Les 5 personnages les plus obsédés

Salut les sériephiles !

On se retrouve déjà pour un nouveau TFSA, moins de 24h après le dernier. On va dire que c’est l’avantage d’être en retard : le temps passe plus vite entre deux articles après… Et aujourd’hui, Tequi veut que l’on se concentre sur les personnages les plus obsédés. C’est un drôle de thème que celui-ci, et je me suis demandé en l’écrivant si je n’étais pas trop hors sujet. On verra bien… en attendant voici donc les personnages auxquels j’ai immédiatement pensé.

Résultat de recherche d'images pour "noah the affair"

  1. Noah (The Affair)

Bon, le premier type d’obsession qui me passe par la tête quand je lis le titre de ce thème, c’est quand même l’obsession sexuelle et on fait difficilement pire que Noah. Ce personnage est imblairable : chaque fois que la série s’attarde sur ce qu’il pense et sur sa manière de voir le monde, c’est pour mieux nous révéler comment il a l’impression d’être irrésistible. Toutes les femmes autour de lui passent leur vie à le draguer et le charmer, il a un égo gros comme ça et il est obsédé par son propre succès. Narcisse n’a qu’à bien se tenir face à Noah !

Résultat de recherche d'images pour "alice the magicians"

  1. Alice (The Magicians)

C’est une autre obsession que permet d’explorer Alice, celle de la magie… De là à dire que c’est comme une drogue pour elle, il n’y a qu’un pas que je ne franchirai pas encore (Willow, en revanche…). Ce qui est sûr, c’est que la magie est une vraie obsession pour Alice qui fait tout pour en avoir plus, tout le temps, quoiqu’il arrive. Si la saison 4 la voit évoluer par rapport à tout ça, je dois avouer que je l’ai trouvée insupportable plus d’une fois à cause de ça !

Résultat de recherche d'images pour "count olaf"

  1. Comte Olaf (Les Désastreuses Aventures des Orphelins Baudelaire)

C’est bien simple, Olaf passe trois saisons complètes à vouloir par tous les moyens mettre la main sur la fortune des Baudelaire. Ceux-ci iraient pourtant plus vite à lui céder une fortune dont ils n’ont clairement pas grand-chose à faire, mais non, il est bien plus drôle pour nous de voir le comte essayer de s’emparer par tous les moyens possibles de leur argent. Machiavélique ! Neil Patrick Harris déchire dans ce rôle qui semble avoir été fait sur mesure pour lui.

Résultat de recherche d'images pour "barney stinson"

  1. Barney Stinson (How I met your mother)

Difficile de ne pas penser immédiatement à lui quand on prend le thème de la semaine en tant que « obsédé sexuel ». Neil Patrick Harris parvient donc à se hisser deux fois dans ce top avec deux rôles différents. Et en plus, j’ai parlé de Dr Horrible dans le TFSA d’hier ! Bref, Barney a pour obsession la femme, et il fait tout pour la collectionner pendant près de neuf saisons, malgré de petites parenthèses d’histoires sérieuses. On peut difficilement faire plus obsédé que lui, et pourtant, j’ai trouvé… !

Résultat de recherche d'images pour "joe you"

  1. Joe Goldberg (You)

Evidemment ! Joe est un psychopathe qui passe dix épisodes à être à fond sur Beck, quand bien même Beck est une nana insupportable qui ne mérite probablement pas tant d’attention (bouuuh, je suis méchant). L’obsession de Joe est le moteur de la série, je vois mal comment j’aurais pu passer à côté de lui dans la rédaction de ce top : le résumé de la série en trois mots, c’est quand même « Beck, Beck, Beck ». Et il surpasse Peach dans sa folie, alors voilà, je mets Joe en avant dans cet article !

Résultat de recherche d'images pour "eye candy"

Bien sûr, d’autres personnages auraient pu être cités aussi – je n’oublie pas le tueur de Eye Candy par exemple, mais comme toujours j’ai privilégié ceux qui me venaient en tête en premier ou qui étaient dans les séries les plus récentes. Et je suis assez content d’avoir réussi à ne pas me limiter aux obsessions sexuelles (coucou Logan de Westworld, t’aurais été là sinon), parce que ça aurait été un peu lourd comme top. Allez, à vous les studios !

Les meilleurs duos d’ennemis

Salut les sériephiles !

Avant d’avoir une semaine complète de retard, je me suis dit qu’il était temps pour moi de rattraper le TFSA de la semaine dernière, qui n’était pas si rapide à faire que ça parce que Tequi m’a un peu posé une colle avec ce thème qui exigeait de repenser à un type de série que je n’aime pas trop, celles capitalisant tout leur succès sur un grand méchant face auquel le héros s’acharne sans jamais gagner. Enfin, j’exagère, j’en suis plein des comme ça, mais je ne sais pas, je n’étais pas inspiré en fait !

Résultat de recherche d'images pour "the following ryan joe"

  1. Ryan/Joe (The Following)

Ce sont les deux premiers à qui j’ai immédiatement pensé en lisant le thème de la semaine dernière. Toute la série se fonde sur l’opposition entre son héros et son grand-méchant. Le problème, c’est que c’est plus ou moins réussi : en saison 1, c’est génial, en saison 3, ça commençait à se faire vieux. Cela dit, c’était une opposition réussie dans l’ensemble et un méchant qui aura su donner quelques frissons, tout de même.

Résultat de recherche d'images pour "rick negan"

  1. Rick/Negan (The Walking Dead)

Je pensais d’abord au Gouverneur, mais la vérité, c’est que Negan s’est imposé comme beaucoup plus terrifiant et violent que le Gouverneur. En revanche, je trouve que ça a participé grandement à faire de ce qui était une très bonne série une série bien trop chiante : les scénaristes ont trop capitalisé sur ce duo de fortes têtes et c’est devenu chiant à suivre à force. C’est peut-être ça qui me dérange le plus dans la série finalement : sa tendance à oublier le groupe au profit d’un ou deux personnages désignés comme leaders. Même si c’était nécessaire d’en avoir, ça a aussi coulé une partie de mon intérêt, je crois, et ça va mieux depuis qu’une page s’est tournée…

Résultat de recherche d'images pour "michael alex prison break"

  1. Michael/Alex (Prison Break)

Quand il a été question d’expliquer ce thème, c’est un le deuxième duo auquel j’ai pensé tout simplement, et ça en dit long parce que ça fait des années que je ne n’ai pas revu la saison 2. Oui, mais voilà, tout l’intérêt de la saison reposait dans ce duo d’ennemis bien fichu, alors ce n’est pas étonnant de voir qu’ils finissent dans ce top : ils m’ont marqué, tout simplement.

Résultat de recherche d'images pour "dr horrible captain hammer gif"

  1. Dr Horrible/Captain Hammer (Dr Horrible)

Ouais bon, solution de simplicité, je sais bien, mais reconnaissons que ce duo est iconique en trois petits épisodes d’un quart d’heure. J’adore voir et revoir ces épisodes qui réussissent toujours à me convaincre de l’opposition parfaite entre ces deux acteurs, que l’on a retrouvé aussi dans A Series of Unfortunate Events. Bref, c’est le genre d’opposition qui transcende la production d’origine, et ce n’est pas rien quand même, il fallait que j’en parle !

Résultat de recherche d'images pour "jack locke"

  1. Jack/Locke (Lost)

Difficile de ne s’arrêter qu’à un duo d’ennemis dans la série d’ABC, mais s’il y a bien un couple d’ennemis hyper marquant, c’est celui-ci. La science VS la foi, Jack VS Locke, Jacob VS l’homme en noir, ils ont passé la série à s’affronter et à voir leurs idéologies ne pas parvenir à trouver un accord commun. C’est la preuve que je peux accrocher à une série construite sur une opposition de personnages contrairement à mon premier instinct. Et ce duel, purée, qu’est-ce qu’il était cool !

Et voilà pour ce nouveau TFSA, qui n’était vraiment pas parmi les plus faciles, je trouve. En plus, je me rends compte que je n’ai pas réussi à trouver de séries se fondant sur l’opposition entre deux femmes fortes – il est vraiment temps que je regarde Killing Eve ! (si, si, j’ai pensé à Orphan Black, mais ce n’est pas aussi schématique et le casting est large, ne se résumant jamais à une simple opposition Rachel/Sarah, par exemple).

Résultat de recherche d'images pour "sarah manning rachel"
La preuve en image ?

San Diego Comic Con : dernier jour

Salut les sériephiles et bienvenue dans ce dernier jour de résumé du Comic Con… avec toujours pas grand-chose à se mettre sous la dent.

Définitivement, ça n’aura pas été le meilleur des comic cons de San Diego : je garde un trop bon souvenir de l’an dernier et je n’étais pas à jour dans certaines séries, ce qui ne m’a pas aidé non plus. Les quelques panels que j’ai vu ne m’ont pas transcendés (pas même le Dr Horrible que j’attendais de pied ferme), d’autres tardent trop à venir et les trailers n’ont pas été aussi fous que l’an dernier (pas de résumé parfait de The 100, pas de grosses news du côté de Supergirl, pas de Shadowhunters du tout, énorme déception pour Roswell New Mexico que j’attendais… n’importe quoi !). Allez, j’arrête de me plaindre, passons au contenu qu’il me restait à rattraper !

Voir aussi : Jour 1 | Jour 2 | Jour 3 Jour 4 | Dernier jour

The Purge

Pas grand-chose de plus dans cette nouvelle bande-annonce et comme je n’ai pas encore vu les films, je n’ai rien à ajouter. La série me donne toujours très envie, je serai donc au rendez-vous autant que possible et si vous ne savez pas de quoi elle parle, je vous invite à venir consulter mon autre article sur le sujet (il y a beaucoup à faire dans l’article du jour, alors pas la place de tout dire).

Voir aussi : 500 mots sur The Purge

Deadly Class

Une série SyFy, qui verse dans l’horreur ? A priori, ça aurait dû me plaire, mais ce cliffhanger m’a plutôt laissé de marbre. C’est assez vous de se dire que les frères Russo, derrière le dernier Avengers, ont sorti quelque chose comme ça. Franchement, j’ai trouvé que ça faisait super cliché dans l’ensemble, qu’on dirait un mauvais retour des Warblers côté uniforme et que ce qui promettait d’être une bonne série avait finalement l’air d’être une mauvaise série pour adolescents. Dommage !

Voir aussi : 2000 mots sur Avengers Infinity War

 Midnight, Texas

Eh oui, c’est reparti pour parler de cette série, puisque j’ai trouvé cette interview qui m’intriguait. Bon, pas de gros spoilers, mais l’annonce de l’arrivée de Nestor Carbonel (Richard dans LOST !) me fascine. Je ne vois pas ce qu’il vient faire dans une série comme ça, mais ma foi, j’approuve. Certes, il a été un peu question de son personnage et des autres nouveaux à venir, mais j’ai ignoré autant que possible, j’attends la saison 2.

C’est l’une des premières vidéos de ce casting que je vois, donc c’est intéressant de voir les acteurs bien s’entendre – même si l’acteur de Manfred en dit trop et ça les surprend tous. Creek sera de retour dans cette saison, mais on s’en débarrassera en cours de route, a priori pas de manière mortelle, mais on ne sait jamais avec ce genre de séries. Le personnage voudrait donc soit disant explorer d’autres choses et ses études, mais c’est à contresens de tout ce qu’on sait d’elle depuis la saison 1… bizarre.

J’ai aimé voir Arielle Kebbel parler d’Unreal et dire qu’elle était contente de retrouver des acteurs de cette série dans Midnight Texas, et je confirme que c’est plutôt chouette. Quant à son personnage d’Olivia, elle ne veut pas être vampire, toujours, mais elle spoile une relation psychique avec Lemme… il faudra voir ce que ça donne, mais ma foi, ils sont la meilleure chose de cette série, donc continuez, continuez.

Ah et concernant tout le casting, je sais que je ne l’aime pas et que je fais peut-être une fixette, mais il n’y a que moi qui trouve que Dylan Bruce se fait chier quand les autres parlent ? Non ? J’sais pas. En tout cas, il aime s’écouter parler et tease des choses sympas pour son couple (ce n’est pas gagné avec ces personnages qui ne sont pas mes favoris, mais on ne sait jamais !). Oui, je sais, parfaitement, ce compte-rendu était hyper biaisé… mais bon l’interview l’était aussi, on passe la dernière minute à parler d’un chat qui parle comme s’il existait vraiment, hein. Certes, c’est l’un des meilleurs personnages de la saison 1 ; mais quand même, faut pas déconner !

Voir aussi : 500 mots sur Midnight, Texas

Salvation

Cela n’a aucun sens, mais oui, Santiago Cabrera jouant Darius Tanz était au Comic Con et vient présenter sa série. Purée, faut oser avoir envie de représenter un truc pareil ; mais il a l’air content de lui quand il présente le nouveau poste de son personnage dans la saison 2…

Attention, cette vidéo suit l’épisode de la semaine dernière et nous parle donc de ce qu’il se passe dans celui-ci ; et le journaliste posant les questions a l’air drôlement investi dans l’histoire de Salvation. Il shippe ainsi Grace et Darius – et Santiago aussi apparemment – et OSE comparer la série avec ce qu’il se passe aux États-Unis actuellement. Non mais attendez, on ne regarde pas la même série ? Salvation n’a rien de crédible, il ne faut pas la comparer à la réalité, on se calme. Pardon, je suis vraiment pas sympa dans cet article. Passons donc plutôt à une série que je ne vais pas critiquer.

Voir aussi l’article le plus lu du blog : Une saison 2 pour Salvation ?

The Magicians
(SPOILERS)

À défaut de panel ; j’ai adoré avoir ces 40 minutes d’interviews, même si le son était tout pourri. Je suis toujours fasciné par ces tours de table : tous les acteurs de la série sont dans cette grande salle pleine de journalistes et passent cinq à dix minutes à répondre aux questions de plusieurs journalistes. C’est un peu en mode speed-dating ; mais avec des acteurs présentant leur série, et c’est fou. Je n’ai vu ça qu’à San Diego et ça fait des vidéos peu agréable à écouter, mais c’est top.

Bref, notons les cheveux de Margo, c’est fou, on ne la reconnaîtrait pas (je déconne). Elle parle bien sûr de la saison 4 et de son personnage qui change complétement, et de sa relation à Eliot, et de sa galère de l’œil en moins en saison 3.

Voir aussi : Ma rencontre avec les acteurs de The Magicians

Olivia Taylor-Dudley ne se souvient plus vraiment de sa première réplique de la future saison, mais vu la situation dans laquelle elle est, elle promet quelque chose qui sent bon l’inquiétude. C’est pas faux, elle est toujours en prison dans la librairie après tout. La salle est hyper bruyante quand elle parle, la pauvre, et elle n’arrête pas de s’éloigner du micro. Elle parle aussi du soutien qu’elle reçoit des fans, ce qui est assez sympa, puis on repasse au personnage d’Alice et son point de vue sur celui-ci, et de sa différence avec Margo – ça sent bon la comparaison aux livres. Et elle aimerait voir Summer/Margo/Janet/F*ck partir dans sa propre quête. Oui, moi aussi… mais toi, tu as lu les scripts, tu sais déjà ! Enfin, bon, elle finit par dire qu’elle a pour scène préférée la scène où elle était badass et tuait la bête. Pas étonnant.

On passe alors à Hale/Eliot, et après le tournage de quatre épisodes, il commence à s’inquiéter de voir qu’Eliot n’est pas prêt de revenir. Alors… SPOILER, mec. Mais en même temps, je me doutais bien que le cliffhanger de la saison 3 allait être galère à résoudre – ça ne pouvait pas se faire en un claquement de doigts. Je vous passe les détails sur sa nourriture préférée (les frites) et ses films préférés, surtout qu’il s’agit de ceux d’Eliot, pas de l’acteur… bon, donc de ce que l’acteur imagine pour lui, hein. C’est déjà plus intéressant de l’avoir nous confirmer qu’il ne pense pas qu’Eliot est vraiment jaloux de la couronne de Margo. Bien sûr, son meilleur moment dans la série se résume à toutes ses scènes avec Summer/Margo, et aussi à la scène sur leur amour inconditionnel (en saison 2, j’imagine, donc) qui a été ignorée dans la série pendant longtemps, par rapport aux livres. Pour être en train de lire les livres… MOUAIS. J’ai toujours associé ces deux personnages dans la série, ça me paraît assez bien retranscrit. Étrange… comme le fait qu’il porte des lunettes.

Voir aussi : 500 mots sur le tome 1 de The Magicians

Stella Maeve ne pouvait pas être plus loin du micro je crois, et elle a tellement de cernes qu’elle fait presque aussi peur à voir que Julia. Rassurons-nous, elle boit du coca et nous explique que Julia est probablement frustrée d’avoir abandonner ses pouvoirs de déesse pour le retour de la magie ; et l’actrice en est totalement frustrée aussi même si elle comprend le choix du personnage. Stella Maeve aimerait aussi une intrigue où elle serait à Fillory à parler à des oiseaux… et elle en a marre d’être toujours le personnage sombre (elle le dit avec humour, on se rassure). Il n’est pas forcément rassurant de la voir douter sur les personnages s’étant présenté à l’élection de la saison 3, mais bon, c’est vrai aussi que ce n’était pas son intrigue. Elle contourne ensuite la question de son épisode préféré pour dire qu’elle a juste adoré la saison… hum, hum. Je ne sais pas, je ne la sens pas dans cette interview, elle a l’air d’être complétement paumée dans l’intrigue et elle passe un temps fou à remercier un journaliste qui se dit fan de Julia, histoire d’éviter la dernière question. On va dire qu’elle est juste claquée du tournage et du voyage pour le Comic Con, car je n’avais eu cette vibe venant d’elle dans d’autres interviews.

C’est ensuite à Quentin d’y passer, mais Quentin ne sera pas non plus présent en début de saison 4 – j’ai déjà tellement envie de voir cette saison. Lui aussi semble bien crevé dans ses réponses, mais un peu moins. Disons qu’on le sent réveillé et fatigué, quand Stella Maeve paraissait endormie et tentant de se réveiller. Jason Ralph a l’air d’être un grand bavard, mais il est un pro aussi pour contourner les questions gênantes sur son personnage, son retour en saison 4 et sur sa place dans le spectre de la sexualité (place très différente des livres dans la série, je trouve, parce que dans les livres, il semble moins ouvert pour le moment ; pour ne pas dire radicalement fermé par moments). Tout ceci mène à une réflexion logique sur sa relation avec Eliot, et sur ce merveilleux épisode de la saison 3 ayant réussi à me faire les shipper, mais bon. Est-ce que Jason voit Quentin revenir avec Alice ? Il contourne encore : leur relation ne sera jamais la même et sera bien compliquée, et ambiguë. Il en fait un bon résumé et nous rappelle tout ce que les deux personnages ont vécu, y compris dans les livres (il a failli me spoiler, oh), mais tout ce que ça fait, c’est me donner envie de me replonger dans la série.

Voir aussi : 500 mots pour résumer les deux premières saisons

Et j’avoue que je n’ai pas terminé la vidéo pour rester sur cette bonne note, parce que j’étais triste de l’absence d’Arjun Gupta et parce que je finissais par développer un mal de crâne avec tout ce bruit de fond. Mais ouf, j’aurais au moins vu une excellente vidéo pour conclure mon résumé de tout ce qui aura attiré mon attention durant ce Comic Con !

Voir aussi : Critique de la saison 3

The Good Place

Conclure ? Non, je n’ai pas encore cherché des nouvelles d’une comédie que j’aime bien trop.

Ce panel nous apprend que les deux acteurs principaux ont rejoint la série en sachant que l’autre y serait, et parce que l’autre y serait, même s’il semble que la présence de Kristen Bell soit celle qui a le plus motivé. Bien que ce soit les meilleurs moments du panel, je n’en ai pas tout apprécié, mais l’actrice jouant Janet refusant de choisir entre les deux Janet ou se comportant en robot, c’était exceptionnel.

Voir aussi : La saison 1 en 500 mots

Le panel a l’air drôle tout de même, et j’espère que le trouverai en entier. Jameela, l’actrice jouant Tahani, y a révélé quand même que son baiser dans la série était le 7e baiser de sa vie, au point de rendre Kristen Bell pleine de honte d’avoir eu tant de baisers dans sa vie – l’actrice était tellement mimi. Bon, sinon, rien de fou dans ce panel, pas de grande annonce, mais retrouver ce casting fait déjà plaisir après des mois de pause. Les questions du public sont plutôt sympas aussi, puisqu’on y apprend qu’il n’y a pas de crevette sur les plateaux, juste de fausses crevettes, c’est fou ; et parce qu’il y a un excellent cosplay de Janet. Aaah. Et aussi, de manière amusante, quasiment tous les acteurs estiment qu’ils finiront dans la Bad Place à leur mort, à l’exception notable de Kristen Bell. Pas mal. Vivement la reprise de la série franchement… et en attendant, cette vidéo en 360° pour tous les absents du Comic Con est brillantissime – même si ça rame un peu par moment :

Voir aussi : Critique de la saison 2

Et cette fois, c’en est terminé du Comic Con tous les matins à 9h30, j’espère que ce détour à San Diego vous aura plu (et même plus plu qu’à moi dis donc). Oh, j’en reparlerai peut-être dans les jours à venir si d’autres choses intéressantes surgissent, mais en attendant, je tourne cette page et vous donne rendez-vous demain pour les stats de la semaine dernière ; alors que celle de cette semaine semblent déjà parties en 24h pour aller à la hausse – merci !

Voir aussi : Jour 1 | Jour 2 | Jour 3 Jour 4 | Dernier jour

San Diego Comic Con 18 – Jour 2

Salut les sériephiles,

Les 24 dernières heures ont été riches en événements au Comic Con, mais évidemment, j’ai écrit l’article hier soir et une partie de la deuxième journée a constitué notre nuit – il faudra peut-être attendre demain pour voir ce que vous vouliez sur le blog, je ne sais pas.

Voir aussi : Jour 1 | Jour 2 | Jour 3 Jour 4 | Dernier jour

American Horror Story

Comme chaque année, American Horror Story a fait ce qu’il fallait pour entretenir le suspense. Si l’idée d’un compte à rebours est un poil moins stressante que les images de l’an dernier, je trouve l’idée sympa : les gens sur place ont dû attendre un bon moment de savoir ce que ça allait révéler : le titre de la prochaine saison, qui s’appellera Apocalypse. Allez, ça ne peut pas être pire que cette année !

Voir aussi : Critique AHS Cult

Youtube Red

Comme hier, les premiers panel de ce comic con n’étaient pas ceux que j’avais le plus envie de voir : ils concernaient notamment les séries de Youtube, à commencer par Impulse. Comme je n’en ai pas (encore ?) vu la saison 1… je ne vais pas me spoiler comme ça. Oui, c’est tout de suite beaucoup moins fu d’être en retard au moment du SDCC, je sais.

Il était aussi question d’Origin, une autre série Youtube ; qui me tente juste parce que science-fiction + Tom Felton + Natalia Tena, c’est fait pour moi. Voici déjà le trailer, et je meurs d’envie de voir la série après visionnage de celui-ci :

De quoi ça parle ? D’un monde futuriste, d’une machine, de gens qui se réveillent dans un vaisseau déserté sans savoir pourquoi… De la SF à l’état pur et ça a l’air magnifique. Et puis le casting est cinq étoiles !

Le panel nous confirme que tous les personnages ont des faiblesses, un côté sombre qui ne les fera pas toujours sourire et que le scénario exploitera. La série sera assez flippante (d’après Natalia Tena, sept sur une échelle de un à dix) et le casting a l’air plutôt sympa – il y avait une bonne ambiance dans ce panel, des petites blagues de temps en temps, tout ça, tout ça (surtout venant de Tom Felton).

Côté contenu, chacun a présenté son personnage, comme c’est souvent le cas dans les panels de saison 1, et on apprend donc qu’il y aura une française au milieu d’un ensemble de personnages d’origines (ben tiens, c’est le titre de la série ça tombe bien) différentes… mais bon, il faut bien dire ce qui est 24 minutes pour parler de quelque chose que personne n’a jamais vu, c’est un tantinet longuet ou propice aux spoilers.

Alors voilà, sinon le tournage s’est bien passé, ils étaient loin de tout, y compris de leurs familles… exactement comme leurs personnages dis-donc. Sans surprise, il est aussi question d’Harry Potter à un moment, parce que Tom Felton, c’était inévitable, quoi. Dans l’ensemble, tout ça me donne vraiment très, très envie, je vous l’avoue. Cependant, avec un titre pareil, on sait d’avance qu’il y aura des flashbacks (un peu partout dans le monde), et ça me laisse quelque peu frileux malgré tout. Et puis, c’est une série Youtube, mais il y a l’air d’avoir du budget… on verra bien ! Le sourire de Nora Anezeder me fait déjà craquer.

Iron Fist

J’ai pris le risque de visionner sans vraiment la regarder cette courte bande-annonce. A priori, pas de gros spoiler dedans, à part qu’on perd les bouclettes de Danny pour la deuxième saison qui débarque dès le 7 septembre ! Je suis foutu, déjà que je n’ai pas rattrapé les trois dernières saisons de l’univers,  Marvel/Netflix… Ah lala. Cela fait que je n’ai pas osé regarder non plus le panel, forcément, trop frileux des spoilers que je suis. Il faut dire aussi que ce n’est pas le panel qui me passionne le plus !

Voir aussi : Critiques Iron Fist (S01)

 (Fear) The Walking Dead… Encore.

Normal, le type ! Comme promis hier, la série est revenue avec un trailer complet pour sa saison 9, qui a déjà fait couler un tas d’encre couleur sang et de larmes. Et pour être complet il l’est, puisqu’il dure pas moins de cinq minutes. Aussi long et chiant qu’un épisode de la série, je vous jure ! Le voici, quand même – attention aux spoilers, forcément :

J’aime beaucoup ce trailer qui promet une sorte de renouveau et de changement de décors. Tout le monde devient pote ; Jadis quitte la team Playmobil et Maggie laisse ses cheveux pousser, alors qu’Enid prend un coup de vieux… Tout ça nous ramène presque au début de la série, avec aussi un hélicoptère. J’vous jure, il y a même des zombies ! Et des gens qui se frappent, je vous rassure, on ne perd pas tout. Dans l’ensemble, ça m’a donné envie de voir cette saison. Pour de vrai. Je ne l’ai vu qu’une fois en revanche, et je vais éviter de le revoir, pour oublier tout ce que j’ai vu et l’arrivée d’une floppée de nouveaux personnages. MAIS JE N’OUBLIE PAS LA PRESENCE DE LUNA DE THE 100 ! Trop content (il y a aussi un cliffhanger de merde à la fin). Allez, rendez-vous le 7 octobre pour celle-ci… mais avant ça, il y a Fear the Walking Dead.

Voir aussi : Quel avenir pour The Walking Dead ?

Je ne me lasse pas de ces acteurs, que je trouve intéressant même quand ils ne racontent rien de précis. C’est le cas dans cette vidéo où les trois originaux continuent de dire qu’ils ne sentent pas particulièrement la sécurité de leur emploi et où Alycia (l’actrice) s’extasie des changements de sets et de la série changeant en permanence d’environnement… C’est vrai que c’est sympa comme évolution quand on y réfléchit.

Là-dessus, l’acteur jouant Morgan nous dit qu’il est content d’être dans une série qui change autant, y compris en termes de collègues. Tu m’étonnes, il vient de quitter sa série qui ne bouge plus depuis des années et fait du surplace depuis sa saison 4 (grosso modo). Les acteurs sont aussi contents des jeux temporels de ce début de saison 4 et teasent la suite, avec de nouveaux personnages (gentils ? méchants ? Durs à dire, on ne sait pas ce que les gens tweetaient… merci pour cette info essentielle aha !).

Il est aussi question de la promotion de l’acteur jouant Victor ayant dirigé un épisode. Ah, et aussi, je me suis fait spoiler (je déteste Ausiello juste parce qu’il n’hésite jamais à spoiler, mais je l’écoute toujours quand même, je suis maso) : la fin de saison 4 verra passer une tempête, ce qui n’aidera pas Alicia (le personnage cette fois) à gérer son deuil. Je vous laisse le lien vers le trailer complet, mais je ne l’ai pas vu pour ne pas me spoiler plus. Je peux attendre un mois !

Voir aussi : Critique FTWD (S04)

Charmed

Petite interview pour les trois actrices du reboot, parlant du fait qu’elles sont le nouveau pouvoir des trois. Cela permet de voir la bonne ambiance entre les actrices et leur connaissance de la série de base. Chaque actrice présente son personnage, mais il n’y a concrètement aucune nouvelle information par rapport à tout ce qu’on a pu entendre ces derniers mois. J’ai toujours envie de découvrir la série et de voir tout ce qu’elle apportera… J’essaye de rester positif et ouvert d’esprit, je vais leur faire confiance – et puis, elles ont l’air pleine de bonnes volontés ces trois actrices, avec leur secret aussi.

Voir aussi : 500 mots sur le reboot de Charmed

Nightflyers

Je déteste Game of Thrones et n’ai pas une bonne opinion de Georges R. Martin, mais j’ai une excellente opinion de Syfy, alors je me permets d’avoir de l’espoir pour Nightflyers. Le trailer est assez sympathique, même s’il n’a pas l’air d’inventer grand-chose avec des plans qui semblent correspondre à ce que j’imaginais de Stargate Universe !

Dans l’ensemble, on a là une série qui devrait très bien fonctionner, même si elle n’a rien de révolutionnaire et nous présente aussi une série avec des gens qui se réveillent dans un vaisseau (c’est original, hein ?). Est-ce que je la regarderai ? Allez savoir. Il y a des séries que je meurs d’envie de regarder mais dans lesquelles je n’avance pas, et d’autre que j’ai l’impression de me forcer à continuer. Zéro logique dans mes visionnages, un peu comme cette semaine où je regarde le Comic Con plutôt que mes séries… mais bon, il faut dire ce qui est, ils m’ont appâté avec ce dernier sujet que je gardais sous le coude depuis le début !

Les 10 ans de Dr Horrible’s Sing-Along Blog

Voir aussi : 500 mots sur Dr Horrible

Malgré l’absence de Jed Whedon et Maurissa Tancharoen, qui devaient pourtant être là mais ont été retenus au dernier moment pour bosser sur Agents of S.H.I.E.L.D. Déconnez pas, la série revient d’un an et ils sont bloqués ?! Pff. Bon, bref, ce panel. Il est à mourir de rire dès le départ, avec Joss Whedon étant parfaitement insupportable à faire sa loi dans les étiquettes et affirmant ensuite qu’il a écrit un comic Dr Horrible Best Friends pour le 14 novembre. Il faudra voir, ça n’a jamais été mon format préféré pour ces personnages, les comics.

Pour compenser l’absence de Jed Whedon et Maurissa Tancharoen toutefois, Nathan et Felicia se sont amusés à lire un texte qu’ils avaient écrit ; et sans surprise, c’était hilarant. L’humour de ces deux-là étaient parfait, comme toujours, et ça rendait génial.

Très vite, les trois présents, Joss Whedon, Felicia Day et Nathan Fillion ont décidé de répondre aux questions. Si vous comprenez l’anglais, foncez, c’est excellent. Autrement, humph, je ne peux pas retransmettre le fun, mais allez : il a été question du marteau de Thor qui est une métaphore, parce qu’on sait tous ce que symbolise le marteau du Captain Hammer. D’ailleurs, Nathan Fillion s’en est amusé et a été comparé au personnage de Captain Hammer.

Tant qu’ils en étaient à Nathan Fillion, il a aussi été question de The Rookie ; sa nouvelle série – et de sa coupe de cheveux, et de la possibilité de savoir s’il reprendra le costume de Mal Reynolds dans celle-ci (apparemment non). Ensuite, on passe sur un crossover impossible entre Dr Horrible et Dr Who, et la révélation que les repas des Avengers pendant le tournage ne sont pas si excellents que ça. En tout cas, il est génial de voir ces trois-là réunis au Comic Con et s’amuser avec le public, les cosplays, la vie en général. On sent qu’ils sont toujours potes dix ans après… mais il manque vraiment Neil Patrick Harris, au moins – on nous a parlé des Orphelins Baudelaire, bien sûr. Nathan Fillion est revenu sur la « haine » entre lui et NPH, mais on sent bien l’amitié de fou entre eux.

Oh, il a aussi été question d’Angel, puis de Buffy, avec le rôle de Nathan Fillion dans la saison 7, son seul rôle de méchant dans sa vie. Ah, quand même. Côté projet, le fan-film Uncharted de Nathan Fillion sorti la semaine dernière a aussi été évoqué, sans trop de détail – et comme je ne l’ai pas vu. Felicia Day n’a toujours pas de projet (dont elle peut parler) en-dehors de sa fille et Joss Whedon a parlé très brièvement de sa série à venir sur HBO (faudra que j’en fasse un article un jour).

Felicia a comme d’habitude pris tout son temps pour parler sans s’arrêter et respirer, mais ça a permis de réapprendre qu’elle n’aimait pas chanter en public et que « My eyes » est sa chanson préférée dans Dr Horrible ; alors que Whedon la déteste parce qu’il était jaloux de la qualité des démos de son frère et de sa belle-sœur.

Pour en revenir au passé, Felicia Day a trouvé terrifiant de jouer dans Dr Horrible par rapport à The Guild, à cause de la prestance des autres acteurs – même si ça l’a aidé à grandir. Pourtant, ils ont été bien incapables de trouver une vraie valeur éducative à leur 40 minutes, dix ans après. Oh, il a aussi été question de l’origine de ces trois webisodes : la grève des scénaristes, se terminant avant le tournage de Dr Horrible. Et avec Felicia Day sauvant tout avec ses connaissances d’internet et de comment ça fonctionnait.

Voir aussi : 500 mots sur les dix ans de The Guild

Bien sûr, il a aussi été question du fait qu’il y a dix ans, personne au Comic Con ne connaissait Twitter. Le temps file, c’est fou, mais les habitudes sont encore plus folles : c’est difficile de se dire que ça n’existait pas, et difficile aussi de se dire qu’ils ont eu des difficultés à le tourner (utilisant des lampes torches par moment). Felicia avait aussi peur de ne pas savoir chanter, mais bon, on a tous vu qu’elle savait depuis.

Et puis, Dr Horrible a eu un Emmy dans une catégorie inventée pour eux. Et puis, Joss Whedon a forcément évoqué la politique (c’est même son mot de fin : « votez »), mais pas trop, juste au passage. Et puis, il a été question de Dollhouse et des regrets dans leurs jobs – menant à Joss voulant faire plus de Firefly (mais pourquoi ne pas l’avoir fait cette année alors hein ?) et à Felicia disant qu’il faut surtout savourer le présent.

Je n’ai bien sûr pas tout retranscrit, mais ces 50 minutes sont vraiment passées à toute vitesse et j’ai adoré suivre ce panel, même s’il n’y avait pas grand-monde sur scène et que ça manquait d’un contre-champ sur les gens posant des questions.

Voir aussi : 500 mots sur le Whedongate

C’est tout pour moi aujourd’hui, mais que les fans de Brooklyn Nine-Nine n’hésitent pas à chercher des infos ailleurs : je ne regarde pas la série moi, mais il y a eu pas mal d’interviews du casting hier. Notons aussi l’existence d’une interview de Tom Ellis mais comme je n’ai toujours pas terminé la saison 3 de Lucifer, ben…

Et je ne regarde pas non plus Vikings, mais je propose de se quitter sur leur trailer de mi-saison 5, parce que je sais que beaucoup d’entre vous sont fans :

Bonne journée – et surveillez bien, c’est aujourd’hui qu’on devrait avoir le trailer complet de The Gifted :

Voir aussi : Jour 1 | Jour 2 | Jour 3 Jour 4 | Dernier jour