La fin d’Arrow n’enterre pas l’Arrowverse

Salut les sériephiles,

Grosse journée pour le monde des séries que celle d’aujourd’hui : les fans d’Arrow disent adieu à la série après huit saisons et 170 épisodes. Quand une série de cette envergure s’arrête, c’est toujours un événement, qu’on en soit fan ou pas… mais comme il s’agit là d’une série symbole de toute une époque et d’un univers complet, c’est encore plus un événement, et ça méritait un article sur le blog, je pense.

Résultat de recherche d'images pour "arrow pilot"

Un symbole de toute une époque ? Oui, pas moins ! À son lancement en 2012, la chaîne américaine CW commençait à s’essouffler. L’image sulfureuse qu’elle s’était créée avec Gossip Girl ne menait plus à grand-chose du côté des audiences et il lui fallait se réinventer. En donnant son feu vert au justicier vert, la chaîne ne s’attendait sûrement pas à se lancer dans une aventure d’une envergure pareille. Je me souviens encore de l’annonce de la série et de ma déception de voir qu’ils castaient Stephen Amell plutôt que de reprendre Justin Hartley qui avait interprété le rôle d’Oliver Queen dans Smallville de 2006 à 2011…

Résultat de recherche d'images pour "arrow pilot"
Show off !

Bien leur en a pris, puisque l’acteur fait désormais partie du casting de This is us et qu’Amell faisait un très bon Oliver lui aussi. Non, je n’aime pas le personnage et oui, j’ai arrêté mon rattrapage de la série en pleine saison 3 (pour l’instant ?), mais ça ne m’empêche pas de reconnaître le talent de l’acteur (et surtout sa plastique mise en avant à chaque scène d’entraînement ; il doit être d’une patience extraordinaire pour accepter ça et pour se maintenir à une telle forme physique). Et par conséquent, ça me fait quand même un petit quelque chose de savoir que la série s’arrête.

En huit ans, elle aura quand même été à l’origine de la création de tout un univers s’étendant sur pas moins de cinq séries (sans compter Constantine, Vixen ou même Black Lightning rejoignant finalement l’univers lors du dernier crossover) et voyant des personnages évoluer d’une série à l’autre. Ce que Marvel a fait sur grand écran, DC a réussi à le gérer à merveille sur le petit écran ; et quoiqu’on en dise, cet univers télévisuel est une vraie référence. Le seul problème, de taille, est que la digestion de tous ces épisodes est compliquée puisque tout le monde s’accorde à dire que la qualité décline depuis au moins deux ans dans toutes les séries et qu’Arrow aurait pu s’arrêter bien avant…

Résultat de recherche d'images pour "arrow pilot"

Bref, la fin de la série est une bonne nouvelle : les scénaristes comme la production ont donc compris qu’il était temps de mettre fin à un chapitre et ont trouvé une porte de sortie pour le faire. Du côté du scénario, je suis resté aveugle à tout ce qu’il se passe pour le cas peu probable où je me remettrais à regarder la série, mais du côté de l’univers étendu, une chose est sûre : la fin d’Arrow ne marque pas la fin de l’Arrowverse. Les autres séries sont déjà renouvelées par la CW et de nouvelles séries estampillées DC et Arrowverse continueront probablement de voir le jour.

C’est bien pour cela qu’il est important de noter cette date d’une pierre blanche : Arrow s’en va mais laisse derrière elle l’héritage le plus riche et le plus conséquent laissé par n’importe quelle autre série télévisée américaine… Même JAG qui avait laissé NCIS ne peut rivaliser : oui, il y a dix-sept saisons de celle-ci et deux autres séries dérivées, mais ça ne vaut pas la complexité, les crossovers et la résilience des fans de l’Arrowverse qui continue de lui être fidèle alors même que les intrigues sont loin d’être brillantes ces derniers temps…

Résultat de recherche d'images pour "arrow felicity"

Arrowverse

progrès.jpg

En 2018, je me suis fixé pour objectif de rattraper l’ensemble des épisodes de l’Arrowverse, mais aussi de revoir ceux que j’avais déjà vu. Chaque dimanche où j’aurais matière à le faire, je publierai les critiques des épisodes vus dans la semaine, par série (ou par crossover) et éditerai cette page, destinée à devenir un grand index de mes critiques de cet univers de séries si particulier mis en place par la CW.

0000 copie

The Flash (S01) | Arrow (S03) | Constantine (S01)

20/05 – Épisodes 3 & 4 | Épisodes 3 & 4 | Épisode 1
Deux saisons en parallèle ne pouvaient suffire, il fallait évidemment qu’on ajoute Constantine dans le mix. Avec un seul épisode, il est difficile de juger la série pour l’instant, mais en tout cas, elle est radicalement différente des deux autres. Progression : 15%.

13/05 – Épisodes 1 & 2 | Épisodes 1 & 2
J’ai enfin l’impression d’être plongé au cœur de l’univers qui m’attirait tant à l’origine parce que je commence cette semaine à jongler entre les séries – ce qui n’est pas toujours si facile en fonction des cliffhangers qui donnent parfois envie d’enchaîner. Progression : 14%.

000.jpg

Arrow (S02)

06/05 – Épisodes 14 à 23
Après deux mois et demi sans voir le moindre un épisode, je crois qu’on peut dire que ce challenge a pris l’eau, mais j’ai profité du WE en séries pour me remettre à la série et finir cette saison. Je ne pense pas que j’arriverai à tout voir d’ici la fin d’année, mais au moins j’avance et, dans le fond, c’est déjà ça de pris. En plus, j’aime toujours beaucoup quand je pensais ne pas accrocher des masses. Progression : 12%.

18/02 – Épisodes 12 et 13
Et si on continuait avec une troisième semaine catastrophe ? J’ai réussi à avancer de deux épisodes cette semaine, ce qui ne rattrape pas spécialement mon retard pris jusque-là, et ça ne va pas s’améliorer avant mi-mars au moins. Outch. En revanche, l’épisode 13 était sacrément cool, ça fait plaisir. Progression : 10%.

11/02 –
C’est la catastrophe, je n’ai pas trouvé un seul créneau libre pour regarder au moins un épisode. Du coup, ça y est, je suis officiellement en retard sur le planning que je m’étais fixé. Progression : 9%.

04/02 – Épisodes 8 à 11
Je prends un peu de retard avec le Week-end en séries cette semaine, mais j’ai préféré me concentrer sur un bingewatching en règle d’Altered Carbon. En même temps, ça ne fait pas de mal de diversifier un peu les visionnages, je préfère m’éviter l’overdose. Progression : 9%.

28/01 – Épisodes 1 à 7
L’équivalent d’un épisode par jour cette semaine, mais en deux sessions de visionnage seulement. Je suis loin d’une overdose au Vertigo pour cette fois, mais j’ai beaucoup accroché à ce début de saison. Je ne peux pas en dire autant des nouvelles pistes que la série promet d’explorer à présent, mais je reste confiant. Progression : 8%.

Arrow (S01)

21/01 – Épisodes 13 à 23
J’ai possiblement frôlé l’overdose cette semaine. Les personnages sont bons et suffisamment nombreux pour tromper l’ennui d’une saison qui s’avère longue à voir en rattrapage au jour le jour. Cette saison s’en tire tout de même bien et me plaît plus que je ne l’aurais cru quand j’ai commencé (oui, je me répète, mais ça me rassure tellement). Progression : 6%.

14/01 – Épisodes 4 à 12
Si je ne suis pas encore tout à fait dans les temps (je devrais en être à l’épisode 14 ou 15, car je dois voir un peu plus d’un épisode par jour si je veux terminer à temps ce rattrapage), c’est beaucoup mieux cette semaine. Progression : 3%.

07/01 – Épisodes 1 à 3
Première semaine largement insuffisante, mais ces trois épisodes m’ont plu plus que je ne l’aurais cru. C’est déjà ça. Progression : 1%.

Le Challenge Séries 2018… et ma non-participation !

Salut les sériephiles !

Cela fait une dizaine de jours que quelques-uns d’entre vous se préparent à leur Challenge Séries 2018, et vous avez bien raison ! Cependant, un certain nombre auront deviné ou sont déjà au courant : ce nouveau challenge se fera sans moi, pour deux raisons dont il va bien falloir que je vous parle à un moment ou un autre. Comme j’avais publié mon programme pour 2017 le 26 décembre 2016, je me dis qu’aujourd’hui est un bon moment pour le faire, et me voilà à tout vous expliquer.

Résultat de recherche d'images pour "supergirl shock"

La première raison est d’ordre technique : je n’ai pas réussi celui de 2017 pour une bonne raison. Je vous en ai déjà parlé, outre le manque de temps, mon grand ennemi de ce challenge est que quand je rattrape une série, j’ai envie de savoir quand je pourrai la voir entièrement. Si j’entame une saison, j’aime savoir quand je vais la terminer, ou en avoir une idée au moins. Le problème, avec le challenge, c’est que du coup, il y a plein d’épisodes que je pourrais voir que je ne regarde pas faute d’avoir le temps de binge-watcher plein d’épisodes d’un coup. J’ai bien tenté le « un épisode par jour » avec Supernatural, mais ça n’a pas été concluant non plus. En fait, ça me bloque plus qu’autre chose de me dire qu’il y a un challenge derrière, car ça veut dire en voir plein, et je ne la regarde pas au profit d’autre chose.

Résultat de recherche d'images pour "supernatural season 1"
Mon problème métaphysique du moment.

Et tout ça, c’est bien sûr sans compter sur Netflix qui nous pond des saisons complètes une semaine sur deux. Bref, je ne me sens plus trop dans la capacité de voir mes 12 séries du challenge, surtout que j’ai un emploi du temps bien chargé l’an prochain encore. Oui, je l’avais déjà dit en 2016 pour 2017, mais comme je recommence la même année, en pire (avec un très probable déménagement et, si tout va bien, mon premier vrai job), je crois que ce n’est pas bien raisonnable de me fixer un challenge pareil.

Au début, j’avais prévu de voir l’ensemble des saisons 1 que j’ai raté cette année, car oui, ça en fait 12 (et même plus d’ailleurs), mais je me dis que je le ferais si l’envie m’en prend. En fait, peut-être que je réussirais le challenge par hasard, comme en 2015, où quand j’ai compté mon nombre de séries vues dans l’année, j’étais pile à 12.

Résultat de recherche d'images pour "arrow season 1"

Toutefois, c’est peu probable que ça m’arrive en 2018, à cause de la deuxième raison pour laquelle je ne ferai pas le challenge. Oui, je n’ai plus tellement la motivation de le faire et ça a été très visible ces six derniers mois ; mais il y a une autre chose également qui me titille depuis un moment et dans laquelle je vais me lancer : le visionnage de l’Arrowverse.

Cela représente six saisons d’Arrow, quatre de The Flash, trois de Legends of Tomorrow, trois de Supergirl (bon, ça, c’est OK, mais… pourquoi pas les revoir tant que j’y suis, HEIN ?), et Constantine, et Vixen, et tout ce qui est en prévision. Autant dire que le chantier est VASTE et a de quoi m’occuper toute l’année : il y a actuellement 314 épisodes dans l’Arrowverse si je ne me suis pas planté dans les calculs (c’est tout à fait possible).

Résultat de recherche d'images pour "maggie walsh"
Vous avez dit 314 ?

On peut facilement y ajouter 40 épisodes d’ici le mois de juin, et bam 354. Voilà, nous ne sommes pas loin d’un épisode à voir par jour, et peut-être même plus si je me perds en cours de route, ce qui n’est pas à exclure malgré ma motivation (coucou Supernatural). Nous verrons bien ce qu’il en est, mais depuis le temps que j’en ai envie, autant le faire – surtout qu’une bonne partie est accessible sur Netflix, je vais rentabiliser mon abonnement. Le problème, c’est que ça ne fait « que » six séries, et même cinq si je retire Supergirl (51 épisodes déjà vus, ouf). Sinon, comme Flash, je ne m’exclue pas le speedwatching, hein.

Résultat de recherche d'images pour "arrowverse"
J’active aussi le mode « anti-spoil »…

Et c’est bien pour ça que je passe mon tour pour le Challenge Séries 2018, car ça fait déjà trop d’épisodes et pas assez de séries ! Qui sait ? Je reviendrais peut-être pour celui de 2019 et je n’ai pas encore fait de bilan de celui de 2017… au mieux, j’aurais vu la moitié des 12 séries à voir pour celui-ci… et puis pour 2018, j’ai aussi 24 à continuer, un jour. Et toutes mes séries en retard actuellement.

Ce n’est pas fameux, tout ça, hein ?