Riann Steele (#132)

Salut les sériephiles,

On change d’heure, mais on ne change pas les bonnes habitudes pour autant : bien au contraire, vous voyez bien que nous sommes dimanche et que l’article du jour va tout simplement être ma performance de la semaine. Normal, quoi ! Et pour cette semaine, j’ai été servi assez vite en bonnes performances… avant que ce ne soit la catastrophe ces derniers jours. Qu’importe, j’avais déjà de quoi remplir cet article avec…

jonathan tucker | Explore Tumblr Posts and Blogs | TumgirLa performance de la semaine :
Riann Steele

La série concernée : Debris
L’épisode : S01E04 – In Universe – 19/20


Pourquoi ? Cela fait quatre épisodes que son jeu d’actrice me plaît beaucoup dans la série Debris, qui mérite que je parle un peu plus d’elle parce que c’est une série efficace qui semble être capable de bien grandir et de devenir vraiment passionnante. Shocked Riann Steele GIF by tvshowpilot.com - Find & Share on GIPHYPreuve en était faite avec l’épisode de cette semaine qui n’hésitait pas à nous montrer une affaire plus complexe et où la mythologie du show se dévoilait et montrait toute son utilité. Je m’y attendais, mais pas forcément si rapidement.

L’autre bon point de la série cette semaine, et ça a bien aidé Riann Steele à tirer son épingle du jeu, c’est que l’épisode nous montrait un conflit entre les personnages. Et là, on entre vraiment dans des profondeurs de jeu d’acteur un brin différentes de ce qu’on avait jusqu’ici où la série était très convenue. La série nous dévoile mieux ses personnages, et elle offre par la même occasion aux acteurs une chance de nous convaincre davantage avec des points de vue mieux définis.

jonathan tucker | Explore Tumblr Posts and Blogs | TumgirNon seulement ça, mais en plus le personnage de Finola apprend que son nouveau partenaire, en qui elle avait pourtant toute confiance à force de travailler avec, lui cache un secret d’envergure. Je pensais bien que la révélation fournirait de bonnes scènes, mais je ne m’attendais pas à ce que ça se fasse dans une scène au téléphone. Pourtant, Riann Steele la maîtrise bien et parvient à nous vendre quelques émotions… Ce n’était clairement pas gagné.

Les nuances de son personnages sont ainsi bien maîtrisés : la catastrophe d’apprendre ce secret et cette trahison se lisent bien sur son visage quand elle l’apprend, mais aussi quand elle cache à son partenaire qu’elle en sait beaucoup plus que ce qu’il pense. La fin d’épisode voit Riann Steele adopter un jeu légèrement plus froid vis-à-vis de son coéquipier, tout en restant dans la neutralité professionnelle qui pourrait caractériser Finola. Le personnage a beaucoup à nous dévoiler encore, même si on lit en elle comme dans un livre ouvert. J’ai hâte d’en voir plus !


moonlightfilly.tumblr.com - TumbexVue aussi dans : Franchement, ça fait un mois que je me demande où j’ai déjà vu l’actrice, mais je n’ai jamais pris la peine de chercher avant… Pourtant, c’était il y a peu de temps que je l’ai vue, même si 2020 me paraît déjà dans une autre vie : elle interprétait Plum dans la dernière saison de The Magicians, tout simplement. Elle n’avait que peu d’épisodes, mais elle interprétait un personnage que j’aimais bien.

Avant ça, l’actrice avait déjà sa petite carrière, avec des rôles secondaires (hum, tertiaires ?) dans NCIS Nouvelle Orléans, Crazyhead ou Lovesick par exemple. L’actrice est britannique, et ça se voit aussi à son CV – l’incontournable épisode de Doctor Who ou In the Flesh le prouvent par exemple. doctor who amy pond karen gillan mygif sorry season 7 S07E02 dwedit queen nefertiti Riann Steele by katie my gifs are just getting grosser and grosser timelordgifs •Cela ne l’a pas empêché d’atterrir dans un petit rôle du MCU aussi, grâce à Ant-Man & the Wasp. Bref, j’espère bien qu’elle va rester quelques années dans le rôle de Finola, puis qu’elle aura une jolie carrière !


L’info en + : Je m’emballe beaucoup sur la série, mais il faut vraiment que je me fasse une raison… La SF sur les networks, ce n’est jamais gagné d’avance. Debris chute chaque semaine dans les audiences de NBC, et c’est bien dommage. Elle ne réunissait plus que 3,27 millions de téléspectateurs pour cet épisode 4, qui était pourtant le meilleur. C’est frustrant. En France, c’est TF1 qui a acheté la série, et ça aussi, ça ne me dit rien qui vaille, parce que c’est le genre d’histoires qu’ils diffusent toujours à 23h alors qu’elles mériteraient un meilleur horaire. M’enfin bon.


Voir aussi : Les performances des semaines précédentes

Ce que c’est que le Peak TV

Salut les sériephiles,

Il est tard pour un article du jour ? Désolé, c’est que j’ai eu un peu de travail encore aujourd’hui. Tout va bien pour autant et c’est avec plaisir que je reviens avec un article qui va à nouveau venir compléter le lexique du sériephile. Oui, je grille toutes mes cartouches d’articles pour celui-ci en ce moment, mais je n’avais pas spécialement envie de réfléchir à un autre sujet ou de revenir sur les récentes annonces Netflix déjà lues partout (pour l’instant… je trouverais bien un angle d’attaque à un moment). Bref, dans le lexique aujourd’hui, on va parler de ce qui explique que je sois si en retard dans mes rattrapages de saison dernièrement : le concept de Peak TV !

Blog de La-Folie-des-seriesTv - Page 3 - La Folie des Séries ...

Alors c’est quoi le Peak TV… la Peak TV ? Concrètement, c’est ce qui désigne la période actuelle de production de séries télévisuelles. Par « période actuelle », j’entends les cinq dernières années, où l’industrie télévisuelle hollywoodienne est montée à près de 500 productions annuelle, un nombre qui augmente encore et toujours.

Series: This Week's TV MVPs - Week 1 ~ Just About WriteLe concept est simple : il y a tellement de séries que l’on va finir par atteindre un sommet, un pic, dont on ne pourra pas revenir. C’est une sorte de plafond de verre qui fait que ça risque de s’effondrer : à multiplier les produits et les acteurs sur le marché, on se dirige vers un phénomène compliqué où le gros succès est difficile à obtenir, parce que les spectateurs se répartissent trop sur différentes œuvres. On peut remercier Netflix pour ça, parce qu’ils ont ouvert le chemin avec leurs productions originales et que tous les services de streaming ont embrayé ensuite : Amazon, Disney +, Hulu, Apple TV… Même Quibi, sérieux !

Voir aussi : Quibi ou l’histoire d’un échec ?

Get Your First Look At "Unreal" Season 2

C’est quoi ce nom ? Franchement, rien de bien compliqué encore cette semaine. « Peak » veut dire « pic » et « tv » veut dire… ben… TV. C’est donc un « pic télévisuel », tout simplement, c’est-à-dire que la télévision est au sommet de son art en ce moment. Par conséquent, il faut comprendre, vu la traduction, que c’est plutôt une appellation à utiliser au masculin en français. Pourtant, tout le monde ne semble pas d’accord et, à l’origine, on trouvé surtout des articles la référençant au féminin, parce que pour des français, « TV » ça sonne féminin et « peak » comme un adjectif. Encore une histoire de la covid, le covid. Les américains diraient potato, tomato (une sombre histoire de prononciation et d’accentuation différente du « a »).

Quelle origine ? On commence à parler de « peak TV » en 2015, lorsque John Landgraf, président de la chaîne FX (celle derrière la saison 1 de You’re the worst par exemple) l’emploie pour analyser son obsession de la quantité astronomique de séries produites chaque année. À l’époque, on approchait simplement des 400… Pas de quoi s’affoler, on pouvait donc faire encore beaucoup plus ! Le problème, c’est que déjà à 400 séries, personne ne peut tout regarder et ça commence à poser des soucis, notamment lors des grandes cérémonies de récompenses où des séries sont oubliées, puisque tout le monde ne peut être récompensés.

jimmy shive overly | Tumblr

Bon, après, ça, c’est jamais qu’une excuse plutôt mauvaise si vous voulez mon avis. Tous les fans de Buffy savent qu’elle n’a pas eu les Emmy Awards qu’elle méritait (concrètement, aucun acteur n’en a eu, mais ils ont eu ceux de musique et maquillage… pas exactement de quoi les distinguer parmi les gagnants, et puis, ça vieillit mal du côté du maquillage).

7 things you never knew about Buffy The Vampire Slayer | bloggy balboa
Aujourd’hui, tout le monde sait que Sarah Michelle Gellar mérite au moins une récompense des Emmy pour cet épisode, sérieux.

Et aujourd’hui ? Cela fait cinq ans que l’on évoque un pic télévisuel qui n’arrive pas et chaque année voit la production de séries augmenter… à moins que ! En 2020, nous avons donc un trimestre de production à jeter à l’eau à cause du coronavirus, ce qui fait que le nombre diminuera peut-être. En plus, une crise économique est à craindre pour la suite, alors 2021 va peut-être mettre un frein à tout ça… surtout que bon nombre de séries se terminaient en 2020.

 

À titre personnel, je le sens passer ce pic télévisuel. Je sais que c’est aussi lié à mon âge et à mes activités diverses, mais j’ai tout de même l’impression de n’avoir plus du tout le temps de regarder tout ce que je voudrais et je sais pertinemment que je passe fréquemment à côté de pépites que j’adorerais (coucou Dark). C’est d’autant plus paradoxal que j’en continue d’autres pour aller jusqu’au bout alors que je les trouve médiocres (coucou 13 reasons why), mais ça, j’imagine que l’on fait tous nos propres choix. Je préfère m’investir jusqu’au bout dans les histoires commencées, en général.

24h après : la fin de 13 Reasons Why (#4) | Just One More Episode
It didn’t.

Avec toutes les séries que je termine en ce moment il faudra de toute manière que je me renouvelle un jour ou l’autre… alors je profiterais des stocks fournis par ce pic télévisuel. Quant à savoir si le plafond est atteint, j’imagine que l’avenir nous le dira, mais il ne faut pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué, ça n’a pas réussi à John Langdraf !

Des séries sans amour ?

Salut les sériephiles,

Je n’ai rien à vous dire aujourd’hui, en fait, cette journée n’en finit plus de finir, exactement comme cette semaine et euh, voilà pour mon introduction, c’est chose faite. Un peu court, quand même. Prolongeons : je ne sais pas pourquoi je sèche sur mes articles en ce moment. Franchement, j’ai un planning, mais aucun article ne m’inspire vraiment maintenant que j’y arrive et il n’y a rien de pire qu’écrire un article qui ne nous inspire pas.

Résultat de recherche d'images pour "procrastination tvshow"

C’est l’effet fin de période scolaire et, pire encore, c’est tout de la faute de la Saint Valentin, la vilaine bête, parce que je voulais un article parlant d’amouuuuuur. D’ailleurs, si elle passe par là, joyeux anniversaire à ma crapule, @TiNinja09, qui fait la tête parce que je ne l’ai pas citée dans le Bingo Séries. Je ne vous oublie pas, non, jamaaaaais. Non, non, ce n’est pas parce que je parle d’amour que je pense à elle, c’est parce que c’est la St Valentin, donc son anniversaire.

Bon, ce troll étant passé, je ne sais pas quoi vous dire, parce que j’ai déjà fait un article l’an dernier sur les séries romantiques que je préfère, et je n’en ai pas découverte depuis, que demain le TFSA parle de romance et qu’il y a aussi le mois de la romance en cours sur le blog de Ludo aussi, pour tous ceux qui aiment lire de la romance, il ne faut pas hésiter. Moi, je n’aime pas la romance, mince, au mieux, ça me prend la tête, au pire, ça m’endort. Ou ça m’empêche de dormir quand ça me concerne, comme un peu tout le monde.

Résultat de recherche d'images pour "tvshow insomnia"

Après même si je n’aime pas, il n’y a pas à dire, ça reste une grande composante des séries et j’adore les séries, moi. Et puis, j’ai beau cherché, une série sans amour, ça n’existe pas. Si, si, j’ai cherché, et le meilleur exemple que j’avais en tête, c’est The Punisher, où… ben… elle est morte quoi. Au départ en tout cas, je n’ai vu que trois épisodes, je ne doute pas que sa fidélité restera toute relative après quelques épisodes. Karen, on te voit arriver !

Je ne dis pas, il y a un certain nombre de séries qui ne sont pas centrées sur l’amour directement, genre les séries d’horreur. M’enfin, y a pas à dire, ça reste une composante des histoires qu’on nous vend en permanence. Et puis, bon, je ne suis pas non plus contre, surtout quand je me rends compte que les moins romantiques sont souvent des séries procédurales finalement. Logique, les enquêtes ne forcent pas obligatoirement à proposer des histoires amoureuses, même si le will they/won’t they revient en permanence dans ce genre de séries.

Image associée
Sinon y a aussi les fausses séries romantiques, quoi.

Des séries sans romance ? Ce qui me vient le plus en tête, c’est donc Doctor Who ou Sherlock Holmes, version BBC. L’amour y est accessoire, c’est une série parfaite pour la St Valentin, non ? À bas la société de consommation. Voilà. Ma soirée ? Cinéma entre amis, parce que eh, y a pas que l’amour dans la vie. Voilà, le débat est ouvert, si vous avez des séries pas trop romantiques en tête, je vous écoute.

San Diego Comic Con 18 – Jour 2

Salut les sériephiles,

Les 24 dernières heures ont été riches en événements au Comic Con, mais évidemment, j’ai écrit l’article hier soir et une partie de la deuxième journée a constitué notre nuit – il faudra peut-être attendre demain pour voir ce que vous vouliez sur le blog, je ne sais pas.

Voir aussi : Jour 1 | Jour 2 | Jour 3 Jour 4 | Dernier jour

American Horror Story

Comme chaque année, American Horror Story a fait ce qu’il fallait pour entretenir le suspense. Si l’idée d’un compte à rebours est un poil moins stressante que les images de l’an dernier, je trouve l’idée sympa : les gens sur place ont dû attendre un bon moment de savoir ce que ça allait révéler : le titre de la prochaine saison, qui s’appellera Apocalypse. Allez, ça ne peut pas être pire que cette année !

Voir aussi : Critique AHS Cult

Youtube Red

Comme hier, les premiers panel de ce comic con n’étaient pas ceux que j’avais le plus envie de voir : ils concernaient notamment les séries de Youtube, à commencer par Impulse. Comme je n’en ai pas (encore ?) vu la saison 1… je ne vais pas me spoiler comme ça. Oui, c’est tout de suite beaucoup moins fu d’être en retard au moment du SDCC, je sais.

Il était aussi question d’Origin, une autre série Youtube ; qui me tente juste parce que science-fiction + Tom Felton + Natalia Tena, c’est fait pour moi. Voici déjà le trailer, et je meurs d’envie de voir la série après visionnage de celui-ci :

De quoi ça parle ? D’un monde futuriste, d’une machine, de gens qui se réveillent dans un vaisseau déserté sans savoir pourquoi… De la SF à l’état pur et ça a l’air magnifique. Et puis le casting est cinq étoiles !

Le panel nous confirme que tous les personnages ont des faiblesses, un côté sombre qui ne les fera pas toujours sourire et que le scénario exploitera. La série sera assez flippante (d’après Natalia Tena, sept sur une échelle de un à dix) et le casting a l’air plutôt sympa – il y avait une bonne ambiance dans ce panel, des petites blagues de temps en temps, tout ça, tout ça (surtout venant de Tom Felton).

Côté contenu, chacun a présenté son personnage, comme c’est souvent le cas dans les panels de saison 1, et on apprend donc qu’il y aura une française au milieu d’un ensemble de personnages d’origines (ben tiens, c’est le titre de la série ça tombe bien) différentes… mais bon, il faut bien dire ce qui est 24 minutes pour parler de quelque chose que personne n’a jamais vu, c’est un tantinet longuet ou propice aux spoilers.

Alors voilà, sinon le tournage s’est bien passé, ils étaient loin de tout, y compris de leurs familles… exactement comme leurs personnages dis-donc. Sans surprise, il est aussi question d’Harry Potter à un moment, parce que Tom Felton, c’était inévitable, quoi. Dans l’ensemble, tout ça me donne vraiment très, très envie, je vous l’avoue. Cependant, avec un titre pareil, on sait d’avance qu’il y aura des flashbacks (un peu partout dans le monde), et ça me laisse quelque peu frileux malgré tout. Et puis, c’est une série Youtube, mais il y a l’air d’avoir du budget… on verra bien ! Le sourire de Nora Anezeder me fait déjà craquer.

Iron Fist

J’ai pris le risque de visionner sans vraiment la regarder cette courte bande-annonce. A priori, pas de gros spoiler dedans, à part qu’on perd les bouclettes de Danny pour la deuxième saison qui débarque dès le 7 septembre ! Je suis foutu, déjà que je n’ai pas rattrapé les trois dernières saisons de l’univers,  Marvel/Netflix… Ah lala. Cela fait que je n’ai pas osé regarder non plus le panel, forcément, trop frileux des spoilers que je suis. Il faut dire aussi que ce n’est pas le panel qui me passionne le plus !

Voir aussi : Critiques Iron Fist (S01)

 (Fear) The Walking Dead… Encore.

Normal, le type ! Comme promis hier, la série est revenue avec un trailer complet pour sa saison 9, qui a déjà fait couler un tas d’encre couleur sang et de larmes. Et pour être complet il l’est, puisqu’il dure pas moins de cinq minutes. Aussi long et chiant qu’un épisode de la série, je vous jure ! Le voici, quand même – attention aux spoilers, forcément :

J’aime beaucoup ce trailer qui promet une sorte de renouveau et de changement de décors. Tout le monde devient pote ; Jadis quitte la team Playmobil et Maggie laisse ses cheveux pousser, alors qu’Enid prend un coup de vieux… Tout ça nous ramène presque au début de la série, avec aussi un hélicoptère. J’vous jure, il y a même des zombies ! Et des gens qui se frappent, je vous rassure, on ne perd pas tout. Dans l’ensemble, ça m’a donné envie de voir cette saison. Pour de vrai. Je ne l’ai vu qu’une fois en revanche, et je vais éviter de le revoir, pour oublier tout ce que j’ai vu et l’arrivée d’une floppée de nouveaux personnages. MAIS JE N’OUBLIE PAS LA PRESENCE DE LUNA DE THE 100 ! Trop content (il y a aussi un cliffhanger de merde à la fin). Allez, rendez-vous le 7 octobre pour celle-ci… mais avant ça, il y a Fear the Walking Dead.

Voir aussi : Quel avenir pour The Walking Dead ?

Je ne me lasse pas de ces acteurs, que je trouve intéressant même quand ils ne racontent rien de précis. C’est le cas dans cette vidéo où les trois originaux continuent de dire qu’ils ne sentent pas particulièrement la sécurité de leur emploi et où Alycia (l’actrice) s’extasie des changements de sets et de la série changeant en permanence d’environnement… C’est vrai que c’est sympa comme évolution quand on y réfléchit.

Là-dessus, l’acteur jouant Morgan nous dit qu’il est content d’être dans une série qui change autant, y compris en termes de collègues. Tu m’étonnes, il vient de quitter sa série qui ne bouge plus depuis des années et fait du surplace depuis sa saison 4 (grosso modo). Les acteurs sont aussi contents des jeux temporels de ce début de saison 4 et teasent la suite, avec de nouveaux personnages (gentils ? méchants ? Durs à dire, on ne sait pas ce que les gens tweetaient… merci pour cette info essentielle aha !).

Il est aussi question de la promotion de l’acteur jouant Victor ayant dirigé un épisode. Ah, et aussi, je me suis fait spoiler (je déteste Ausiello juste parce qu’il n’hésite jamais à spoiler, mais je l’écoute toujours quand même, je suis maso) : la fin de saison 4 verra passer une tempête, ce qui n’aidera pas Alicia (le personnage cette fois) à gérer son deuil. Je vous laisse le lien vers le trailer complet, mais je ne l’ai pas vu pour ne pas me spoiler plus. Je peux attendre un mois !

Voir aussi : Critique FTWD (S04)

Charmed

Petite interview pour les trois actrices du reboot, parlant du fait qu’elles sont le nouveau pouvoir des trois. Cela permet de voir la bonne ambiance entre les actrices et leur connaissance de la série de base. Chaque actrice présente son personnage, mais il n’y a concrètement aucune nouvelle information par rapport à tout ce qu’on a pu entendre ces derniers mois. J’ai toujours envie de découvrir la série et de voir tout ce qu’elle apportera… J’essaye de rester positif et ouvert d’esprit, je vais leur faire confiance – et puis, elles ont l’air pleine de bonnes volontés ces trois actrices, avec leur secret aussi.

Voir aussi : 500 mots sur le reboot de Charmed

Nightflyers

Je déteste Game of Thrones et n’ai pas une bonne opinion de Georges R. Martin, mais j’ai une excellente opinion de Syfy, alors je me permets d’avoir de l’espoir pour Nightflyers. Le trailer est assez sympathique, même s’il n’a pas l’air d’inventer grand-chose avec des plans qui semblent correspondre à ce que j’imaginais de Stargate Universe !

Dans l’ensemble, on a là une série qui devrait très bien fonctionner, même si elle n’a rien de révolutionnaire et nous présente aussi une série avec des gens qui se réveillent dans un vaisseau (c’est original, hein ?). Est-ce que je la regarderai ? Allez savoir. Il y a des séries que je meurs d’envie de regarder mais dans lesquelles je n’avance pas, et d’autre que j’ai l’impression de me forcer à continuer. Zéro logique dans mes visionnages, un peu comme cette semaine où je regarde le Comic Con plutôt que mes séries… mais bon, il faut dire ce qui est, ils m’ont appâté avec ce dernier sujet que je gardais sous le coude depuis le début !

Les 10 ans de Dr Horrible’s Sing-Along Blog

Voir aussi : 500 mots sur Dr Horrible

Malgré l’absence de Jed Whedon et Maurissa Tancharoen, qui devaient pourtant être là mais ont été retenus au dernier moment pour bosser sur Agents of S.H.I.E.L.D. Déconnez pas, la série revient d’un an et ils sont bloqués ?! Pff. Bon, bref, ce panel. Il est à mourir de rire dès le départ, avec Joss Whedon étant parfaitement insupportable à faire sa loi dans les étiquettes et affirmant ensuite qu’il a écrit un comic Dr Horrible Best Friends pour le 14 novembre. Il faudra voir, ça n’a jamais été mon format préféré pour ces personnages, les comics.

Pour compenser l’absence de Jed Whedon et Maurissa Tancharoen toutefois, Nathan et Felicia se sont amusés à lire un texte qu’ils avaient écrit ; et sans surprise, c’était hilarant. L’humour de ces deux-là étaient parfait, comme toujours, et ça rendait génial.

Très vite, les trois présents, Joss Whedon, Felicia Day et Nathan Fillion ont décidé de répondre aux questions. Si vous comprenez l’anglais, foncez, c’est excellent. Autrement, humph, je ne peux pas retransmettre le fun, mais allez : il a été question du marteau de Thor qui est une métaphore, parce qu’on sait tous ce que symbolise le marteau du Captain Hammer. D’ailleurs, Nathan Fillion s’en est amusé et a été comparé au personnage de Captain Hammer.

Tant qu’ils en étaient à Nathan Fillion, il a aussi été question de The Rookie ; sa nouvelle série – et de sa coupe de cheveux, et de la possibilité de savoir s’il reprendra le costume de Mal Reynolds dans celle-ci (apparemment non). Ensuite, on passe sur un crossover impossible entre Dr Horrible et Dr Who, et la révélation que les repas des Avengers pendant le tournage ne sont pas si excellents que ça. En tout cas, il est génial de voir ces trois-là réunis au Comic Con et s’amuser avec le public, les cosplays, la vie en général. On sent qu’ils sont toujours potes dix ans après… mais il manque vraiment Neil Patrick Harris, au moins – on nous a parlé des Orphelins Baudelaire, bien sûr. Nathan Fillion est revenu sur la « haine » entre lui et NPH, mais on sent bien l’amitié de fou entre eux.

Oh, il a aussi été question d’Angel, puis de Buffy, avec le rôle de Nathan Fillion dans la saison 7, son seul rôle de méchant dans sa vie. Ah, quand même. Côté projet, le fan-film Uncharted de Nathan Fillion sorti la semaine dernière a aussi été évoqué, sans trop de détail – et comme je ne l’ai pas vu. Felicia Day n’a toujours pas de projet (dont elle peut parler) en-dehors de sa fille et Joss Whedon a parlé très brièvement de sa série à venir sur HBO (faudra que j’en fasse un article un jour).

Felicia a comme d’habitude pris tout son temps pour parler sans s’arrêter et respirer, mais ça a permis de réapprendre qu’elle n’aimait pas chanter en public et que « My eyes » est sa chanson préférée dans Dr Horrible ; alors que Whedon la déteste parce qu’il était jaloux de la qualité des démos de son frère et de sa belle-sœur.

Pour en revenir au passé, Felicia Day a trouvé terrifiant de jouer dans Dr Horrible par rapport à The Guild, à cause de la prestance des autres acteurs – même si ça l’a aidé à grandir. Pourtant, ils ont été bien incapables de trouver une vraie valeur éducative à leur 40 minutes, dix ans après. Oh, il a aussi été question de l’origine de ces trois webisodes : la grève des scénaristes, se terminant avant le tournage de Dr Horrible. Et avec Felicia Day sauvant tout avec ses connaissances d’internet et de comment ça fonctionnait.

Voir aussi : 500 mots sur les dix ans de The Guild

Bien sûr, il a aussi été question du fait qu’il y a dix ans, personne au Comic Con ne connaissait Twitter. Le temps file, c’est fou, mais les habitudes sont encore plus folles : c’est difficile de se dire que ça n’existait pas, et difficile aussi de se dire qu’ils ont eu des difficultés à le tourner (utilisant des lampes torches par moment). Felicia avait aussi peur de ne pas savoir chanter, mais bon, on a tous vu qu’elle savait depuis.

Et puis, Dr Horrible a eu un Emmy dans une catégorie inventée pour eux. Et puis, Joss Whedon a forcément évoqué la politique (c’est même son mot de fin : « votez »), mais pas trop, juste au passage. Et puis, il a été question de Dollhouse et des regrets dans leurs jobs – menant à Joss voulant faire plus de Firefly (mais pourquoi ne pas l’avoir fait cette année alors hein ?) et à Felicia disant qu’il faut surtout savourer le présent.

Je n’ai bien sûr pas tout retranscrit, mais ces 50 minutes sont vraiment passées à toute vitesse et j’ai adoré suivre ce panel, même s’il n’y avait pas grand-monde sur scène et que ça manquait d’un contre-champ sur les gens posant des questions.

Voir aussi : 500 mots sur le Whedongate

C’est tout pour moi aujourd’hui, mais que les fans de Brooklyn Nine-Nine n’hésitent pas à chercher des infos ailleurs : je ne regarde pas la série moi, mais il y a eu pas mal d’interviews du casting hier. Notons aussi l’existence d’une interview de Tom Ellis mais comme je n’ai toujours pas terminé la saison 3 de Lucifer, ben…

Et je ne regarde pas non plus Vikings, mais je propose de se quitter sur leur trailer de mi-saison 5, parce que je sais que beaucoup d’entre vous sont fans :

Bonne journée – et surveillez bien, c’est aujourd’hui qu’on devrait avoir le trailer complet de The Gifted :

Voir aussi : Jour 1 | Jour 2 | Jour 3 Jour 4 | Dernier jour