Films vus en 2021 #11 : Breaking Fast (2020) 🏳️‍🌈

Salut les cinéphiles,

Mon ordinateur fait complètement des siennes et j’ai bien eu peur de ne pouvoir sortir cet article dans les temps. D’ailleurs, il ne l’est pas tout à fait, parce que dans l’idée, j’aurais aimé le sortir cet après-midi. Espérons que ça ne me fasse pas le coup la semaine prochaine pour la réouverture des cinémas (même si je ne pense pas y aller dès le 19).

Breaking Fast - Film (2021) - SensCritique
« Who’s got you ? »

En tout cas, en cette soirée de l’aïd, j’ai voulu parler d’un film qui l’évoque lui aussi, même si pas du tout de la manière habituelle : il s’agit en effet d’un film LGBT, Breaking Fast. Et c’est un vrai coup de cœur.

Le film nous raconte le ramadan de Mo, un gay musulman pratiquant vivant à West Hollywood (connu pour son ouverture d’esprit et sa tolérance). Franchement, le synopsis m’a rendu curieux, parce que c’est un personnage qu’on ne voit pas souvent tout de même.

C’est largement suffisant pour rendre le film hyper intéressant à mes yeux, parce que j’aime ce genre de personnages complexes… Et ça fonctionne notamment parce qu’il vit la plus simple des histoires : une romance. Malgré la simplicité de la romance à laquelle on assiste, Mo nous donne une vraie leçon sur la tolérance et sur les fondements de l’Islam, sans pour autant que le film ne ferme les yeux sur certaines réalités difficiles.

J’adore précisément ce point-là du film : les scénaristes ne sont pas timides sur le sujet de fond de leur film et ils savent très bien comment aborder les questions religieuses en rapport avec l’acceptation de soi. La galerie de personnages du film est hyper attachante – le meilleur ami de Mo est génial (Cary de Good Trouble), tout simplement – et évolue tout au long du film. Des personnages bien écrits, ça fait toujours la différence. J’ai eu le sentiment que je pourrais parfaitement les croiser dans ma vie, eux, et que les problèmes qu’ils rencontraient étaient des problématiques à la fois singulières et très communes. Bref, ça donne l’impression de pouvoir avancer nous-mêmes dans nos réflexions sur des sujets qui nous touchent plus ou moins.

Breaking Fast
Attention, c’est un film qui donne faim ! Il porte bien son titre pour le coup…

Je ne veux pas spoiler le film, parce qu’il vaut vraiment le détour. Une fois de plus, son principal défaut est… de ne pas être une série. Je me suis retrouvé hyper investi dans chacun des personnages et j’ai passé un vrai bon moment devant ce film, parce qu’il parvient à être drôle et touchant à la fois. J’aurais bien eu envie de retrouver ces personnages chaque semaine, surtout qu’il y a énormément à raconter sur ce sujet que j’ai rarement vu abordé – religion et homosexualité, c’est compliqué.

Et comme c’est bien traité, ça donne vraiment envie d’en voir plus, surtout que le script est truffé de répliques hyper pertinentes. Tant pis, je vais me contenter de le revoir, tout simplement. Du côté du casting, c’est impeccable aussi, avec une tendance au recyclage d’acteurs de séries qui n’est pas pour me déplaire. A première vue, le seul que je connaissais d’avance est Michael Cassidy (vu tout récemment dans Resident Alien – je n’aimais pas du tout son rôle par contre – ou The Rookie, et avant ça dans Newport Beach par contre).

https://tetu.com/wp-content/uploads/2020/12/breakingfast.jpg

Après, l’acteur principal, Haaz Sleiman, est dans deux séries que j’ai envie de regarder (Nikita et Covert affairs, pas Jack Ryan, hein), un autre a participé à toutes les saisons de Flash (Captain David Singh) et un des personnages féminins qui m’a fait le plus rire avait évidement un rôle dans Unreal (Shia, que j’adorais). C’est un signe, ce film est fait pour les sériephiles, je ne pouvais pas ne pas en parler sur le blog !

Breaking Fast

Je pense que peu de gens l’ont vu, alors je ne vais certainement pas en dire plus ici… Je vous conseille de le regarder, vraiment, et on pourra en parler avec plaisir dans les commentaires. Vraiment, c’est un film qui vaut le détour, parce qu’il fait passer de beaux messages et a des personnages aussi attachants que réalistes.

Un peu de douceur pour casser une dernière fois le jeune du ramadan, donc, en comprenant aussi ce que c’est exactement que le ramadan. Malheureusement, le film a été descendu sur tous les sites proposant aux gens de le noter, parce que ça n’a pas plu à une partie de la communauté musulmane de voir la représentation d’un musulman homosexuel. Ils existent pourtant… Alors ne vous fiez pas à la note, regardez et passez un bon moment 🙂

Breaking fast film review

Résultats Bingo Séries 31

Salut les sériephiles,

Il y a deux jours, je sortais une nouvelle grille du Bingo Séries, que vous pouvez retrouver par ici. Qui dit nouvelle grille, dit clôture de l’ancienne, inévitablement. Et même si je ne suis une fois de plus pas arrivé au sacro-saint 20/20 (contrairement à quatre participants), il est temps pour moi de vous révéler mes différents résultats de ce mois de jeu.

Cocooning automnal (3/4)

Comme le mois dernier, j’ai clairement manqué d’attention. Je ne suis plus autant à fond sur les grilles, il faut vraiment que je me reprenne, parce que ce n’est tout de même pas bien sérieux pour un créateur de jeu. Bon, j’ai quand même marqué quelques points, notamment le plaid dans The Good Place (merci Poluss de m’avoir fait capter que je l’avais vu), les pantoufles dans This is us et l’écharpe retirée dans… je n’ai pas noté sur mon carnet. How to get away with murder, il me semble. Je n’ai pas trouvé de thé – ou j’ai oublié de chercher (enfin, j’ai eu un gros doute sur un épisode, mais pas possible de confirmer si c’était un thé ou un café)…

Costumes (4/4)

Là, par contre, c’était sans souci, j’en ai eu pas mal… Je tiens à noter les costards pour femmes, très à la mode dans les séries cette année apparemment (The Good Place, HTGAWM). Côté super-héros, j’ai vu un épisode de Supergirl (et c’était bien assez), alors que pour les déguisements, il a fallu que je ruse un peu. En effet, pour le déguisement non porté, c’est avec les masques de peau de The Walking Dead que je m’en tire, alors que pour la soirée déguisée, je me suis tout simplement noté… la Purge, qui voit plein de gens déguisés dans les rues ! Ouep, c’est une soirée déguisée ce jour férié, après tout !

Image associée

Cet objet que… (4/4)

L’objet que je voudrais, c’est amusant, c’est dans Jack Ryan que je l’ai eu. Non, je ne suis pas fan de la série, mais j’ai trouvé le marketing Amazon sympa : ils ont proposé de participer à un jeu où il fallait regarder la série pour trouver des objets également sur le site, afin de les gagner. Bref, j’ai choisi un vidéoprojecteur, ou un panneau exit pour la déco de mon appartement. En revanche, j’ai eu plus de mal à me décider sur l’objet que je ne voulais pas, mais finalement, je pense que le masque de peau, toujours dans The Walking Dead est ce qui m’a le plus dégoûté ces derniers temps. Non merci ! En objet que j’ai déjà, le tout dernier cliffhanger de HTGAWM voit Asher exhibait une cravate qui ressemble très fortement à une cravate Serdaigle. Dans le doute, je le valide aussi avec un iPad aperçu ce mois-ci… parce que oui, j’en ai un prêté en ce moment. Enfin, pour l’objet qui pourrait servir à un costume d’Halloween sympathique, j’ai pensé aux fioles utilisées par Mel dans Charmed. Parfaites pour un déguisement de sorcier, non ? Je n’en ai pas et ça me manque parfois dans mes envies de déguisement !

Peur (4/4)

J’exagère un tout petit peu sur le score, mais pas tellement. Les paralysies du sommeil d’Evil m’ont terrifié, surtout dans le pilot, vu avant le Bingo cependant. Il y en a eu dans les épisodes suivants, alors ça compte. Je ne pense pas que ce soit forcément ma plus grande peur (j’avais pensé à « brûler vif », à la base), mais en même temps, quand j’en fais, je suis plus terrifié que je ne le suis jamais en-dehors de cette situation… alors bon. Pour le reste, j’ai eu les cris dans l’épisode de reprise de Charmed, j’ai sursauté devant une pauvre araignée dans The Walking Dead (si, si) et il y a eu pas mal de tremblements dans la saison 10 de cette même série.

Actions (3/4)

J’ai mangé plein de bonbons devant la saison 2 de 3%, visionnée avec Laura. J’ai aussi vu beaucoup d’épisodes de séries d’horreur ce mois-ci, mais j’ai envie de valider avec Dark Stories dont je n’ai pas encore parlée dans cet article (enfin, si, c’est dans l’excellentissime premier épisode que j’ai eu un doute sur la présence du thé). Je n’ai en revanche pas eu le moindre d’épisode d’Halloween inédit ce mois-ci, car j’étais trop en retard partout. Cela ne m’a pas empêché de me faire une petite déco dont vous avez eu un aperçu si vous me suiviez sur insta (en story, ou sur la publication ci-dessus).

//www.instagram.com/embed.js

Ah, et pour le rituel du point bonus ? C’est un peu compliqué… voir 3% avec Laura, utiliser une lumière rouge à chaque épisode de séries d’horreur, commencer mes mercredis avec This is us (fail ces dernières semaines)… J’ai eu plusieurs choses, mais je ne suis pas sûr moi-même que ça compte véritablement. On va donc dire que je reste à 18/20 ce mois-ci, surtout que c’est moins frustrant que 19 ! Quitte à rater, autant rater vraiment !

Les trailers séries du Super Bowl

Salut les sériephiles !

Je ne sais pas bien où j’avais la tête quand j’ai écrit mon planning d’articles pour cette semaine, mais j’avais oublié de caser un jour pour parler du Super Bowl… Je décale une fois de plus un article Harry Potter et je finis par croire que je n’en reparlerai que la semaine prochaine. Quel début de mois de février, décidément, et au milieu de tout ça, ABC a également annoncé que la saison 7 de Once Upon a Time était bien la dernière. e ne suis que déception & tristesse après un reboot réussi (enfin, côté écriture, pas côté audience) !

De ce Super Bowl, je ne vais pas retenir grand-chose : j’avais misé sur le bon cheval, ou plutôt le bon aigle (alors même que je ne parie pas), le concert de Justin Timberlake n’avait rien de phénoménal et d’inoubliable (à part le #SelfieKid et quelques très bons mouvements de danse, évidemment) et les commercials n’ont pas réussi à m’émouvoir (mention spéciale pour Toyota) ni me faire rire plus que ça (heureusement qu’il y avait quand même M&M’s et les coups bas de Wendys ou Tide envers les concurrents). Allez, je vous parle aussi de celui de Sprint, un opérateur téléphonique fusillant son concurrent principal, Verizon, mais uniquement parce qu’il s’agit d’une pub très fortement inspirée de Westworld :

Puisque je parle de Westworld, la série a enfin diffusé quelques images de la saison 2. Vous le savez, je suis du genre à éviter les trailers entre les saisons, mais j’avoue avoir craqué, surtout que, Super Bowl oblige, cette bande-annonce n’était pas bien longue. Mieux que ça, elle a été conçue comme une pub (de voiture) du Super Bowl et ils ont même tourné la scène finale exprès pour l’occasion :

Autrement dit, HBO a mis les petits plats dans les grands, et c’est tant mieux. Maintenant, je vais tenter de résister et de ne rien voir d’autre avant le 22 avril, date de reprise de la série. Il n’y avait pas grand-chose à se mettre sous la dent pour les fans de série cette année. Amazon a toutefois proposé son trailer de sa nouvelle série Jack Ryan :

Je ne sais absolument pas de quoi va parler la série (ni quel livre elle va adapter), mais elle a une jolie esthétique de série d’action. A priori, ce n’est pas mon genre, je n’ai jamais vu aucun film de la franchise ni lu le moindre roman de Tom Clancy… mais je reconnais que la pub donnerait presque envie de jeter un œil au pilot. Comme ce sera en août et que je ne rentabilise pas trop mon Amazon Prime depuis que je suis membre premium (à part pour revoir en boucle Lust for Love), j’aurais peut-être l’occasion de tester… on verra d’ici là !

Enfin, s’il y a une bande-annonce prévue pour le Super Bowl que j’ai particulièrement aimé, c’est celle-ci :

Tout ce que je vois de Rise continue de me vendre un Glee de qualité supérieure, et la présence d’Amy Forsyth au casting me motive encore plus. Je ne sais plus si je le savais déjà, j’ai l’impression que c’est une information que j’ai sue puis oubliée, mais je suis particulièrement heureux de la retrouver après son rôle de Margot dans Channel Zero, où elle était époustouflante. Quant à cette pub, elle me réconcilie avec Glorious que j’en avais marre d’entendre. Tout bon, quoi.

Petit bonus pour cet article, j’ai également eu le plaisir de tomber sur une bande-annonce de Krypton, faussement présentée comme un trailer du Super Bowl pour faire du clic (ou pour la lecture automatique de Youtube dans mon cas) :

Mon grand problème, c’est que je commence à me dire que la série a l’air fun… Du coup, je vais peut-être me laisser tenter aussi par celle-ci, alors que de son côté, Stargate Origins (cliquez pour le trailer) ne me motive plus tellement. Là aussi, affaire à suivre !

Et allez, une dernière pub pour la route et pour les nombreux fans de Game of Thrones dont je ne fais toujours pas parti :

Bonne journée !