Mes films préférés en janvier 2022

Salut les cinéphiles,

J’aurais vraiment dû tenir ma résolution qui était de planifier à l’avance les articles du jour, parce que là, je me retrouve à écrire à la va-vite avant d’aller faire à manger tout aussi rapidement ! Dans une heure au moment où j’écris cette intro, il faudra que je sois en ligne pour le prochain podcast de 42 minutes qui concernera les anthologies.

En l’attendant, je viens donc vous parler cinéma. Comme le dernier film que j’ai vu au cinéma, Les Promesses tenait toute sa promesse d’ennui initial (je n’ai pas aimé du tout malgré une actrice principale toujours aussi charismatique et douée), ce ne sera pas lui qui aura l’honneur d’une critique express sur le blog. Je viens à la place vous parler de trois films vus en janvier – deux genres de films complètement différents – que j’ai adorés.

Voir aussi : Ma critique d’En attendant Bojangles, un film qui mérite aussi d’être cité dans cet article

Oui, le titre est mensonger : je ne parle pas de tous mes films préférés dans le mois. Je me garde de côté les films d’horreur pour des articles spécifiques et ceux dont j’ai déjà parlé.

The Belko Experiment

The Belko Experiment - film 2016 - AlloCinéMelonie Diaz dans un film, il ne fallait que ça pour me lancer dans le visionnage, par curiosité. Je ne savais pas du tout de quoi parlerait le film, mais il avait une bonne note. Franchement, au départ, je n’étais pas convaincu du tout, parce que l’introduction est longue à se mettre en place à nous présenter tous les personnages – employés d’une boîte un peu mystérieuse – qui seront finalement les victimes d’un jeu grandeur nature aux allures de slasher.

En effet, le film nous raconte une « expérience » se déroulant dans une des filiales de Belko, une grosse entreprise : tous les employés sont enfermés dans l’immeuble avec un type leur annonçant que dans quelques heures, seule une poignée d’entre eux seront encore en vie. Pour survivre ? Il faut suivre les règles, et les règles sont assez meurtrières, bien sûr.

J’ai bien aimé le film, malgré parfois des ficelles énormes (la puce !) qui sont peu crédibles. Je me suis pris au jeu, j’ai été vraiment frustré de voir que la personne que je souhaitais voir gagner perdait (mais je m’en doutais) et j’ai trouvé qu’il y avait de vrais bons moments et de bonnes idées parfois. Jamais on n’est surpris au point de tomber de sa chaise, mais le travail est fait efficacement. On retrouve au casting plein de têtes connues des sériephiles – Tony Goldwyn (le Fitz d’Olivia), John Gallagher Jr ou Josh Brener par exemple, ce qui fait que le film se transforme parfois en jeu de « d’où je le connais lui ? » quand les scènes se font longuettes.

Bref, il y a toujours de quoi se divertir, et si vous aimez les films type Battle Royale ou Hunger Games, vous passerez un excellent moment devant celui-ci !

Bad Samaritan

Bad Samaritan en DVD : BAD SAMARITAN-NL - AlloCinéUn film avec David Tennant sur l’affiche, c’est toujours bon signe, mais je ne m’attendais vraiment pas à cette qualité-là de film en le lançant. J’avais repéré la présence de Jacqueline Byers, qui sera à jamais associée à son rôle de gourdasse (pardon, je déteste ce terme, mais quelle écriture pourrie pour son personnage !) dans Salvation au casting, donc je m’attendais à quelque chose de plutôt moyen. Finalement, je suis entré dans le film bien plus que je ne le pensais.

Le film suit un personnage principal dont on découvre rapidement qu’il est voleur. Pas de bol pour lui, il se retrouve à vouloir cambrioler une maison dans laquelle il aurait mieux fait de ne jamais entrer, car ce qu’il y trouve le force à contacter la police. Seulement, qui ira croire un type comme lui qui a tout du loser s’inventant une vie ? Eh bien, personne. Notre bon samaritain ne pourra toutefois pas abandonner son affaire, parce qu’une vie est en jeu.

J’ai adoré principalement le film grâce à son duo d’acteur – Tennant et Robert Michael Sheehan. Ils sont excellents chacun à leur manière et permettent au film de passer tout seul. On n’invente rien, il y a une escalade de violence digne d’un vrai bon thriller et le moment passé devant ce film est juste tout simplement très bon. Je conseille le film, je n’ai pas envie d’en dire trop ou de le survendre.

Parler de coup de cœur est sûrement excessif, mais comme je n’en attendais rien, j’en garde le souvenir d’un excellent moment !

You should meet my son !

You Should Meet My Son! - WikipediaAvec une affiche pareille, je m’attendais à un film particulièrement nul, mais drôle. Résultat des courses, il était sacrément drôle, et nul dans le bon sens du terme, avec des acteurs qui sont employés exactement comme il faut pour nous faire éclater de rire et qui surjouent volontairement.

L’histoire ? Une maman poule est complètement aveugle à l’homosexualité de son fils et lui présente des femmes – jusqu’au jour où un événement lui ouvre les yeux et qu’elle embarque sa sœur Rose dans une mission bien différente concernant l’avenir de son fils. Comme je n’en savais pas tant devant le film, j’ai été surpris par la rapidité du premier twist où elle ouvre les yeux, mais de toute manière, j’étais déjà convaincu par l’humour du film qui m’avait fait mourir de rire une ou deux fois avant.

Oui, voilà, c’est un film qui a réussi à me faire rire plein de fois et tout du long. Il y a des rebondissements amusants, une ambiance sacrément fun et une ouverture d’esprit rafraîchissante. Alors oui, il faut y aller pour le trouver ce film, les images ne sont pas de la plus grande qualité… mais l’essentiel, c’est qu’on se marre bien, non ? Je n’ose du coup pas regarder le deux par peur d’être déçu !

Clairement ce film est un projet à petit budget, mais c’est le genre de petit projet qui est finalement hilarant et brillant là où on s’attendait à du médiocre. Bref, je recommande… et ça pour le coup, je crois que c’est un coup de cœur qui dépasse le simple moment du visionnage.

Pourquoi le blog a changé de peau

Salut les sériephiles,

orphan black season 4 | Explore Tumblr Posts and Blogs | Tumgir
Quand j’ai modifié mon planning pour caser cet article

Ce matin, j’ai envie, en toute logique, d’évoquer avec vous les différents changements qui se sont opérés dans l’ombre dans la nuit de dimanche à lundi, pour bien commencer la nouvelle semaine. J’aimerais vous dire que j’ai songé trois plombes à changer le design du blog et que j’ai tout calculé minutieusement… mais ce n’est pas mon genre de mentir. Certes, j’y ai passé une bonne partie de ma nuit, mais j’étais légèrement acculé par la situation (oui, acculé, c’est un mot qu’on n’emploie pas assez et qui a surgi spontanément lors de l’une de mes critiques. Depuis, je l’utilise partout, c’est comme ça).

money gifs Page 42 | WiffleGifEn fait, le premier truc qui a changé sur le blog, c’est ce que vous n’avez pas vu : je suis passé à la formule Premium de WordPress, formule que l’hébergeur me suggérait bien gentiment depuis au moins six mois. Oh, ne vous leurrez pas, ce n’est clairement pas rentable cette affaire (8 euros par mois, c’en est presque du vol tiens), mais je n’avais plus tellement choix si je voulais continuer le blog. En effet, j’arrivais à 97% de l’espace de stockage gratuit… Et depuis que je suis à 92%, le blog ramait énormément, à la fois côté éditeur et côté visionnage des articles. Certains d’entre vous étaient même venus me le dire !

Buffering | HilariousGifs.com

Avec la formule premium, c’est donc la liberté, je peux recommencer à respirer et moins criser sur la publication des articles qui me prennent trois plombes. Enfin, j’espère. Parce que figurez-vous que ces dernières semaines, le blog m’a bouffé pas mal de temps. Non seulement, ça prend déjà du temps de faire tourner tout ça avec un article minimum par jour (mais en vrai, je suis plutôt à trois par jour en moyenne hein), mais en plus, comme WordPress ramait, ben moi, je coulais. Oui, je sais, c’est un mot que je n’aime pas beaucoup non plus en ce moment.

Cela m’a même fait envisager l’inenvisageable pendant un temps : j’arrivais au bout des 100% de l’espace gratuit, il était peut-être temps de fermer boutique et d’aller vers de plus verts horizons, non ?

How to Get Away with Murder saison 3 : un mort, une rupture... 4 ...

En plus, j’ai eu parfois le sentiment d’avoir fait le tour de ce que j’avais à dire et apporter avec ce blog, un sentiment qui me prend tous les quelques mois, mais qui était particulièrement renforcé par la période, par le fait que j’ai quatre articles par semaine qui ne me « challengent » pas spécialement (les stats, les films, la 1e fois et la performance) et me font m’encroûter dans une routine. Oui, je parle de routine alors que je n’ai pas encore écrit les deux derniers TFSA, c’est comme ça.

Buffy deal with it gif - Serieously
Je ne me lasserais jamais de ce gif par contre !

Tout ça m’a donc fait envisager de mettre la clé sous la porte, mais à deux semaines du mois d’août qui marquera l’anniversaire de ma décision de faire un article quotidien, c’était bête franchement. Et donc d’un extrême à l’autre, il n’y avait apparemment qu’un pas : j’ai décidé de payer un abonnement d’un an qui me pousse désormais à m’engager parce que j’y suis tenu financièrement. Pour m’apaiser la conscience radine, je me suis dit que les gens ayant des activités sportives ou musicales dépensaient de l’argent aussi, et plus que huit petits euros par mois…

Dans les bonnes nouvelles, avec le passage en premium, je me suis rendu compte que j’avais déjà pas mal d’idées d’articles pour le mois d’août (la routine a du bon aussi) et j’ai pu enfin me débarrasser d’une partie de la longue url du blog, que vous trouverez désormais à l’adresse « justonemoreep.com ». Eh, ça claque un peu, c’est merveilleux !

mel vera | Tumblr

Une fois lancé, on ne m’arrête plus. J’avais l’impression de tourner en rond et de m’enfermer dans ma routine ? Pas de souci, cassons tout. Je me suis mis à chercher désespérément un nouvel habillage pour le blog parmi les 300 thèmes WordPress. Ben figurez-vous que ce n’était pas gagné : j’ai déjà tellement d’articles et de spécificités qui correspondaient à l’ancien habillage que j’ai cru que je n’allais pas trouver. J’ai dû tester quinze bons thèmes différents avant de me fixer sur celui-ci qui me plaît surtout pour sa page d’accueil qui permet enfin de mettre en avant les trois derniers articles parus et le Bingo en cours (bon, et trop d’autres articles). Par contre, ce thème supposait d’avoir un logo et je ne me voyais pas garder l’ancien…

Certes, il était une heure du matin, mais est-ce que c’est un problème ? Bien sûr que non, je me suis lancé dans un petit trip sur Photoshop. Honnêtement, je suis plutôt content du résultat pour un logo improvisé à cette heure-ci ! J’aurais sûrement pu faire mieux avec plus de réflexion et de temps, mais il faudra s’en contenter.

SpiceRex's cousin, Thomas goes kayaking ???? - Water Cooler

Voilà tout était prêt pour prendre le risque de tout changer. Au moment de me lancer… J’ai changé d’avis et je suis retourné sur l’éditeur WordPress pour me lancer dans un grand délire. Bim. Le blog est ainsi passé du bleu foncé à l’orange, parce que c’est l’été merde. Voilà, vous savez tout, vous payez avec vos yeux un coup de tête qui a eu lieu à deux heures du mat’, mais j’aime plutôt bien le rendu final – avec juste le souci que les avis brefs s’écrivent en majuscule sous ce thème… je vais m’y faire, il est tellement mieux que l’autre autrement !

En tout cas, vous l’aurez compris, avec cet habillage, je peux plus facilement m’éclater avec les couleurs du blog et avec le logo, ce qui fait qu’on aura probablement plus de changements pour m’éviter de trop m’enfermer dans une routine. Vous allez finir par me connaître, il faut toujours que j’en fasse plus ! J’ai d’ailleurs profité de cette occasion pour ajouter quelques widgets et modifier la colonne latérale, passée à droite (comme le gouvernement, tiens – PAS DE POLITIQUE JÉRÔME). C’est sûrement pour ça qu’il y a même un widget pour vous quémander de l’argent si vous voulez m’aider à tenir le blog ouvert (m’enfin, on n’est pas sur des frais énormes non plus).

Mimique sourire francois fillon GIF - Find on GIFER

Cette fois, c’est bon, vous savez tout ce qu’il y a à savoir de ce relooking… Faut-il s’attendre à d’autres changements ? Il est possible que je profite des vacances pour essayer d’autres formules d’articles ou pour faire un break (un vrai ? un faux avec des planifications à l’avance ?) aussi. Au fond, rien ne change, le blog reste mon espace de petit chaos partagé et en apparence ordonné ! En apparence, seulement, mais je suis content de partager ça avec vous pour encore un petit moment en tout cas.

Reines du shopping: Cristina Cordula donne un 10/10 à une Belge