Quand la vie me fait un improbable poisson d’avril

Salut les sériephiles,

Ce n’était pas du tout l’article que j’avais prévu et ça va peut-être sentir quelque peu le réchauffé pour ceux qui me suivent sur Twitter, mais cette histoire est tellement invraisemblable que je ne peux pas ne pas l’évoquer sur mon blog – voyons cet article comme un pseudo journal intime qui n’en est pas un tant je vais raconter cette histoire à tout le monde.

Non, parce que, quand même, la vie a décidé de me faire un 1er avril. Et la blague n’était pas drôle du tout à vivre sur le moment – même si je vais vite m’en remettre pour un rire longtemps. Hier soir, je suis allé au cinéma voir un film qui commençait à 20h55. À 20h54, je regardais une dernière fois mon portable, pour le mettre en mode silencieux, devant le cinéma. A 22h20, je me rendais compte que mon portable avait disparu. Entre les deux, j’étais entré dans le cinéma – et c’est un petit cinéma, franchement, avec peu de passage – et dans une salle où se trouvaient à peine dix personnes. D’ailleurs, le film La Brigade mérite plus de spectateurs que ça !

Toujours est-il que mon portable avait disparu. 31 mars, 22h25, je commence à me rendre à l’évidence après avoir fouillé toute la rangée, inspecter le sol (jonché de popcorn des enfants venus voir Sonic, il paraît que c’est normal, bordel, éduquez vos mômes et apprenez-les à respecter votre argent ??) : on m’a volé mon portable. Quand même, je ne lâche pas l’affaire comme ça, allant voir à l’accueil du cinéma, espérant un bon samaritain pour le ramener là.

Fail. J’ai gagné le droit de retourner inspecter les mêmes rangées de siège avec une employée du cinéma, totalement désolée pour moi (c’est elle qui m’a expliqué que c’était toujours comme ça le sol dans les séances avec les enfants). Franchement, on a réinspecté les sièges à côté du mien, le sol, la rangée devant, la rangée derrière. Rien.

Sortie du cinéma, dépité, après avoir laissé des coordonnées. Bon. Il faut s’y faire : le portable a disparu. Maigre espoir : il n’y avait personne au guichet du cinéma à la fin de la séance, donc possiblement, quelqu’un a embarqué avec lui le téléphone pour le ramener le lendemain. Tordu, mais ça peut arriver, non ? Humph.

La suite ? Faire les restaurants de la rue autour du cinéma pour leur demander si quelqu’un a trouvé le portable. Non. Retourner au cinéma, réinspecter la salle dans le noir complet avec un flash d’un autre téléphone, au cas où, on sait jamais. Se maudire d’être en mode avion. Sortir du cinéma, vérifier les poubelles en désespoir de cause. Rentrer chez soi, avec un maigre espoir et un énorme problème.

Vous voyez, mon portable, c’est mon bébé, alors je l’ai mal pris de l’avoir perdu, surtout comme ça. Et puis, au-delà de ça, je n’avais pas sauvegardé mes photos. Pire encore : c’est mon accès internet, je n’ai pas de wifi, moi. Bon, je ne vis plus tout à fait seul, alors c’est un demi-problème. Reste que je n’ai pas de quoi me connecter ou contacter qui que ce soit pour le lendemain, ce fameux 1er avril du titre.

Je voulais me coucher tôt, parce que je devais commencer tôt au boulot aujourd’hui, et parce qu’ils annonçaient de la neige – genre, miracle de Noël un jour de printemps, vous êtes sérieux ? C’était une autre sorte de fail : il était 23h le temps de faire tout ça, et me voilà parti à déterrer mes anciens portables à la recherche d’une solution viable. Ce fut compliqué. Dans mon malheur, j’ai la chance d’avoir un forfait Free à 2€ que j’utilise parfois pour le boulot, donc j’avais déjà une carte sim à portée de main. Pas de bol, c’est une nano : elle n’est compatible qu’avec un portable que je n’utilise plus depuis six ans à peu près.

SU-PER. Au moins, ça fonctionne pour les SMS. Commence un autre problème : ça ne fonctionne que pour les sms et les appels, mais moi, j’ai besoin d’un peu plus pour mon trajet en train – idéalement une application pour vérifier l’état du trafic avant de partir sans avoir à réveiller personne ou, bon, de la musique. Pour ça, il faut des applications. Pour ça, il faut le playstore, et donc, il faut un compte Google.

Là, j’ai découvert la plus grosse des failles de sécurité : la putain de double authentification de mes deux. Pardon, je deviens vulgaire, mais sérieusement ? Mon compte Google est protégé par un mot de passe assez long, avec des caractères spéciaux, des majuscules, des minuscules, des chiffres, pas forcément dans cet ordre précis et cohérent. Je CONNAIS mon mot de passe, et c’est une petite fierté.

Comme la connexion est suspicieuse parce qu’elle se fait depuis une connexion et un appareil inhabituels, on me dit alors qu’on va m’envoyer un SMS pour confirmer que c’est moi. Merci, mais non merci ? Frustrant. Finalement, en luttant un peu avec les possibilités, on me dit m’envoyer un mail de confirmation sur une adresse de sécurité. Ah, parfait.

Je vais sur l’adresse mail secondaire, tout va bien, j’ai le mail, je clique et… « Merci de patienter 72h le temps de confirmer que c’est vous ». WTF. Super la sécurité qui empêche de te connecter. Quand j’ai réussi à mettre un compte Gmail secondaire sur le téléphone ? Impossible de télécharger les applis. Bon. Qu’à cela ne tienne, je prends mon autre ancien portable – le plus récent, changé parce que la batterie ne chargeait plus vraiment.

Il fonctionne à peu près, 38% de batterie, mieux que rien. J’ai mes applis dessus, alléluia. Lol. Snapchat ? La connexion est suspicieuse, merci de cliquer sur le SMS qu’on vous envoie. AAAAAAH. Bref. Spotify, Twitter, Messenger, merci de ne pas être trop pète-couilles. Snap ? J’ai compris que j’avais failli te perdre définitivement dans cette affaire.

Autant vous dire que mon premier avril, parce qu’il était minuit passé, commençait bien. Rapidement, il fut une heure du matin et l’heure d’aller se coucher en mettant en charge deux téléphones, en priant pour que les réveils fonctionnent parce que bon, ça faisait un moment que je n’avais plus utilisé ces portables, et en espérant un miracle pour le retour de mon téléphone.

L’insomnie n’a pas tardé à frapper par contre : l’adrénaline de la perte, l’angoisse, le fait de se repasser en boucle tout ce qu’on a fait et l’endroit où l’on a pu « perdre » son téléphone en se le faisant voler. Hautement improbable dans ce cinéma avec douze personnes sur mon chemin, à tout casser. Hautement frustrant aussi.

1h30 : ah, demander à quelqu’un de vérifier les groupes et pages Facebook de la ville, on ne sait jamais. Insupportable, impossible de dormir.

7h20 : vingt-cinq minutes avant le réveil, c’est bon, marre de tourner en rond, se lever, se motiver pour aller faire cours quand même, dans des conditions pas idéales de sommeil manquant et d’absence de connexion à internet. Je suis parti vingt minutes plus tôt que d’habitude de chez moi, bravant le -2 degrés avec joie (non) et… regardant à nouveau les poubelles dans la rue du cinéma, ON NE SAIT JAMAIS.

L’espoir toujours, le froid surtout. J’arrive en gare trois minutes avant le train qui précède celui que je prends habituellement. Je vois un train partir : celui d’encore avant, suffisamment en retard pour que je puisse le voir partir. Mauvais signe. La SNCF trolle ce premier avril avec un incident voyageur, une panne de signalisation et un colis piégé en même temps sur le message qui n’a ni queue ni tête.

J’ai attendu trente minutes de pouvoir partir de la gare, heureusement dans un train. Oui, oui, trente minutes : comment avoir dix minutes de retard quand on a vingt minutes d’avance ? Prenez le RER à Paris, vraiment.

Bien sûr, mon RER arrive à destination une minute après le départ officiel du bus. Pourtant, depuis le train, je vois que le bus est en retard. J’ai beau courir, y a des travaux sur mon chemin et je le rate, de si peu. Bim, retard, bim démerde-toi pour appeler ton boulot alors que tu n’as pas le numéro sur ton ancien portable (merci maman). Et ensuite ? Marche vingt minutes coco, comme tous les jours où il n’y a pas de bus aux horaires pratiques. Et mange-toi ton retard au passage. Et puis, on est le premier avril, alors c’est le moment pour qu’il se mette À NEIGER BIEN SÛR.

Comme une envie de faire un snap, MAIS TU PEUX PAS.

Non, vraiment, toute la journée au bout du bout. Les élèves qui tentent les poissons, en plus, mais vous croyez vraiment que c’est le jour pour ça ? Je suis assez fier de moi, j’ai quand même tenu la journée de cours complète, alors que je pensais en arrivant le matin que bon, j’allais m’absenter l’aprèm et tant pis. Je n’ai pas fait mes meilleurs cours, mais ce n’était pas une catastrophe non plus. Je n’ai insulté personne en route, j’ai gardé mon calme face à ces farces de la vie et sur mon chemin du retour, je suis retourné au ciné au cas où.

Bon, fail à nouveau. Comme la veille, rebelotte les appels commissariat et police. Pour rien. Il était temps de se rendre à l’évidence : plus de portable. Au ciné, on me dit quand même qu’après la séance en cours – finissant à 20h25 – on irait réinspecter la salle. Comme si ? On s’est tapé la salle pendant trente minutes la veille et un autre employé y est passé l’après-midi pour vérifier ; sans compter l’équipe de ménage le matin…

La police conseille quant à elle de rappeler le mardi, alors qu’on est vendredi, parce que « ça peut mettre du temps à arriver quand même ». Bon. Les lueurs d’espoir sont faibles, tout de même. C’est parti pour bloquer la ligne et pour… se chercher un nouveau téléphone. Ben oui, il m’en faut un tout de même. Et je suis allé loin, jusqu’à considérer de me délester de quasi un demi-salaire parce que ça peut coûter cher ces conneries quand on vise la qualité.

Au moment d’appuyer sur le bouton pour commander ce nouveau portable, et je ne plaisante pas, vraiment, ça s’est joué à trente secondes près, un coup de fil d’un numéro inconnu. Le numéro inconnu ? L’employée du cinéma : il est 20h58 et 24h après le dernier moment où j’ai vu mon portable, on m’annonce qu’il est retrouvé.

Où donc ? DANS LA PUTAIN DE SALLE DEPUIS TOUT CE TEMPS. Improbable. Le téléphone était donc coincé derrière un accoudoir, contre les dossiers de deux sièges, suffisamment enfoncé pour qu’on ne le sente pas en passant la main, pas assez tombé pour qu’on puisse le voir sous le siège. Personne ne l’a vu là de la journée, pas même les gens assis sur le siège en question.

Conclusion ? Ne perdez pas espoir, on ne sait jamais ce que la vie nous réserve. C’était un sacré premier avril tout de même ; c’est totalement dingue, croyez-moi. Deuxième conclusion : la double authentification, c’est de la merde. J’ai modifié autant que possible les mesures de sécurité, mais pour Google comme pour Snap, on ne peut pas vraiment s’en passer. Genre, sur snap, je n’ai pas activé la double authentification, mais elle se fait quand même. J’ai ajouté une adresse mail de secours, espérant que ça puisse aider… Dernière conclusion : demain, je fais toutes mes sauvegardes, promis.

En attendant, j’ai demandé la réactivation de ma ligne il y a 2h30 et ce n’est toujours pas fait alors qu’on me disait que ça prendrait deux heures. Je serre les dents, manquerait plus que ça coince encore là, flemme. On verra demain matin, là, c’est l’heure de dormir pour se remettre de ce premier avril, je crois.

Désolé, cet article est beaucoup trop long, mais, vraiment, c’était toute une aventure, vous n’imaginez pas le mix d’émotions quand la vie se fout de votre tronche à ce point. Je vais m’en souvenir de ce premier avril, en tout cas. Et du film La Brigade aussi, c’est une séance originale au moins (un peu déçu par la fin du film, mais il est vraiment sympathique, si vous hésitiez à aller le voir, allez-y). Bonne nuit !

Stats de la semaine #15

Salut les sériephiles !

Image result for unreal rachel
Le lundi matin ne devrait pas exister.

Une nouvelle semaine commence déjà et comme toujours je vous propose de faire un tour du côté des statistiques du blog, surtout qu’elles sont une fois de plus relativement stable malgré mon absence du côté des critiques de séries. Je sais, je l’ai déjà dit hier, mais j’en suis tellement surpris que je ne m’en remets pas. Comme vous n’êtes pas là pour entendre parler de ma surprise, enchaînons sur les cinq articles les plus lus de la semaine :

  1. La grille d’anniversaire du Bingo Séries : 108 vues
  2. Mes stats TV(show)time : 67 vues
  3. Pluie de renouvellements sur la CW : 64 vues
  4. Mon abandon du blog, je ferme boutique : 41 vues
  5. Quatre jours sans séries : 40 vues
Image result for meredith grey
Quand je me souviens que Salvation reviendra dans quelques mois.

Wow ! Mon poisson d’avril a eu un sacré impact, c’est rare qu’un 500 mots entre dans ce top deux semaines de suite, et je dirais à vue de nez que ce n’est pas arrivé depuis ce fameux article Salvation qui a porté à lui tout seul les stats du blog pendant quelques mois.

Pour le reste, je note avec humour les 108 vues du Bingo : LOST ne me quittera jamais tout à fait, il faut croire. J’envisage de réécrire d’autres articles sur mes stats TV(show) time quand elles auront changé un peu, ce qui est inévitable comme les stats sont calculées sur les derniers mois en ce qui concerne mes personnages préférés. J’ai eu quelques surprises en rédigeant l’article de cette semaine, alors je me dis que ça peut être intéressant comme concept, les stats VS mes attentes ou quelque chose comme ça. On verra d’ici un mois ou deux. Et puis, je me rends compte qu’une fois par mois, ça revient vite : on approche déjà du prochain article « Les coups », je n’ai pas rédigé mon bilan séries de mars, ni ceux des deux derniers Bingo et l’idée de la playlist mensuelle est tombée à l’eau je crois.

Sinon, je suis surpris par le succès de l’article sur la CW car je pensais franchement arriver après la bataille avec mon article ; et je constate aussi qu’il y a pas mal d’articles entre 35 et 40 vues cette semaine. Merci beaucoup !

Image result for agents of shield coulson

Du côté des saisons les plus consultées, je m’attendais à quelques changements inévitables avec l’absence de critiques pour certaines… et puis finalement :

  1. Grey’s Anatomy (S14)
  2. Unreal (S03)
  3. Agents of S.H.I.E.L.D (S05)
  4. Here and Now (S01)
  5. The Magicians (S03)

Je crois bien que Grey’s Anatomy est partie malgré tout pour être dans le top chaque semaine qu’elle sera diffusée sur TF1 ; et c’est bien normal. La saison 14 prend une bonne avance, notamment parce qu’il y a des curieux lisant aussi les résumés des épisodes pas encore diffusés en France, et ça fait donc des vues dispersées sur l’ensemble de la saison.

La percée d’Unreal est une bonne surprise, mais ça s’explique car c’est une des rares séries chroniquées cette semaine (et encore, parce que je me suis forcé une pause dans les révisions). C’est tant mieux cela dit, car j’adore cette série ! Agents of S.H.I.E.L.D est porté par un article publié hier, de même que The Magicians qui réussit ainsi à s’en tirer honorablement pour sa dernière semaine de diffusion. Cela fait treize semaines que la série apparaît régulièrement dans ce top, parfois même avec deux saisons, et il s’agit d’une des séries les plus consultées du blog. Comme quoi, j’ai des lecteurs qui ont bon goût… mais maintenant faut attendre janvier pour la suite.

Image result for the magicians

Et puis, l’incompréhensible pour moi, reste la persistance d’Here and Now dans ce top des lectures. Je crois que c’est le côté résumé qui plaît bien : les audiences de la série sont catastrophiques et je me dis que les épisodes sont tellement longs et bavards que certains privilégient peut-être des résumés pour avoir des réponses sans se bourrer le crâne avec. Je ne sais pas, en tout cas, ça me fait plaisir aussi parce que, oui, j’aime bien cette série… je crois.

Related image

Pas grand-chose à dire du côté des recherches menant au blog cette semaine… mais un bon fou rire devant « série avec 1400 épisodes saison 1 ». Y en a qui sont motivés ! J’aimerais tellement savoir sur quelle page du blog ça amène.

Le suspense restera car ce n’est pas une info que me donne WordPress et je ne me suis pas trouvé sur Google avec cette recherche. Tant pis, ça ne nous empêchera pas de passer une bonne semaine, je pense. Allez, je vous la souhaite même excellente 🙂

 

Stats de la semaine #14

Salut les sériephiles !

En ce lundi férié, je souhaite à tous ceux qui travaillent beaucoup de courage… et aux autres beaucoup de glandouilles ! Après tout, c’est la base d’un jour férié, quand même. Moi, il faut que je me retrousse les manches car j’ai encore beaucoup de travail et de révisions, donc je fais assez vite pour cet article

Image result for agents of shield jemma
Oui, je sais, je dis ça à chaque fois et je fais aussi long chaque semaine, mais c’est un article qui m’inspire, j’y peux rien !

Les cinq articles les plus lus cette semaine furent :

  1. Ces prénoms de personnages que je ne retiens pas : 68 vues
  2. À propos du #WESéries : 61 vues
  3. Mon abandon du blog, je ferme boutique… : 56 vues
  4. Ce que c’est qu’un Easter Egg : 50 vues
  5. Here and Now – S01E07 : 43 vues

Quelle semaine ! Il s’en est passé des choses, elle s’est déroulée à une vitesse incroyable et c’est assez fou quand je regarde les articles quotidiens de me dire que certains datent d’il y a quelques jours à peine. Bref, je suis assez content de mon article « poisson d’avril », je ne pensais qu’il fonctionnerait autant (il y en a même certains d’entre vous qui sont tombés dans mon piège, c’était inattendu !

Tout aussi inattendu est le retour en force d’Here and Now cette semaine alors que mon rattrapage sept jours avant était passé inaperçu. Cela me motive à glander ce soir quand je rentrerai, ce n’est pas bien du tout, ça !

Related image
Ce gif est tellement long qu’il me rappelle un épisode de la série, ça n’en finit juste pas.

Pâques et le Week-end en Séries s’en tirent autrement plutôt bien, et c’était plaisant de voir beaucoup d’entre vous motivés pour ce deuxième article. Je le dis tout le temps, mais merci à vous d’être si présents 🙂 Image result for the magicians quentinRien que pour ça, je ne me sens pas prêt à abandonner le blog et fermer boutique, sachez-le, même si ça bouffe inévitablement un peu de mon temps de repos  (ou de sommeil même) par moment.

Si j’ai vu 18 épisodes cette semaine, tous n’ont pas rencontré le même succès et les cinq saisons les plus visitées du blog ont été :

  1. Grey’s Anatomy (S14)
  2. The Magicians (S03)
  3. Agents of S.H.I.E.L.D (S05)
  4. The Magicians (S02)
  5. Here & Now (S01)

La saison 2 de The Magicians doit être sacrément bien référencée, car elle revient régulièrement dans ce top 5, éclipsant des séries encore en cours de diffusion et faisant de la série la plus consultée du blog puisqu’elle truste deux places dans le top 5 (et que la saison 1 n’est pas si loin derrière en plus !). Je ne peux qu’approuver ce succès public.

Pas trop de surprise à voir Grey’s Anatomy s’en tirer si bien, puisque les vues se divisent entre ceux commençant seulement la saison sur TF1 et ceux suivant la diffusion américaine, les deux diffusions se superposant cette année. Image result for grey's anatomy owenC’est une bonne chose, pour une fois, nous ne sommes pas trop à la traîne, mais je ne comprends vraiment pas comment TF1 fait son planning de série. La tête d’Owen ci-contre résume bien la situation, et représente bien ma tête à chaque fois qu’on me dit que ça reprend. En même temps, un coup, on nous dit que le foot fait qu’il n’y aura pas la série, un coup elle débarque deux plus tard en septembre, un coup la diffusion française débute avant la fin de la saison américaine… décidez-vous !

J’ai déjà commenté la remontée surprenante d’Here and Now, mais on note qu’elle se concentre quasi uniquement sur l’épisode de cette semaine. Ce n’est pas le cas pour Agents of S.H.I.E.L.D dont les vues sont réparties de manière homogène sur la saison, avec bien sûr l’exception de l’épisode de samedi un peu plus consulté, forcément.

Enfin, du côté des recherches ayant mené au blog, pas mal de surprise. Quelqu’un a réussi à trouver ce qu’il voulait en cherchant « gray anatomie caref », et je ne sais pas trop comment ça a pu le mener à mon article, mais je remercie son moteur de recherches pour ce référencement. Tout aussi surprenant, quelqu’un cherchant des informations sur Mom, que je ne regarde pas, et un autre qui a dû tomber en dépression en lisant que, non, il n’y aurait pas de saison 3 de Lost and Found Music Studio malgré les cliffhangers. Pff !

Image result for leia lost and found

Et puis, Leia était une telle source de gifs réutilisables à l’infini, c’est pas juste ! Sur ces fausses notes, je vous souhaite malgré tout un bon début de semaine.

Mon abandon du blog, je ferme boutique…

Salut les sériephiles !

Image result for april's fool tv show
Joyeux 32 mars à tous !

Vous l’aurez compris, ce titre est un odieux mensonge destiné à vous faire cliquer sur mon article pour vérifier ou non s’il s’agit d’un poisson d’Avril. Enfin j’espère. Si vous avez cliqué pour faire une danse de la joie, sachez que je suis très vexé. Si vous avez cliqué sans penser au fait que nous étions le premier avril… Ne croyez rien de ce que vous lirez aujourd’hui sur internet.

Image result for seriously  tv show grey's
1er avril : un résumé.

Et ne croyez rien non plus de ce que vous avez lu jusque-là. Je sais bien qu’on va encore avoir une déferlante d’articles parodiques en tout genre, nous annoncer quatre spin-off supplémentaires de The Walking Dead, les annulations de Grey’s, Westworld ou The 100, les morts de Rick, Meredith, Dolores ou Clarke, et le casting d’Arnold Schwarzenegger dans l’épisode final de Once Upon a Time, mais j’ai fait dans la simplicité avec ce titre, et le reste de l’article sera légèrement plus sérieux. Hum, hum.

Le vrai sujet de cet article est bel et bien de vous annoncer un micro-arrêt provisoire du blog, ou du moins le passage à un service minimum. Comme au début du mois de mars, donc, je me prépare à passer un concours qui ne se déroulera cette fois que sur deux jours, jeudi et vendredi (ouf). Les épreuves ne durent que six heures (re-ouf), mais il n’empêche qu’elles exigent pas mal de révisions, que j’ai commencé progressivement ces deux dernières semaines.

Image result for leaving tv show

Comme les épreuves sont désormais dans cinq jours, je vais y mettre les bouchées doubles et recommencer à accumuler du retard dans mes séries. Par conséquent, ça va se ressentir de nouveau sur le blog et je m’en excuse, mais vous comprendrez que le boulot passe avant tout. Je pense me limiter à un épisode par jour cette semaine, vous aurez donc ce soir la critique de Future Man, demain celle de The Walking Dead et/ou Here & Now (parce que je fais partie de ces personnes étranges travaillant lundi, donc si je suis trop fatigué pour réviser, ce sera double ration de série), Unreal mardi et peut-être Shadowhunters mercredi.

Image result for the magicians

En fonction de comment se déroulera l’épreuve et de mon stress, je regarderai ou non The Magicians jeudi. C’est un cas critique et un énorme dilemme, parce que c’est une fin de saison que j’attends très impatiemment, mais il sera probablement plus raisonnable de réviser. Au pire, vous l’aurez très tard vendredi soir, ou très tôt samedi matin. Samedi, j’enchaînerai clairement avec Agents of S.H.I.E.L.D et peut-être avec Grey’s, on verra, je ne sais pas trop encore de quoi sera fait mon week-end post-concours. Ah, et aussi, je n’ai pas de connexion Wi-Fi car je retourne une fois de plus à Paris ; où je compte uniquement sur mon réseau mobile. En général, ça suffit, mais autant vous prévenir, il est certain que je mettrai longtemps à valider les commentaires en fin de semaine (en même temps, logique, je ne vais pas pouvoir le faire pendant mes épreuves, même si j’aimerais bien).

Related image

Sinon, outre les critiques, j’ai comme d’habitude planifié mes articles comme si de rien n’était en fin de semaine. Je ne les ai pas encore tous, mais vous devriez si tout va bien avoir les 500 mots sans interruption cette semaine et sans que je ne fasse appel à d’autres blogueurs cette fois, mais aussi le planning du prochain Bingo vendredi à 20h ! C’est une grille spéciale anniversaire, j’ai plutôt intérêt à réussir à la sortir à temps après mon concours.

Related image
« Écris un article, mais écris un article ! »

La semaine du 9 avril risque d’être chargée en critiques de séries en tous genres, mais en attendant, je tourne au ralenti, et la mauvaise nouvelle est que c’est tout le mois qui risque de subir des va-et-vient d’activités de ma part, parce qu’une fois ce concours terminé, il est bien possible que je m’accorde quelques week-ends à droite à gauche. Vous me suivrez dans mes périples de toute manière, ça m’inspire toujours quelques articles.

Voilà, vous savez tout de ma vie, j’espère que vous me pardonnerez ma blague pas drôle du titre et je retourne à mes révisions passionnantes d’Ancien français et de poésie.

Image result for seriously  tv show