Résultats Bingo Séries #25

Salut les sériephiles !

Je voulais un 20/20 pour marquer le coup du passage à la troisième année de Bingo Séries, mais je me suis raté… Tant pis, j’ai quand même un résultat que je trouve plutôt honorable pour conclure cette deuxième année de jeu à vos côtés. Comme tous les mois, voici donc ma grille de résultats !

Résultat de recherche d'images pour "frank castle jessica jones"

Joyeux anniversaire (4/4)

Peu de difficultés avec ce thème qui reprenait d’anciens points avec lesquels nous avions joué cette année, mais c’est principalement grâce à mon visionnage intense de séries Marvel que j’ai réussi à tout valider ici, puisque c’est avec The Punisher et Jessica Jones que je m’en suis sorti. Avec un personnage qui s’appelle Frank Castle, il n’était pas dur d’entendre le titre d’une série, vous vous en doutez bien ; pas plus qu’il n’était compliqué d’entendre parler de Karma ou d’un nouveau pouvoir (même si pour ça, il a fallu attendre mon tout dernier épisode de ce visionnage).

Résultat de recherche d'images pour "in the dark murphy"

(au choix) (3/4)

J’ai rattrapé tellement de séries dans tous les sens que j’aurais probablement pu faire l’effort de voir un épisode datant de 2013, mais comme il me manquait un point ailleurs, j’ai décidé de laisser tomber (bouuuh). Pour le reste, ce ne fut pas compliqué de valider les points avec In the dark (qui commence par un i comme dans avrIl) ou Supergirl.

Résultat de recherche d'images pour "blindspot travel"

Voyage, voyage (3/4)

C’est la catégorie qui m’a donné le plus de fil à retordre, alors que je ne m’y attendais pas. Est-ce que c’est pour ça que je me suis décidé à voir vingt-deux épisodes de Blindspot ce week-end ? Eh, ça aide ! Avec cette saison 3, j’ai pu valider sans mal les points 9 (après un faux espoir dans Life in Pieces et beaucoup de valises fermées ou défaites ailleurs), 10 (et je tiens à dire qu’ils ont une obsession pour nous montrer l’Antarctique sur une carte numérique dans cette série) et 12 (que j’avais déjà, notamment avec The Magicians). Il me reste donc le point du billet pour voyager… Peut-être que je n’ai pas été assez attentif dans mes visionnages, mais impossible d’en voir un dans l’ensemble de mes séries du mois… pourtant, j’en ai vu des voyages en avion et des gares !

Image associée

Espace (4/4)

Je pensais avoir du mal avec ce thème, et finalement, tout s’est bien goupillé. Bon, forcément, ça aide de regarder une série comme The Orville, mais j’ai eu l’astronaute de manière improbable dans The Rookie et les étoiles de manière encore plus imprévue dans Station 19. Reste le satellite où, comme beaucoup, je me suis contenté de la lune dans Charmed, avant d’avoir droit à un vrai de vrai dans Blindspot (forcément).

Résultat de recherche d'images pour "arthelius"

Actions (4/4)

Je voulais vraiment déterrer mes fan-arts, mais je n’en ai finalement pas pris le temps. Je me suis donc contenté d’un énième hommage à Arthelius sur Twitter, mais c’est un hommage mérité ! Comme je m’appelle Jérôme et que j’ai rattrapé Jessica Jones, je n’ai pas eu trop de mal à trouver une série commençant par la première lettre de mon prénom et j’ai rapidement mis sur Twitter mon idée d’action inédite. Il me reste donc à parler de mon souvenir le plus marquant de cette deuxième année pour finir de valider cette grille, et oui, ça marche encore comme on est le 7 et que je n’ai pas commencé la grille suivante.

Mon meilleur souvenir, c’est vous ! Oooh. Aaaah. Il est mignon tout plein.

Résultat de recherche d'images pour "lucy chen"

Non, sérieusement, c’est vraiment cool de voir que vous êtes toujours aussi nombreux à participer. Rien ne me fait plus plaisir que de voir les mêmes noms revenir dans le fil Twitter du #BingoSéries, notamment pour ceux qui avaient déserté et sont revenus (coucou Yodabor… ou Ludo, mais ça, c’est pour la troisième année). Pour autant, j’adore voir de nouvelles personnes se prêter au jeu, que ce soit pour un mois ou de manière plus régulière. Finalement, c’est toute une communauté qui se met en place !

Et pour ceux qui trouvent que ce n’est pas vraiment un souvenir du Bingo, j’ai autrement pensé au point bonus du rituel, en fin d’année dernière ; parce que j’ai adoré regarder The Purge à la bougie. Mais vraiment, mon meilleur souvenir, c’est vous ! En plus, c’est chouette, parce que vous pouvez encore l’être pour la troisième année, la vingt-sixième grille étant officiellement lancée !

Arthelius

Salut les sériephiles,

Il est temps que je publie cet article, parce que j’aurais décidément du retard dans mes publications durant toute la semaine !Image result for arthelius Il est aussi temps que je le fasse, parce qu’on est le 3 octobre et que le publier me valide enfin un point du Bingo que je pourrais/devrais avoir depuis près d’un mois : je vais aujourd’hui vous parler d’un magazine séries que j’adore.

J’avais quelques options, mais j’ai pris la décision de vous parler d’un magazine qui n’existe plus : il s’agit d’Arthelius. Il faut dire ce qui est : c’est le premier magazine auquel je me suis abonné, alors forcément, il y a un certain attachement. J’en ai tous les numéros, à l’exception des trois premiers, et une part de moi espère encore et toujours qu’un jour sera publié le roman qui devait paraître lorsque le magazine s’est arrêté.

Je vous raconte tout dans le désordre, là, pas vrai ? Alors, Arthelius, c’est un magazine qui parlait de séries télévisées, et énormément de Charmed, avec tous pleins de hors-séries et numéros spéciaux, en plus des dossiers gigantesques dans chaque magazine. Ce qui faisait la particularité d’Arthelius par rapport à d’autres titres plus populaires comme Séries Mag, c’était l’absence de publicités (comme je n’étais jamais la cible des pubs de magazine, c’est un détail qui avait son importance), les dossiers fouillés que proposait le magazine (du simple abécédaire à de vraies recherches sur le bestiaire d’une série fantastique par exemple) et surtout, surtout, ses graphismes. Image result for artheliusLa qualité graphique de ce magazine était vraiment au-dessus – et ils ont même fini par sortir un magazine avec un CD bonus compilant tous leurs artworks, c’est dire (c’était dans le numéro ci-contre, si vous voulez tout savoir). En fait, c’est simple, j’ai d’abord acheté ce magazine pour sa couverture avant de découvrir qu’il était génial en tous points.

Ils ne freinaient devant aucun morph’, et certes, parfois il y avait des petits ratés, mais dans l’ensemble, ça permettait d’avoir des posters véritablement géniaux. De mon côté, j’étais assez assidu pour avoir un jour mes initiales dans un des magazines (le numéro 13) grâce à la relecture d’un article et aux dons de quelques idées, via un site Charmed où j’officiais comme co-webmestre… Oui, oui, il y a dix ans déjà que ma prose hante internet, ce blog n’est qu’un maillon de plus dans une longue chaîne de blogs, forums et sites en tous genres : j’ai toujours eu envie de partager mes passions, que voulez-vous ?

Le roman dont il est question en début d’article ? C’est simple : le magazine se présentait comme une série, dont chaque numéro était un épisode. En fait, chaque magazine nous racontait une étape de plus dans un récit sur le royaume d’Arthelius, un roman de fantasy écrit par le créateur du magazine. À la fin du magazine, il avait promis une publication… Et elle n’est jamais venue. La frustration est encore là, c’est peut-être pour ça que je ne lis plus de fantasy, allez savoir !

Arthelius.jpgPlus sérieusement, ces magazines ont marqué mon adolescence : je les collectionnais tous, même les hors-séries, même les Séries Trilogies (qui sur le modèle de la Trilogie du Samedi s’intéressait à trois séries différentes uniquement). J’ai arrêté quand le magazine est devenu Trinity Star, mais chaque fois que je passe en librairie, je souris comme un benêt si je tombe sur Trinity Star, parce que je sais qu’ils continuent à exister et que c’est cool de se dire que des gens qui faisaient du bon boulot continuent à bosser – même si c’est sur un sujet qui ne me passionne pas du tout.

Quant à moi, parfois, je disparais des réseaux sociaux pour me replonger dans ces magazines. Je les ai embarqués dans le déménagement, et je me dis qu’il faudrait que je les farfouille plus souvent encore : je suis sûr que je peux y trouver des idées d’articles vraiment chouettes !

Mes derniers coups de… #7

Salut les sériephiles,

De manière improbable, nous sommes déjà le 15 août, et qui dit milieu de mois, dit retour de cet article. J’ai donc pris un peu de temps pour faire le point sur tout ça hier, et j’ai de quoi faire depuis la dernière fois. C’est donc reparti, et une fois de plus, je tente le coup de vous parler sans spoiler et en coup de vent de mon dernier…

Image result for the 100Coup de Cœur : Honnêtement, j’ai l’habitude de choisir ici des séries que je viens de commencer, mais comme je n’ai pas commencé grand-chose dernièrement, je vais simplement parler de la saison 5 de The 100. Elle a totalement réinventé la série et c’est un vrai plaisir d’avoir retrouvé le rythme des débuts. La fin de saison a été un vrai choc, avec des rebondissements que je n’avais jamais considéré dans mes plans, ce qui reste assez rare dans les séries que je regarde pour que je le souligne.

Image result for another periodCoup de Mou : Je le décerne là à la saison 3 de Another Period. Si j’aime toujours cette comédie, je n’ai pas réussi à accrocher autant que durant les deux premières saisons, et ce, malgré une pause de cinq mois. Je ne sais pas, c’était légèrement moins bien et ça s’est senti. Et maintenant, on ne sait pas si la série va revenir ou pas, c’est frustrant !

Coup de Poing : Sans la moindre hésitation, je l’attribue à The Affair. La suite de ce paragraphe est spoiler pour la saison 4, donc arrêtez-vous là si vous ne voulez pas savoir, mais je nomme dans ce « coup de poing » à la fois le coup physique porté par Cole en fin d’épisode huit et le coup émotionnel que Noah et lui ont reçu dans ce même épisode. Et puis, tout l’épisode 9 n’est qu’un énorme coup de poing crève-cœur. Je n’aurais jamais cru que la série réussirait à me transporter autant – que ce soit dans le rire (épisode 8) ou dans les larmes/l’énervement (épisode 9). Je ne m’en remets pas !

Image result for the affair cole

Coup de Blues : J’ai retrouvé en faisant mes cartons tous mes anciens magazines séries TV – Arthelius, quelques Séries mag, les Séries TV magazine. Et plutôt que de tout jeter de manière logique, j’ai décidé de les embarquer avec moi pour avoir le temps de les consulter. Je me dis que ça peut me redonner quelques idées d’articles parce qu’il y avait de jolis dossiers dedans, et puis, je n’étais pas prêt à m’en séparer. En plus, ça reste des mines d’or et d’informations sur plein de séries, à l’époque où internet en était à ses balbutiements. Je les vois un peu comme des blogs avant les blogs, et autant dire que je ne pouvais pas les jeter !

Coup de Vieux : Je ne veux pas être répétitif, mais je fais donc des cartons depuis un mois, plus ou moins souvent. Et j’emballe 25 ans de vie pour les embarquer avec moi à 500 km… ou pour les jeter. Autant vous dire que j’enchaîne les coups de vieux, entre les DVDs, les dessins de quand j’étais petit, les peluches, les cartes scolaires gardés dans un tiroir, etc, etc.

Image result for alison the affairCoup de Gueule : Humph. J’ai bien envie de parler une deuxième fois de The Affair tellement l’épisode 9 m’a laissé sur les rotules et m’a énervé. Cette dernière scène de l’épisode qui voit Alison ENFIN devenir pleinement intéressante et assumer qui elle est pour mieux être… non, franchement, ce n’est pas normal d’avoir ce genre d’épisode sans plus d’avertissement. Et puis, le coup de gueule est aussi contre moi-même, pour ne pas l’avoir vu venir ou pour en avoir quelque chose à faire alors que je suis censé en avoir marre de cette série depuis la saison 2. J’aurais dû m’arrêter de regarder, voilà tout.

Image result for lucifer season 1Coup de Barre : C’est cadeau pour Lucifer, là, mais franchement, je me traîne la saison depuis tellement de temps que j’en arrive à avoir la flemme la plus totale de regarder les épisodes. Les 16 et 17 étaient particulièrement interminables et c’est dommage de me retrouver à avoir la flemme de voir une saison aussi longue et une série renouvelée de justesse.

Coup de Bol : C’était il y a un moment, mais je ne m’en suis pas encore tout à fait remis, alors ça peut bien faire l’affaire pour ce coup-ci… J’ai réussi à terminer le WESéries en me validant le niveau basique alors même que je l’ai commencé avec moins de 24h devant moi. C’est un coup de bol qui mérite d’être célébré une fois de plus aujourd’hui, je suis beaucoup trop content de moi pour laisser passer l’occasion de m’en vanter une nouvelle fois.

Coup de Tête : Ce ne sera une surprise pour personne comme j’en ai parlé à peu près tous les jours depuis que j’ai commencé, mais revoir le pilot d’Heroes pour mes articles « Mon épisode préféré de » s’est avéré une bien mauvaise idée. En fait, ça m’a replongé dans le délire et comme j’avais oublié les 3/4 de la série que je n’ai regardé que d’un œil bien souvent, je me suis dit que ça faisait un bon fond sonore pour faire les cartons. Si on y ajoute le speedwatching, du x2 au x4 pour les pires épisodes (durant alors… dix minutes), je suis actuellement en train de regarder la mi-saison 3 en écrivant cet article. Oui, oui, j’ai regardé deux saisons et demi d’un coup, bien aidé par Prime Video que je n’ai jamais autant rentabilisé. Un sacré coup de tête – et à tout voir d’un coup, je dois dire que c’est mieux que dans mon souvenir, ça me paraît moins perché qu’avant. Enfin, je lève quand même les yeux au ciel de temps à autres, je vous rassure. Et je regrette de ne pas la chroniquer aussi, c’est bizarre de revoir une série sans avoir à écrire dessus.

Related image

Coup de Théâtre : J’en reparlerai bientôt, mais j’ai pris la décision de ne pas continuer la saison 12 de Buffy en comics pour le moment… parce que Ludo organise bel et bien son mois de la BD en septembre. Je vous laisse le lien, ça vaut le détour et c’est pour ça que j’en ferai un article un jour 🙂

Coup Tordu : Alors que je rédigeais tranquillement cet article en me demandant ce que j’allais bien pouvoir écrire dans ce coup-ci, Netflix a décidé d’annoncer, enfin !, la date de sortie de la saison 2 d’Atypical. C’est donc parti pour de nouveaux épisodes bien drôles… mais ça fait un peu chier quand même : la série revient le 7 septembre. J’aurais autre chose à faire/voir en septembre, moi. Bon, au moins, je ne suis pas à jour côté Marvel, donc je n’ai pas à m’énerver que ce soit à la même date qu’Iron Fist. Et ça, c’est vraiment un coup tordu de la part de Netflix.

Image result for atypical

Coup de Pub : Je pense que j’ai fait assez de pub comme ça dans cet article, à ne pas arrêter de parler de Netflix et de Prime Video, le service d’Amazon. Tout ça est plutôt chouette, ça me permet donc d’éviter de compléter plus que ça ce point ! Et côté pub, Prime Video vaut vraiment le coup, finalement, j’ai une bonne qualité d’image et le lecteur bug bien moins que dans mon souvenir !

Coup de Grâce : Septembre approche de plus en plus, et je dois me rendre à l’évidence que 1) je n’ai pas du tout repris mon challenge Arrowverse pour l’instant et 2) je ne suis même pas à jour dans toutes les saisons que j’ai commencé la saison dernière, contrairement à ce que je m’étais dit que je ferai. Et en plus, il y en a d’autres que je n’ai même pas commencé ! Cette année aura été une purge… et d’ailleurs, je n’ai toujours pas vu les films The Purge alors que la série approche. Ah lala. C’est dur la vie d’un sériephile.