Et si je quittais WordPress ?

Salut les sériephiles,

C’est totalement un titre putaclic, ne vous inquiétez pas. Bien sûr que le blog va continuer et que je ne vais pas arrêter sans prévenir du jour au lendemain, mais tout de même, je voulais garder une trace d’à quel point WordPress me saoule, pour m’en souvenir dans quelques mois quand tout sera revenu à la normale. 

Je ne vois pas d’autres gens s’en plaindre, mais je ne suis plus tellement de blogs en ce moment, et encore moins des blogs aussi bavards que les miens, alors peut-être que le problème vient du fait que j’ai trop d’articles ? Je ne sais pas trop. Plus j’avance, plus j’ai l’impression que ça plante. Je mets trois plombes à arriver à la page d’édition des articles, les planifications foirent, le partage sur Facebook n’existe plus et celui sur Twitter déconne complètement.

Bref, WordPress, je ne suis PAS CONTENT.

Non, ça ne fait pas 500 mots, mais je veux être sûr que ça se publie avant minuit. Je m’étais prévu vingt minutes pour écrire et publier l’article, je suis venu sur mon éditeur à 23h45 et impossible d’écrire avant 23h56. Comment voulez-vous que je publie 500 mots à temps dans ces conditions. Tant pis, j’écris donc l’article en direct – on va voir à quelle heure je le termine.

Je tiens peut-être un nouveau concept : je vais lancer une chaîne Youtube où on me verra taper mes articles, tiens. Ce sera à déconseiller aux enfants parce qu’autant vous dire que c’est ponctué d’un certain nombre d’insultes envers WordPress. 

Bref, je n’ai vraiment rien à raconter dans cet article, je voulais juste me plaindre et le site l’a senti apparemment parce qu’il a voulu me censurer. Je ne me l’explique que comme ça, c’est forcément ce qu’il s’est passé. Une chose est certaine : les stats vont vite chuter entre ça et le fait que je n’arrive plus à voir de séries. Malgré tout, j’essaie de poster mon article quotidien, mais vraiment, les conditions sont contre moi.

Après, dans les conditions contre moi, il y a aussi les vacances scolaires qui font que bon, je prends un peu du temps pour moi aussi à faire d’autres choses qu’écrire ici. Tout de même, WordPress pourrait me pardonner plutôt que de me bouder comme ça. C’est vraiment bien trop injuste.

Vous êtes encore à me lire là ? Eh, je vais réussir à atteindre les 500 mots avant minuit cinq, ce n’est pas si mal, un article en moins de dix minutes. Ce n’est pas le plus intéressant du blog, mais il a le mérite d’exister et de me rassurer sur mes statistiques personnelles – et surtout sur la satisfaction d’avoir écrit quelque chose. Sachez d’ailleurs que ce genre d’article est hyper positif pour le moral, j’ai commencé en coup de gueule avant de me rendre compte qu’en fait je n’avais rien à dire dans ce coup de gueule, donc vous voyez ça décompresse. Le reste ? Du pur kiff d’écrire sans sujet. 

Voir aussi : Page blanche : recherches, fanfic, série inexistante…

Bon, maintenant que j’ai 500 mots, dites voir : et vous, comment ça va ? Laissez-moi des commentaires que je n’aurais pas le temps de valider immédiatement, ce sera rigolo ! Bonne nuit 🙂

8 commentaires sur « Et si je quittais WordPress ? »

  1. Tant que ça te permet de décompresser 🙂
    Je suis aussi assez bavarde mais WordPress semble plus conciliant avec moi, pas de bug à déplorer pour le moment mais ça devrait, mon espace arrivant à saturation….

    J’aime

    1. Ah oui, moi ça fait un moment que j’ai passé la saturation déjà, j’ai pris une option payante il y a genre un an et demi, mais ça continue d’être de plus en plus long à charger. Inquiétant !

      Aimé par 1 personne

      1. C’est vrai que c’est inquiétant ! Tu as pu demander de l’assistance ? Il me semble que c’est compris dans le prestation (enfin, je crois…).

        J’aime

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.