7 séries de la décennie dont on parlera encore en 2040

Salut les sériephiles,

Terrible coup de vieux que celui-ci, voilà donc que je viens de comprendre qu’on allait changer de décennie dans un mois et quelques jours. Non, ça ne mérite pas forcément tout un article, je sais bien, mais comme en décembre, le mois sera chargé, je me suis dit que j’avais envie de commencer à faire le nostalgique de base, et de faire le tour des séries marquantes de la décennie – celles dont on parlera encore dans vingt ans, probablement, et dont le pilot a été diffusé depuis le 1er janvier 2010. Vaste programme, je sais !

Résultat de recherche d'images pour "game of thrones logo"
Ce générique qui a redonné ses lettres d’or aux génériques, même moi, je dis oui !
  • Cela m’embête bien, parce que ça signifie que je suis obligé de citer Game of Thrones, alors que je n’ai pas aimé du tout. C’est la seule de la liste que je cite sans l’avoir vraiment regardée, mais en même temps, en tant que sériephile, j’en ai tout de même vu une grande partie – deux saisons et demi d’un truc que je n’aime pas, c’est pas mal, quand même ! Le truc, c’est que je n’ai pas aimé et que j’en ai oublié une grande partie… Même quand je la regardais.
Résultat de recherche d'images pour "the walking dead pilot"
Don’t dead, open inside devrait être la phrase la plus culte de la décennie, sorry not sorry.
  • The Walking Dead ! Difficile de se dire qu’il y a eu une période où la franchise des zombies n’était pas dans ma vie, tant elle a occupé cette décennie, non ? Et pourtant, la saison 1 a débarqué en 2010. Dix ans plus tard (presque), la saison 10 bat son plein et a repris du souffle alors que la série était elle-même un zombie pendant plusieurs années, plus morte que vivante. Je suis content de voir la qualité de la saison 10 et ça me rassure : on ne retiendra peut-être pas que ses défauts d’ici dix ans…
Résultat de recherche d'images pour "stranger things season 1"
Non, tous les gamins à la TV américaine ne sont plus insupportables !
  • En dix ans, on a vu bien sûr l’avènement de Netflix, mais bizarrement, je ne suis pas sûr du tout que Orange is the new black ou House of Cards soient les séries qui marquent vraiment toute une génération. En revanche, Stranger Things a déjà fait le taf avec ses trois saisons, et il l’a fait beaucoup mieux : avec ses références multiples, la série s’est inscrite immédiatement dans la pop-culture. Il n’y a qu’à voir le nombre de Robin qu’on a eu au Comic Con Paris cette année… C’est ironique que les années 80 soit finalement le thème d’une série culte des années 10, non ? (outch, on va entrer dans les années 20, vraiment ??).
Résultat de recherche d'images pour "this is us pilot"
Tellement de twists, tellement d’émotions, ils ont réinventé l’écriture des dramas, pour le meilleur et pas pour le pire.
  • Il n’y a pas que le câble aux États-Unis, cependant. Si ABC est bien en reste ces dix dernières années (bon Agents of SHIELD cartonne sur Disney+, peut-être qu’elle va créer la surprise sur le long terme ?), NBC a su reprendre le flambeau avec brio pour cette décennie. Difficile de passer à côté du succès fou de This is us. Je crois qu’elle a fait pleurer tout le monde et la qualité est toujours au rendez-vous en saison 4. A priori, elle se terminera en saison 6 (un spin-off est largement possible cela dit) et toujours sur la même qualité, du coup ! Il y aura un avant et un après This is us dans les dramas, dans les manières de raconter les histoires, etc.
Résultat de recherche d'images pour "arrow season 1"
Quelqu’un pour mettre un terme aux actions de DC ?
  • La CW a aussi créé bien des remous au cours des dix dernières années ! Je ne peux pas ne pas citer dans cet article l’ensemble du Arrowverse, et donc Arrow. Clairement, ils ont usé le concept jusqu’à la moelle et continuent de le faire alors que tout le monde s’accorde à dire que l’ensemble est mauvais et est une souffrance. Je n’ai vu que trois saisons d’Arrow (et même pas entièrement), mais c’est vraiment un univers de dingue qu’ils ont ouvert, l’air de rien. DC a réussi à faire à la télévision ce que Marvel n’a pas (encore ?) réussi à faire (la catastrophe du projet Netflix et de sa fin reste un énorme fail de la décennie…), et ça force le respect !
Résultat de recherche d'images pour "murder house"
Eh, un autre générique culte ! Comme quoi, il ne faut pas tuer les génériques !
  • Une série dont on parlera encore dans dix ans ? American Horror Story ! Toutes les saisons ne se valent pas, mais elle restera une référence de série horrifique. Pourtant, elle est loin de faire si peur que ça (je préfère largement la trop méconnue Channel Zero), mais elle marquera les esprits comme celle qui a remis au goût du jour le format de l’anthologie par saison.
Résultat de recherche d'images pour "black mirror logo"
Pire que Game of thrones
  • Et en-dehors des États-Unis ? Le grand public se souviendra évidemment de Black Mirror, mais j’ai toujours autant de mal avec ce que je considère être une collection de téléfilms (hum, médiocre, hum) plutôt qu’une série. Du coup, j’ai plutôt envie de croire que les sériephiles lui préféreront le souvenir d’Orphan Black, tout autant dans la science-fiction, mais avec une histoire de dingue.
Résultat de recherche d'images pour "orphan black i love you"
You’re damn right!

Et voilà, pour la liste des séries qui me sont venus en tête. Je suis très surpris de constater qu’il n’y a pas eu de grande comédie marquante depuis The Big Bang Theory, mais j’ai beau chercher, je n’en vois pas. Ce n’est peut-être pas plus mal car je n’ai pas accroché à celle-ci… sauf que ça signifie aussi que moi non plus, je n’en ai pas en tête. Enfin, si, peut-être, mais je me la garde pour un autre article que j’envisage d’écrire prochainement (un TAG pour tout vous dire, si personne ne me pique cette idée pas du tout originale d’ici là aha) !

Résultat de recherche d'images pour "sense8 season 1"

Ah, et ce dernier paragraphe me brise le cœur, mais non, je ne pense pas qu’on parlera encore de Sense8 dans 20 ans. Je trouve qu’en un an et demi, la série a déjà été beaucoup oubliée et l’évolution politique mondiale ne me rassure pas trop sur les idées et thèmes que la série défendait. J’espère que l’avenir me donnera tort, franchement ! Voilà donc pour moi ce qui fera date dans l’histoire des séries du côté des nouveautés des années 2010, sans oublier non plus la pléthore de reboots ! Et vous, vous en voyez d’autres ? Ou vous n’êtes pas d’accord avec cette liste ? Dites-moi tout !

L’été de tous les spoilers

Salut les sériephiles,

Résultat de recherche d'images pour "kill it with fire walking dead"

Ne vous inquiétez pas, malgré le style, je n’ai pas l’intention de vous spoiler du tout, moi. Le truc, c’est que ce mois de juillet est un mois assez noir pour moi. Au cours des sept derniers jours, j’ai réussi à me faire spoiler trois ou quatre fois, par des sources différentes, et franchement, j’en ai un peu marre. C’est bizarre parce que ça faisait un bon moment que ça ne m’était plus arrivé ; mais la loi des séries fait que j’y ai eu droit plusieurs fois là. Et pourtant, je suis assez radical quand ça se produit, avec un dégagement dans les règles de l’art de la personne/du compte qui m’a spoilé.

Voir aussi : Ce que c’est qu’un spoiler (ou comment le mot vient en fait de l’Ancien français !)

Résultat de recherche d'images pour "amy acker firethrower"
Bon, sauf quand c’est Tequi qui l’a fait par accident en mai, je tiens compte des circonstances atténuantes quand même, hein (mais vous voyez que je n’oublie pas tout à fait non plus, oups) !

Les spoilers, c’est vraiment un fléau, j’ai déjà eu l’occasion d’en parler. Tenant un blog sur les séries, j’ai vraiment du mal à comprendre quand je vois dans les objets de recherches menant au blog une forte tendance à vouloir se spoiler ou avoir les réponses avant. Tout cela n’a pas de sens !

Pour les plus curieux d’entre vous, je me suis fait spoiler Veronica Mars par une question lourde de sens posée et un regard d’acteur en interview du Comic Con par TVLine, le lendemain de la sortie de la saison. J’aurais dû m’en douter avec ce site, spécialisé dans le spoiler. Je ne le consulte plus jamais tellement je ne comprends pas l’utilité de la chose.

Résultat de recherche d'images pour "veronica mars bye"

Ensuite, ça a été une annonce de casting pour The Rookie qui m’a bien énervé. Reprise en fanfare sur plein de sites et sans précision qu’il s’agissait d’un spoiler, c’était difficile de passer à côté. Alors, certes, je ne connais pas les détails qui mèneront de toute évidence à une absence difficile, mais ça m’énerve d’avoir été tenu au courant avant que ça ne se produise, surtout que j’avais déjà été spoilé sur le cliffhanger de la saison 1 par un fan de Felicia Day répondant à un de ses tweets qui n’avait rien à voir. Et comme en plus, ils ont embauché Harold Perrineau, je commence à me dire que cette saison 2 sera moins bonne ! Pardon, mais je déteste cet acteur, c’est plus fort que moi depuis LOST.

Résultat de recherche d'images pour "the rookie"
OF COURSE NOT.

J’ai ensuite eu droit à un bon spoiler sur la dernière saison d’Orange is the New Black par… Le compte Twitter de Shondaland. Cela n’a aucun sens puisque la série n’est pas du tout du Shondaland, mais bon, peut-être que c’est parce que Shonda bosse pour eux maintenant. On attend toujours sa première série chez Netflix d’ailleurs ! C’est un compte que je n’aurais jamais dû suivre, de toute manière, alors on va dire que ça a été un bon débarras pour m’éviter de prochaines catastrophes. En tout cas, je ne sais pas si je reprendrais de sitôt la série du coup ; déjà que j’avais une saison de retard, je suis saoulé maintenant !

Résultat de recherche d'images pour "orange is the new black fed up"
Les journalistes et moi ? Je vous laisse deviner qui est qui.

Heureusement que ça ne m’a pas fait ça avec Veronica, me donnant surtout envie de voir la saison dans l’espoir de n’être pas vraiment spoilé, d’avoir cru que mon instinct me trompait… mais bon. Et si vous pensez que ça fait déjà beaucoup de spoilers pour une seule personne, j’ai aussi arrêté de suivre Télé Loisirs hier, parce qu’ils ont enchaîné un tweet sur Veronica Mars puis un sur la fin de saison 3 de La Casa de Papel. Certes, je n’ai pas (encore ?) commencée celle-ci, mais c’était la goutte de trop après tout ça.

Bref, je ne sais pas ce que foutent les journalistes en ce mois de juillet, mais je crois que le soleil tape fort et que le respect de leur part est mort. Vivement la rentrée, du coup.

Bingo Séries #24

Salut les sériephiles,

Je ne suis pas en retard, c’est juste que la grille ne pouvait pas se faire dans les temps parce que la précédente était tellement compliquée que le dernier gagnant a mis du temps à choisir son thème. Ce n’est donc absolument pas de ma faute, pas vrai ? Hum. Si, parce que du coup j’ai fait la grille sans son avis, désolé !!, histoire de pouvoir la publier quand même. Bon, bref, vous l’attendiez probablement avec impatience, la voici donc, elle est prête et toute chaude pour que vous l’entamiez dès minuit !

Pour rappel, vous trouverez dans cet article une liste de 20 choses à accomplir ou voir tout en regardant des épisodes de séries que vous n’avez jamais vus auparavant, du 7 mars au 7 avril 2019. Le but ? S’amuser entre sériephiles et parler sans spoiler, ici, sur vos blogs, sur Twitter, sur la page Facebook du blog, partout quoi. Pour réussir le bingo, il faut avoir la moyenne, donc au moins dix items validés. Et pour avoir son mot à dire ? Il faut le compléter, avec un joli 20/20 ! Le premier à compléter le bingo choisit trois thèmes qu’il classe par ordre de préférence, le deuxième peut conserver ou virer son troisième choix, le troisième peut conserver ou virer son deuxième choix.

N’oubliez pas d’indiquer les spoilers éventuels quand vous communiquez vos points sur Twitter, vos blogs, etc. La participation est ouverte à tous, à n’importe quel moment du mois et il suffit d’un 10/20 pour valider la grille ; le reste, c’est pour la frime.

Comme d’hab, un personnage est quelqu’un qui parle dans l’épisode ou a déjà parlé dans la série ; « quelqu’un » fait aussi référence aux figurants. Un même épisode ne peut pas servir deux fois dans le même thème et il y a désormais un « point bonus » pour vous aider à finir la grille plus vite.

bonus trio

Journée internationale des droits des femmes

Quitte à commencer en mars si proche du jour J, autant en profiter pour faire les choses bien. Merci à Tequi et Gaelle de m’avoir soufflé l’idée sur Twitter !

  1. Une femme est vue sur son lieu de travail: Ce point pour se rassurer avant la déprime des points suivants, histoire de se dire qu’en 2019, y a quand même des séries qui gèrent un peu la représentation des femmes comme autre chose qu’une mère au foyer désespérée… mais on notera que Desperate Housewives n’hésitait pas non plus à faire travailler les habitantes de Wisteria Lane. Ouf !
  2. Un épisode avec plus d’actrices que d’acteurs : Il y a la facilité Orange is the new black, l’illusion trompeuse d’Orphan Black et l’incertitude de Charmed. Les acteurs, comme les personnages, sont ceux et celles qui ont une ligne de dialogue.
  3. Cinq épisodes qui passent le Bechdel Test : Je sens que vous allez dire au revoir au procédural pour ce point… Pour l’explication du test, je vous laisse le lien vers mon article ici, mais grosso modo, il faut deux femmes qui se parlent d’autre chose que d’un homme. Et malheureusement, c’est parfois plus compliqué qu’il n’y paraît à trouver…
  4. Une femme parle de son salaire : Non, ce n’est pas du troll. Bon courage pour trouver ce point… j’ai un peu espoir avec You’re the worst. Après, ne rêvons pas, c’est un point difficile, donc toutes les conversations sur le salaire fonctionne (qu’elle soit en train de dire qu’elle l’attend, qu’elle en veut un, qu’elle le négocie, qu’une babysitter réclame son dû, etc.).

04.jpg

Vêtements

On enchaîne avec un point plus facile, choisi à nouveau par Tequi, mais cette fois parce qu’elle était première de la grille précédente.

  1. Un personnage porte un vêtement similaire au vôtre : genre vous portez un jean et un personnage à l’écran aussi. Vous portez un pyjama et un personnage à l’écran aussi. Vous êtes en sous-vêtements et le personnage à l’écran aussi (mais que faîtes-vous en sous-vêtement franchement, ce n’est pas encore l’été ?!).
  2. Deux personnages portent le même vêtement : Ca vous paraît dur ? Vous vous trompez : pensez donc aux blouses de Grey’s Anatomy. Allez, y a plein de séries à uniforme, c’est facile comme tout ce point en fait, c’est cadeau !
  3. Un personnage porte le même vêtement durant (au moins) deux épisodes – mais pas un uniforme/tenue de travail : bon, il va falloir compter sur les séries qui se passent sur des îles désertes ; sur les flashbacks révélant une nouvelle scène s’étant déroulé dans un épisode déjà vu ; sur les manteaux de certains qui passent d’un épisode à l’autre ; sur les séries dont la narration n’avance pas et passe trois épisodes sur la même soirée… Il y en a un bon paquet, l’air de rien ! PS : les costumes de super-héros, c’est comme une tenue de travail, merci.
  4. Un personnage achète des vêtements : Comme d’hab, on termine sur un point que j’imagine plus compliqué. Et je rappelle que la télé-réalité ne fonctionne pas avant qu’on me parle des Reines du shopping ici, hein ! Il faut un personnage qui achète des vêtements, ou en tout cas qui entre en possession de nouveaux vêtements, de manière légale. Genre, si c’est du troc, c’est bon. Si on lui donne pour la première fois un uniforme, on dira que ça passe pour simplifier ce point (traumatisé par la grille précédente, moi ?). Si c’est du vol, non. Vous voyez l’idée ? Au pire, vous me poserez les questions habituelles ! Ah, et les vêtements achetés/troqués sont pour le personnage en question ou pour d’autres (cadeau, parent qui s’occupe de ses enfants, etc.) !

06.jpg

Voitures

Frankie a eu la bonne idée de choisir ce thème… que je ne trouve pas si simple, finalement.

  1. Un personnage conduit une voiture: Par conséquent, je propose de commencer par un point qu’on devrait facilement obtenir, avec juste quelqu’un au volant d’une voiture. Eh, ça va.
  2. Quelqu’un est déposé en voiture : Un client qui sort d’un taxi, un enfant qui se rend à l’école, une star qui arrive sur tapis rouge, peu m’importe ! Je veux juste que vous trouviez quelqu’un (donc oui, un figurant ça marche) qui sort d’une voiture alors qu’il était sur l’un des sièges passagers (avant ou arrière). Le conducteur peut ainsi repartir, parce qu’il l’a juste déposé, ce quelqu’un.
  3. Un accident de voiture est vu dans l’épisode : accrochage, accident catastrophe, véhicule accidenté, etc. L’accident peut avoir eu lieu avant l’épisode, tant qu’on voit la voiture accidentée. Et vous aurez compris qu’il nous faut une voiture, donc si c’est une ambulance, un bus ou une moto, ça ne fonctionne pas. C’est pas moi, c’est le thème.
  4. Vingt voitures dans la même scène : Toujours plus, les grilles de Bingo ! Courses poursuites policières, new-yorkais en vadrouille, parking de supermarché, embouteillage interminable… Développez vos yeux de lynx et vos plus grandes capacités mathématiques pour nous trouver vingt voitures au moins au sein d’une même scène. Et histoire de, une scène, ça contient au moins un personnage ; si c’est juste un plan aérien de la ville pour dire où ça se passe, ça ne compte pas.

04

Années 70

Je n’ai pas réussi à contacter PyHeck à temps malgré sa troisième place au Bingo (il s’était trompé de hashtag, je n’avais pas vu, malheur), je me suis donc rabattu sur le troisième choix de la première ce mois-ci !

  1. Un personnage/acteur né dans les années 70 : Franchement, c’est un point donné ça, parce que les années 70 sont juste assez éloignées de nous pour que la majorité des acteurs y soient nés. Youpi !
  2. Une référence à un film des années 70: parce qu’on a quand même de quoi faire, avec Alien, Les Dents de la mer, Star Wars (pas tous !), Le Parrain, Apocalypse Now, L’exorciste, etc. Une référence ? Vous pouvez regarder la série « L’exorciste » par exemple. Sinon, c’est un personnage qui en parle, un titre d’épisode qui est le même, une affiche de cinéma en arrière-plan, … Surprenez-moi dans les références (mais je veux des références directes svp, allez pas me sortir que genre « c’est un acteur qui est le petit-fils de tel acteur de tel film alors BINGO » parce que non, hein !).
  3. Une scène dans les années 70: Rien que pour le plaisir de voir un tas d’entre vous commencer pour la première fois That ‘70s show! Pour ceux comme moi qui ont déjà vu ? Ben… euh… non mais y a souvent des flashbacks dans les séries, non ? Et puis, ça doit bien se trouver. Au pire, il y a les points bonus. Oui, j’ai dit « les » !
  4. Une musique des années 70 dans un épisode : C’est déjà plus compliqué je crois, mais comme je suis un grand fan des années hippies… c’est cadeau ! Il y a tout un tas de très bonnes chansons qui datent de ces années-là, donc j’ai bon espoir qu’une série les utilise. Notez que la musique de Star Wars, elle date de 1977 par exemple. Faudra juste penser à vérifier la date quand on entendra des chansons un peu plus anciennes quoi.

10

Actions

  1. Avoir un objet vert avec vous pour fêter la St Patrick et/ou le Printemps : La St Patrick tombe le 17 mars (ça tombe bien c’est le point 17), le printemps le 20 cette année. Un objet vert ? Ben, genre, une bougie, un bijou, une décoration, une plante, un vêtement (mais ça, c’était un point de l’an dernier)… quelque chose de vert (oui, je viens dire qu’une plante était un objet, je suis généreux).
  2. Cuisiner en rapport avec une série : je ne sais pas trop ce que Gaëlle entendait par là quand elle m’a proposé l’idée l’an dernier, mais ça fait depuis tout ce temps que ce point me titille. Pour se simplifier la vie, la cuisine, ça va donc être à partir du moment où on mélange des ingrédients soi-même ; donc les cocktails ça compte aussi. Si vous n’êtes pas aussi alcoolique que moi, disons que vous pouvez décider de vous cuisiner la même chose que des personnages juste après un épisode où vous les avez vu manger. Ou alors, vraiment, vous vous lancez dans de la cuisine qui a un rapport direct avec la série que vous allez regarder (genre faire du coquito de Charmed ? des marshmallows grillés pour Veronica Mars ?).
  3. Parler fan fiction séries : Présentez-nous vos fan fictions séries préférées, ou les vôtres ; ou lisez-en pour la première fois pour en parler… soyons fou en mars ! Je rappelle que la fan fiction, c’est une histoire fictive écrite par des fans d’une œuvre originale. Il y en a des qui respectent le canon (les meilleures bien sûr – je vais me faire tuer), des qui inventent de nouveaux couples, des qui font des crossovers improbables… Bref, il y en a pour tous les goûts ! Si vous n’en connaissez pas, un petit tour sur Google en tapant « fan fiction » + le nom de votre série préférée, ça fera sûrement l’affaire. Et bienvenue dans un univers extra !
  4. Voir un épisode remis à plus tard le 25 mars : pour la journée de la procrastination ! Je recycle totalement le point de l’an dernier, en le simplifiant (l’an dernier, il fallait commencer une saison). L’an prochain, il faudra commencer une série et puis c’est tout ! Bref, « remis à plus tard », c’est un épisode qui a été diffusé il y a au moins 21 jours et que vous n’avez pas pris le temps de regarder alors qu’il est sur votre liste de choses à regarder. De rien, c’est un plaisir de vous aider à vous mettre à jour !

Point bonus : je tiens à dire qu’on aura quand même au cours de cette grille la journée nationale du sommeil (le 15 mars), la journée nationale de la bataille d’oreillers (le 6 avril) et même la… journée du rangement de bureau (le 21 mars). Et la journée mondiale de l’eau (le 22 mars), et celle de la météo (le 23). Et celle du fromage (nationale, cette journée-là, le 27 mars). Je n’ai pas réussi à en faire des points intéressants, même si je débordais d’idées : s’endormir devant une série ? Mouais. Se foutre un coup de coussin devant un épisode ? Balancer un coussin sur sa télé ? C’est dangereux. Ranger son bur… NON JE DECONNE ! Boire de l’eau devant un épisode (je déconne aussi !). Tweeter la météo qu’il fait dans votre épisode ? Bof. BREF. En point bonus, vous avez donc le choix de piocher une de ces idées ; ou d’en inventer une autre. Le point bonus est donc : effectuer une action en rapport avec la journée (une fête, un événement) où vous regardez l’épisode. Et comme je suis sympa, vous pouvez aller jusqu’à trois points bonus (sur trois journées différentes). … C’est parti pour le déluge de questions !

Bonne grille à tous !

Mars Avril - Copie copie.jpg

Comment je suis devenu un control freak

Salut les sériephiles,

Comme je vous le disais la dernière fois que j’ai fait un article sur mon organisation, j’ai une tendance assez moche à être un léger control freak. Je crois que ce n’est pas lié qu’à ma personnalité, mais aussi un chouilla à mon boulot (à moins que ce soit mon boulot qui n’attire que ce type de personnalité ?) parce que je n’ai jamais croisé autant de gens organisés que cette année (ou pas, c’est tout l’un ou tout l’autre).

Résultat de recherche d'images pour "grey's anatomy control"
Oui, des profs désorganisés, ça existe.

Enfin bref, dans la perspective de répondre à l’éternelle question du « mais comment tu fais pour gérer un article par jour ? » autrement que par ma réponse habituelle, qui est que je ne le gère pas forcément, voici donc un article sur ma manière de faire des plannings. Il paraît que ça peut en inspirer certains, ça risque d’en déprimer d’autres ou de surprendre, ou que sais-je ? Vous me direz.

Bon, donc, oui déjà vous aurez compris que j’ai un planning. Il m’a fallu un temps énorme pour trouver ce qui m’allait exactement : au lycée, c’était la catastrophe avec un agenda pas spécialement tenu ; mais ça ne m’a jamais empêché de m’en tirer. Ensuite, je suis passé en prépa. Là, ma manière de m’organiser à dû devenir efficace, et l’agenda ne suffisait plus trop pour faire face à une prof cinglée avec un planning tellement carré et complet que j’étais voué à me noyer dans mon organisation pas bien huilée.

Résultat de recherche d'images pour "control freak"

Paf, mon organisation est devenue Excel, avec un tableau de mes semaines divisées en journées, heure par heure. J’aimais bien Excel, parce qu’il était facile de copier-coller des éléments ; de décaler des cellules, d’utiliser un code couleur, tout ça, tout ça. En plus, parfois je retombe dessus et je me marre bien. Mon code couleur ? Rouge foncé pour les cours, rouge pour les devoirs/travail perso, bleu pour les séries, vert pour la vie sociale (les sorties, tout ça tout ça) et sans couleur pour la gestion de la vie (les courses, le linge, le ménage). Euh oui, dans cet ordre-là d’importance, très exactement. Cela me permettait d’organiser ma semaine (et la suivante, en général) pour tenter d’avoir 8h de sommeil, la première année. Puis 7h30/7h, la deuxième. Puis 6h, la troisième ; et là on m’a perdu.

Résultat de recherche d'images pour "the walking dead zombie"

Et puis, j’ai quitté la prépa après trois ans, bien m’en a fait, même si je pense que je n’ai jamais été aussi productif que les deux premières années là-bas. J’ai donc fini par lâcher le tableur, pour la bonne raison que j’étais retourné chez mes parents donc j’avais un peu moins de choses à gérer, et que je passais à la fac, donc j’avais beaucoup moins de travail (enfin, pas le même en tout cas). Cela fait que je suis repassé à l’agenda papier, que j’ai vite oublié dans un coin, puis j’ai eu TVtime pour gérer les séries ; et je me suis peu à peu simplement fié à mon cerveau, comme les gens normaux. Je veux dire quand t’as pris l’habitude de gérer un planning où il ne restait pas une minute de libre, la capacité à gérer un emploi du temps allégé à côté, ça va.

Allégé ? Ben oui, ce n’est pas pour rien que j’ai ouvert le blog, hein. Et que j’ai donné des cours particuliers. Et que j’ai fait un milliard de trucs en plus, au point d’être même à jour dans toutes mes séries (la belle époque !). Après, je me suis relancé dans des concours, et ça a commencé à se compliquer. Alors que j’écrivais un mémoire sur les listes, je me suis mis à tenir un nombre assez incalculable de listes de choses à faire/penser sur post-it, qui envahissaient mon bureau, où je passais le plus clair de mon temps de toute manière. Pour vraiment bien gérer son temps quand on est control freak, cependant, rien ne vaut la mise en place d’une routine – tous les lundis de telle heure à telle heure, je travaille telle matière ; puis je prépare tel cours ; ah et je regarde The Walking Dead, et… enfin voilà, et on recommence chaque lundi. J’avais déjà fait un article sur les rituels séries, donc pas de surprise.

Voir aussi : Les rituels (du passé) d’un sériephile

Résultat de recherche d'images pour "tgit"

Et cette année ? Eh bien, premier vrai appartement à gérer tout seul à 500 km de chez mes parents ou de vrais adultes (comment ça j’en suis un ?) pouvant m’aider, mais aussi, et c’est pas rien, 65 élèves à gérer sur une année, avec un programme précis et immense à leur communiquer (le fameux programme qui faisait stresser tous vos profs, vous savez ?). Naïvement, j’ai acheté un agenda, mais ça n’a servi à rien ; il a dû me tenir à peu près une semaine.

Les premières semaines étaient un peu rock’n’roll, mais petit à petit, j’ai commencé à numériser mes listes de choses à faire. Aujourd’hui, c’est réglé : j’ai un planning à la semaine pour les cours – je mets toutes mes heures au même endroit (au départ, je faisais par classe, mais c’était galère) et je vois comment mettre tout en place.

Cela dit, ça ne peut pas suffire : j’ai donc aussi un document Word où j’ai six semaines complètes (à chaque vacances quoi) pour voir un peu où je mets mes contrôles en essayant de me dégager le week-end pour la correction. Cette fois, ce n’est pas un document où je ne mets que le travail (en rouge). J’y case la formation (en soulignant), les séries (en gras comme sur le blog), la vie sociale (en italique) et la gestion de base (en noir), c’est-à-dire les courses, le ménage, les finances, tout ça, tout ça. Et vous l’avez vu venir, je pense : j’y case le blog, en surlignant en jaune.

Résultat de recherche d'images pour "hard work tvshow"

Pour répondre définitivement à la question du comment je fais pour tenir un blog quotidiennement, j’ai donc un planning complet, à l’heure près, et je prévois une ou deux heures de gestion du blog chaque jour. Oui, oui. Bon eh, c’est un hobby prenant, je ne dis pas, mais tant que j’ai le temps et l’envie de le faire, pourquoi m’en priver ?

Tout ça est simplifié par le fait que je vis tout seul, je sais, parce que ça m’arrive de savoir un mois à l’avance ce que je ferai à la minute près tel ou tel jour. C’est aussi bien aidé par le fait que l’emploi du temps d’un prof est par défaut divisé par journée et horaire ; avec ainsi la mise en place d’une routine. Je vois toujours les mêmes classes aux mêmes heures. J’aime ce boulot pour ça aussi, c’est tellement simple de s’organiser… et en plus, c’est exactement comme les séries qui reviennent chaque semaine. Voilà voilà, et je trimballe ce document (word) absolument partout, parce qu’il est sur ma dropbox, donc accessible depuis mon portable ou mon ordinateur.

Résultat de recherche d'images pour "easy peasy"

Bref, les mots-clés de mon organisation ? Routine et planning.

Vous savez tout – ou presque : évidemment, tout ça ne m’empêche pas de garder une part d’improvisation, hein. Chaque semaine, je reprends mon planning le dimanche pour compléter la semaine, donc avec des changements, et chaque jour, je prends un certain retard. L’avantage, c’est que comme tout ce que je dois faire est noté quelque part, je peux le décaler tout simplement à un autre jour. Les premières victimes de ma marge d’improvisation sont les séries (puis le blog, puis les corrections de copies, puis c’est pas possible arrête d’improviser ta vie, Jérôme, un peu de sérieux, t’as du travail à faire) ; et c’est pour ça par exemple que je vais en voir très peu cette semaine ; parce que eh, j’allais pas dire non à une soirée raclette improvisée et à une soirée chez moi ! Pas si control freak que ça, finalement.

Résultat de recherche d'images pour "control freak"
Et parfois, juste parfois, ça finit par en énerver certain.