Ce que c’est qu’un spin-off

Salut les sériephiles !

Un peu plus d’une semaine que je n’arrête pas de parler de spin-off avec le TFSA de vendredi dernier sur les spin-off dont on rêve, puis le débarquement de Station 19 sur le blog. Il est donc largement temps que je prenne le temps de me poser et d’en faire un vrai article explicatif comme j’ai l’habitude de faire pour tout un tas de termes plus ou moins techniques. Ce n’est pas spécialement une surprise, je pense alors sans plus de blabla introductif, lançons-nous dans le feu de l’action !

Image result for station 19
Avouez que c’était un joli jeu de mots introductif !

Qu’est-ce que c’est qu’un spin-off ? Comme son nom ne nous le dit pas forcément si on ne parle pas anglais, le spin-off consiste à développer de manière indépendante une partie d’un univers fictif. On le retrouve surtout dans les séries, en toute logique : il s’agit alors de développer la série, souvent en se concentrant sur un personnage qui vole de ses propres ailes, ou sur un bout de la mythologie de la série qui a le potentiel de proposer une nouvelle histoire.

Le spin-off peut être une suite d’une série à succès (c’est le cas de la très ratée Joey), s’amuser au contraire à explorer son passé (Young Sheldon) ou tout simplement se dérouler en même temps, pour la compléter en offrant un nouveau point de vue ou en élargissant l’univers avec un nouvel angle de vue (les puristes parlant même de sidequel, mais bon, ce n’est pas le terme le plus populaire du monde).

Related image

Et très souvent quand c’est le cas, le spin-off a la bonne idée de proposer des crossovers plus ou moins régulièrement ; dans le cas des séries, c’est souvent une fois par an. Le but ? Faire encore plus de profits avec des soirées spéciales attirant les fans, bien évidemment !

Bien sûr, ce n’est pas une pratique limitée à la télévision, ça se retrouve dans les comics (beaucoup), les bandes dessinées (un peu), les animés (parfois), les jeux vidéo (souvent), les films (de temps en temps) et la littérature (régulièrement). Oh et la radio aussi, parce que cette liste n’était pas assez longue.

Image result for private practice crossover
La rédaction de cet article m’a rappelé que ces deux-là s’étaient rencontrées 😥

Quelle origine ? Et bien, justement, la radio (à croire que c’était fait exprès pour la transition dis donc !). C’est en tout cas ce qu’affirment les anglophones avec l’exemple d’une série radiophonique dont un personnage est devenu le héros de sa propre série en 1941… Ce à quoi les français répondront que La Comédie Humaine et Les Rougon-Macquart l’avaient fait bien avant, merci Balzac et Zola. Et c’est là que n’importe quel 6e un peu attentif dans la salle lève la main pour remarquer que, dis-donc, l’Odyssée, c’est un peu un spin-off de l’Iliade quand même. Bien vu.

Image result for buffy mythtaken

C’est quoi ce nom ? « to spin », c’est l’idée de faire tourner, pivoter, assez rapidement (genre le jeu de la bouteille est appelé « spin the bottle » par exemple) et « off » c’est une préposition qui permet d’exprimer l’idée d’extérieur en général. Du coup, « spin-off », c’est quelque chose qui tourne en dehors. Si on ajoute que « to spin » peut parfois être synonyme de « raconter », on comprend que c’est donc une histoire racontée en-dehors de son cadre d’origine, qui tourne en-dehors de celui-ci, etc. Sinon, comme on est français, on pourrait très bien se contenter du terme « série dérivée » (en plus, ça me rappelle la dérive d’Ulysse maintenant).

Image result for stargate crossover

Et aujourd’hui ? Le spin-off ne s’est jamais aussi bien porté que ces dernières années avec le développement de véritables franchises depuis que les CSI sont passés par là. On a donc une triple franchise NCIS, on a les séries Chicago, on a tout l’Arrowverse (ou presque : Supergirl s’y est greffée après et n’est pas un spin-off !), on a (Fear) The Walking Dead, on a The Punisher spin-off de Daredevil, on a Grey’s qui s’y remet après Private Practice… et il est temps que je m’y mette également. Enfin, techniquement, dans une moindre mesure, Stargate Origins n’était pas autre chose qu’un énième spin-off de Stargate SG-1. Bref, Hollywood n’hésite pas à développer des projets à partir de n’importe quelle série à succès, histoire de récupérer encore plus de succès. C’est rare, mais ça arrive : NCIS est elle-même un spin-off de JAG, ce que tout le monde a tendance à oublier.

Image result for ncis jag crossover

35 commentaires sur « Ce que c’est qu’un spin-off »

  1. En effet, il était temps que tu te mettes à l’écrire cet article. J’ai cru que tu serais encore en retard 😉 .

    JAG c’est tellement vieux que c’est vrai qu’on oublierait presque son existence par rapport à NCIS ou alors c’est peut-être parce qu’elle est moins connue en France.

    J'aime

    1. Eh il est paru à 9h27, c’était en avance, sans compter le changement d’heure !

      JAG est moins connue partout dans le monde, et il y est peu fait référence dans ncis, ça n’aide pas !

      J'aime

      1. Ce n’est pas un exploit vu que tu peux programmer l’heure de publication !

        Après 14 saisons, c’est normal de ne plus vraiment faire de références même si ça serait sympa pour les fans. La première saison aurait peut-être dû en faire un peu plus.

        J'aime

      2. Oui, mais pour la programmer en avance, il faut déjà que l’article soit rédigé sans retard 😛

        Ah oui, c’est sûr qu’aujourd’hui des références à JAG n’auraient plus aucun sens ! Cela dit, c’est intéressant de constater à quel point l’industrie a évolué : NCIS est un spin off, mais jamais personne n’a songé à faire de gros crossovers comme aujourd’hui sur les séries procédurales de cette époque !

        J'aime

      3. Tu peux rédiger ton article une heure ou un jour à l’avance. Ne te jette pas fleurs sans réel fondement. Tu donnes l’impression d’être en manque de reconnaissance. Tu veux en parler ? 😉

        Ou alors au contraire, ça permettrait de rappeler les origines de la série. Après tout, l’univers de JAG est toujours supposé exister même si la série n’est plus diffusée.
        Il n’y avait pas autant de concurrence et probablement moins besoin de créer un buzz pour assurer de bonnes audiences lorsque certaines baissent. Il y a tant de nouveaux facteurs à prendre en compte que les besoins changent et la manière des producteurs aussi.

        J'aime

      4. Je les rédige un jour avant effectivement (parfois deux), ça n’empêche qu’il faut tenir le rythme quand même ehe Ca ira, merci !

        C’est pas faux !

        J'aime

      5. Un rythme que tu t’es imposé mais qui est agréable à lire tout de même.

        Ce n’est pas faux puisque c’est moi qui te le dis.

        J'aime

      6. Ah tu vois, je fais les choses bien 🎉 cela dit je m’étais imposé ça sur le mois d’août. Le principe était de faire 500 mots sur des sujets qui m’inspirent quand ça m’inspirent, pas forcément de faire tous les jours… Mais maintenant j’ai envie de voir combien de temps ça peut tenir 😂😂

        J'aime

      7. Tu vois, tu continues à te jeter des fleurs. Ne dis pas que tu ne cherches pas de la reconnaissance 😉 .

        Je pense que tu garderas le rythme jusqu’à ce que tu aies trop de retard et que tu n’arrives plus à tout concilier et que tu finisses par en avoir marre. Ce qui te forcera à faire des concessions parmi tes priorités et que ça ne sera pas un article quotidien sur tes 500 mots ou alors tu ne feras plus autant de critiques d’épisodes.

        J'aime

      8. Pour l’instant, j’ai mis la priorité sur les 500 mots à chaque fois, mais je ne suis pas à l’abri de changer d’avis 🙂

        J'aime

      9. Comme tu changes souvent (tout le temps ?) d’avis, ça ne serait pas surprenant de ta part 😉 .

        J'aime

      10. Comment ça « n’importe quoi » ? C’est la vérité ! Ne fais pas ton bougon.
        Les imbéciles certes mais ceux aussi qui détiennent la vérité 😉 .

        J'aime

      11. Cela dépend bien évidement du sens d’observation de la vérité et de la vérité en elle-même. Par exemple quelques vérités qui ne changeront jamais, c’est que la Terre est une planète, l’Homme a besoin d’oxygène pour respirer, 1+1=2 ou 3 si on compte la force de synergie et que j’ai toujours raison. Alors que certaines « vérités » ne sont que des mensonges que l’Homme refuse d’admettre.
        Ah les cours de philo, ça me manque ! Mais c’est vrai qu’on est parti loin dans la conversation alors qu’au départ, on parlait de ton égo.

        J'aime

      12. La Terre est une planète, jusqu’à ce qu’elle soit autre chose ou ne soit plus, on n’en sait rien. On a besoin d’oxygène jusqu’à ce qu’on fasse une percée technologique incroyable et qu’on découvre qu’en fait l’oxygène est ce qui nous tue à petit feu ! 1+1=2 ou 3, ou 1 parce qu’il n’y a qu’une équation… et tu aurais donc toujours tort ? :’)
        Le simple fait qu’on parle autant prouve que je ne suis pas si égocentrique : cela fait un moment qu’on parle d’autre chose que moi, et ce n’était pas un problème !

        J'aime

      13. Si elle n’existe plus, elle n’est plus la Terre. Si elle se transforme, sera-t-elle toujours la Terre ? Pas sûr.
        Si tu n’as plus besoin d’oxygène pour respirer alors de quoi auras-tu besoin ? De plus, on finira tous par mourir un jour, c’est pour cette raison qu’on existe. Donc que notre mort soit causé par l’oxygène ou autre chose, est-ce vraiment grave ? Là encore, je ne pense pas.
        J’ai tort lorsque je fais confiance à un autre être humain.
        Je n’ai pas dit que tu étais égocentrique et qu’on ne parlait que de toi mais que c’était le début de la conversation. C’est différent 😉 .

        Aimé par 1 personne

      14. Si elle n’existe plus, elle aura été quand même, donc elle restera la Terre dans son passé ; et idem en cas de transformation 😛
        Va savoir, peut-être que sans oxygène on pourrait vivre éternellement !

        Et quant à l’égocentrisme, le reste de la conversation prouve que je ne le suis pas, et donc que le postulat de départ était faux. Hop, hop, hop !

        Aimé par 1 personne

      15. « Si elle n’existe plus, elle aura été quand même, donc elle restera la Terre dans son passé ; et idem en cas de transformation 😛 » Tu confirmes bien ce que j’ai dit plus belle la Terre est une planète et le restera.

        Vivre éternellement ? Mais pourquoi tant de cruauté ? ? ?

        L’égo n’est pas uniquement de l’égocentrisme. C’est aussi le fait d’aimer ce flatter ou d’être flatté mais pas de n’être que le centre d’intérêt. L’égocentrisme est un élément de l’égo mais pas sa totalité. Donc tu peux quand même avoir de l’égo.

        J'aime

      16. On tourne un peu en rond. Si elle se transforme en autre chose qu’une planète, sera-t-elle vraiment toujours la Terre ? Ne sera-t-elle pas que des morceaux séparés et donc sans unité ? Morceaux qu’il faudra nommer séparément et donc ne plus être la Terre ?

        Tout le monde n’a pas forcément d’égo. Certaines personnes n’ont aucune estime de soi.

        J'aime

      17. On tourne en rond, mais tu sais quoi ? La Terre aussi ! 😂

        Même sans estime de toi, tu as toujours un ego, rien qu’avec l’instinct de survie. Bon après sans lui, on entre dans des cas plus complexes de perte de l’ego malheureusement.

        J'aime

      18. Tourner en rond, cette conversation ? Vraiment, tu crois ? Mais noooooon !:p

        Dans ce cas, je suis mal barré car je n’ai absolument pas l’instinct de survie. Pourquoi « malheureusement », tu penses que c’est une mauvaise chose de ne pas se sentir supérieur à un autre être ?

        J'aime

      19. L’instinct de survie, ce n’est pas se sentir supérieur à un autre être ; juste vouloir survivre quoiqu’il arrive. C’est quelque chose d’inné, et quand tu ne l’as pas, c’est généralement du à une maladie ou de forts moches événements, alors hop câlin virtuel comme dirait l’autre !

        J'aime

      20. Pour le « se sentir supérieur », je faisais référence à l’égo pas à l’instinct de survie.
        Maintenant, tu soulèves une question intéressante à savoir « survivre quoiqu’il arrive ». À quoi cela sert-il puisque quoiqu’il arrive, tu finiras par mourir. Après tout c’est le but de l’existence humaine naître pour mourir et non pour vivre car sinon on serait immortel. Donc pourquoi vouloir reculer un moment qui finira par arriver ? Ne faut-il pas mieux être réaliste que de se bercer d’illusions ?

        Sinon pourquoi crois-tu que j’ai besoin d’un câlin virtuel (et d’ailleurs c’est qui l’autre ?) ? Je n’ai jamais dit que je n’allais pas bien.

        J'aime

      21. Si tu pars dans cette pente-là, tu te retrouves vite face au suicide et non merci ! Pourquoi se battre pour vivre ? Parce que vivre, c’est cool : c’est en vivant qu’on peut avoir des fou rires !

        J'aime

      22. Premièrement, je ne parle pas de suicide. Pourquoi une telle pensée négative ? Maintenant nier une telle partie de la vie pour quelque chose d’aussi éphémère (et parfois factice) n’est pas une bonne chose non plus. Je faisais plutôt référence au fait de vivre au jour le jour s’en se forcer à avoir un lendemain meilleur si on n’apprécie pas le présent. Sans même considérer le fait que ce n’est pas parce que ton corps meurt que ton âme meurt aussi. Tu pourrais donc toujours avoir des fou rires.

        Deuxièmement, tu n’as pas répondu à mes questions à la fin de mon précédent commentaire, donc je te les repose sans que tu puisses les éluder. Pourquoi crois-tu que j’ai besoin d’un câlin virtuel et d’ailleurs c’est qui l’autre ? Qui te dit que j’en veux un ? Et puis je ne veux pas d’ennui dans ton couple alors pas de câlin !

        J'aime

      23. Pas d’instinct de survie et pas d’estime de soi, c’est aller droit au suicide/à se laisser mourir, c’est tout. Et le rire, c’est une réaction physique. L’âme ne rit pas, le corps oui. L’âme, elle s’amuse, je dis pas, mais je ne l’ai jamais entendue rire !

        Ben pour le câlin virtuel, c’était lié à cette estime de soi manquante et tout un tas de pensées qui paraissaient bien négatives, c’est tout. Et face à la négativité, les câlins peuvent être une chouette arme. Le jour où je serai en couple, ce sera donc si possible avec quelqu’un qui n’activera pas sa jalousie face à un simple câlin de rien du tout.

        J'aime

      24. Mais pourquoi être aussi dramatique ? Ce n’est pas obligatoire. Il faut juste apprécier le moment présent sans se soucier du lendemain.
        Si pour toi le rire est physique, le bonheur et la joie le sont-ils aussi ou c’est plus émotionnel ? Tu ne l’as jamais entendu rire mais comment l’écoutes-tu ?

        Mais je n’ai pas besoin de câlin virtuel. Je vais bien. Sheldon ne serait pas d’accord avec toi, les câlins ne sont pas idéals et pas forcément souhaités non plus. En tout cas, désolé d’avoir mal interprété tes propos lorsque tu as écris que tu ne vivais plus seul dans un article précédent. Néanmoins tu as raison de vouloir éviter de prendre quelqu’un de jaloux, c’est nuisible.
        Sinon, c’est qui l’autre qui a déclaré une telle niaiserie à la base ?

        J'aime

      25. Le bonheur et la joie, c’est plus émotionnel alors que le rire, c’est une action des muscles, c’est tout. Pourquoi être si dramatique ? Pour faire parler les bavards !

        M’en fous, j’aime pas Sheldon 😇 Ah c’est donc pour ça 😂 non, non, je suis de retour chez mes parents pour finir ses études après quelques années à 40 min de là aussi pour mes études !

        Une simple expression pas si populaire apparemment 😂

        J'aime

      26. Si ce n’est qu’une action des muscles alors pourquoi lui accorder tant d’importance ?
        Tu n’aimes pas Sheldon ? Hérésie !
        Expression populaire mais assez absurde. Car il faut bien un premier « autre » sans cela ce n’est qu’un prétexte pour ne pas assumer ce qu’on pense/dit/veut.

        Si tu me trouves trop bavard, alors je me tais. Au revoir.

        J'aime

      27. Parce que c’est important de prendre soin de son corps aussi, il n’y a pas que l’âme dans la vie.

        Je déteste TBBT, ce n’est pas juste Sheldon mon problème ehe

        Rien à voir avec assumer ou non : c’est quelque chose qu’on entend et que je répète en précisant que c’est entendu d’ailleurs. C’est parfaitement assumé !

        Et sinon, c’est bien, c’est pas trop extrême comme réaction ça 😂

        J'aime

    1. Oooh de rien ! J’aime bien aussi les écrire, parce que je finis toujours par faire quelques recherches pour trouver l’anecdote supplémentaire qui fait que moi aussi j’apprends quelque chose ehe 😇

      Aimé par 1 personne

  2. En voilà un article intéressant ! J’allais dire pour une fois… Mais ça serait mauvaise langue :p
    Sérieusement… C’est parfois bien chouette les spin-off 😀
    Et vive JAG que j’aime trop ❤ ❤ ❤

    Aimé par 1 personne

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.