La fin d’Arrow n’enterre pas l’Arrowverse

Salut les sériephiles,

Grosse journée pour le monde des séries que celle d’aujourd’hui : les fans d’Arrow disent adieu à la série après huit saisons et 170 épisodes. Quand une série de cette envergure s’arrête, c’est toujours un événement, qu’on en soit fan ou pas… mais comme il s’agit là d’une série symbole de toute une époque et d’un univers complet, c’est encore plus un événement, et ça méritait un article sur le blog, je pense.

Résultat de recherche d'images pour "arrow pilot"

Un symbole de toute une époque ? Oui, pas moins ! À son lancement en 2012, la chaîne américaine CW commençait à s’essouffler. L’image sulfureuse qu’elle s’était créée avec Gossip Girl ne menait plus à grand-chose du côté des audiences et il lui fallait se réinventer. En donnant son feu vert au justicier vert, la chaîne ne s’attendait sûrement pas à se lancer dans une aventure d’une envergure pareille. Je me souviens encore de l’annonce de la série et de ma déception de voir qu’ils castaient Stephen Amell plutôt que de reprendre Justin Hartley qui avait interprété le rôle d’Oliver Queen dans Smallville de 2006 à 2011…

Résultat de recherche d'images pour "arrow pilot"
Show off !

Bien leur en a pris, puisque l’acteur fait désormais partie du casting de This is us et qu’Amell faisait un très bon Oliver lui aussi. Non, je n’aime pas le personnage et oui, j’ai arrêté mon rattrapage de la série en pleine saison 3 (pour l’instant ?), mais ça ne m’empêche pas de reconnaître le talent de l’acteur (et surtout sa plastique mise en avant à chaque scène d’entraînement ; il doit être d’une patience extraordinaire pour accepter ça et pour se maintenir à une telle forme physique). Et par conséquent, ça me fait quand même un petit quelque chose de savoir que la série s’arrête.

En huit ans, elle aura quand même été à l’origine de la création de tout un univers s’étendant sur pas moins de cinq séries (sans compter Constantine, Vixen ou même Black Lightning rejoignant finalement l’univers lors du dernier crossover) et voyant des personnages évoluer d’une série à l’autre. Ce que Marvel a fait sur grand écran, DC a réussi à le gérer à merveille sur le petit écran ; et quoiqu’on en dise, cet univers télévisuel est une vraie référence. Le seul problème, de taille, est que la digestion de tous ces épisodes est compliquée puisque tout le monde s’accorde à dire que la qualité décline depuis au moins deux ans dans toutes les séries et qu’Arrow aurait pu s’arrêter bien avant…

Résultat de recherche d'images pour "arrow pilot"

Bref, la fin de la série est une bonne nouvelle : les scénaristes comme la production ont donc compris qu’il était temps de mettre fin à un chapitre et ont trouvé une porte de sortie pour le faire. Du côté du scénario, je suis resté aveugle à tout ce qu’il se passe pour le cas peu probable où je me remettrais à regarder la série, mais du côté de l’univers étendu, une chose est sûre : la fin d’Arrow ne marque pas la fin de l’Arrowverse. Les autres séries sont déjà renouvelées par la CW et de nouvelles séries estampillées DC et Arrowverse continueront probablement de voir le jour.

C’est bien pour cela qu’il est important de noter cette date d’une pierre blanche : Arrow s’en va mais laisse derrière elle l’héritage le plus riche et le plus conséquent laissé par n’importe quelle autre série télévisée américaine… Même JAG qui avait laissé NCIS ne peut rivaliser : oui, il y a dix-sept saisons de celle-ci et deux autres séries dérivées, mais ça ne vaut pas la complexité, les crossovers et la résilience des fans de l’Arrowverse qui continue de lui être fidèle alors même que les intrigues sont loin d’être brillantes ces derniers temps…

Résultat de recherche d'images pour "arrow felicity"

Le catalogue de DC Universe

Salut les sériephiles,

Image result for justice league

Ce titre vous intrigue ? C’est normal, car quand on pense DCverse, deux idées viennent en tête : les films de la Justice League ou l’ensemble de l’Arrowverse. Il n’est pourtant pas question de ces deux univers dans cet article, mais d’un tout nouveau – à moins que les films ne soient finalement pris en compte, comme vous le verrez.

Si Marvel a depuis longtemps lancé la mode de créer un univers de films (avec X-Men d’abord, puis avec le succès phénoménal du MCU et toutes les séries qui en découlent), la maison DC s’est toujours montrée plus frileuse à suivre ce chemin, débarquant avec grosso modo dix ans de retard lorsqu’elle s’est mise à monter ses propres franchises à long terme à la manière Marvel.

Image result for arrowverse
La dépassant largement niveau coolitude avec l’Arrowverse, plus complet et long que ne le sont les Defenders

En toute logique, cela ne devrait donc pas être étonnant qu’elle se lance dans le service de streaming et qu’elle tente de se positionner dans cet univers impitoyable avant Marvel. Oui, impitoyable, on sait tous ce qu’il en est : Disney va lancer son propre service de streaming en 2019, qui a clairement pour ambition de couler Netflix. Les franchises Marvel en feront probablement partie, même si les séries Marvel/Netflix restent pour l’instant un mystère – où iront-elles et comment est-ce que ça se passera sachant que Netflix est en plein divorce avec Disney ?

Avant que Disney ne lance son propre service, il y aura néanmoins DC qui aura proposé le sien, et avec pas moins de cinq séries inédites déjà annoncées et/ou en production pour… 2018. Il devient alors temps d’en parler, car ça ne tardera plus à débarquer. Cette énième plateforme streaming qui finira par couler les plus grandes pour tous nous renvoyer vers l’illégalité s’appellera DC Universe.

Image result for dc universe

C’est recherché. Un peu trop long à mon goût. Elle proposera du contenu original et surtout des séries, et normalement dès 2018 aux USA – mais on ne sait pas encore quel est le plan pour l’international.

Petit tour d’horizon des projets en cours :

  • Celui qui a le plus fait parler de lui pour l’instant est Titans. Comme son nom l’indique pour les plus fans de DC, il s’agira de suivre l’équipe des Teen Titans, que l’on connaît plus ou moins bien en France selon son heure de réveil le dimanche il y a 10 ans : France 3 diffusait le dessin animé tous les dimanches (dans F3X, l’émission qui compilait les dessins-animés de super-héros et qui étaient beaucoup trop bien). Cette fois, le dessin animé devient séries avec de vrais acteurs pour incarner Robin, Raven, Starfire, Hawk, Dove et Beast Boy. Le dessin animé avait fini par me saouler, et avec toutes les séries de super-héros, je ne suis pas sûr de suivre cette série qui se concentre donc sur de futurs super-héros alors qu’ils ne sont encore qu’adolescents et en plein entraînement.

Image result for teen titans

  • En revanche, il est annoncé un projet de dessin-animé sur Harley Quinn qui m’intéresse déjà beaucoup plu. C’est bien l’un des rares personnages Batman que j’ai toujours aimé, et même si je n’ai pas (encore ?) vu Suicide Squad, je sais que le personnage est assez populaire pour proposer une série qui fonctionne. Mieux encore, il s’agirait d’un format court, adulte et comique, dans lequel on trouverait aussi Poison Ivy. C’est comme si c’était fait pour me plaire ! Les rumeurs disent que DC Universe serait en négociation avec Margot Robbie pour qu’elle reprenne le rôle-titre, et si ça se fait, ce sera franchement explosif.
Image result for harley quinn
Bref, on n’a pas fini de voir des cosplays Harley Quinn
  • Young Justice sera ranimée pour une troisième saison, toujours en dessin animé, mais comme je n’ai pas vu les deux premières, c’est un faux événement pour moi.
  • Une série sur la Créature du marais, The Swamp Thing est en préparation également, et c’est intrigant. A priori, cette série verserait dans l’horreur. Ah, des comics et de l’horreur ? Marvel tentera aussi le coup en 2019 avec le film New Mutants, mais les deux tentatives devraient être assez différentes. N’empêche que ça m’intrigue, et que les séries d’horreur, je n’en ai pas encore assez.

Related image

  • Enfin, la dernière série est sûrement celle qui m’intriguait le plus, mais c’est aussi la seule qui est repoussée à 2019 à cause de mystérieux problèmes de production. Intitulée Metropolis, elle proposera de suivre Loïs Lane et Lex Luthor avant leur rencontre avec Superman. Tous deux mèneront l’enquête sur des événements paranormaux dans la ville qui finira par accueillir le super-héros en culotte rouge. Oui, c’est un énième préquel à Superman, mais je trouve l’idée de départ assez intrigante.

Dans tous les cas, je crois qu’il faut que je me réconcilie avec DC, parce qu’on n’a pas fini d’en entendre parler. Il reste à voir si DC Universe osera ramener dans son catalogue toutes les productions DC pour devenir un acteur majeur des plateformes de streaming. Le seul problème, c’est qu’à force de proposer tant d’abonnements, le budget des fans ne peut pas suivre. La solution-miracle qu’était Netflix est en passe de devenir obsolète, et c’est bien dommage !

Image result for smallville metropolis