’cause this is thrilleeeeer (TFSA)

Salut les sériephiles !

C’est avec du retard, mais un peu moins que les semaines précédentes, que je me penche sur le TFSA du moment… qui est loin d’être évident. Tequi nous a tous mis Michael Jackson à l’approche d’Halloween puisqu’elle nous demandait de partager notre liste de séries thriller préférées… Le seul problème, c’est que la définition de thriller est assez floue et pas la même selon les personnes. J’ai même failli vous ressortir un « ce que c’est que », mais j’ai finalement manqué de courage face à la complexité de la tâche !

Ah, c’est malin, je vous jure. Du coup, je me suis décidé à ne considérer comme thriller que les séries réalistes (donc exit la science-fiction), sombres, qui traitaient d’une enquête policière sur plusieurs épisodes, enquête propre à donner des frissons et comprenant au mieux un meurtre, au pire plusieurs avec des complots plus ou moins politiques derrière. Résultat des courses ? Difficile d’en trouver cinq, parce que je déteste ça comme type de séries !

Image associée

  1. Veronica Mars – Saison 4

C’est un cas un peu particulier. Si les trois premières saisons avaient ce côté thriller, l’ambiance adolescente, romantique et légère de la série l’excluait un peu trop de ma définition de thriller… En revanche, la saison 4 est beaucoup plus adulte (et ça, Rob Thomas en est fier), plus sombre, plus complexe. Il y est question de meurtres, d’enquêtes, de complots, d’attentat… On a tous les ingrédients du thriller, et ça m’a énormément plu. Je mets donc la série en cinquième position parce qu’elle n’est pas qu’un thriller, mais elle aurait peut-être eu sa place plus haut dans le classement si elle avait commencé dès la saison 4. Reste à savoir si ça m’aurait plu si j’avais commencé par la saison 4.

Résultat de recherche d'images pour "the following"

  1. The Following

Vue en 2016, j’ai tendance à oublier cette série dont les trois saisons étaient chaque fois un peu moins bonnes… Mais on y trouver les éléments d’un thriller classique : meurtre, complot (secte !), enquête policière et importance des portraits psychologiques de chaque personnage. Elles étaient géniales à ses débuts, possède des scènes exceptionnelles, mais la qualité a vite décliné. Cela n’empêche que j’en garde un souvenir plutôt sympa et qu’elle se classe parmi les thrillers.

Résultat de recherche d'images pour "secret city"

  1. Secret City

Je n’ai toujours pas vu la seconde saison de cette série. C’est pourtant court et vite consommé en théorie ! J’avais beaucoup aimé la première saison, mais je n’en ai plus tellement de souvenirs… Je me souviens juste qu’on avait des meurtres, parfois surprenants et super tristes (à vue de nez, je dirais épisode 3, mais pas sûr du tout), et un putain de complot politique auquel je n’avais, soyons honnêtes, pas tout compris ! M’enfin, tant qu’il y a Anna Torv en personnage principal, moi…

Image associée

  1. How to get away with murder

J’ai hésité un moment, mais en fait, elle rentre parfaitement dans la définition que j’ai choisie pour « thriller ». Bien sûr, elle s’en éloigne quelque peu avec une nouvelle intrigue traitée à chaque fois, une bonne dose de drama et plein de romances, mais dans le fond, il est bien question de meurtre (sans blague) et, plus on avance, de complots… De là à dire que c’est politique, ce n’est jamais bien clair, mais Annalise évolue dans les hautes sphères de la société par moment (eh, elle a même croisé le président dans le crossover). Et puis, il y a Antarès, les Castillo, tout plein d’histoires qui finissent par totalement m’échapper… Il y a tout de même parfois un petit côté « procédural » qui a failli disqualifier la série pour ce top… mais ces cas de la semaine sont très secondaires et parfois traités sur plusieurs épisodes, alors bon ! Il fallait bien que je mette des séries dans ce top !

Résultat de recherche d'images pour "you thriller joe beck"

  1. You

À mélanger thriller et comédie romantique, on aurait presque tendance à oublier que cette série suit avant tout un psychopathe, a un bon mystère et pas mal de meurtre. On n’y suit pas tout à fait une enquête, encore que : Joe mène l’enquête sur Beck autant que sur ses adversaires et la saison 2 devrait le voir avoir à balader encore un peu plus la police que ce qu’il a déjà fait. Bref, on est sur un thriller qui donne bien des frissons et qui prouve que ma définition de base pour cet article n’était pas tout à fait parfaite.

Résultat de recherche d'images pour "prison break"

C’était compliqué comme TFSA, Tequi m’a donné mal à la tête ! À noter que j’ai failli parler des mini-saisons de Strike aussi, mais après pas mal d’hésitation, elle aurait fini en sixième position. Elle serait suivie de 24 dont je n’ai vu qu’une saison (un jour, un jour) et de Prison Break (surtout la saison 1 purée). En tout cas, c’est sûr que ce n’est pas spécialement mon genre préféré… Faut dire aussi qu’à part Strike, toutes ces séries ont fini par tuer mon personnage préféré en cours de route !

Les meilleurs duos d’ennemis

Salut les sériephiles !

Avant d’avoir une semaine complète de retard, je me suis dit qu’il était temps pour moi de rattraper le TFSA de la semaine dernière, qui n’était pas si rapide à faire que ça parce que Tequi m’a un peu posé une colle avec ce thème qui exigeait de repenser à un type de série que je n’aime pas trop, celles capitalisant tout leur succès sur un grand méchant face auquel le héros s’acharne sans jamais gagner. Enfin, j’exagère, j’en suis plein des comme ça, mais je ne sais pas, je n’étais pas inspiré en fait !

Résultat de recherche d'images pour "the following ryan joe"

  1. Ryan/Joe (The Following)

Ce sont les deux premiers à qui j’ai immédiatement pensé en lisant le thème de la semaine dernière. Toute la série se fonde sur l’opposition entre son héros et son grand-méchant. Le problème, c’est que c’est plus ou moins réussi : en saison 1, c’est génial, en saison 3, ça commençait à se faire vieux. Cela dit, c’était une opposition réussie dans l’ensemble et un méchant qui aura su donner quelques frissons, tout de même.

Résultat de recherche d'images pour "rick negan"

  1. Rick/Negan (The Walking Dead)

Je pensais d’abord au Gouverneur, mais la vérité, c’est que Negan s’est imposé comme beaucoup plus terrifiant et violent que le Gouverneur. En revanche, je trouve que ça a participé grandement à faire de ce qui était une très bonne série une série bien trop chiante : les scénaristes ont trop capitalisé sur ce duo de fortes têtes et c’est devenu chiant à suivre à force. C’est peut-être ça qui me dérange le plus dans la série finalement : sa tendance à oublier le groupe au profit d’un ou deux personnages désignés comme leaders. Même si c’était nécessaire d’en avoir, ça a aussi coulé une partie de mon intérêt, je crois, et ça va mieux depuis qu’une page s’est tournée…

Résultat de recherche d'images pour "michael alex prison break"

  1. Michael/Alex (Prison Break)

Quand il a été question d’expliquer ce thème, c’est un le deuxième duo auquel j’ai pensé tout simplement, et ça en dit long parce que ça fait des années que je ne n’ai pas revu la saison 2. Oui, mais voilà, tout l’intérêt de la saison reposait dans ce duo d’ennemis bien fichu, alors ce n’est pas étonnant de voir qu’ils finissent dans ce top : ils m’ont marqué, tout simplement.

Résultat de recherche d'images pour "dr horrible captain hammer gif"

  1. Dr Horrible/Captain Hammer (Dr Horrible)

Ouais bon, solution de simplicité, je sais bien, mais reconnaissons que ce duo est iconique en trois petits épisodes d’un quart d’heure. J’adore voir et revoir ces épisodes qui réussissent toujours à me convaincre de l’opposition parfaite entre ces deux acteurs, que l’on a retrouvé aussi dans A Series of Unfortunate Events. Bref, c’est le genre d’opposition qui transcende la production d’origine, et ce n’est pas rien quand même, il fallait que j’en parle !

Résultat de recherche d'images pour "jack locke"

  1. Jack/Locke (Lost)

Difficile de ne s’arrêter qu’à un duo d’ennemis dans la série d’ABC, mais s’il y a bien un couple d’ennemis hyper marquant, c’est celui-ci. La science VS la foi, Jack VS Locke, Jacob VS l’homme en noir, ils ont passé la série à s’affronter et à voir leurs idéologies ne pas parvenir à trouver un accord commun. C’est la preuve que je peux accrocher à une série construite sur une opposition de personnages contrairement à mon premier instinct. Et ce duel, purée, qu’est-ce qu’il était cool !

Et voilà pour ce nouveau TFSA, qui n’était vraiment pas parmi les plus faciles, je trouve. En plus, je me rends compte que je n’ai pas réussi à trouver de séries se fondant sur l’opposition entre deux femmes fortes – il est vraiment temps que je regarde Killing Eve ! (si, si, j’ai pensé à Orphan Black, mais ce n’est pas aussi schématique et le casting est large, ne se résumant jamais à une simple opposition Rachel/Sarah, par exemple).

Résultat de recherche d'images pour "sarah manning rachel"
La preuve en image ?

Les persos préférés représentant le droit et la justice (et la loi)

Salut les sériephiles,

Allez, j’évite de prendre autant de retard que la semaine dernière (et probablement que la semaine prochaine) et je me lance tout de suite dans mon TFSA sur les personnages représentant l’autorité et la loi, en faisant le même « hors sujet » que tout le monde, parce que Tequi voulait qu’on parle de juges et que tout le monde a fait sur les policiers.

Et ça me donne encore plus de fil à retordre que celui sur les hors-la-loi, parce que j’aime les hors-la-loi, mais pas tellement les autorités, apparemment. C’est gênant tout ça… D’autant plus que j’ai aussi voulu me fixer sur les séries non-fantastiques, ou en tout cas mettant en scène des humains, ce qui limitait encore les possibilités. Puis à chaque fois, j’aimais pas les personnages quoi, ou alors on était sur des séries comme Quantico ou Agents of S.H.I.E.L.D où les personnages sont dans l’illégalité les ¾ du temps, donc v’là l’exemple de représentation de la loi.

Je pense que ça veut probablement dire quelque chose de moi, tout ça, ou au minimum des séries que j’aime. Si je ne regarde pas de séries procédurales, ce n’est pas pour rien… et ce n’est pas pour rien si je trouve Kara complétement insupportable dans Supergirl !

Image result for maggie sawyer

  1. Maggie Sawyer (Supergirl)

Quelle transition magistrale, pas vrai ? J’ai aimé l’introduction du personnage de Maggie, que l’on voyait souvent sur le terrain où elle était une flic plus réaliste que Kara-mère-la-morale et où je la trouvais marrante dans sa relation avec Alex. Après, la série est partie en vrille en oubliant progressivement qu’elle était flic et en ne la mettant plus que dans des scènes au DEO où elle n’avait rien à faire et dans des scènes où elle n’était que la copine d’Alex et basta. Du grand gâchis qui la fait arriver en cinquième position.

Image result for ortega

  1. Ortega (Altered Carbon)

Même si j’ai bugué sur son nom pendant tout mon visionnage (me persuadant qu’elle s’appelait Bortega, allez savoir pourquoi), Ortega est une flic qui représente la loi et la justice dans un monde futuriste où l’argent a pris le pouvoir. À ne pas vouloir s’offrir la technologie pour rester aussi pure que possible, elle se démarque rapidement dans la série ; qui prend le temps de développer ses origines catholiques et ses mauvaises fréquentations lorsqu’elle rencontre Takeshi. Un personnage haut en couleurs et tout à fait dans les cordes de ces personnages que j’adore.

Image result for haven tv show

  1. Audrey Parker (Haven)

Bon, OK, une certaine tendance commence à se dessiner dans mes choix, je sais, mais quand cette agent du FBI débarque à Haven, elle ne sait pas encore dans quel merdier elle s’est foutue. J’ai adoré les cinq saisons de la série, et j’ai adoré le personnage d’Audrey qui a tenté tout du long de garder une certaine représentation de la loi. Pas toujours gagné !

Image result for Olivia dunham

  1. Olivia Dunham (Fringe)

D’une agent du FBI à l’autre, il n’y a qu’un pas (un peu de terre, de l’aube à la fin du jour, de l’amitié à l’amouuuuuur) que je n’hésite pas à franchir, parce qu’Olivia est géniale et représente totalement la loi. Elle fait partie de ces rares personnages qui me font aimer l’autorité et la justice, donc elle méritait parfaitement sa place ici. Et puis, c’est Olivia, quoi, je l’aimais bien, puis un jour, il y a eu Folivia et c’en était fini de moi, j’étais totalement conquis par le jeu d’Anna Torv. C’était inévitable, j’imagine.

Image result for laura les bleus elodie yung

  1. Laura Maurier (Les Bleus)

J’avoue tout, il y a une part de troll à remettre Elodie Yung dans ce TFSA qui répond un peu à celui que j’ai écrit hier où le personnage d’Elektra avait sa place… Mais au-delà de ça, je trouve qu’on ne parle pas assez du génie qu’était cette série (avec deux actrices se faisant une carrière aux USA derrière quand même). Je les aimais tous, mais Laura avait mes faveurs pour son sale caractère. Étonnamment, j’ai trouvé que la série parvenait à s’en tirer même en son absence dans la dernière saison, mais c’était quand même trop cool quand elle était là.

Image result for mike the following

Bon, dans tout ça, on se retrouve encore qu’avec des femmes, comme dans mon top des personnages préférés de ces quatre derniers mois. Pourtant, j’ai quand même songé à Mike Ross (Suits, mais il est totalement dans l’illégalité dès le pilote), Ryan de Station 19 ou surtout Carlos de Continuum et Mike de The Following… mais ils ne faisaient pas le poids. J’ai aussi mis de côté Rebecca Locke de The Inside et Joana de Burden of Truth, la première parce que je ne me souviens plus assez, la deuxième parce que je n’ai pas terminé la saison. C’est aussi pour ça que je ne cite pas Blindspot d’ailleurs.

Bon week-end à tous !

Altered Carbon, en février sur Netflix

Salut les sériephiles !

J’ai beau accumuler le retard depuis un mois et demi, sachez que je ne perds pas le Nord et que je garde les yeux rivés sur le futur. Aujourd’hui, j’ai donc envie de parler d’une nouvelle série Netflix qui débarquera en février sur la plateforme et qui a déjà toute mon attention. Si vous me suivez sur Twitter, vous avez peut-être déjà vu passer l’information, il s’agit d’Altered Carbon.

Résultat de recherche d'images pour "altered carbon"

La série se situe dans un futur (pas si) proche où la conscience peut être numérisée et stockée dans la colonne vertébrale, permettant aux humains de survivre à la mort en ayant leurs souvenirs et leur conscience retransférés dans de nouveaux corps. Oui, nous ne sommes pas très loin de l’histoire de base de la série Dollhouse, et rien que pour ça, c’est un énorme OUI.

La série est inspirée d’un livre que j’ai lu il y a dix ans, précisément parce que des fans de Dollhouse me l’avaient conseillé, justement. Et franchement, j’ai un bon souvenir (flou) du roman, que j’ai recommencé aussi l’an dernier quand j’ai appris que la série allait voir le jour. Finalement, je ne l’ai pas reterminé pour ne pas être déçu par l’adaptation.

L’histoire de la série ne se limite pas à ce contexte et se concentre sur un soldat entraîné à changer de corps, Takeshi Kovacs. En début d’histoire, celui-ci est prisonnier, mais il est finalement téléchargé dans le corps d’un policier déchu à la demande (payée) de Laurens Bancroft qui, par conséquent, le « possède ». Oui, le système mis en place est celui de maître à esclave, le maître payant pour offrir une vie à Kovacs en échange d’un service.

Résultat de recherche d'images pour "altered carbon"

Le service ? Résoudre le meurtre de Laurens Bancroft lui-même, car oui, il s’est fait tuer. Heureusement pour lui, il a une sauvegarde quotidienne, mais ça n’empêche qu’il ne sait pas qui l’a tué, ni pourquoi. Et en plus, ça coûte cher de changer de corps, mais Laurens est tellement riche que la police du coin considère qu’il s’est juste suicidé… une hypothèse que Laurens refuse !

Bref, c’est un univers noir et violent, avec une grosse enquête de fond et plusieurs fils rouges, ainsi que beaucoup de science-fiction pure. Les images sont prometteuses et les thèmes développés m’intéressent, surtout que ce sont les mêmes que ceux de Dollhouse qui avait un épisode avec un synopsis similaire.

Résultat de recherche d'images pour "dichen lachman"

Une bonne nouvelle n’arrivant jamais seule : une actrice de cette dernière série, Dichen Lachman, est castée dans cette adaptation d’Altered Carbon. Vous avez pu la voir aussi dans The 100 (Anya), Supergirl (Roulette) ou dans Lust for Love, dont j’avais parlé il y a quelques temps. Je l’adore et je suis très content de la retrouver à la télévision. Forcément, ça joue sur mon impatience.

Le reste du casting contient quelques autres petits acteurs de The 100 ou The Killing, une de Riverdale, Gillen de The Magicians, mais aussi James Purefoy (inoubliable Joe Carroll dans The Following) et surtout Adam Bush (que je détesterai éternellement après Buffy où il jouait Warren).

Résultat de recherche d'images pour "adam busch"

Rendez-vous le 2 février pour la diffusion des dix épisodes, et ça tombe bien, c’est aussi le jour du lancement du prochain Week-end en séries ! Vous voyez, je ne perds pas le nord 😉