Bref, je suis cas contact Covid19

Salut les sériephiles,

La lutte contre le pandémie Covid-19 – CNDH DjiboutiOn se retrouve aujourd’hui pour un article blabla parce que vous aurez compris à force, depuis ce week-end, que le Covid me poursuit depuis un moment. Figurez-vous donc que je suis cas contact, a minima, et asymptomatique (ou presque), probablement. Ca valait bien un article plus long pour développer tout ça, parce que j’en ai parlé longuement sur Twitter sans tout dire et parce que, franchement, je n’ai pas eu le temps de lire mes comics donc ça n’aurait pas grand-intérêt de faire un bilan de parcours du Mois de la BD.

Comment donc me retrouver cas contact alors que je prône les gestes barrières et le port du masque depuis six mois ? Ben, en allant au boulot, duh, je suis prof et je mange en salle des profs, parce que c’est toujours mieux que la cantine. Pas de bol pour moi, j’ai mangé avec un collègue qui s’est avéré positif avec masse de symptômes juste après. Joie.

Yes No Maybe GIFs | TenorEst-ce que j’ai été isolé pour autant ? Non ! Pensez bien : on m’a laissé dans l’ignorance heureuse pendant une semaine complète (oh, j’avais bien vu qu’il était absent, mais ça pouvait être pour 150 autres raisons) avant de me dire le vendredi midi suivant que j’étais cas contact. Puis, en fait non, parce qu’il avait eu des symptômes plus de 48h après notre dernier contact (à vue de nez, 52h). Puis, en fait, dimanche soir, si.

Seulement qui répond à un numéro en 09 qui vous appelle un dimanche à 17h ? Pas moi, je peux vous l’assurer. Déjà que je ne réponds pas au téléphone, tout court. J’ai donc été informé le lundi matin que j’étais cas contact, que je devais me faire tester et rester bien isolé. Dix jours après le dernier contact, donc. Pour un isolement censé durer sept jours après le dernier contact ? Bien.

the 100 1x13 | Tumblr
La première quarantaine de ma vie, yay !

Vous voyez, on parle du bordel des assouplissements de protocole dans les écoles et des mesures restrictives qui pleuvent, mais vous n’avez pas idée à quel point ce sommet de l’iceberg est enviable. Lundi, je me retrouvais donc cas contact et je faisais une croix sur mon jour off, parce que je passais la matinée au téléphone pour apprendre que mon médecin traitant était injoignable (genre, vraiment, je ne l’ai toujours pas eu en ligne, hein, déjà que je ne le portais dans mon cœur), que finalement, je n’étais pas en arrêt mais en télétravail (après trois semaines de « vous devrez être en arrêt »… Là, pour le coup, c’était très cool !) et bon, un tas d’autres détails que je vais vous passer.

Suits - {Harvey ღ Donna} #8: Because she knows what he's thinking even  before he thinks it. - Page 7 - Fan Forum
Je veux bien une Donna avec la patience qu’il faut pour appeler mon docteur !

Mon test PCR ? Ah, la bonne blague. L’ARS me demandait donc de le passer au plus vite, puisque j’étais cas contact depuis dix jours, mais c’était sans compter sur le fait que n’ayant pas de voiture, j’étais censé me contenter des deux labos à côté de chez moi. Huit jours d’attente pour avoir un rendez-vous et dix jours d’attente pour avoir un résultat. 18 jours donc. Plus les dix avant qu’on m’isole. 28 jours ? Ben tu m’étonnes qu’on soit en pandémie.

J’ai donc un super rendez-vous pour mardi prochain, le test va être utile. En vrai, j’ai triché un peu et fini par trouver un labo à proximité (merci la collègue ayant fait son test là-bas et me proposant de m’y emmener parce que, de toute manière, on avait mangé ensemble et qu’on était cas contact ensemble) respectant les consignes – à savoir ne prendre que les personnes cas contact ou à symptômes.

Résultat de recherche d'images pour "containment"

Et puisque je parle de symptômes, faisons le point sur le sujet. Je me suis cru asymptomatique un bon moment, mais voilà, j’ai un petit fond de mal de gorge qui me gratouille depuis quelques jours. Au moins, l’avantage, c’est que mon test révélera si c’est ça ou pas. Dans dix jours (enfin, neuf, maintenant). Utile. J’en reparlerai sur le blog (et Twitter, donc). J’ai aussi une très légère douleur au thorax et de la fatigue aujourd’hui, mais ça peut tout aussi bien être une posture foireuse cette nuit. En attendant, c’est sans surprise qu’avec mes dix jours à être cas contact sans le savoir, ben j’ai été une deuxième fois cas contact de quelqu’un d’autre le jeudi et que j’ai probablement refilé la patate chaude à une collègue ce même jeudi, parce qu’elle a été malade tout le week-end dernier après avoir mangé avec moi.

Autrement dit, il y a de fortes chances que si mon test revient un jour, il m’annonce sans trop de surprise mon état de positif au Covid19. À peu près sans symptôme, cela dit, et ça, c’est cool. Et du coup, être cas contact, ça change quoi ? J’ai des questionnaires à remplir tous les trois jours sur mon état de santé pour savoir si ça se dégrade, j’ai pu récupérer 28 masques gratuits en pharmacie (ça, c’est top), je me retrouve à galérer en télétravail (avec des classes virtuelles à des heures improbables et des mails d’élèves perdus, quand ce ne sont pas ceux des parents pas trop heureux de la situation, mais qu’est-ce que j’y peux, moi ?) et je passe ma vie au téléphone. Forcément.

Paranormal News! 1 December 2017
Allô maman pas bobo

Entre la famille et les amis à qui raconter tout ça, les collègues possiblement cas contact à appeler, la hiérarchie à qui poser un milliard de questions sur une situation administrative floue et l’assurance maladie/ARS qui harcèle pour tout et rien, je suis en train de me faire une cure de vaccination à ma haine du téléphone et des numéros inconnus. Et je vous passe l’ARS qui m’a recontacté aujourd’hui suite à mon appel au secours de lundi pour me dire qu’ils ne m’avaient pas trouvé de rendez-vous dans un labo. Sans déc’, j’ai fait sans vous.

Oh, d’ailleurs, le test ? Pas vraiment douloureux, mais pas agréable non plus : ça frotte contre la paroi nasale, donc vous le sentez passer – ça m’a même filé une petite douleur fantôme de quelques heures – et ça ne doit pas être agréable en cas de nez bouché ou étroit. Comme j’ai un grand nez, c’était plutôt ni vu, ni connu. Par contre, ça aussi, ça occupe bien l’isolation d’aller se faire tester et tout. Bref, c’est un reconfinement, avec encore plus d’emmerdes administratives, yay !

Things That Always Happen on Grey's Anatomy | POPSUGAR Entertainment
Je n’ai pas trouvé meilleure conclusion

Sept clichés TV sur… L’ennui (du confinement ?)

Salut les sériephiles confinés,

Le mois dernier, j’avais réécrit à la dernière minute mon planning d’article pour consacrer un « sept clichés tv » au confinement, de manière générale. À le relire, il était surtout question d’une pandémie plus que du confinement pur et dur, alors je pense qu’il y a de quoi recommencer un nouvel article dessus. Pour éviter de me répéter du point de vue du titre, j’ai eu la bonne idée à présent de consacrer cet article à l’ennui dans les séries.

Résultat de recherche d'images pour "containment"

Voir aussi : 7 clichés TV sur… le confinement

Il n’y a pas à dire, pendant le confinement, il y a des périodes d’ennui par rapport à nos quotidiens pré-confinement. Cela varie pour chacun d’entre nous, je le sais bien, mais dans l’ensemble, les témoignages se suivent et se ressemblent : après 36 jours, l’ennui commence à s’emparer de certains d’entre nous. Et ça tombe bien, nos personnages préférés aussi connaissent parfois ça… Petit tour des clichés sur l’ennui – et sur la manière de le vaincre.

Charmed Re-boot – The Mind of a Gemini

1. Appeler ses ancêtres à minuit un soir de pleine lune comme les sœurs Halliwell

L’ennui, c’est parfois la base de certaines séries : on commence par une période d’ennui et on en sort d’un seul coup grâce à une idée de génie. Si à l’origine, j’ai surtout pensé à Girlboss pour illustrer ce point, il y a une réplique du premier épisode de Charmed qui a raisonné à mes oreilles : c’est Phoebe qui déclare à Prue qu’elles ne s’ennuieront plus jamais dans leurs vies. Ah ben ça, c’est clair ! Mortes plusieurs fois, toujours occupées à battre les démons et à souhaiter une vie normale pleine d’ennui, les sœurs Halliwell ont trouvé la solution pour se sortir de leur oisiveté qui poussait tout de même Phoebe à s’amuser avec une planche ouija largement après son adolescence. Malheureusement pour nous, ce cliché qui veut que l’ennui nous donne une idée changeant radicalement notre vie n’est pas si simple à mettre en place. Et en période de confinement où l’on est assailli par le télétravail et des désirs d’évasion plus grands que ceux de Michael Scofield, il faut bien reconnaître que c’est un cliché plutôt FAUX.

Buffy the Vampire Slayer S07 E05 – Sometimes it be's that way.

2. Tourner encore et encore sur sa chaise – et tout un tas d’autres trucs débiles, comme Buffy au travail

Pas besoin de confinement pour se sentir comme Buffy lorsqu’elle travaille. C’est bien simple, de l’adolescence à la fin de la série, elle n’a jamais aimé les jobs de mortels. Autant sortir la nuit pour aller patrouiller, elle avait l’air de trouver ça fun, autant travailler, c’était compliqué. Buffy the Vampire Slayer S07 E05 – Sometimes it be's that way.Difficile de ne pas se souvenir des merveilleux montages de la saison 6 où elle bossait en fast food ou son travail de conseillère en saison 7 qui la voit faire ce que plein d’employés de bureau ont sûrement fait s’ils n’étaient pas en open box. Ou pas. Dans tous les cas, je suis sûr que des petits jeux comme ça, il y a plein de confinés qui les ont tentés dernièrement. Bref, c’est plutôt VRAI comme cliché.

https://img.buzzfeed.com/buzzfeed-static/static/2020-03/26/20/asset/24105695c545/anigif_sub-buzz-5920-1585254487-1.gif?downsize=700:*&output-format=auto&output-quality=auto

3. Faire du sport (et appuyer sur un bouton toutes les 108 minutes) comme Desmond dans LOST

Avis à tous les joggeurs de France qui viennent de se découvrir une passion, je vous invite à regarder le premier épisode de la seconde saison de cette série. Vous verrez que l’on peut vivre confiné sans mettre le nez dehors, et pas que pour quelques jours, mais bien pour plusieurs années. Après, l’alarme toutes les 108 minutes, elle est vraiment optionnelle, parce que je ne pense pas que tout le monde souhaite être réveillé comme ça… Dans tous les cas, Desmond lit sa meilleure vie de confinés, notamment en faisant du sport avec ce qu’il a – et pas qu’avec une machine. On devrait tous s’en inspirer de ce cliché… Il est ni vrai, ni faux : CA DEPEND de vous !

troy-and-abed-in-the-morning | Tumblr

4. Partir dans de grands délires spontanés et plus ou moins brefs comme Troy et Abed de Community

Je n’arrête pas de parler d’eux pendant ce confinement, mais vraiment, des forteresses en coussin au Dreamatorium, en passant par le « Christmas Troy » et la fameuse émission « Troy & Abed in the mooooooorning (nights) », les deux meilleurs amis de Community ont prouvé plus d’une fois que l’ennui était parfaitement relatif et qu’on pouvait s’en sortir avec un peu d’imagination et d’envie. Sans dire que l’on a besoin d’aller jusqu’à leurs plus gros délires pendant notre confinement, j’ai envie de croire que tout ça est VRAI : oui, on peut laisser libre cours à son imagination pendant cette période. Libre à vous d’en profiter ou non.

She's perfect. I don't know if I want to be her, or be on top of ...

5. Se déhancher en étant plus ou moins habillé, comme Callie ou Addison dans Grey’s Anatomy et Private Practice

Inoubliables scènes d’introduction de ces deux personnages dans ces séries, la danse est un truc qu’on sous-estime en cette période où tout le monde nous dit de faire du sport de chez nous. Pas besoin d’être un pro de la choré comme dans Glee pour se déhancher, pas besoin de vêtement non plus pour ça. Une bonne chanson, un peu de bonne humeur et hop, c’est parti pour une excellente journée de confinement où vous montrez vos plus beaux mouvements insoupçonnés à vos murs – ou vos colocs, conjoints, enfants, etc. Perso, croyez-moi, mon confinement ressemble parfois à ça, c’est VRAI.

The 100 - John Murphy | Richard Harmon #16: "Come on, take my mind ...

6. Se servir un verre, et puis une bouteille, et puis une autre comme dans The 100

Il y a plein de personnages de cette série qui ont connu une période de confinement et ils n’ont pas tous forcément céder à cette tentation de l’alcool, mais j’ai en tête le personnage de Murphy qui se retrouve seul dans un bunker. Et ça ne fait pas du bien à sa santé, ni à son physique, mais il adore l’alcool. À l’origine, j’avais aussi pensé à Margo et Eliot de The Magicians, mais eux, c’est encore autre chose : tous les personnages de cette série s’ennuient en permanence, finalement. Forcément, quand on a autant de savoir, comment céder aux activités les plus distrayantes ? Ils s’ennuient, ils boivent, ils font l’amour. J’ai l’art de vous parler de mes séries préférées sous leur meilleur jour, vraiment. Bref, là encore, CA DEPEND de vous !

Spoilers Clément dans Les bracelets rouges saison 2 : les ...

7. Établir une liste de tout ce qu’on pourra faire après l’ennui, comme Clément des Bracelets rouges

N’ayant pas réussi à trouver de personnages se lançant dans un grand ménage lorsqu’il s’ennuie (à part peut-être Piper de Charmed ou Bree de Desperate Housewives, mais c’est dans leur ADN), je me suis dit que la meilleure conclusion possible pour cet article était de commencer à envisager l’après. Avec un article « sept clichés » par mois, j’ai bon espoir de ne plus être confiné la prochaine fois que je réfléchirai à un thème pour cet article, alors il faut bien l’envisager. Lorsqu’il s’ennuyait vraiment à l’hôpital, Clément avait conseillé à Thomas de faire la liste de tout ce qu’il pourrait faire une fois sorti de l’hôpital. Dans l’épisode d’hier soir, on a eu un bon aperçu de la liste du personnage principal de la série, de même qu’on a pu apprendre que Thomas, lui, avait eu pour grand plaisir de sortir les poubelles. Et le pire, c’est que ça a résonné en moi, parce que ouais, je ne mets pas le pied dehors depuis 36 jours, sauf pour sortir les poubelles, alors je vois ce qu’il veut dire. De là à faire la liste de ce que j’ai envie de faire après le confinement… Eh, ça finira bien par être un article du blog, ça, alors c’est VRAI !

 

7 clichés TV sur… le confinement

Salut les sériephiles et bonne St Patrick à tous !

À vrai dire, j’avais prévu de faire un article sur le sujet et tous les clichés qui existent autour de cette fête dans les séries… mais l’actualité me force à revoir mon brouillon : je pense que clairement, on associera plutôt mars 2020 au confinement en France qu’à la St Patrick. Hier, le président a déclaré qu’on était en guerre, tout de même, et qu’il fallait lutter coûte que coûte contre le virus. Un confinement à cause d’une maladie ? Eh, plein de séries ont déjà traité le sujet, alors il existe quelques clichés qu’on peut déjà comparer à notre première journée chez nous (pour la plupart d’entre nous).

Résultat de recherche d'images pour "fear the walking dead pilot"

  1. Les gens sont inconscients du danger… comme dans Fear the Walking Dead

Dans les séries, quand une épidémie frappe, il est surtout frappant pour le téléspectateur de voir à quel point tout le monde continue de vivre sa vie normalement sans se soucier le moins du monde de la maladie qui commence à se répandre – et qui se répand bien vite. Et pour le coup, à moins de vivre dans une grotte depuis ce week-end, vous êtes déjà tous au courant que ce cliché est on ne peut plus VRAI. Combien de français dans les parcs ce week-end, hein ? Combien de gens agglutinés devant la Poste ce matin ? Voilà, voilà, les consignes sanitaires sont claires, mais on reste majoritairement inconscient du danger. Et même quand on l’est, on n’est jamais sur du 100% de vigilance.

Résultat de recherche d'images pour "the rain rasmus"

  1. On se confine pour une durée indéterminée… comme dans The Rain

Au début d’une épidémie, les consignes sont claires : il faut se confiner pour en limiter la propagation. C’est le cas aujourd’hui en France, c’est le cas aussi dans les séries. Quand la pluie commence à tomber et tuer tout le monde, les héros de la série Netflix s’enferme pour une durée indéterminée dans un bunker tout confort. Si je n’ai pas un bunker tout confort, j’ai un appartement, c’est déjà ça. Et si le président nous a dit de nous enfermer pour 14 jours minimum, moi, je retiens surtout le « minimum » dans sa phrase : dans le genre durée indéterminée, on ne fait pas mieux. Bon, j’espère ne pas rester aussi longtemps enfermé que les enfants de cette série, mais il va peut-être falloir envisager de se muscler autant que Rasmus. Quoiqu’il en soi, c’est VRAI.

Résultat de recherche d'images pour "containment"

  1. Internet ne fonctionne plus des masses… comme dans Containment (Alerte Contagion)

Dans toutes les séries, on termine par voir les personnages confinés se retrouver sans vrai moyen de communication, avec Internet étant la première victime de cette panne de communication. Dans cette série, ça va jusqu’à la coupure réseau forcée par les autorités, c’est sûr, mais nous n’avons pas besoin d’en arriver là à chaque fois pour autant. Dans la réalité, si Internet n’est pas (encore ?) coupé, ça reste une représentation assez VRAIE : tous les sites saturent, le télétravail est sacrément difficile dans ces conditions, et avec des pays de plus en plus nombreux à passer en confinement, les rumeurs d’un internet qui ne tiendrait pas le coup sont de plus en plus nombreuses. Et moi, par exemple, je n’arrive pas à charger les snaps reçus aujourd’hui. C’est le début de la fin. D’ailleurs, ça mène au point suivant.

Résultat de recherche d'images pour "12 monkeys"

  1. Les scientifiques font l’impossible pour sauver la planète… comme dans 12 Monkeys

Si on est loin d’une pandémie qui va tous nous tuer comme dans cette série (ou ce film), et si on est loin d’avoir des scientifiques envisageant de se promener dans le passé pour empêcher la contamination à Wuhan, dans la réalité comme dans les fictions, il faut bien dire que c’est VRAI, les scientifiques sont prêts à tout pour tous nous sauver. Scientifiques et personnels médicaux sont sur le pied de grue depuis des jours déjà… merci à eux !

Résultat de recherche d'images pour "plus belle la vie jeanne mila"

  1. Quelqu’un se sacrifie et se contamine pour l’amour de ses proches… comme dans Plus belle la vie

Oups, il faut être à jour pour ce point 5, et si ce n’est pas le cas, pardon, zapper ce paragraphe, mais dans l’épisode d’hier du feuilleton de France 3, on a vu un personnage décider de risquer sa santé pour attraper une maladie qui pourrait être mortelle. Chacun ses délires, chacun son amour. Ce point est à la fois VRAI et FAUX pour le coup : personnellement, je veux bien prendre des risques avec le coronavirus pour quelqu’un que j’aime vraiment, mais parce que le taux de mortalité est faible, quoi. Et puis, prendre des risques, ça ne veut pas dire pour autant aller en infecter d’autres ensuite (je le dis avant qu’on me tombe légitimement dessus en commentaire). Par contre, si la maladie était mortelle, ce serait chacun pour sa peau, non ? De toute manière, dans les séries, c’est toujours chacun pour sa peau… et vu les stocks de pates et papier toilettes de certains en ce moment, c’est une triste réalité malheureusement vraie, ça aussi.

Résultat de recherche d'images pour "helix"

  1. Le virus mute vite pour justifier la pandémie… comme dans Helix

Transmission de l’animal à l’homme, de l’homme à l’animal, de l’homme à l’homme ; souris de laboratoire dérangées et tests sur les animaux pour créer un vaccin, contagion extrême et lourde, pandémie hyper rapide… Helix est une bonne série à redécouvrir en ce moment pour se changer les idées tout en restant dans le thème. En tout cas, les virus mutent, c’est vrai, mais rarement si vite et rarement de manière si fictive. Bref, c’était histoire d’avoir un truc FAUX dans l’article.

Résultat de recherche d'images pour "ncis kate tony"

  1. Une bonne douche chaude… et hop ! comme dans NCIS

Allez, la fin de saison 2 m’est venue en tête dès le début de cet article, et je ne sais pas trop pourquoi. Parfois, en cas de possibilités d’épidémies ou de contagion à une maladie grave, une bonne douche est ce qu’il y a de plus efficace. Après tout, ce n’est pas pour rien qu’on nous dit à longueur de temps de nous laver les mains en ce moment, non ? VRAI et FAUX, donc, tout dépend du virus, et une douche chaude n’arrêtera pas le coronavirus. Par contre, ça fera du bien, c’est clair.

Et voilà pour les sept premiers clichés qui me sont passés par la tête ! Ce n’est pas fameux pour nos survies ces séries en tout cas… Après, un autre épisode qui me fait toujours rire concernant la maladie en général, c’est celui de Ma famille d’abord sur la grippe qui se propage à tous les membres de la famille un à un. Une belle leçon sur la manière dont se répand une bonne maladie.

Le coronavirus, la France et les séries américaines

Salut les sériephiles,

Je n’ai pas vraiment envie d’écrire cet article aujourd’hui, et de toute évidence, il n’y a pas grand-monde qui veut que je l’écrive puisque ça fait quasiment six heures que je suis sur le brouillon et que je suis interrompu par des coups de téléphone. Sérieusement, je n’ai jamais eu autant de coups de fil qu’aujourd’hui – j’ai même eu une boîte vocale voulant me faire voter Buzyn alors que je ne suis même pas parisien wesh. Cette période où tout le monde va entrer en télétravail va être coûteuse en énergie, je sens.

Résultat de recherche d'images pour "tv show phone"

En télétravail ? A moins de vivre coupé du monde, mais vous ne seriez pas sur ce blog si c’était le cas, vous savez qu’hier soir, le président français a décidé qu’il était préférable de fermer tous les établissements scolaires et d’encourager fortement le télétravail afin d’enrayer la pandémie de ce cher coronavirus – Covid19 de son petit nom – qui est en train de nous tomber sur la tronche après deux mois d’obsession des médias. Franchement, deux mois en pleine mondialisation, c’est déjà un bon record, l’air de rien.

Il n’empêche que le coronavirus devient une grosse obsession qui a déjà pas mal chamboulé notre quotidien et qui n’est pas prêt de s’arrêter de toute évidence : aujourd’hui, le blog enregistre un pic de visites sur la série Containment (ma foi, ça se tient), Plus Belle la Vie se lance dans une intrigue sur une épidémie de SRAS à l’hôpital (bien joué) alors que les séries aux États-Unis, justement, entre toutes plus ou moins officiellement dans une période de pause à cause du coronavirus.

Résultat de recherche d'images pour "containment"
Franchement, Containment est une bonne série après tout.

On en entend beaucoup parler pour les films dont les sorties cinéma sont décalées les unes après les autres, mais pas encore assez pour les séries, alors que pourtant, on se dirige vers la même crise qu’il y a douze ans (déjà !), en pire. Ben oui. La grève des scénaristes avait beaucoup fait parler d’elle et mangé pas mal d’épisodes, mais elle avait eu le bon goût de ne pas intervenir au moment du tournage des fins de saison… contrairement à aujourd’hui.

En effet, il n’y a pas que les films qui sont décalés : les tournages de nouvelles séries et de nouveaux projets sont quasi tous interrompus – et les acteurs ne se gênent pas pour le faire savoir, d’ailleurs. Par exemple, hier, Felicia Day a tranquillement annoncé que ses trois prochains mois de travail étaient tombés à l’eau. Dedans, il y avait des tournages, mais aussi des conventions. Il n’y aura donc pas que Paris Manga qui sera annulé à cause de ce coronavirus.

Résultat de recherche d'images pour "grey's anatomy virus"

Ce matin, il a aussi été annoncé que les acteurs de Grey’s Anatomy partaient en repos forcé pour deux semaines, parce que le maire avait déconseillé les rassemblements de plus de cinquante personnes. Le casting de la série suffisant quasiment à atteindre ce nombre – OK, j’abuse – ce n’est pas étonnant d’apprendre qu’ils s’arrêtent. Ce ne sont toutefois pas les seuls, évidemment. CBS n’a pas tardé à annoncer qu’ils mettaient aussi un stop à la production de leurs séries, parmi lesquelles la franchise NCIS et celle de Chicago. Toutes les chaînes s’y mettent de toute manière, de la CW (Riverdale) à Netflix (Grace & Frankie).

Concrètement, les saisons accumulent du retard pour l’instant. On ne sait pas encore si des épisodes ne seront pas tournés ou si la diffusion continuera après le mois de mai, mais j’imagine que c’est parce que tout dépendra de l’actualité sanitaire d’ici là. Avec tout ce qui est annulé, on peut espérer que la pandémie sera bel et bien enrayée.

Résultat de recherche d'images pour "ncis bishop torres"
Et pendant la quarantaine, on a des inédits, en plus ! 

En attendant, ce sont les upfonts de mai qui le sont : tous les networks américains ont annulé leur conférence et promis que les upfronts se feront avec des vidéos diffusées sur leurs sites. Eh, ça ne change pas grand-chose pour nous en théorie… mais j’imagine que ça veut dire aussi que certaines chaînes n’hésiteront pas à balancer tout ça avant. On verra bien ce que ça donnera !