Bilan séries août 2020

Salut les sériephiles !

Oui, ça va encore être une grande semaine de visionnage d’épisodes sur le blog cette semaine, mais bon… On fait ce qu’on peut avec cette rentrée qui me laisse quelque peu sur les rotules à défaut d’avoir pu la préparer comme il se doit à l’avance. C’est mon problème, et je n’ai pas envie que ça me prive pour autant d’écrire mes articles, et voilà comment je me retrouve à ne pas avoir de temps (pour le moment) pour regarder des épisodes. Comme ça me manque, ça ne durera probablement pas trop longtemps. En attendant, voici donc le récap des saisons terminées au mois d’août, comme d’habitude. Et il y a de quoi faire, en plus !

Séries renouvelées

Perry Mason (S01) – J’ai eu énormément de mal à me plonger dans cette série, mais je suis resté pour son casting cinq étoiles qui a su me convaincre qu’il y avait du potentiel malgré bien des problèmes de sexisme, racisme et plein d’autres -isme tous plus abjects les uns que les autres. Se dérouler dans le passé n’excuse pas tout… mais la saison se termine bien en semblant s’améliorer sur ces différents points. Soit ils ont lu mes articles, soit ils ont juste conçu ça comme un truc qu’on pouvait bingewatcher pour voir l’évolution. Pas dingue, en tout cas. Note moyenne : 15/20

The Other Two (S01) – J’ai peut-être mis un an à regarder cette courte saison 1, mais j’en suis totalement fan et je ne saurais que trop la recommander. La série me fait énormément rire à raconter les déboires d’un frère et d’une sœur adultes névrosés et perdus dans leur vie… alors que leur petit frère est une rockstar qui cartonne. C’est intelligemment écrit, bien interprété et je ris à chaque épisode. Note moyenne : 17/20

The Outpost (S02) : Avant la reprise de la série pour la rentrée, je me suis dit que ce serait peut-être une bonne chose d’enfin regarder cette fin de saison 2… La surprise fut plutôt bonne. Pour moi, la saison 2 est plus solide que la première parce que les enjeux sont un peu plus grands et parce que je n’en attends plus grand-chose. Avec ses nouveaux personnages, la série a su insuffler un second souffle à son intrigue et m’être un peu plus intéressante ! Tant mieux. Note moyenne : 14,5/20

American Horror Story – 1984 (S09) : Avec peu de temps devant moi en octobre dernier (une constante dans ma vie parfaitement), j’avais mis en pause mon visionnage de cette saison pour une seule et unique raison… Il s’agissait à mes yeux d’un slasher à voir l’été, d’un coup, pendant une chaude soirée de canicule. C’est chose faite et c’est sans regret ; il s’agit définitivement des meilleures conditions pour regarder ce qui est totalement une réécriture frisant la parodie des slashers se déroulant dans les années 80. Drôle, terrible, percutant. J’ai adoré la première partie de saison. La deuxième partie, elle, nous fait du AHS, et c’est un peu dommage. American Hors Sujet, wesh. Note moyenne : 17/20

Fin de séries

Agents of S.H.I.E.L.D (S07) – On ne pouvait rêver meilleure fin de série, je crois, toute l’équipe créative de la série s’est donnée à fond et ça se sent. Cette saison déchirait tout ! Il y a bien quelques petites choses à redire et manque que j’aurais aimé voir à l’écran, mais honnêtement, la série s’en va sur l’une de ses meilleures saisons à mes yeux, et ça me fait tellement plaisir que je ne leur en veux pas le moins du monde. J’ai même envie de revoir la série, c’est dire ! Note moyenne : 18,5/20

The Rain (S03) – Si je ne peux pas en dire autant de celle-ci, j’ai beaucoup aimé la conclusion qui était à la fois logique et pertinente. L’évolution de la série depuis la saison 1 s’est toujours dirigée vers de plus en plus de science-fiction, mais ça ne m’a pas dérangé. Les enjeux de cette saison étaient peut-être trop rapidement survolés, par contre, mais en si peu d’épisodes, ce n’est pas étonnant. L’ensemble fonctionne bien, c’est une fin solide. Note moyenne : 17,5/20

Et ce sera tout pour aujourd’hui, je n’évoque pas Lucifer, puisque la saison n’est pas terminée, n’en déplaise à Tequi 😉 Bonne soi… ouais ben bonne nuit, en fait.

 

Bingo Séries #41

Salut les sériephiles,

C’est un petit été pour le Bingo Séries, avec un seul gagnant pour la grille de Juillet pour l’instant (bravo !), même si j’ai bon espoir de réussir à la terminer moi aussi avant d’entamer la suivante, que je vous propose dans cet article ! Elle me paraissait simple cette grille, mais elle en a laissé plus d’un hagard… Espérons que la nouvelle nous portera plus de chance, même si je l’ai un peu corsée pour éviter d’avoir trop de gagnants d’ici dimanche, avec le #WESéries qui devrait permettre de bien avancer, tout de même !

N’hésitez pas à poster dans les commentaires ou à me contacter sur Twitter (@ShipouJG) s’il vous reste des questions après lecture de cet article !

Pour rappel, vous trouverez dans cet article une liste de 20 choses à accomplir ou voir tout en regardant des épisodes de séries que vous n’avez jamais vus auparavant, du 7 août au 7 septembre 2020. Le but ? S’amuser entre sériephiles et parler sans spoiler, ici, sur vos blogs, sur Twitter, sur la page Facebook du blog, partout quoi. Pour réussir le bingo, il faut avoir la moyenne, donc au moins dix items validés. Et pour avoir son mot à dire ? Il faut le compléter, avec un joli 20/20 ! Le premier à compléter le bingo choisit trois thèmes qu’il classe par ordre de préférence, le deuxième peut conserver ou virer son troisième choix, le troisième peut conserver ou virer son deuxième choix.

N’oubliez pas d’indiquer les spoilers éventuels quand vous communiquez vos points sur Twitter, vos blogs, etc. La participation est ouverte à tous, à n’importe quel moment du mois et il suffit d’un 10/20 pour valider la grille ; le reste, c’est pour la frime.

Comme d’hab, un personnage est quelqu’un qui parle dans l’épisode ou a déjà parlé dans la série ; « quelqu’un » fait aussi référence aux figurants. Un même épisode ne peut pas servir deux fois dans le même thème et il y a un « point bonus » pour vous aider à finir la grille plus vite.

Météo estivale

Je sais, je me répète plus ou moins chaque été avec ce genre de points, mais ils sont incontournables de la période, que voulez-vous ? En plus, la grille est assez compliquée comme ça, permettons-nous des points faciles !

  1. Un personnage ébloui par le soleil : Grand classique des séries avec sortie de confinement, ce point peut être aussi facile que difficile selon vos visionnages. Un personnage qui sort et met des lunettes de soleil à l’écran, ça fonctionne aussi… mais on doit le voir mettre les lunettes de soleil, sinon ça ne fonctionne pas.
  2. Un personnage a besoin de s’hydrater : On commence dans les (nombreux) marchandages à venir avec cette grille, mais l’idée est d’avoir un personnage qui a vraiment besoin de boire de l’eau, pas juste quelqu’un qui se sert un verre parce qu’il a soif. Non, il faut que ça fasse quelques jours qu’il n’a pas bu ou qu’il soit en plein désert ou qu’il soit infecté par un virus alien qui le vide de son eau. Bref, l’hydratation est absolument nécessaire et peut même être offerte par l’hôpital.
  3. Un orage éclate : Rien ne vaut l’ambiance lourde des orages estivaux qui viennent et vont, non ? Je ne demande pas forcément que ce soit l’été dans votre série (mais ce serait mieux quand même), mais juste que l’orage éclate : on doit au minimum entendre le tonnerre gronder donc, sinon ça ne fonctionne pas du tout, vous vous en doutez ; avec un éclair, c’est bien vu également !
  4. Une vague de chaleur : Elle peut être naturelle ou artificielle (radiations, notamment) mais tous les personnages de la série et leur environnement doivent se prendre un coup de chaud au cours de l’épisode. Comme c’est un point compliqué, on notera que certaines séries (coucou Smallville) propose ça comme pouvoir à un personnage, et auquel cas, ça peut fonctionner aussi un personnage qui réchauffe quelque chose ou quelqu’un par ses yeux ou ses mains et grâce à des pouvoirs… si et seulement si la vague de chaleur qu’il provoque est visible. Enfin, une explosion provoque aussi une onde de choc qui peut être considérée comme une vague de chaleur si on la voit bien visuellement (c’est rarement le cas si c’est une voiture qui explose, ça l’est plus souvent en cas d’explosion de bâtiment, ce qu’on a tous eu l’occasion de voir récemment malheureusement). Bref, une vague de chaleur à l’échelle de l’environnement OU une vague de chaleur visuellement visible (tautologie !).

Luxe

Bravo à Geeleek d’avoir réussi à finir cette grille en premier, et plutôt en avance en plus ! Cela lui a permis pour la première fois de choisir un thème, et voilà donc ce avec quoi il a voulu nous faire jouer ce mois-ci…

  1. Une voiture de luxe est vue à l’écran: Je vois d’ici les débats qui vont me tomber dessus parce qu’on aura pas tous la même définition de voiture de luxe, mais notons donc qu’il faut une voiture d’une marque vraiment chère (Mercedes, Tesla) ou une voiture futuriste (type Batmobile) là où tous les autres personnages ont des voitures normales. Par contre, une voiture futuriste dans une série futuriste, ça n’a rien de luxueux sauf s’il est indiqué que le personnage a la voiture la plus chère du marché.
  2. Des bijoux de luxe vus à l’écran: Même combat, en fait… un joli collier ou même une bague de fiançailles tout ce qu’il y a de plus banal, ce n’est pas du luxe. Par contre, le braquage d’une rivière de diamants dans une bijouterie, là, c’est bingo. Ne soyez pas de mauvaise foi en validant le point, vous savez faire la différence entre des pierres très précieuses et des bijoux Claire’s. Je n’ai rien contre Claire’s, hein, mais on cherche de quoi faire rêver Blair Waldorf !
  3. Une villa à la taille disproportionnée par rapport à son nombre d’habitants : Oh, Lucifer, je compte tant sur tes enquêtes pour me rapporter ce point ! C’est un truc très classique des séries, en vrai, surtout quand ça se passe du côté de Los Angeles (ou de St Tropez souuuuuus le soleil), de nous montrer des villas immenses occupées par un célibataire ou un couple sans enfant. Là encore, on n’a pas tous la même définition de « taille disproportionnée », je sais bien, mais à partir du moment où la chambre fait la taille d’un salon et le salon d’une maison, avec vue imprenable et piscine de la taille d’une salle à manger, vous savez que vous êtes bons pour valider le point.
  4. Une salle de vente aux enchères: C’est le point un peu compliqué de ce thème et je suis dégoûté de l’avoir vu dans un de mes épisodes de la semaine dernière parce que je ne suis pas convaincu d’en revoir une de sitôt. Il faut bien des points compliqués… Personnellement, il n’y a que dans des séries que j’assiste à des ventes aux enchères de toute manière. Et comme je sens que vous allez marchander comme dans une enchère, je parle bien d’une salle de vente, une vente avec enchères au marché du coin, ça ne marche pas. En revanche, la salle de vente sans la moindre vente, ça fonctionne, si jamais vous devez tomber là-dessus sur un malentendu…

Panne

Le combat fut acharné sur Twitter entre vingt personnes ayant pris le temps de venir voter (merci), mais c’est finalement la panne qui a eu le plus de votes (deux de plus que les autres, en fait). Un brin redondant avec le thème échec du mois dernier, mais ça devrait le faire !

  1. Une panne de voiture : Super, le coup de la panne, il ne manquait plus que ça dans une grille de Bingo ! On va prendre « panne » au sens large, le pneu crevé, ça passe (purée, ça aussi je l’ai eu ces quinze derniers jours !) ; la voiture emmenée au garage sans qu’on ne puisse voir à l’écran la panne, ça passe aussi.
  2. Une panne d’électricité (ou coupure de courant imprévue) : Je me trolle moi-même, j’ai aussi eu ça cette semaine dans une série. Quand les lumières s’éteignent d’un coup et que les écrans d’ordinateur deviennent tous noirs pour une raison ou une autre, ça fonctionne. Notons que les vaisseaux spatiaux qui n’ont plus d’énergie d’un coup, ça marche aussi (on sait jamais). Il faut une panne d’électricité, quoi.
  3. Une panne d’oreiller : Un personnage a oublié de mettre son réveil ? Un personnage se lève trop tard ? Hop, point validé. Généralement, ce genre de scène s’accompagne d’un personnage qui se réveille en sursaut en regardant son réveil ou son portable, en panne. Ou juste sans batterie. Est-ce que j’ai vu ça récemment dans mes séries ? Plusieurs fois, alors ça ne m’inquiète pas trop !
  4. Une panne sexuelle : « Ca arrive même aux meilleurs », absence d’orgasme féminin et autres éjaculations précoces sont acceptées ici comme « panne sexuelle », de même que des périodes d’abstinence non volontaire dans un couple (genre « ça fait X temps qu’on l’a pas fait, tu me trompes ? »). Je sais, c’est un point difficile, et clairement pas un point qu’on peut trouver dans toutes les séries… Mais honnêtement, je pense que tous les sériephiles ont déjà entendu ce genre de répliques, non ? Je prends l’idée de « panne sexuelle » au sens très, très large en plus, alors vous allez bien trouver un point !

Ascenseur

Un thème que j’adore et que je voulais voir tomber depuis un moment, mais personne n’en voulait jamais… Bien sûr, maintenant qu’il tombe, c’est mort, je ne vais pas les marquer ces points ! Plus qu’à reprendre Suits et prier…

  1. Un personnage appuie sur le bouton d’un ascenseur : On commence dans la simplicité, parce qu’il suffit de voir un ascenseur pour que ça fonctionne. La plupart du temps, on voit les personnages se soucier de l’étage vers lequel ils vont. Cependant, vous remarquerez peut-être quelques incohérences sur la manière de se servir d’un ascenseur dans certaines séries où les personnages n’appuient pas sur le bouton, genre « WTF? ». Ça marche sinon pour le choix de l’étage comme pour le bouton d’appel de l’ascenseur, ce point.
  2. La sonnerie des portes d’un ascenseur se fait entendre : Pour le coup, pas besoin de voir un personnage à l’intérieur de l’ascenseur, il suffit d’entendre le « ding » caractéristique pour que ça fonctionne. Vous allez voir, vous n’avez peut-être jamais remarqué à quel point les ascenseurs sont utilisés comme moyen pratique pour marquer l’arrivée ou la sortie d’un personnage…
  3. Les portes d’un ascenseur sont maintenues ouvertes : « Bloquez l’ascenseur s’il vous plaît » hurle ce personnage ayant eu une panne de réveil dans sa villa de taille disproportionnée. Vous connaissez tous cette scène. Vous l’avez tous vu, et pas qu’une fois, et pas que dans une seule série. Mais notez qu’en cas de panne d’ascenseur (j’ai vraiment eu envie de mettre ce point, mais ça aurait été gros) où on ouvre manuellement les portes, on les maintient ouvertes aussi. Pas forcément besoin non plus de mettre la main ou le pied pour maintenir ouvertes les portes : il y a parfois un bouton pour ça. Bref, tous les plans dans lesquels les portes de l’ascenseur se rouvrent ou sont maintenues en position ouverte fonctionnent. C’est large, non ?
  4. Un ascenseur vu d’en haut : Comme dans la promo de Defenders pour ceux qui ont la référence ! Pour voir un ascenseur d’en haut, il faut espérer en effet une caméra de surveillance ou quelqu’un qui débarque par la fameuse trappe (inexistante pourtant ?) d’un ascenseur. Comme d’habitude, je termine comme cela par un point compliqué ce thème 😉

Actions

  1. Devoir adapter vos conditions de visionnage au soleil : Il n’y a pas plus météo estivale que le soleil qui se reflète sur votre écran et vous empêche de discerner quoique ce soit à votre série – surtout que les séries estivales ont tellement l’habitude de se dérouler la nuit, c’est insupportable de les voir faire exprès. J’en ai déjà parlé sur le blog, cela dit. Si vous vous retrouvez à fermer vos volets ou augmenter la luminosité de l’écran (ou à la baisser après fermeture des volets), vous marquez ce point !
  2. Repérer un objet de luxe que vous aimeriez avoir dans une série: Fringue, sac à main, voiture, bijoux, objets technologiques, art déco… Les personnages de série ont souvent la chance d’évoluer dans des mondes bien plus luxueux que nos petits quotidiens de sériephiles amateurs. Quel objet de luxe aimeriez-vous que vos personnages vous offrent, du coup ? Je suis sûr qu’il y en a un, et ça va faire de jolies captures d’écran, forcément !
  3. Être en panne d’envie, d’inspiration ou d’idées, voire de séries : Tous les sériephiles connaissent ce moment, je pense… Vous avez un peu de temps devant vous, mais vous ne savez pas quelle série regarder ou quoi faire. Pire : vous êtes en vacances, mais vous ne regardez aucune série parce que vous êtes en panne de séries ! Voilà. C’est une situation désagréable, mais c’est assez commun en août, et ça va bien avec le thème « panne », non ?
  4. Vivre un ascenseur émotionnel devant un épisode : De la plus grande joie à la pire tristesse ou l’inverse, avec si possible un bon effet de surprise, vous savez tous ce qu’est un ascenseur émotionnel et avec les fins définitives de séries qui nous attendent en août, j’imagine qu’on va pouvoir trouver ça. Attention, pour le coup, ne spoilez pas la raison de l’ascenseur émotionnel (et j’aurais même envie de dire attendez deux jours après diffusion de l’épisode avant de dire avec quelle série vous avez validé le point histoire de ne spoiler personne). Vous êtes des adultes responsables (normalement), soyez sympa avec les spoilers !

Nouvelles grilles copie.jpg

Le point bonus : Vous vous doutez bien que si la grille a quelques points compliqués, c’est parce qu’il y a un bonus facile et intéressant. Comme l’an dernier, vous pouvez remplacer un ou plusieurs points du Bingo par les suivants, uniquement aux dates indiquées… et il y a des petits nouveaux dans la liste, en plus :

07/08 : Journée mondiale de la bière : Boire une bière devant une série
08/08 : Journée du Chat – Un chat (l’animal) est vu à l’écran.
10/08 : Journée mondiale du lion – Un lion (l’animal) est vu à l’écran
12/08 : Journée de la Jeunesse – On fait remarquer à un personnage qu’il est jeune
13/08 : Journée des gauchers – Un gaucher est vu à l’écran (on doit le voir écrire/se servir de sa main gauche).
17/08 : Journée du Chat Noir – Un chat noir (l’animal) est vu à l’écran.
19/08 : Journée Mondiale de la photographie – Un personnage prend une photo
26/08 : Journée du Chien – Un chien (l’animal) est vu à l’écran.
31/08 : Journée du Blog – Faire de la pub pour le Bingo avec un lien vers cet article.
01/09 : Rentrée des classes – Un personnage apprend un nouveau mot ou un nouveau nom
05/09 : Journée mondiale de la barbe – Un personnage touche sa barbe (ou celle de quelqu’un d’autre)

Les films vus en août

Salut les sériephiles – et les cinéphiles !

J’ai déjà commencé à parler des films vus en septembre il y a quelques jours, mais je n’ai pas encore pris le temps de faire le point sur mon mois d’août, assez pauvre à vrai dire. Si j’ai tenu mon défi de réussir à voir un film par semaine, souvent de justesse le dimanche soir, je n’ai pas de quoi proposer deux articles ce mois-ci car je ne n’ai fait que ça : un film par semaine.

Résultat de recherche d'images pour "les goonies"

Semaine 31 – Les Goonies

Un film culte que je n’avais jamais vu… Et que je ne pense pas revoir, parce que franchement, je n’ai pas spécialement à rentrer dans cette chasse au trésor. Je comprends bien qu’il soit culte pour toute une génération, mais à part les traductions bidons en espagnol qui m’ont bien fait rire, je n’ai pas accroché du tout. J’imagine que c’est le genre de films qu’il faut avoir vu enfant pour vraiment réussir à s’immerger. Ou alors, c’est juste moi qui n’étais pas d’humeur. Dans tous les cas, je suis passé à côté… Tant pis !

Résultat de recherche d'images pour "otherhood"

Semaine 32 – Otherhood

Si celui-ci ne deviendra jamais culte, il aura eu le mérite de me faire rire. Je ne comptais pas spécialement le voir avant que Netflix ne m’agresse plusieurs fois avec la bande-annonce. Dès lors, difficile de passer à côté alors qu’il met à l’affiche trois très bonnes actrices (je connais la polémique autour de Felicity Huffman, oui, mais j’adore cette actrice alors tant pis – surtout qu’elle n’a tué personne) et qu’il avait une BO assez entraînante. Pour le reste, c’est une comédie qui fonctionne bien, avec plein de guest-stars dont je connaissais les visages. Un bon moment, donc, et je me suis même véritablement posé devant avec une coupe de glaces (framboise, chocolat, vanille, si vous voulez tout savoir) alors que je pensais faire quelques cartons de plus ce soir-là. Comme quoi, on a parfois de bonnes surprises sur Netflix.

Résultat de recherche d'images pour "stronger maslany"

Semaine 33 – Stronger

Des mois que je devais voir ce film et puis voilà, il a suffi que je fasse un rêve avec Tatiana Maslany pour me motiver. Pour l’anecdote, c’était l’anniversaire de la fin d’Orphan Black en plus ! Le film est aussi génial que ce que j’espérais : il raconte l’histoire vraie d’un couple lors de l’attentat du marathon de Boston en 2013. Elle courait, il a perdu ses jambes en voulant la soutenir dans le public. Tout le reste nous décrit la difficulté de leur histoire d’amour, qui recommence ce jour-là, en plus. C’est un beau film, avec des moments bouleversants et des acteurs excellents. C’est clairement le meilleur film de cet article, et c’est à voir. Je vous le recommande vraiment !

Résultat de recherche d'images pour "bohemian rhapsody"

Semaine 34 – Bohemian Rhapsody

Un déménagement plus tard, c’est le dimanche soir que je me suis décidé à voir ce film, histoire de ne pas rater mon défi juste parce que j’étais 500 kilomètres plus loin que le jour où je me le suis lancé. Pourquoi ce film ? Honnêtement, je ne sais pas. J’avais un air de Queen en tête alors je me suis dit qu’il était peut-être temps d’enfin le voir. Mes collègues de l’an dernier me l’avaient bien vendu, en en disant plein de bien en salle des profs… Ecoutez, je les rejoins, moi aussi : j’ai adoré ce film, très bien mené par un acteur que je n’aime pas trop habituellement, mais qui interprète le rôle à merveille. Les choix musicaux étaient forcément pertinents, les dernières minutes sont percutantes et c’est probablement un film que je reverrai. Il m’a fait découvrir la création de ce groupe que, comme tout le monde, j’adore. C’était un bon moment, et c’était mon premier film dans mon nouvel appartement, alors heureusement. Franchement, ça aurait été dommage que ce soit un mauvais film pour commencer, non ?

Et voilà, c’est tout pour le mois d’août, parce que pour la semaine 35, j’ai vu le film le dimanche 1er septembre. J’en reparlerai donc, vous l’aurez compris, d’ici le mois prochain. En attendant, ben, j’ai plein de films à découvrir dans la vingtaine de jours qu’il reste à passer en septembre. Eh, j’ai un peu abusé à attendre tant de jours pour vous faire le récap’, dis donc. Désolé du retard !

Bilan du mois d’août

Salut les sériephiles !

Je pensais réussir à mieux m’en tirer en août qu’en juillet, mais la vérité, c’est que je me suis laissé envahir par les cartons au point de ne plus être vraiment satisfait du nombre de saisons terminées. Alors certes, j’en ai terminé une de Pokemon et une de Plus Belle la Vie, mais ça ne rentre pas en compte dans mes statistiques… pourtant, c’est clair que ce sont de sacrés morceaux !

Par conséquent, il faut se contenter encore au mois d’août d’un mois qui me déçoit… et force est de constater en ce mardi où j’ai déjà du retard dans mes hebdos de la semaine que ça risque de continuer sur cette lancée en septembre. Je me console en me disant que c’était exactement pareil l’an dernier… et surtout que je n’ai pas à rougir totalement du mois d’août : beaucoup de saisons hebdo se terminaient, alors ça va. Mais bon, comme je le disais la semaine dernière, c’est un peu mort pour le Challenge Séries 2019 qui n’a pas avancé d’un iota ce mois-ci. En attendant, en août, j’ai terminé les saisons ci-dessous tout de même :

611

Séries renouvelées

Agents of S.H.I.E.L.D (S06)Cette saison 6 avait quelques écueils qui ne sont pas tout à fait nouveaux et qu’elle avait déjà par le passé, mais dans l’ensemble, c’était encore une saison très solide et bien réussie. J’ai adoré retrouver mes agents préférés et si la fin m’a laissé perplexe, je sais que je serai au rendez-vous pour la septième et malheureusement dernière saison. Note : 18/20

The 100 (S06)Même son de cloche pour la septième et dernière saison à venir, mais un bilan encore plus positif pour la sixième. Cette année encore, la série a su prouver qu’elle était capable de se renouveler et d’être géniale quoiqu’il arrive. Franchement, j’ai cru, lors de l’épisode 3, que j’allais ne pas aimer la saison, et puis, paf, cliffhanger et ensuite une saison géniale qui est passée bien trop vite. Franchement, je n’aurai pas dit non à quelques épisodes de plus… Note : 19/20

Euphoria (S01)Voilà un autre exemple de saison trop courte que j’aurais aimé voir continuer plus longtemps ! Cette saison 1 en huit épisodes a mis un quart de son temps à me convaincre qu’elle était vraiment cool à regarder. Une fois plongé dans son ambiance particulière, impossible de décoller les yeux de mon écran ; j’ai adoré. La voix off de Zendaya y est pour beaucoup, mais elle ne fait pas tout. Ce nouveau Skins est à découvrir. Note : 16,5/20

000

Sort Incertain

Dear White People (S03)Arf, c’est un raté pour Netflix. Cette saison 3 se cherche, sait qu’elle se cherche, mais ne se trouve que beaucoup trop tardivement. Je sais que c’était volontaire, je vois pourquoi c’est écrit de cette manière, mais bof, je n’ai pas accroché. Du tout. En plus, c’est dommage de changer une formule de construction d’épisode qui fonctionnait bien pour proposer quelque chose de bancal comme ça. Pas sûr de vouloir une saison 4, alors que j’adore les personnages et les messages de la série ! Note : 15/20

Glow (S03) Pareil, ce n’est pas une grande réussite pour Netflix. Je m’attendais à mieux pour cette saison 3. Alors bien sûr, j’ai adoré, parce que les personnages sont très cool et que ça marche toujours bien comme une série. C’est juste que j’aurais aimé voir plus de catch, c’est le but de la série, et plus de développements pour certaines intrigues trop laissées de côté. Finalement, ça n’avance que peu alors qu’il y avait tant à faire. Là pour le coup, je veux une saison 4 et je m’inquiète de la décision qui met son temps à arriver ! Note : 17,5/20

Veronica Mars (S04)Difficile de donner son avis sur cette saison sans spoiler, mais je pense que j’ai préféré cette escapade dans le monde adulte à celle proposée dans le film. La série change totalement d’ambiance et de construction après dix années dans les limbes des productions TV, mais ça lui réussit vraiment bien. Jusqu’à son dernier épisode, qui m’a laissé un peu plus perplexe. Difficile quand même de ne pas espérer une saison 5… Note : 17,5/20

C’est (presque) tout pour mes visionnages du mois d’août. En effet, il y a aussi une saison complète que j’ai pu voir en avant-première cet été et dont la diffusion ne commence officiellement que demain… Ce qui me fait finalement sept saisons vues en août, c’est une bonne moyenne. Pour en savoir plus sur cette série mystère, je vous donne RDV dans l’article de demain, qui reviendra bien sûr dessus !