Marvel TV : une décennie et puis s’en va

Salut les sériephiles,

S’il y a bien une firme qui fait beaucoup de bruit ces dernières années, c’est Disney. Après de nombreux rachats, Disney est quand même une société qui possède une bonne grosse partie de l’industrie américaine, et elle a encore frappé un nouveau coup cette semaine. Seulement cette fois, c’était assez peu surprenant : Disney a fait fermer de manière officielle sa filiale Marvel Television.

Résultat de recherche d'images pour "marvel tv"

Quand je dis que ce n’était pas une surprise, c’est que cette fermeture fait suite à une vague d’annulations bien violente qui laissait la filiale face à des difficultés financières évidentes. Tout a commencé d’abord avec la rupture du contrat entre Marvel et Netflix, qui a résulté en l’annulation pure et simple de six différentes séries. Tout un univers étendu a pris fin au passage, et on a bien compris que c’était pour faire place à Disney +. Pas de bol pour Netflix, pas de bol pour les fans surtout. Après, je crois qu’on est tous d’accord pour dire que la qualité de ces séries n’était plus tellement au rendez-vous…

Résultat de recherche d'images pour "the defenders"

Il n’empêche que ces annulations ne sont pas les seules pour Marvel Television ! En effet, ABC a annoncé qu’Agents of S.H.I.E.L.D allait se terminer à la fin de sa septième saison. Cette fois, ça y est, Disney a donc décidé d’en finir avec une série dont l’annulation a été maintes fois murmurée et suggérée, notamment après la saison 5. Et ainsi, une septième série Marvel tombait.

Dès lors, les annulations des séries restantes étaient prévisibles – mais personne ne voulait trop y croire. Et pourtant, c’est chose faite : Freeform a mis fin à Cloak & Dagger et Hulu diffuse en ce moment les derniers épisodes de Runaways. Et c’est ainsi que tout l’univers étendu Marvel Television touche à sa fin. C’est tout de même une sacrée débâcle, après des années de construction et d’anticipation. La hype était belle et bien là.

Résultat de recherche d'images pour "agent carter"

La hype, mais c’est à peu près tout : les séries d’ABC, Freeform et Hulu n’ont jamais vraiment eu le succès attendu par Disney, et les séries Netflix se sont pris trop rapidement les pieds dans le tapis. C’est bien dommage… mais ça ne va pas arrêter Disney. Maintenant que le géant a limité les pots cassés, il peut se consacrer à une la phase deux de son plan : reprendre ses droits et faire enfin concurrence (peut-être) au succès du DCverse bien établi sur la CW – vous savez, le fameux Arrowverse ? – en enchaînant les succès et en créant un nouvel univers de séries TV de manière plus réussie.

Pour ce faire, rien de plus simple : le succès anticipé et évident de Disney+ dans le monde entier servira de base à un ensemble de nouvelles séries liées très fortement au MCU et le tout sera géré par Kevin Feige, qui gère déjà les films. Pfiou, son boulot m’épuise franchement : c’est horrible d’imaginer tout ce qu’il doit gérer au quotidien, ça ne s’arrête plus.

Résultat de recherche d'images pour "the inhumans"

Finalement, la fermeture de Marvel Television pointait le bout de son nez depuis un moment, y compris avec l’échec d’Inhumans par exemple. Jeph Loeb a donc démissionné et Marvel TV s’éteint sans provoquer de vives émotions chez qui que ce soit. Perso, je trouve qu’on lui devait bien un article, parce que la firme aura marqué la décennie, de son premier succès en 2010 à ses terribles échecs en 2019. Et maintenant, place à Kevin Feige pour la décennie suivante, avec le gros risque d’overdose et de méfiance générale vis-à-vis de Disney qui a prouvé que l’argent importait plus que le respect des fans… Débarquement des nouvelles séries prévu pour 2020 !

Un samedi au Comic Con Paris

Salut les sériephiles,

C’est reparti pour un compte-rendu d’une journée au Comic Con, et il paraît que c’est crevant à lire tellement il y a de choses. Comme il y en a encore plus qu’hier, méfiez-vous, vous êtes prévenus. Pourquoi y a-t-il plus ? Parce que cette fois, je n’y étais pas tout seul, j’ai retrouvé des amis sur place, comme je vous l’avais annoncé dans le programme. Comme d’habitude, la journée commençait assez tôt, surtout qu’il fallait cette fois attendre l’ouverture des portes dans le froid, contrairement à la veille.

Compte-rendu du vendredi

Pas de regret d’avoir eu à payer ma place, et nous sommes rentrés avec Laura et son copain vers 9h45, donc sans avoir perdu beaucoup de temps sur la journée. Les journées sont denses au Comic Con, alors on était bien content de nous !

Après avoir récupéré nos sacs Warner (plutôt Gotham ce jour-là, parce que le sac est quand même plus classe) et surtout nos pins (à la recherche d’Harley Quinn pour Laura), nous avons fait un rapide premier tour – c’était facile, j’ai guidé vers les quelques goodies à récupérer, mais à part les cartes postales Canal, il n’y avait pas grand-chose à se mettre sous la dent.

Screenshot_20181027-101630.png
Oui, c’est une capture d’écran et alors ?

Quoique : pour se mettre quelque chose sous la dent, il suffisait d’aller en Masterclass pour la projection de Final Space qui se faisait avec un cookie plutôt bon et bienvenue. Enfin, bienvenue, j’avoue que je ne l’ai mangé que le soir en goûter, parce que mon petit déj’ était encore là et qu’il n’était que 10h15, mais ça fait toujours plaisir d’avoir un peu de nourriture gratuite au Comic Con parce que bon, je suis radin et dans tous les salons, la bouffe est toujours super chère. En plus, au Comic Con, elle est à l’extérieure, donc je ne suis pas du genre à craquer pour la malbouffe sur place.

Ce n’est pas le sujet cela dit, parce que je dois dire que j’ai beaucoup aimé le concept de cette projection de Final Space, en VF, avec Baptiste Lecaplain et William Coryn qui ont travaillé sur cette VF. Je n’ai pas bien fait mon travail, parce que je n’ai pas vu la VO que l’on m’a vendu de manière très positive, donc il est dur de comparer. Cependant, j’ai beaucoup aimé la VF, fait rare pour être souligné : on sent une réadaptation du matériau d’origine, un délire poussé à l’extrême entre Baptiste Lecaplain et William Coryn.

IMG-20181027-WA0002.jpg

À eux deux, ils suffisaient à mettre l’ambiance, mais comme en plus, c’est Terry LTAM qui présentait ce panel, on a passé une bonne heure à se marrer. La bonne ambiance était là dès le départ, avec la première story de Baptiste Lecaplain, prenant cours auprès de Terry, puis avec une critique express, radicale et bien sentie de The Walking Dead comme cette série qui est « comme une copine qu’on n’arrive plus à quitter ». Ouep. Beaucoup d’humour, une bonne présentation et ça donnait envie. Pourtant, ce n’est pas trop mon genre à la base, mais pourquoi pas.

Après ce très chouette panel, on a trainé un moment dans la Masterclass pour récupérer une photo avec Baptiste Lecaplain et, surtout, une avec Terry. Les deux ont été super sympas avec nous et c’est franchement cool cette bonne ambiance qui règne toujours dans au Comic Con. Tout le monde y reste assez accessible, même quand il est l’heure d’évacuer la salle et que le panel est terminé.

IMG-20181027-WA0003.jpg

Ensuite, j’ai abandonné Laura et son copain pour retrouver Poluss dans les allées du Comic Con. Là, j’ai bien compris qu’on était samedi : il y avait à peu près 3 fois plus de monde que la veille et circuler était absolument impossible. Ajoutons à ça que Poluss ne connaissait pas le salon et se retrouver a été un petit calvaire, mais je pense qu’on a réussi à s’en tirer en moins de dix minutes, à coups de message et téléphone.

Et pour suivre la journée de Laura, c’est par là.

Snapchat-793905824.jpg

Le but de tout ça ? Nous rendre à la Grande Salle pour retrouver Shannen Doherty. Deuxième session avec elle pour moi ce week-end là, et cette fois, elle est bien à la hauteur de sa réputation : à peine arrivée, elle veut se faire sa petite story insta et elle invite tout le monde à se lever, histoire qu’on ne voit pas trop que le fond de la salle est vide. Tss.

Plus encore que la veille, les questions du public ne s’autocensurent pas : sa brouille avec Holly Marie Combs, son départ de Charmed, on a le droit à tous les points gênants possibles. Franchement, je trouve qu’il n’y avait pas beaucoup d’empathie de la part du public français : on sait bien qu’après 17 ans, elle ne nous répondra pas. Bon, elle nous a dit quand même qu’un jour un livre serait écrit sur le sujet et qu’en attendant, elle ne dira rien. À la lumière du mouvement #metoo et des fétichismes un peu chelou de Spelling (les trois femmes fortes), il y a quand même des questions qui se posent dans la manière dont elle a présenté ça. On verra un jour, j’imagine, en tout cas, elle semble interdite d’en parler : ça ressemble fort à un contrat de confidentialité, tout ça.

Bon et sinon ? Sinon, elle a fait une petite vidéo qu’elle a envoyé à Sarah Michelle Gellar pour la faire venir en France, parce que quelqu’un lui a demandé de l’appeler. Ouep, j’avoue, j’ai du mal à concevoir le concept du « j’ai payé 22 euros mon entrée pour venir voir une actrice et lui demander d’en faire venir une autre », côté empathie et respect pour l’actrice qui vient des States, je trouve ça moyen. J’en ai parlé à d’autres qui ne voient pas ça comme moi, mais voilà, moi j’ai quand même eu des moments de gêne dans ce panel, pour elle.

_20181109_200729.JPG

Cela dit, Shannen Doherty a surtout fait preuve d’une capacité assez incroyable à contourner les questions, en se concentrant sur de petits détails de celle-ci pour éviter le point auquel elle ne veut pas répondre. Pas de chance pour elle, Yaële Simkovitch veillait au grain et faisait bien son travail, en revenant toujours à la charge et en rappelant les questions. Quant au panel en lui-même, il était très bien, mais avait le problème de répéter ce qui avait été fait la veille comme il y avait eu hors sujet la veille. Shannen Doherty elle-même s’est retrouvée à beaucoup se répéter et à le dire, « comme je disais hier ». Pas top, ça pour le coup, mais le problème venait de la veille. Et puis, ça ne fait pas mal d’entendre de nouveau une défense du reboot.

Dans tout ça, le panel est passé vite avec quelques vidéos que je prenais, quelques tweets, quelques commentaires et blagues avec Pauline, et puis surtout avec l’arrivée de Dean Cain. Oui, Superman a décidé de rendre une petite visite à ce panel, et c’est très chouette. Cette rencontre n’est pas anodine : les deux acteurs ont partagé l’écran pour quelques épisodes dans Beverly Hills et ça permettait les retrouvailles d’un couple qu’on attendait tous en voyant le planning de ce Comic Con. En plus, les deux acteurs s’entendent super bien – genre, ils ont passé les fêtes de fin d’année ensemble il y a deux ans, parce qu’ils sont voisins. Classe.

IMG_de9or.jpg

Bref, il a rapidement été temps de se retrouver dans les allées bondées (beaucoup trop bondées) et surtout de retrouver Laura et son copain, qui, heureusement ont eu la bonne idée de se mettre un peu en hauteur, qu’on les repère. Un peu épuisé d’avance par le monde dans les allées, on a décidé de rester là et de manger debout, parce que l’espace détente était déjà pris d’assaut, évidemment.

Cela dit, on était plutôt bien placé pour manger, on avait vue sur le salon, donc on a pu commenter un peu la matinée, les cosplays, tout ça tout ça.

IMG-20181027-WA0021.jpg
Et y a quand même des cosplays qui ont la grande classe !

C’était un bon moment qu’on a poursuivi avec l’artist alley et le haut du Comic Con. Le vrai problème, c’est qu’il y avait tellement de monde que c’était dur de se laisser convaincre par les travaux des artistes, faute de pouvoir bien les voir. C’est top quand on les connaît déjà, mais sinon, la notion de découverte des œuvres est loin d’être satisfaisante. Dans le même genre, impossible d’accéder aux animations (box karaoké, box Syfy) sans y passer deux heures d’attente. On est heureusement tomber d’accord tous les quatre pour dire que ce n’était pas ce qui nous intéressait le plus – même s’il y a un regret pour Syfy, j’y reviendrais.

Tout ça a fini par nous mener vers la file d’attente de la Masterclass pour aller « À la rencontre de Summer Glau », toujours avec Yaële Simkovitch. Là-dessus, je vais abréger, j’ai déjà longuement parlé de ma rencontre avec Summer Glau, et donc de ce panel très réussi. Il y a été question de ses séries, de Firefly à Arrow, en passant par Les Chroniques de Sarah Connor. Outre mon article, je vous invite aussi à aller voir le compte-rendu de ce site, avec lequel je me suis associé. Le panel est passé bien trop vite en tout cas, peut-être aussi parce que je filmais (et mon portable a trouvé ça long avec sa surchauffe).

_20181102_001949

À la sortie, j’ai retrouvé une autre amie cosplayeuse, à retrouver sur Instagram sous le pseudo @coco_loco_cosplay, qui se baladait dans les allées avec d’autres cosplayeurs. Il y a un petit aperçu sur son insta, n’hésitez pas une seconde à aller y jeter un œil ! Cela faisait un petit moment qu’on ne s’était pas vus, donc on a bavardé en suivant les autres qui cherchaient de quoi craquer.IMG_20181027_185802_186.jpg Ben voui, dans le programme, on avait prévu un grand craquage shopping et d’une certaine manière, il a eu lieu, d’une autre, je ne suis pas reparti avec grand-chose. Craquage ? Ben voui bis, j’ai pris ma photo avec Summer Glau. Pendant ce temps, les autres ont tenté la Syfy Box, mais il y avait déjà trop de monde attendant, donc ça n’a pas pu se faire.

En bref, assez peu de goodies sur la journée, quelques jeux de société, mais pas tout à fait ce qu’on voulait ou attendait. La journée est passée à la vitesse de l’éclair finalement, mais je pense que c’est la foule qui a donné cette impression aussi. Il était déjà temps de dire au revoir à Poluss qui ne restait pas pour la projection. La projection ? C’était soirée Syfy et ça promettait d’être bien avec Marvel’s Runaways, que je n’ai pas eu le temps de voir à sa sortie, et le début de saison 4 de Channel Zero.

_20181109_201011.JPG

Un avis express ? Runaways est plutôt sympathique, mais très lente à mettre en place. Le casting est chouette, alors je ne dis pas que je ne regarderai jamais la suite… Cela dit, ça ne m’a pas transcendé au point d’avoir envie de me jeter sur la suite. Et je sais que ça ne se voit pas beaucoup, mais ça a été tout le contraire pour Channel Zero : j’en ai adoré le premier épisode de la saison et j’ai hâte de voir la suite, même si je ne sais pas du tout quand je la verrai. Côté négatif, et je l’ai dit dans mon article sur le Serigraphe, je regrette seulement que cette soirée se soit faite dans le froid. Syfy a joué la carte de l’originalité côté goodies, en tout cas, avec un coloriage. C’était original – j’aurais adoré un T-Shirt Channel Zero, mais le financement doit pas être le même chez Syfy que chez Paramount, et c’est déjà très bien d’avoir eu quelque chose, surtout que, cette fois, toute la salle a obtenu quelque chose.

Et puis, ça tuait l’attente avant les épisodes. En revanche, il n’y a pas eu de coupure, même de trente secondes, entre les deux séries et c’était très perturbant de changer radicalement de style – d’une série ado à une scène de cul, il n’y avait que dix secondes, fallait rentrer dedans.

IMG-20181027-WA0014.jpegLa deuxième journée de Comic Con s’est donc terminée et on a repris le petit rituel du samedi soir établi l’an dernier avec Laura en allant au restaurant. Et croyez-moi, les crêpes et le cidre étaient bienvenus après une journée comme celle-ci ! Non, parce que quand je dis qu’il y avait du monde et qu’on n’avançait pas dans les allées, ce n’est pas du tout une manière de parler : ça ressemblait à ça le Comic Con cette année. Un peu victime de son succès quand même (et encore sur cette photo, il y a une personne devant moi qui a bifurqué sur la droite au dernier moment, y a un joli espace pile poil devant, on pourrait croire que j’abuse, mais promis, je dis vrai) !

Compte-rendu du vendredi
> Compte-rendu du dimanche
> Compte-rendu de ma rencontre avec Summer Glau
> Compte-rendu des trois jours

Compte-rendu du samedi par Laura

Merci aux équipes du Comic Con, à Yaële et Terry, aux cosplayeurs, à Syfy, aux invités et à tous les amis dans cet article pour cette très belle journée !

Résultats du Bingo Séries 19

Salut les sériephiles,

On est le 7 novembre, ça veut dire qu’il est temps pour moi de regarder ce qu’a donné ma grille de Bingo Séries, et si je ne suis pas arrivé à 20 (une fois de plus), je suis quand même plutôt content du résultat. En effet, je trouve que ça aurait pu être bien pire que ce que j’ai fait si on considère que j’ai quand même passé deux semaines de vacances, dont une avec seulement le visionnage de deux épisodes.

Tout ce retard accumulé m’a ruiné les épisodes d’Halloween, évidemment, mais j’ai de quoi faire pour la prochaine grille, on va dire. Et j’ai aussi assez de retard pour que la première pause qui s’approche déjà à grands pas ne me dérange pas… au contraire. Ce n’est pas le sujet du jour cela dit, je vais pas me griller un futur article à tout vous révéler tout de suite, donc passons aux résultats.

Et n’oubliez pas de regarder la grille de la 20e édition si ça vous intéresse.

Automne 4/4

Je m’attendais à avoir du mal avec ce thème, mais finalement, ça s’est bien passé, parce qu’il avait l’avantage de pouvoir être trouvé dans à peu près toutes les séries, peu importe leur genre. C’est donc un beau pot-pourri, avec dans l’ordre des points une validation grâce à You, The Purge (en flashback cela dit), Charmed (ouf, un épisode d’Halloween pour voir une citrouille !) et… Runaways (1×01). Bon, pour le personnage qui dit avoir froid, il y avait le pilot de Charmed aussi, mais je n’ai pas percuté tout seul (c’était littéralement le démon de l’épisode) alors que lors de la projection du Comic Con, je me suis dit « oh un point du Bingo »). Sinon, la série ne m’a pas convaincu avec son pilot, malgré un très joli casting.

Image result for the good place beer janet

Belgique 2/4

Voilà un thème qui ne m’aura pas réussi du tout, mais je m’y attendais. Le problème, c’est qu’il y a des points que j’ai probablement laissé filer : je ne peux pas croire que personne ne mange de chocolat dans mes séries pendant un mois. Pour les frites, je remercie Grey’s Anatomy et pour la bière, je crois que c’est dans The Good Place que j’ai vu les premières (encore que, on voit le verre plein, puis vide, mais personne n’est vu à boire). Après, c’est assez fou le nombre de bières que l’on voit chaque semaine à l’écran… Tous alcooliques ces personnages fictifs !

Mixité 4/4

Related image

Un thème hyper simple, je trouve, même si le quatrième point a mis le temps à être trouvé… faut dire, je comptais le valider avec This is us, mais j’ai pas regarder la série du mois. Oups. Pour le couple mixte, le couple un peu surprise de The Walking Dead m’a bien aidé, pour l’amitié mixte, j’ai évidemment choisi Peach et Beck (You) – mais j’en ai plein d’autres en stock – et pour les personnages qui sont en opposition, je me suis contenté de God Friended Me, puisque le héros et son père sont littéralement présentés comme des personnages que tout oppose dès le départ. La mixité ? De manière inattendue, elle a surgi dans The Purge avec Jane qui a de jolis discours sur le sujet.

Ménage 3/4

Image result for grace kitchen manifestMais qu’est-ce qu’ils sont crado mes personnages ! Pas un pour faire la vaisselle ! Oh, il y a bien Grace de Manifest qui débarrasse sa table et met tout dans l’évier, mais elle n’est pas fichue de faire la vaisselle. Bon, elle m’a validé le point « faire le ménage » (surtout qu’elle passe l’éponge sur la table aussi), mais je reste frustré, surtout que j’ai vu des gens avoir l’occasion de valider plusieurs fois le point. Moi qui adore les scènes où les persos font la vaisselle (Buffy, The Affair, etc.), j’ai été servi… D’où le point bonus « troc » de la nouvelle grille ! Bref, pour le reste, j’ai validé « clean up this mess » et la lessive avec How to get away with murder (Michaela et Oliver lol). Station 19 faisait l’affaire aussi.

Actions 3/4

Aïe, encore un point qui me manque, donc, avec les épisodes d’Halloween : je n’ai vu que celui de Charmed. Pour me venger, j’ai donc mangé du potiron devant How to get away with murder (c’est tellement bon le potiron !). Dans vos tronches les citrouilles ! C’est The Purge qui m’a inspiré cette horreur… avant de pleurer le 1er novembre avec mon article du jour.

Image result for the purge jane

Et le point bonus ? C’est de nouveau avec The Purge que je le valide puisque je regarde ces épisodes le mercredi soir à la bougie (à l’exception d’un mercredi donc, où je n’ai pas regardé l’épisode parce que je tenais à ce rituel). Franchement, ça met bien dans l’ambiance et je suis très impatient qu’il fasse nuit pour me lancer le dernier épisode de la saison à la bougie. En plus, la série est renouvelée, c’est top !

17/20

Les séries de cet été ?

Salut les sériephiles,

Vous ne rêvez pas, je ne tombe pas sur la tête, je parle bien déjà de l’été à venir sur le blog. Comme tous les ans, les chaînes commencent à nous bombarder d’infos sur leur planning de l’été, et il n’y a pas de raison que je ne suive pas le mouvement. En plus, avec notre mois d’avril qui n’arrive pas à se décider entre soleil et pluie, ça ne peut pas faire de mal de regarder un peu ce qui nous attend cet été et d’espérer encore plus de soleil. Puisqu’elles pointent déjà le bout de leur nez, parlons-en !

Image result for burden of truth
Hop, à l’attaque !

Déjà, une très bonne nouvelle est que la CW a décidé d’acheter Burden of Truth. Cela devrait simplifier la quête des épisodes et, comme c’est une série qui a pour moi tout de la série estivale, j’espère qu’elle fera un petit carton. Ce rachat est déjà une bonne chose en soi pour cette petite série canadienne : si la CW la diffuse, c’est qu’il y a de la qualité et ça en rentabilise la production. Du coup, j’ai bon espoir que cela permette d’envisager sereinement une saison 2.

En ce qui concerne les nouveautés, Sarah Shahi n’en finit plus de faire son retour à la télévision après Person of Interest, mais ça y est : Reverie arrivera le 31 mai. Comme elle traitera de réalité virtuelle, je suis hyper curieux de voir ce que ça donnera après Ready Player One. Autrement, j’attends également une énième série Marvel, Cloak & Dagger qui débarquera le 8 juin. Bon, je n’ai toujours pas vu Runaways, The Punisher ou la saison 2 de Jessica Jones qui seront aussi des priorités rattrapage pendant l’été, mais ça ne m’empêchera probablement pas de commencer celle-ci.

Image result for preacher

Du côté d’AMC, l’été arrive avec l’annonce de la saison 3 de Preacher. Si son renouvellement avait mis énormément de temps à arriver alors que la production avec déjà commencé, cette saison devrait reprendre les choses où on les avait laissés, à savoir sur une tentative de résurrection. Je suis impatient de voir comment cette saison va se dérouler et j’espère qu’elle saura repartir sur les chapeaux de route sans souffrir du manque de rythme de la saison 2. RDV le 25 juin sur le blog (diffusion le 24 aux USA, donc, toutes les dates de l’article sont en J+1) !

Pas de date pour Sharp Objects, mais elle est aussi à mon programme : c’est une adaptation en minisérie d’un roman de Gillian Flynn sur une journaliste sortant d’un hôpital psychiatrique et rentrant chez elle pour enquêter sur le meurtre de deux fillettes. Rien de passionnant et vraiment pas mon genre, mais HBO et Marti Noxon (de Buffy à Unreal) font équipe là-dessus alors je prends ! Elle sera sur OCS en France, ce qui est bien pratique.

Image result for midnight texas

Et dans les possibilités pour cet été, la première saison de Maniac et la deuxième de Midnight Texas n’ont toujours pas de dates de diffusion annoncées. Pour celles que je ne regarde pas (encore), je n’ai rien vu passer non plus sur American Gods et The Handmaid’s tale.

Bon, bien sûr, tout ceci n’est qu’une première ébauche de l’été à venir, mais puisque ça se dessine, je me devais d’en parler et d’annoncer les quelques dates déjà dispos. Je sais, je ferai mieux de m’occuper déjà de voir tout ce que j’ai en retard, mais que voulez-vous, je suis comme ça !