la date de retour de Younger qui m’aurait assuré de pouvoir bidouiller au moins un top 3, du genre :

  1. 13 Reasons Why (S04)
  2. The Rain (S04)
  3. Younger (S07)

On fait ce qu’on peut avec ce qu’on a, et j’espère que vous vous en contenterez vous aussi,

rasmus andersen | Tumblr

Bonne fin de week-end, pour ce qu’il en reste !

Sept clichés TV sur la musique dans les séries

Salut les sériephiles,

Chaque année, je réfléchis à un article pour marquer le coup de la fête de la musique et cette année ne dérogera pas à la règle, même si effectivement, je ne compte pas faire grand-chose de particulier pour la célébrer cette fois-ci avec le contexte sanitaire actuel. Même si on est dimanche, pas de performance de la semaine, donc, je la publierai seulement demain, et les stats arriveront mardi. Quant à la fête de la musique, c’était facile de trouver quoi faire cette année où j’ai entamé les « 7 clichés TV » de manière mensuelle, en plus de l’article d’hier sur mes premières chansons marquantes dans les séries.

Voir aussi : Les premières chansons marquantes (4/16)

  1. Il y a de la musique pour chaque scène et chaque histoire, comme dans Glee

Il y a 10 ans sortait... Glee - Conseils d'experts FnacOK, je choisis la facilité pour commencer cet article avec une série musicale qui nous a prouvé qu’il y avait des chansons pour exprimer tout et son contraire, mais aussi pour exprimer n’importe quoi parfois (Rachel qui crushe sur Will, ça m’a traumatisé). On peut toujours trouver une chanson qui collera à notre état d’esprit, et c’est peut-être le plus important à retenir quand il est question de musique dans les séries. Ce cliché est totalement VRAI, pour peu qu’on se donne la peine de chercher des chansons dans tous les moments !

  1. La musique débarque toujours au bon moment, comme dans Grey’s Anatomy

Grey's Anatomy musical episode: Looking back at the special event ...Je ne me voyais pas écrire cet article sans citer cette série qui, au cours de ses seize années de diffusion, a eu le temps de nous en faire entendre des chansons, des covers, des compositions originales et des acteurs de la série se mettant à pousser la chansonnette. Les premières saisons étaient même indissociables de leurs musiques, au point de les réentendre ensuite parce qu’ils savent à quel point elles font partie de l’ADN de la série. Dans tous les cas, les premières notes de musique retentissent toujours pile au moment où il le faut pour nous faire pressentir la crise de larmes ou le moment de grande joie à venir. Malheureusement, c’est un cliché plutôt FAUX dans la vie où personne ne gère une bande-son qui retentirait dans nos meilleurs et pires moments.

Voir aussi : Une seule chanson parmi les séries ?

  1. Tout le monde peut devenir un grand chanteur, comme dans Riverdale

Archie: Music or Football? | Riverdale AminoVous avez remarqué comme dans un nombre incalculable de séries, il y a des épisodes musicaux révélant de véritables talents vocaux de la part des acteurs ? Des contre-exemples existent, c’est certain, mais j’ai une certaine fascination pour tous ces acteurs américains qui parviennent à chanter aussi juste qu’ils sont beaux. Que la vie est simple quand on a l’argent pour avoir des coachs et du temps à consacrer à tous les domaines artistiques ! Et comme on ne dispose pas tous de ça et que j’ai une voix de casserole, j’ai décidé que ce serait un cliché FAUX.

  1. La musique n’adoucit pas toujours les mœurs, comme dans Preacher

What to Expect in 'Preacher' Season 2 Based on the Comics | FandomOn connaît tous l’expression, mais il y a plein, PLEIN, de séries où la musique sert surtout à couvrir les bruits de combats et les problèmes rencontrés par les personnages. La série citée en exemple ici est une évidence, avec des chorégraphies de combat sublimes sur des musiques très chouettes. D’ailleurs, ça y est, elle me manque rien que pour ça… il faudrait presque une saison 5 ! Et je suis autrement navré de vous dire que c’est un cliché VRAI, pour avoir assisté en plein concert du 14 juillet devant la Tour Eiffel à des mouvements de foule et des débuts de baston… Si seulement la musique pouvait vraiment avoir des vertus apaisantes, il y aurait bien moins de débordements !

  1. La musique est une solution à bien des problèmes, comme dans Zoey’s Extraordinary Playlist

Jane Levy (#87) | Just One More EpisodeJe ne peux tout de même pas faire un article sur la musique dans les séries sans traiter de mon coup de cœur pour Zoey, dont j’écoute encore à l’écriture de cet article une des chansons. Ce point se fait un peu l’écho du premier, mais pas tout à fait : non seulement, il y a une chanson pour toutes les situations, mais en plus, elle peut parfois nous aider à apporter des solutions à nos problèmes. Et ça, ce n’est pas rien. Dans le deuil, dans les ruptures, dans les moments difficiles (hum, dans les déménagements), la musique remet tout de même du baume au cœur et nous aide à surmonter les épreuves. Dance it out, comme dirait l’autre. VRAI.

  1. Les personnages sont tous fans de l’artiste qui peut se pointer faire sa promo dans la série ce jour-là, comme dans Charmed

Charmed (With images)Quand c’est les Cranberries, je comprends, mais dans certains épisodes, on a droit à des quasi-inconnus débarquant au P3 pour faire la promo de leurs chansons. Pourtant, vous pouvez être certains à coup sûr qu’il y aura au moins une Halliwell – généralement Phoebe, parce qu’elle a vécu à New-York (en quoi c’est un gage de qualité musicale, on ne saura jamais) – qui sera fan. Cela est donc censé créer l’évènement, et ça se voit dans plein de séries où il est questions de concert de « mon groupe préféré dont j’ai jamais parlé et que je ne citerai plus jamais dans les saisons suivantes ». Et ça me fera toujours rire ! S’il est vrai qu’assister au concert d’un artiste dont tout le monde est fan est génial et nous fait tous chanter en chœur, je crois bien que ce cliché est FAUX.

Voir aussi : The Cranberries dans les séries

  1. Tout le monde adore le karaoké, comme dans Supergirl
I put the Kara in Karaoke” | SuperGirl Amino Amino
I put the Kara in Karaoké.

Il y a plein de séries qui s’essaient au karaoké au moins pour une scène, et à chaque fois, je suis bluffé de voir que tout le monde adore ça. Même ceux qui n’aiment pas ça s’éclatent finalement dans leur performance derrière le micro – coucou Jeff Winger ! – et c’est toujours super sympathique à voir, parce que les personnages paraissent passer une superbe soirée. Ben, de mon côté, j’ai voulu organiser des soirées karaokés et ça n’a pas toujours été un succès du tout, généralement, il y a grand max quatre personnes qui viennent et si elles se connaissent pas un peu, c’est la galère avant d’en arriver à ça :

This Week In The Arrowverse: 04/16/2018 – 04/22/2018: “Great ...
L’épisode 3×14 pour ceux qui se demandent

Enfin cela dit, avec Riverdale et Supergirl dans cet article, je me rends compte que la musique a surtout une place prépondérante dans les séries de la CW, et le karaoké aussi (coucou le reboot de Charmed). Serait-ce un truc d’ados ? Non, certainement pas… mais c’est vrai aussi que j’écoutais plus de musique quand je l’étais ! Quoiqu’il en soi… Bonne fête de la musique à tous !

Samantha Sloyan (#89)

Salut les sériephiles,

Comme chaque dimanche, on se retrouve pour la performance de la semaine et à vrai dire, celle-ci débarque de manière décalée parce que je vais vous parler d’un épisode qui a été diffusé en 2019 mais que je n’ai vu que cette année, il y a deux jours. En plus, pour une fois, la performance choisie est totalement inattendue : je m’attendais à parler de The 100, pas d’une guest-star… Et pourtant !

Jeannine Locke | Scandal Wiki | Fandom

La performance de la semaine :
Samantha Sloyan

La série concernée : The Rookie
L’épisode : S02E04 – Warriors and Guardians – 17/20


Pourquoi ? Alors beaucoup ont dû voir l’épisode sans même reconnaître l’actrice ou sans remarquer en quoi sa performance était sacrément réussie, mais moi, j’ai eu un doute grâce à ses yeux, et uniquement ses yeux. J’ai tellement l’habitude de la voir pleurer que je l’ai reconnue, mais c’est bien le seul élément qui le permettait.

Dans cet épisode de la série, Samantha Sloyan interprète le personnage d’Alice, une SDF embêtée par des jeunes d’un quartier huppé qui ne voient pas d’un bon œil son arrivée. Si elle est totalement accessoire et secondaire dans l’épisode, Samantha Sloyan se débrouille pour tirer une partie de l’épisode à elle, en livrant une excellente performance. Ce qui me fait le plus dire ça n’est pas tellement dû à son jeu en revanche, c’est grâce à son maquillage et son costume. Ils sont allés loin de ce côté-là, avec même le faux dentier et les coups de soleil. Vraiment, Alice fait de la peine à voir quand on la découvre.

Samantha in 'The Rookie' S02E04 pt.2 - YouTube
Vraiment, beaucoup, beaucoup de peine.

Là où elle m’a fait encore plus de peine, c’est que j’ai l’habitude de voir l’actrice dans des rôles totalement différents habituellement (voir ci-dessous), alors j’étais tout perturbé. Quant à son jeu d’actrice, il est toujours au point dans cet épisode. Elle a tout de même des miettes de scénario à interpréter et elle sublime en morceau de pain, l’air de rien. Ainsi, son personnage est en fait coupable d’un accident qui a laissé une jeune étudiante paralysée…

On assiste à la réaction du personnage d’Alice alors qu’elle est enfin libérée du poids de la culpabilité cachée pendant des années, alors même que cette culpabilité l’étouffait et lui avait ruiné sa vie, au point de la faire devenir SDF. Un joli rôle, interprété avec beaucoup de brio… Ou en tout cas suffisamment pour que je la remarque et qu’elle me touche.


Vue aussi dans : penny blake | TumblrL’actrice a commencé sa carrière par de petits rôles, mais c’est surtout avec Scandal qu’elle a percé avec le rôle de Jeanine (cf. première photo de l’article). Oh, elle est dispensable et beaucoup ont dû l’oublier dans son rôle de consultante de la Maison Blanche, mais ça lui a permis de se faire remarquer assez pour ensuite être transférée dans une autre série de Shonda Rhimes.

On la retrouve donc en tant que l’inoubliable – vraiment, non ? – Perfect Penny. Elle est en effet la chirurgienne responsable de la mort de Derek, qui se débrouille ensuite pour sortir avec Callie et disparaître avec elle pour New-York alors que tout le monde espérait encore que Sara Ramirez resterait dans la série ; et alors que Sara Ramirez a une dernière scène complètement naze dans la série. Bon, ben bye bye.

Ensuite, je l’ai retrouvée en tant que flic raciste dans l’éphémère Here & Now, et c’est là que je me suis rendu compte que je la reconnaissais dans tous ses rôles, quand bien même ils sont différents les uns des autres. L’an dernier, c’était alors dans Haunting of Hill House qu’elle jouait le rôle de la femme d’un des personnages principaux… et qu’elle m’irritait à nouveau.

En fait, elle passe sa carrière à jouer des personnages irritants… et c’est ce qui en fait ma performance de la semaine : cette fois-ci, elle a réussi à me toucher dans The Rookie, plutôt qu’à m’énerver. C’est une forme de progrès.


samantha sloyan | Tumblr

L’info en + Samantha Sloyan jouera prochainement dans une série appelée Midnight Mass, qui devrait être à nouveau dans l’ambiance film d’horreur et ça m’intéresse plutôt pas mal a priori, avec une île isolée et des habitants vivant des événements miraculeux à l’arrivée d’un mystérieux jeune prêtre. Un bon mix entre LOST et Preacher, avec peut-être un soupçon d’Evil ? J’ai envie d’y croire… mais ce n’est pas pour tout de suite : la série est en pré-production et le confinement ne l’aide pas à se développer. Décidément, ce coronavirus est partout !

samantha sloyan | Tumblr

La série, par les créateurs de Haunting of Hill House, sera diffusée sur Netflix et a un casting plutôt remarquable qui devrait la faire sortir du lot. Je ne dis pas pour ça Samantha Sloyan, mais plutôt pour Kate Siegal et d’autres anciens de la saison 1, de même que Michael Trucco (How I met your mother) ou Kristin Lehman (aperçue dans Altered Carbon)… Que du beau monde, donc, la carrière de Samantha Sloyan semble bien partie.

D’ailleurs, c’est marrant, parce que ce n’était pas le cas quand elle a joué dans le mauvais film Hush, aux côtés de… Michael Trucco, justement. Le monde d’Hollywood est tout petit !

Hush
Dans ce film, elle jouait la voisine de l’héroïne !

Voir aussi : Les performances des semaines précédentes