Riann Steele (#132)

Salut les sériephiles,

On change d’heure, mais on ne change pas les bonnes habitudes pour autant : bien au contraire, vous voyez bien que nous sommes dimanche et que l’article du jour va tout simplement être ma performance de la semaine. Normal, quoi ! Et pour cette semaine, j’ai été servi assez vite en bonnes performances… avant que ce ne soit la catastrophe ces derniers jours. Qu’importe, j’avais déjà de quoi remplir cet article avec…

jonathan tucker | Explore Tumblr Posts and Blogs | TumgirLa performance de la semaine :
Riann Steele

La série concernée : Debris
L’épisode : S01E04 – In Universe – 19/20


Pourquoi ? Cela fait quatre épisodes que son jeu d’actrice me plaît beaucoup dans la série Debris, qui mérite que je parle un peu plus d’elle parce que c’est une série efficace qui semble être capable de bien grandir et de devenir vraiment passionnante. Shocked Riann Steele GIF by tvshowpilot.com - Find & Share on GIPHYPreuve en était faite avec l’épisode de cette semaine qui n’hésitait pas à nous montrer une affaire plus complexe et où la mythologie du show se dévoilait et montrait toute son utilité. Je m’y attendais, mais pas forcément si rapidement.

L’autre bon point de la série cette semaine, et ça a bien aidé Riann Steele à tirer son épingle du jeu, c’est que l’épisode nous montrait un conflit entre les personnages. Et là, on entre vraiment dans des profondeurs de jeu d’acteur un brin différentes de ce qu’on avait jusqu’ici où la série était très convenue. La série nous dévoile mieux ses personnages, et elle offre par la même occasion aux acteurs une chance de nous convaincre davantage avec des points de vue mieux définis.

jonathan tucker | Explore Tumblr Posts and Blogs | TumgirNon seulement ça, mais en plus le personnage de Finola apprend que son nouveau partenaire, en qui elle avait pourtant toute confiance à force de travailler avec, lui cache un secret d’envergure. Je pensais bien que la révélation fournirait de bonnes scènes, mais je ne m’attendais pas à ce que ça se fasse dans une scène au téléphone. Pourtant, Riann Steele la maîtrise bien et parvient à nous vendre quelques émotions… Ce n’était clairement pas gagné.

Les nuances de son personnages sont ainsi bien maîtrisés : la catastrophe d’apprendre ce secret et cette trahison se lisent bien sur son visage quand elle l’apprend, mais aussi quand elle cache à son partenaire qu’elle en sait beaucoup plus que ce qu’il pense. La fin d’épisode voit Riann Steele adopter un jeu légèrement plus froid vis-à-vis de son coéquipier, tout en restant dans la neutralité professionnelle qui pourrait caractériser Finola. Le personnage a beaucoup à nous dévoiler encore, même si on lit en elle comme dans un livre ouvert. J’ai hâte d’en voir plus !


moonlightfilly.tumblr.com - TumbexVue aussi dans : Franchement, ça fait un mois que je me demande où j’ai déjà vu l’actrice, mais je n’ai jamais pris la peine de chercher avant… Pourtant, c’était il y a peu de temps que je l’ai vue, même si 2020 me paraît déjà dans une autre vie : elle interprétait Plum dans la dernière saison de The Magicians, tout simplement. Elle n’avait que peu d’épisodes, mais elle interprétait un personnage que j’aimais bien.

Avant ça, l’actrice avait déjà sa petite carrière, avec des rôles secondaires (hum, tertiaires ?) dans NCIS Nouvelle Orléans, Crazyhead ou Lovesick par exemple. L’actrice est britannique, et ça se voit aussi à son CV – l’incontournable épisode de Doctor Who ou In the Flesh le prouvent par exemple. doctor who amy pond karen gillan mygif sorry season 7 S07E02 dwedit queen nefertiti Riann Steele by katie my gifs are just getting grosser and grosser timelordgifs •Cela ne l’a pas empêché d’atterrir dans un petit rôle du MCU aussi, grâce à Ant-Man & the Wasp. Bref, j’espère bien qu’elle va rester quelques années dans le rôle de Finola, puis qu’elle aura une jolie carrière !


L’info en + : Je m’emballe beaucoup sur la série, mais il faut vraiment que je me fasse une raison… La SF sur les networks, ce n’est jamais gagné d’avance. Debris chute chaque semaine dans les audiences de NBC, et c’est bien dommage. Elle ne réunissait plus que 3,27 millions de téléspectateurs pour cet épisode 4, qui était pourtant le meilleur. C’est frustrant. En France, c’est TF1 qui a acheté la série, et ça aussi, ça ne me dit rien qui vaille, parce que c’est le genre d’histoires qu’ils diffusent toujours à 23h alors qu’elles mériteraient un meilleur horaire. M’enfin bon.


Voir aussi : Les performances des semaines précédentes

Mon avis sur les séries préférées de…

Salut les sériephiles !

Vous le savez, la semaine dernière, je me suis absenté du blog comme un lâche pour passer mon concours, réunissant au passage ma propre équipe d’Avengers rien qu’à moi et somme toute très personnelle pour me remplacer et vous présenter tour à tour quelques séries avec le label « préférées », rien que ça.

Image result for avengers

Une fois de plus, je les remercie et maintenant, je vais vous donner mon avis sur chacune de ces séries, parce que bon, quand même, c’est mon blog, alors le minimum, c’est d’avoir moi aussi mon mot à dire ! En plus, ça permet de conclure cette semaine spéciale également, même si ça fait déjà deux jours que je suis revenu.

Allez, c’est parti pour mon avis sur…

 > La série préférée de Ludo : À la Maison Blanche

Image result for the west wing

C’est une série qui me tente énormément depuis quelques années, et encore plus depuis que Ludo m’en parle régulièrement. Je me doutais bien qu’il ferait son article dessus quand je lui ai proposé de parler de sa série préférée, parce qu’il a tenté plus d’une fois de me convaincre de la regarder. Il faut dire qu’elle a tout pour elle cette série : un bon casting (rien que Rob Lowe, ça en dit long) et Aaron Sorkin à la barre suffisent à me convaincre que je vais adorer la série. Oui, mais… il y a aussi tout un tas d’épisodes. Du coup, c’est sur ma liste, mais je sais aussi que je vais mettre un moment à me lancer…

 

> La série préférée de Frankie : Doctor Who

Image result for doctor whoComme je le disais dans les commentaires de cet article, j’ai déjà regardé plus d’un épisode de Doctor Who, et j’en ai même vu certains alors que j’étais en cours d’anglais au lycée – parce qu’il y a des profs, maintenant que j’y pense et que je m’apprête à passer de l’autre côté, qui ne s’embêtent pas trop côté programme (j’avais pour ma part fait un « exposé » sur How I met your mother permettant de revoir les premiers épisodes en cours, lol). Du coup, je sais déjà que j’aime, mais pas assez pour me lancer dans un visionnage complet – et puis en plus, je serais encore une fois trop triste de revoir l’épisode de départ de David Tennant. Il faudrait que je la vois dans l’ordre, parce que c’est bien et que je suis totalement pour le renouvellement de casting permanent, mais en même temps, c’est très procédural et très… british. Un tout petit peu trop pour moi, même si j’ai adoré aller partiellement sur les traces de la série quand je suis passé par Londres.

> La série préférée d’Angèle : Vikings

Image result for vikingsUne fois n’est pas coutume : Angèle et moi avons des goûts super différents et j’ai tendance à fuir les séries historiques en prenant mes jambes à mon cou aussi vite que possible. Je ne remets pas en cause le fait que c’est probablement une excellente série, parce qu’elle aussi semble avoir tout pour elle (il n’y a qu’à voir cette jolie actrice sur ce gif choisi au hasard sur Google, ça devrait suffir à me convaincre, et pourtant).  En plus, c’est une période sur laquelle je ne connais pas grand-chose, donc ça ne me ferait pas de mal de la regarder… mais il faut bien reconnaître ce qu’il en est : ce n’est pas fait pour moi.

> Journée internationale des droits de la femme : la sélection séries d’Ibidouu

Image result for unreal lifetimeJe n’ai vu que Grace & Frankie dans la sélection qu’elle propose, n’est-ce pas honteux ? Pas encore assez apparemment, parce que je regarde cette série avec ma meilleure amie ayant eu la bonne idée de se barrer en Irlande, donc je suis en plus en retard d’une saison et demi. De mon côté, j’aurais probablement cité sous ce titre des séries qui avaient été sujet de l’article #TooFemale, d’Unreal évidemment, dOrphan Black, Girlboss et peut-être même Younger. Il y a tellement d’excellentes séries mettant en avant les femmes et leurs pouvoirs. J’en aurais profité aussi pour tacler Suits : j’ai beau l’adorer, son traitement des personnages féminins donne souvent l’impression de dater du siècle dernier !

> La série préférée de Matthieu : Scrubs

Image result for scrubsJ’ai trouvé le choix de cette comédie intéressant : elle a disparu des radars après sa saison 9 que beaucoup ont pensés nulle, mais c’est bien dommage. Déjà, parce que je ne l’ai pas trouvé si nulle, moi, et ensuite parce qu’il y avait huit excellentes saisons avant. Mon problème est que je l’ai vue lors de sa diffusion sur M6 à des heures tellement tardives le vendredi soir qu’il en était tôt le samedi matin, et je n’en ai pas gardé assez de souvenirs. J’aimais bien, je riais souvent, mais ce n’est pas ma série culte. Pourtant, ce serait intéressant de revoir quelques épisodes, et pourquoi pas même toute la série ? Gros merci à Matthieu donc, et pour ce qui est de la comparaison avec Grey’s Anatomy, je l’approuve, même si comme le souligne Le Petit Pingouin Vert dans son article, Scrubs n’a jamais vraiment mis l’accent sur les patients et que ça fait tout de même une différence majeure (ça et l’évidente différence de registre, hein).

> Le comics préféré de Poluss : Ms Marvel

Image result for ms marvelUn jour, je lirai ces comics. Très franchement, ce n’est plus qu’une question de « motivation » ou, si je le dis autrement, qu’une question de prendre le temps de les lire. J’avais déjà envie de les lire avant, mais cet article m’a donné encore plus envie de les découvrir. Je ne sais pas pourquoi je ne m’y suis pas mis au tout début (enfin, si, encore une sombre histoire de révisions il me semble), mais je le regrette un peu maintenant qu’il faut que je rattrape tout ça. Il suffit d’y croire et ça viendra.

> La série préférée de Yodabor : In the Flesh

Image result for in the fleshDes années que Yoda me conseille cette série, et Laura aussi quand elle la regardait, mais allez savoir pourquoi, je fais la sourde oreille. Je suis comme ça, et puis un jour ça me prendra et je bingewatcherai tout en un week-end, je me connais. En tout cas, cet article m’a fait découvrir le synopsis de la série qui est drôlement plus engageant que les quelques bandes-annonces que je voyais à l’époque, lors des génériques de fin de Continuum. C’est en fait parce que je trouvais ces trailers peu entraînants que je n’ai jamais regardé la série, j’avoue, mais c’était peut-être un tort, allez savoir !

 

Image result for avengers

Et voilà, j’ai fait le tour de ces sept articles qui ont peuplé la semaine dernière. Une nouvelle fois, un grand merci à tous ces bloggeurs, je ne saurais que trop vous conseiller d’aller faire un tour sur leur blog si ce n’est pas déjà fait ; il y a de jolies pépites parmi leurs articles, et ils sont tous très sympathiques !

J’en profite pour redire aussi que je ne m’exclue pas de recommencer ce principe de céder ma place quelques jours, avec les mêmes ou avec d’autres qui le souhaitent, les fois où je sentirais que je n’ai pas le temps d’écrire tous les articles que je voudrais (genre pour des vacances ou quoi, donc) ; soit avec ce même thème de « la série préférée de », soit sur d’autres sujets (j’ai déjà des idées en tête, j’avoue !). Si jamais ça vous tente, n’hésitez pas à me le dire en commentaire (ou ailleurs si vous êtes timides) que je pense à vous contacter vous aussi 🙂

La série préférée de… Yodabor (In the Flesh)

Coucou à tous !

Quand Shipou m’a proposé d’écrire quelques mots sur ma série préférée sur son blog, je n’ai pas hésité longtemps.

Je cite souvent Doctor Who dans mes coups de coeur et je tourne beaucoup en boucle sur Travelers, 12 Monkeys ou The Expanse, mais celle que j’aime le plus est une série qui est désormais terminée même si j’ai toujours l’espoir de la voir revenir.
Il s’agit de… In the Flesh.

Résumer In the Flesh n’est pas la chose la plus facile au monde mais on pourrait partir sur quelque chose du genre :

Des zombies essaient de se réadapter à une vie la plus humaine possible, parmi des habitants qui ont été en pointe de la lutte contre eux.

In the Flesh, c’est donc l‘histoire de Kieren Walker, un zombie, ou plutôt un PSD (partially deceaded syndrome) comme ils s’appellent ici, qui n’avaient certainement pas demandé à avoir une deuxième vie.

Mais un remède a été trouvé et les morts qui ne le sont plus sont maintenant renvoyés vers leur famille pour se réintégrer.

Mais s’ils n’ont plus besoin de manger de la cervelle, ils conservent une apparence différente, qu’ils camouflent sous des lentilles et du maquillage. Et surtout, ils ne sont pas toujours les bienvenus, notamment dans la ville de Roarton qui a été à la pointe de la lutte anti-zombies quand ceux-ci étaient encore un danger.

Kieren doit donc réapprendre à vivre et à trouver une place dans sa famille. Il a la chance pour cela de rencontrer Amy, un rayon de soleil zombie qui accepte très bien sa condition. Et il doit gérer le retour de Rick dans le village.

La première saison fait seulement trois épisodes et je pense avoir pleuré la majorité du temps.
Moi qui suis loin d’être une sensible en matière de série télévisée, j’ai rarement été autant touchée par un personnage et ce qu’il dégage, et ce n’est sans doute pas pour rien si Kieran est mon personnage favori toutes catégories confondues.

Du coup, j’ai eu du mal à me lancer dans la saison 2 parce que je pensais avoir eu mon quota de larmes. Mais je ne regrette pas du tout l’avoir fait parce que la série passe à un niveau supérieur en terme de symbole.

On n’est plus du tout dans une logique d’intégration, les PSD deviennent totalement exclus. Il y a des moments terriblement crève-coeur et une vraie noirceur qui s’installe. Mais c’est aussi une saison plus gaie, qui s’ouvre à d’autres personnages et surtout à Simon.

Simon pousse Ren à accepter qui il est et à ne jamais le regretter. Simon est entier, Simon a une franchise et une volonté écrasantes… Mais c’est lui qui doit finir par faire un choix.

In the Flesh est une série de la BBC3 et elle se reconnaît immédiatement dans le style de de cette chaîne, qui a sorti à peu près à la même époque The Fades et la première saison  de Torchwood.

On peut regretter la fin très ouverte, sans véritable conclusion, mais je trouve que le chemin parcouru est à la hauteur des espérances. Même sans savoir comment tout cela se termine, In the Flesh mérite d’être vue, pour son histoire, son symbolisme, et pour Emily Bevan, Emmett J. Scanlan et un Luke Newberry absolument merveilleux.


Merci beaucoup à Yodabor d’avoir accepté de prendre en charge ce dernier « 500 mots » de la semaine. En plus, ça m’a presque donné envie de vraiment découvrir cette série, sur ma liste depuis un moment. On verra quand j’aurais le temps ! En attendant, vous pouvez retrouver Yodabor sur son blog où elle propose un récap hebdomadaire et mensuel des séries qu’elle regarde, mais aussi des chroniques littéraires ! Eh oui, j’ai refait votre carnet d’adresse cette semaine, je sais !

Quant à moi, je vous dis à demain pour un retour aux « 500 mots » habituels du blog, à commencer par des méga-stats des deux dernières semaines 🙂 Oh, si tout va bien, on parlera aussi de zombies avec The Walking Dead, mais pas sûr pour celle-ci que ce soit une bonne idée de comparer la qualité des deux séries : In the Flesh l’emporte très certainement vu cet article.