One Day at a Time – S01E01

Épisode 1 – La Quinceañera – 20/20
En un épisode, la série parvient à instaurer les personnages et leurs dynamiques, nous faisant passer du rire aux larmes, parfois des larmes au rire. OK, c’est bon, un épisode suffit à comprendre le succès de cette comédie qui est effectivement excellente dans ce qu’elle apporte, à la fois du côté des sujets qu’elle traite, suffisamment originaux (l’intégration culturelle, la working class, la dépression) pour rendre bien plus touchants ceux que l’on a déjà vu et revu (l’adolescence, les relations familiales), et dans ses gags ou répliques percutantes. Un par semaine ? Ce n’est pas forcément gagné !

> Saison 1


Spoilers

01.jpg

Your daughter does not want to have a quinces.

Oula, mais c’est que je suis totalement rouillé dans les critiques ! Je me suis fait déborder par le rythme de cette comédie tellement j’étais en train de suivre ce qu’il se passe, c’est malin. Bon, rapidement, les premières impressions : le générique est vraiment sympathique, je sens que ça m’aidera à accrocher à la série au fil des semaines ; contrairement aux rires et autres réactions entendues pendant toute la série. J’ai toujours un peu de mal avec ça, mais j’ai tenu devant plein de séries qui l’avaient, alors pas de raison.

Les personnages ? Difficile de se faire une idée pendant la première scène, puisqu’on ne découvre que l’héroïne, Pénélope, qui réussit à être bien marrante avec son patient lourd qui la drague, mais qui n’est pas encore super drôle. Eh, sur une vraie chaîne, ça aurait plombé l’audience, mais comme on est sur Netflix, ce n’est pas bien crave, tout le monde a forcément continué !

En plus, dès la deuxième scène, c’est tout de suite beaucoup mieux puisqu’on se retrouve dans la maison familiale, et que les interactions familiales sont déjà excellentes. L’infirmière qu’on vient donc de rencontrer vit donc avec son fils plus intéressé par son ordinateur, sa fille adolescente et sa mère ; la abuelita qui a tout ce qu’il faut pour devenir immédiatement un personnage qu’on adore – à savoir un franc-parler et un espagnol qui me fait bien plaisir, parce que j’arrive à la comprendre, contrairement à sa petite-fille, Elena.

Cette dernière n’est donc pas très douée du tout en espagnol, contrairement à Alex, son frère qui a marqué plein de points dans l’humour de petit frère insupportable au sein de cette scène, entre ça et son inquiétude d’être dans une famille de pauvre.

Il faut dire qu’il y a de quoi s’inquiéter : sa mère refuse de lui acheter cinq paires de basket et achète de la nourriture quasi périmée. Toute l’intrigue d’Alex tourne autour de ces paires de baskets et il s’impose rapidement comme un petit génie de l’humour et des solutions foireuses avec l’achat de plein de baskets qu’il compte retourner. C’est « presque » du vol. Il m’a bien fait rire, jusqu’à ce qu’il aille trop loin en parlant de son père qui donne pourtant plein d’argent à sa mère.

Bim, la scène d’introduction prend alors tout son sens : Penelope est une mère célibataire dont le mari est retourné en Afghanistan alors qu’il n’y est plus soldat. Et si on se marrait vraiment bien dans le début de l’épisode, c’est tout de suite beaucoup plus triste quand elle doit recadrer son fils sur le sujet, puis qu’elle enchaîne immédiatement avec sa fille, Elena, qui a foiré volontairement un contrôle pour se faire entendre.

Oui, car l’intrigue principale de l’épisode, c’est en fait que l’anniversaire de ses quinze ans pose un problème à Elena, parce que la famille est cubaine et qu’il y a une tradition cubaine qui consiste justement à faire une grande fête aux quinze ans des jeunes filles qui deviennent alors femmes. Tout cela permet d’excellentes blagues (“ironically it happened on first period”), mais aussi une approche toute originale de l’intégration culturelle, avec une grand-mère (et une mère) qui tiennent aux traditions et une ado bien plus moderne que ça.

J’ai vraiment beaucoup aimé cette introduction qui donne bien le thème de la série et fait fonctionner à merveille l’ensemble de la famille. Ses enfants, qu’elle aime plus que tout (et ça se voit à l’écran), la rendent chèvre et on passe alors au lundi matin où notre héroïne retourne au travail et où l’on comprend pourquoi on lui conseille des anti-dépresseurs, quand même. Parce que oui, Pénélope est aussi pas loin d’une vraie dépression, au milieu de tout l’humour que nous balance la série – notamment dans la manière dont elle nous propose un chouette débat mère/fille avec des rôles inversés !

Pour l’aider dans l’éducation de ses enfants, Pénélope peut donc compter sur sa mère et sur les anti-dépresseurs, mais aussi sur son propriétaire omniprésent, Schneider, qui apporte sa touche d’humour lui aussi, à vouloir bien faire dans l’éducation des enfants, mais à surtout aimer pouvoir s’imposer régulièrement dans la famille (au cours de cet épisode, c’est parce que l’évier de cuisine est bouché). Cela n’empêche pas Pénélope d’avoir une scène hyper touchante où elle craque face à sa mère, avant de parvenir à résoudre tous ses problèmes. Une chose est sûre, après une demi-heure, ces personnages ont déjà trouvé le moyen de se faire une place dans nos cœurs et si tous les épisodes sont à ce niveau, ça va être une vraiment bonne découverte – mais je n’en doute plus, vu comme elle m’est conseillée !

> Saison 1

Mon Challenge Séries 2020

Salut les sériephiles,

Comme promis il y a deux jours, il est temps pour moi de débarquer afin de vous révéler les séries qui constituent mon Challenge Séries 2020 que j’ai commencé tout en douceur pour le moment, avec seulement un épisode. Autant vous dire que c’est mal barré, parce que j’ai plus de 600 épisodes à voir si je m’en tiens à mon planning. Oui, oui, 600. Je ne suis jamais dans l’excès, voyez-vous ?

Je pense que c’est ma réussite de 2019 qui me fait pousser des ailes, mais bon, vous savez que je suis plutôt friand de switchs, alors ne vous inquiétez pas. Cette année, je me suis même gardé des séries de côté pour ça. Sinon, vous allez voir que comme d’habitude, j’ai tenté un planning prévisionnel pour me convaincre que tout passait bien dans l’année. Sur le papier, c’est le cas. En pratique, ça ne marche déjà pas, car j’ai déjà planté ce que j’avais prévu… alors qu’on est le 4 janvier. Je vous laisse imaginer en fin d’année, hein !

Voir aussi : Bilan du Challenge Séries 2019

Allez, c’est parti ! Pour rappel, le but est de rattraper complètement douze séries au cours de l’année, dans lesquelles on avait au moins une saison complète de retard au 31 décembre 2019. Les rewatchs sont autorisés, les switchs aussi, fort heureusement pour moi. Cette année, j’ai partagé ma liste avec six séries que l’on m’a conseillé fortement, deux que je veux terminer, une à rattraper et trois que je veux découvrir depuis un moment. Ouais, je sais, c’est pas cool vous m’avez conseillé fortement une vingtaine de séries et je n’en fais encore qu’à ma tête !

Résultat de recherche d'images pour "gentleman jack episode 1"
(le moment où j’ai su que la série allait me plaire)
  1. Gentleman Jack

Conseillée par Poluss.

Une série qui se déroule en 1832 et qui est inspirée par une histoire vraie ? Tout ce que je déteste ! Pourtant, Pauline m’en a tellement parlé et avec tant de ferveur que j’ai eu envie de découvrir un peu la vie de cette Anne Lister, une femme haute en couleurs à l’aplomb impressionnant pour l’époque, allant jusqu’à assumer son homosexualité dans un temps où ce n’était pas du tout commun de le faire. J’ai vu le premier épisode hier soir et… j’ai adoré ! Critiques complètes à venir.

Visionnage : Janvier/juin (huit épisodes déjà diffusés, huit à venir en juin 2020).

Résultat de recherche d'images pour "killing eve pilot"

  1. Killing Eve

Conseillée par Poluss, Laura, Tequi…

Je ne sais toujours pas pourquoi je suis passé à côté de cette série avec Sandra Oh, parce que quand elle a été annoncée, j’étais motivé à l’idée de la voir. Je suis plein d’a priori qui s’avèrent faux en plus, à commencer par le fait que j’étais persuadé que les épisodes duraient une heure. Finalement, ça me paraît très jouable de la regarder… mais je ne sais toujours pas exactement de quoi ça parle, avec la vague impression qu’il s’agit d’une traque entre une enquêtrice et une meurtrière. On verra bien, je ne me renseigne pas plus que ça, j’ai confiance ! Critiques complètes à venir.

Visionnage : Janvier/février, puis avril ou mai (16 épisodes déjà diffusés, 8 à venir en 2020, renouvelée pour une saison 4 hier).

Résultat de recherche d'images pour "chilling adventures of sabrina pilot"

  1. The Chilling Adventures of Sabrina

Conseillée par Netflix :’)

Là aussi, il s’agit d’une série que j’ai envie de tester depuis ses débuts. Certains pensent qu’elle ne me plaira pas du tout, m’enfin, quand même, on est sur une histoire d’urban fantasy alors je devrais accrocher, surtout que j’en ai lu de bons échos. Puisque je n’ai plus Shadowhunters, ni Midnight Texas, je suis en manque du genre car Charmed ne suffit pas à tout combler ! J’ai donc bon espoir, et en plus, il n’y a que 28 épisodes, alors jusque-là, mon challenge est faisable ! Critiques complètes à venir.

Visionnage : Février à avril (20 épisodes déjà diffusés, 8 de plus le 24 janvier)

Image associée

  1. Suits

Série à terminer

Franchement, j’adore cette série et je me suis arrêté en pleine saison 8 alors que je trouvais que l’intrigue repartait enfin. Et ça va bien faire un an que je tente de la rattraper en la mettant finalement toujours de côté. J’ai espoir de la finir en 2020 et de savoir le fin mot de l’histoire sans avoir à être spoilé. Et puis, comme je connais déjà, je sais que ça passe tout seul. Critiques brèves à venir.

Visionnage : Avril/juin (10 épisodes me restant dans la saison 8, 10 pour la saison 9)

Résultat de recherche d'images pour "suits season 7 jessica"

  1. Pearson

Série à découvrir

Forcément, si je rattrape la précédente, je vais me regarder celle-ci, son spin-off centré sur Jessica, en parallèle, d’autant plus qu’elle est disponible (pour le moment en tout cas) sur Amazon Prime Vidéo et que j’adore l’actrice. L’épisode pilot diffusé dans Suits en fin de saison 7 ne m’avait pas particulièrement plu, mais ce serait dommage de passer à côté vu que le casting est génial et qu’il n’y a que peu d’épisodes. J’espère juste qu’on aura une fin satisfaisante, mais comme je ne veux pas me spoiler, le mystère restera complet. Critiques brèves à venir.

Visionnage : Avril/juin (10 épisodes)

Résultat de recherche d'images pour "teachers tvland"

  1. Teachers

Série à terminer

Cette sitcom inspirée d’une websérie sur la vie de professeurs d’une école primaire m’a fait mourir de rire des dizaines de fois… mais voilà, lorsqu’elle revenue de sa pause de mi-saison 2 alors que je pensais la saison terminée, j’ai laissé le retard s’accumuler en me disant que je me bingewatcherai tout d’un coup. Depuis, j’ai à nouveau du mal avec les comédies, mais j’espère que cette année va me réconcilier avec. Quoiqu’il en soi, il faut quand même que je me termine cette série que j’adore ! Critiques brèves à venir.

Visionnage : 1 épisode/mercredi (10 épisodes de retard en saison 2, 20 en saison 3 – le plus compliqué sera de ne pas tous les enchaîner…)

Résultat de recherche d'images pour "the bold type season 1"

7. The Bold Type

Série conseillée par Gaëlle, Tequi, Poluss…

Je ne désespère pas. J’ai vu les quatre premiers épisodes en 2018, et j’avais beaucoup aimé. Seulement voilà, la vie de ces trois new-yorkaises dans l’univers de la mode, ça exige d’être dans un certain mood qui colle bien à l’été, et ces deux derniers étés, je n’ai fait que des cartons et des déménagements. Je serai beaucoup en vadrouille cet été, mais j’ai quand même espoir de me poser pour voir quelques épisodes cette fois ! Critiques complètes à venir.

Visionnage : entre juin et août (26 épisodes de retard, 10 à venir en 2020)

Image associée

  1. Club de Cuervos

Série à poursuivre

Encore une série qui n’a rien pour me plaire, puisqu’elle suit la vie des gérants d’un club de foot. Seulement voilà, c’est soapesque, totalement délirant et j’adore le rythme autant que les personnages. Je n’ai pas vu la dernière saison parce que je voulais avoir vu le spin-off avant (dans mon Challenge Séries 2019). Maintenant que c’est chose faite, je vais profiter de mon été pour rattraper la série, enfin ! Enfin, j’espère… Critiques complètes à venir.

Visionnage : entre juin et août (1 téléfilm + 12 épisodes de retard, possible saison 5 en 2020 ?)

Résultat de recherche d'images pour "one day at a time first episode"

  1. One Day at a Time

Série conseillée par Gaëlle et Poluss, avec énormément d’insistance.

J’entends d’ici les cris d’hystérie en voyant la série dans ma liste car je me suis bien gardé de leur dire. Tout ce que j’en sais, c’est que c’est une sitcom familiale qui a énormément de succès auprès de ses fans, mais que Netflix a quand même annulé sans préavis. Heureusement, la série a été reprise et aura bien une saison 4. Et une bonne nouvelle n’arrivant jamais seule, je vais la commencer tout de suite ! Critiques complètes à venir.

Visionnage : 1 épisode/dimanche (52 épisodes en tout, normalement – et étant en vadrouille demain, je pense me voir le premier épisode aujourd’hui, comme ça, c’est dit)

Résultat de recherche d'images pour "crazy ex-girlfriend s01e01"

  1. Crazy Ex-Girlfriend

Série conseillée par TheSeriesvore

Attendez, comment ça se fait que je sois passé si longtemps à côté d’une série musicale qui proposait chaque semaine des chansons originales ? Le pitch de base a pourtant l’air d’être écrit pour me plaire. Et comme j’en ai entendu énormément de bien en 2019 et qu’on me l’a très bien vendue récemment, je me suis dit que j’allais m’y mettre en 2020, tout en espaçant les épisodes pour avoir le temps de réentendre les chansons au fur et à mesure de mon visionnage. Critiques à venir (on verra si je les détaille ou pas).

Visionnage : 1 épisode/dimanche (62 en tout – il faudra donc des week-ends avec deux épisodes ; mais bon, sur les fins de saison, ça peut le faire)

Résultat de recherche d'images pour "ncis season 7"

  1. NCIS

Série conseillée par Sophie, à poursuivre.

Ah, mon rapport avec cette série a toujours été bizarre, puisque je n’ai véritablement décidé de la regarder qu’à cause de son cliffhanger meurtrier de saison 2. Ensuite, merci M6, j’ai vu et revu les trois premières saisons, j’ai révisé mes DS tous les vendredis de soir ma troisième à la terminale devant les saisons 4 à 7 et… je n’ai plus vu que les épisodes importants sur les saisons 8 à 16. Vous l’aurez compris, voici donc mon énorme morceau de ce challenge, puisque les saisons font 24 épisodes. Seulement, j’ai redécouvert le plaisir de cette série avec la saison 17 en cours de diffusion, et j’ai bien envie de voir tout ce que j’ai raté, parce que c’est pas mal en se faisant à manger ou en faisant autre chose. Autrement dit, c’est la série qui me servira un peu de bruit de fond cette année. Si j’ai réussi à me faire une saison de Charmed par semaine comme ça l’an dernier, il n’y a pas de raison que ça ne fonctionne pas cette année non plus. En plus, je me souviens que je trouvais Sophie complètement folle quand elle l’avait fait, mais maintenant, je comprends mieux le délire. J’ai donc décidé de revoir la saison 7 dont je ne suis pas sûr d’avoir vu tous les épisodes, puis d’enchaîner avec les saisons 8 à 16. Critiques brèves à venir.

Visionnage : Tout le temps (240 épisodes à rattraper, 14 à venir encore en 2020 – à commencer par mercredi). Un seul problème : ça fait quatre jours que j’ai la flemme de me lancer. Ca me prendra bien à un moment ou un autre.

Résultat de recherche d'images pour "covert affairs pilot"

  1. Covert Affairs

Série qui me fait de l’œil depuis 2016.

Voilà la dernière surprise de ce challenge, mais c’est partie remise depuis si longtemps… Il faut bien que je la regarde un jour. Et vous allez voir que le jour où je me déciderai, Prime Vidéo la retirera de son catalogue où elle est depuis plus d’un an. Tout ce que je peux vous dire cette série, c’est que c’est une énième série policière qui est donc passée sous mon radar pendant toute sa diffusion… avant que je ne découvre finalement qu’elle avait Piper Perabo dans le rôle-titre. Le fan de Coyote Ugly en moi est donc révolté d’avoir raté ça ! Critiques brèves à venir.

Visionnage : Après NCIS, en bruit de fond aussi probablement (75 épisodes)

Et voilà donc pour les douze séries de mon challenge ! Si je ne me suis pas trompé dans mes calculs, cela me fait donc entre 609 et 621 épisodes à voir… ce n’est pas gagné du tout cette affaire, surtout que l’année commence sur ma plus grosse panne de séries depuis l’ouverture du blog il y a quatre ans. M’enfin, je ne désespère pas, je sais que j’ai en moi la capacité de m’empiffrer des dizaines d’épisodes par jour…

Image associée
This is me ignoring you

Sinon, comme je sais que certains vont être déçus de mes choix, voici une liste non-exhaustive de séries qui pourront peut-être me servir de switchs cette année si je craque en cours de route (notamment pour NCIS) : Years & Years, The OA, Dark, The Expanse, Teen Wolf, Titans, Burden of Truth, Superstore, Carnival Row, American Gods, Marianne, La Casa de Papel… sans oublier mes fortes, fortes !, envies de rewatch de Buffy, Angel ou Glee ! Autant dire que faire une liste de choix était un peu compliqué, mais voilà, en ce début de janvier, mon choix est celui-ci – après, on sait tous que les envies peuvent évoluer au cours de l’année.

Mes derniers coups de… #14

Salut les sériephiles !

Toc, toc qui est là ? On s’en fout, ce qui compte, c’est qu’il y a des coups frappés à la porte. Et ça tombe bien, parce que nous sommes partis pour un article sur mes derniers coups, une fois de plus. Est-ce que je suis en galère d’intro ? Probablement… mais avouez que vous ne vous y attendiez pas à celle-ci ! Trêve de blabla, à présent, je tente le coup de vous parler sans spoiler et en coup de vent de mon dernier…

Coup de Cœur : Rien de bien nouveau sous le soleil en ce moment, parce que je n’ai pas pris le temps de commencer quoique ce soit dernièrement. Par conséquent, je vais de manière super originale vous parler de mon dernier épisode coup de cœur, et c’est à Charmed qu’on le doit. Résultat de recherche d'images pour "charmed"Ben oui, non seulement ce reboot est bien fichu, mais en plus il réécrit mes épisodes préférés de la série originale et il le fait bien. J’ai adoré l’épisode de cette semaine au point de monter à 20, c’est mon deuxième de la saison, et ce n’est pas uniquement parce que je suis généreux. Les jeux méta sont géniaux dans cette série et c’est toujours fun à regarder !

Coup de Mou : Une série qui rame vraiment en ce moment ? J’ai envie de citer Station 19 qui est revenu après trois mois de pause avec un épisode qui aurait dû me motiver… mais qui n’a pas réussi à le faire. Pourtant, je ne dis pas, le scénario y est… juste, ça ne parvient plus à me passionner. Pour autant, je n’arrive pas encore à me dire que je vais arrêter : j’ai de la curiosité et un attachement (relatif) à certains personnages.

Résultat de recherche d'images pour "supergirl brainy"

Coup de Poing : Une scène d’action qui m’a particulièrement plu dernièrement ? On en revient aux épisodes vus hier avec Supergirl. Le travail des chorégraphies est toujours bien réfléchi, mais dans cet épisode, j’ai particulièrement aimé l’originalité du combat entre (spoilers) le Chapeau et Brainy. C’était sympa comme tout à regarder et c’était fluide dans les mouvements, pour la deuxième fois en deux semaines. Et on évitait les coups de poing tout le temps.

Coup de Blues : Très franchement, je voulais parler de You’re the worst, mais je me suis rendu compte que c’est déjà ce que j’avais fait il y a un mois… Du coup, je ne sais pas trop. Pour être un peu original, disons que c’est l’absence de diffusion de Life in pieces, encore et toujours, qui me file le blues. Rendez-moi les Short qu’on se marre un peu !

Résultat de recherche d'images pour "grey's anatomy karev"

Coup de Vieux : Alors que TF1 vient de commencer la diffusion de la saison 15 de Grey’s Anatomy, j’ai pris conscience cette semaine que la majorité de mes élèves de seconde (lycée, pour les Belges) n’étaient… pas nés pour la saison 1. Et alors là, dans le genre coup de vieux, on est sur du très lourd. Du très, très lourd, même. Après tout, ça ne devrait pas me surprendre, ça représente une période s’étendant sur plus de la moitié de ma vie cette série ! Et bam, re-coup de vieux.

Résultat de recherche d'images pour "this is us"Coup de Gueule : La dernière grille du Bingo Séries me permet de me rendre compte à quel point, même en 2019, on est loin, très loin, de l’égalité féministe parfaite et prônée par beaucoup. Que même un épisode avec plus d’actrices que d’acteurs ne passe pas le Bechdel Test ; qu’il soit si dur de trouver un épisode avec plus d’actrices que d’acteurs… et bien, ça me choque toujours autant, même si je le savais déjà. C’est quand même aberrant d’en être encore là, non ?

Coup de Barre : Chaque fois que j’ouvre mon compte TVtime et que je vois le nombre d’épisodes que j’ai à voir, et qui s’accumulent de plus en plus, j’ai une flemme immense qui me prend. Il faudrait que je fasse du tri, mais j’ai vraiment envie de tout voir et je n’y arrive pas. C’est comme ça, je me prépare psychologiquement à la flemme à chaque fois et c’est tout. Il faudrait aussi que je marque ceux que j’ai vus ces derniers jours, parce que je ne l’ai pas fait et ça n’aide pas.

Résultat de recherche d'images pour "captain marvel"

Coup de Bol : J’ai réussi à ne pas voir une seule image d’Avengers Endgame pour le moment. Je m’avance beaucoup à le dire ici, je sais, mais eh, c’est déjà une petite victoire en soi à un mois de la sortie du film, surtout en ayant été au cinéma voir Captain Marvel. Je suis arrivé en plein milieu de la dernière bande-annonce précédant le film, celle que j’évite devait donc déjà être passée. Et c’est cool !

Coup de Tête : Je suis en retard dans mes séries, mais je me suis décidé à regarder six films d’ici mercredi. Oui, oui, six. Ah heureusement que j’étais en mode « un film par semaine ». Pour tout vous expliquer, c’est que l’on m’a filé des dossiers de TPE à préparer en vue des oraux de bac d’élèves, parce que ouais, voilà, je vais devoir les noter… et qu’il est question de films que je n’ai pas vus (ou pas vus depuis une décennie). Bref, je me refais ma culture cinématographique !

Résultat de recherche d'images pour "orphan black"

Coup de Théâtre : Euh, AMC a décidé de se lancer dans une série qui se déroulerait dans l’univers d’Orphan Black ? Là, je suis sur les fesses. Apparemment, ça se ferait sans Tatiana Maslany, donc je ne suis pas sûr de comprendre l’intérêt du machin (les Neolutions ?). Autant inventer une nouvelle histoire non ? Non, bien sûr, parce que j’ai hâte de savoir de quoi il va être question après l’annulation du comic promis. Le mystère est total !

Coup Tordu : Netflix annule donc One Day at a time, et c’est un peu l’information qu’il ne fallait pas louper hier. Je sais, je n’en ai toujours pas vu un seul épisode et c’est bien un peu de ma faute parce que je ne leur fais pas d’audience, mais je ne comprends pas cette annulation. Je ne connais pas une personne la regardant qui n’aime pas la série au point de la défendre corps et âme dès qu’il en est question. Bref, les décisionnaires ne doivent pas la regarder et c’est dommage. Dommage et tordu. Du Netflix.

Résultat de recherche d'images pour "the 100"

Coup de Pub : Je suis un peu débordé dernièrement, je n’ai donc pas grand-chose à vous faire découvrir ce mois-ci. Comme je n’ai pas eu l’occasion d’en parler dans l’article ou sur le blog dernièrement, j’ai envie de fêter ici le renouvellement de The 100 pour une saison 7, avant même la diffusion de la saison 6. C’est déjà une bonne nouvelle, non ? Et c’est de la pub pour une très bonne série !

Coup de Grâce : Eh, je parle de la saison 7 de The 100, mais parlons aussi de la saison 7 d’Agents of S.H.I.E.L.D ! Oui, la série aussi a été renouvelée… pour sa dernière saison, malheureusement. Espérons que ce ne soit pas un mauvais signe pour la première et finissons l’article sur ce coup de grâce, parce que même s’il me reste deux saisons complètes à voir, je suis dégoûté de me dire qu’elle s’achève. Après, sept saisons, c’est quand même déjà un joli chiffre !

Image associée
I’m not crying. You’re crying.