Ce que c’est qu’un fil rouge

Salut les sériephiles,

Nouvel article explicatif sur les techniques narratives de nos séries aujourd’hui. Je recommence à manquer d’idées pour ces articles, n’hésitez pas à demander s’il y a des termes que vous voulez voir passer à la moulinette du lexique. Je vous rassure, j’ai encore de quoi tenir quelques semaines avec les upfronts qui arrivent (pour savoir ce que c’est que cette bête-là, il faudra repasser sur le blog d’ici deux semaines).

Je m’égare et commence déjà le hors sujet avant même d’avoir expliqué ce dont on va parler aujourd’hui, c’est n’importe quoi, surtout que le fil rouge est un concept que j’utilise dans 90% de mes critiques sans l’avoir jamais expliqué vraiment. Oups, il y a urgence.

Related image
Ouais, je sais faut que j’arrête les transitions foireuses avec gif, mais ça me fait rire.

Alors c’est quoi exactement un fil rouge ? Comme vous l’aurez deviné à force de lire mes articles si vous ne le saviez pas déjà, le fil rouge est le fil conducteur d’une histoire : en ce qui concerne les séries, il s’agit d’une intrigue qui parcourt l’ensemble de la saison. L’expression désigne ainsi un élément récurrent dans un récit (mais aussi dans une présentation ou dans un article – et le fil rouge de cet article est donc « fil rouge » : malgré mes nombreuses digressions et parenthèses, j’y reviens toujours).

Image result for notorious abc

Le plus souvent dans les séries, c’est une intrigue introduite dès le premier épisode et qui court jusqu’à la fin ; mais parfois les séries procèdent autrement. On a déjà parlé des pods d’Agents of S.H.I.E.L.D dans ces articles par exemple et d’autres sont encore plus surprenantes en changeant d’intrigue principale sans crier gare (je pense surtout à Notorious, qui l’avait fait pour tenter de regagner de l’audience).

Bref, le fil rouge est un guide, une trame à suivre. D’ailleurs, l’idée de trame est vraiment la même, parce que le mot désignent aussi bien une intrigue nouée que le fil passant entre les fils tendus d’un métier à tisser… mais bon, je ne suis pas un expert en tissage (et pourtant, dieu sait que je sais broder dans mes articles !).

Image result for agents of shield origins

Quelle origine ? Mystère et boule de gomme les amis ! Elle fait partie de ces expressions qu’on emploie sans trop savoir d’où ça vient. La première trace d’un « fil rouge » en littérature vient de Goethe en 1809 dans Les affinités sélectives. Il dresse alors une métaphore tout en expliquant l’idée de fil rouge comme étant un élément permettant de repérer l’appartenance à un cordage mais dont l’absence rendrait inutilisable ce cordage. Bref, sans fil rouge, une série serait inutilisable ? Dans vos dents les séries procédurales sans fil rouge !

C’est quoi ce nom ? Ben… Je me rends compte que cette fois, j’en ai fait le tour avec l’origine. On notera donc simplement qu’en anglais, ça devrait se dire « red thread » mais que ça ne s’emploie pas vraiment. Par contre, les américains adorent les « red wire » à désactiver pour rendre inutilisable une bombe. Je ne suis pas spécialement sûr que ce soit lié, mais c’est assez marrant pour que je le relève, et puis ça a tendance à faire retomber la pression quand on voit une bombe.

Image result for alias tv show red wire
On sait qu’on a le temps pour une petite tasse de thé.

Sinon, ils se prennent moins la tête que nous et parlent de « main theme » ou « common theme » (thème principal/commun). Même idée, pas de prise de tête.

Dans les critiques des sites américains, il est donc question de main plot (intrigue principale) et parfois de subplot (intrigue secondaire), et basta. Sachant que pour rendre le tout encore plus compliqué, le « fil rouge » est souvent traité par la critique comme un… subplot, parce que l’épisode a une intrigue principale (rendant l’épisode unique) et une intrigue secondaire (qui parcourt la saison). Pff. Ils font toujours tout à l’envers ces anglophones !

Image result for quantico bomb
OK, parfois l’astuce du fil rouge suffit pas !

Et aujourd’hui ? C’est dans les vieux pots qu’on fait les meilleures soupes et la majorité des séries l’a bien compris. Ces dernières années, on a vu se multiplier le nombre de fils rouges par série (coucou Quantico, qui revient aujourd’hui d’ailleurs) pour concurrencer les séries du câble s’étendant sur un nombre plus faible d’épisodes et pour s’adapter à la pratique de plus en plus répandue du binge-watching. C’est soit ça…. Soit la forme du procédural qui se distingue principalement par son absence de fil rouge !

Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué, franchement ?

Related image
No, you’re not Quantico. Trop de complexité dans le fil rouge et rebondissements n’est pas une bonne chose.

Quelques news de casting

Salut les sériephiles !

Vous devez savoir que j’ai pour habitude de rester assez loin des news de casting en général, mais avec la saison des pilots qui se pointe, il est parfois dur de ne pas voir passer des informations. Et comme j’en ai vu pas moins de quatre cette semaine, je me suis dit qu’il allait être encore plus dur de faire l’autruche, surtout que certaines font parler d’elles plus que d’autres. On fera comme si on n’avait rien vu, c’est pas moi j’ai pas lu ces news ni écrit un article dessus lala

Image result for melonie diaz

On commence par les reboots et par Charmed qui, comme vous le savez, s’apprête à revenir à l’écran. Depuis mon dernier article sur le sujet, nous avons eu droit à tellement d’informations qu’il est dur de ne pas se sentir spoilé. Ce reboot se concentrera sur les sœurs Pruitt (pour de vrai), mais celles-ci seront en fait deux, alors que la troisième débarquera en se sentant liée à elle. Une jolie manière d’intégrer directement les storylines de Paige au scénario d’origine. 2018 oblige, l’une des trois sœurs sera lesbienne, et c’est elle qui est déjà castée : Melonie Diaz se chargera de jouer la sorcière au pouvoir d’arrêter le temps, comme Piper, en couple avec une enquêtrice, tiens, tiens, comme Prue et Andy. Les comparaisons vont vraiment être dures à arrêter, ils font tout pour nous faire penser à l’originale. Quant à l’actrice, c’est une totale inconnue en ce qui me concerne, donc j’attends de voir – même si une rapide recherche de gifs m’apprend qu’elle est amie avec America Ferrera et a déjà joué une lesbienne.

Image result for roswell liz pilot

Du côté du reboot de Roswell, la première annonce de casting a également été faite hier par la CW, et tant pis si ça spoile possiblement Grey’s Anatomy. Vous êtes prévenus : passez votre chemin si vous ne voulez rien savoir. En effet, le reboot aura dans le rôle-titre de Liz l’actrice Jeanine Mason, actuellement dans la saison 14 de Grey’s Anatomy. Elle y interprète le rôle de Sam Bello, l’ex copine de DeLucas, interne de l’hôpital depuis cette année et de nouveau en couple avec lui. Moi qui adore le personnage et le couple pour le souffle qu’ils redonnent à la série, je suis dégoûté d’apprendre cette nouvelle. Et en même temps, c’est une bonne chose parce que j’aime beaucoup l’actrice, donc ça me fait espérer une qualité cool pour ce Roswell.

Image result for sam bello
Et puis, ça ne devrait pas être compliqué de justifier son départ de la série médicale…

Du côté des séries régulières, deux news également. La première concerne Younger et n’est pas franchement une surprise après la fin de saison 4 : Charles Michael Davis est confirmé en tant que régulier pour la saison 5. Il joue le rôle de Zane Anders, un charmant éditeur qui plaisait bien à Kelsey jusqu’à ce qu’il débrouille dans son dos pour rejoindre les rangs d’Empirical. Aïe. Le plus douloureux dans cette news, c’est toutefois d’apprendre que le tournage vient juste de reprendre. Habituellement, nous n’avions que six mois d’attente entre chaque saison, il était donc raisonnable d’attendre la série pour fin mars… Avec un tournage reprenant mi-février, c’est moins raisonnable. Affaire à suivre.

Image result for younger kelsey zane

Enfin, la dernière news est possiblement celle qui porte la plus grosse étiquette spoilers et concerne The Walking Dead – on s’arrête de lire ici si vous ne voulez pas savoir, donc. Pour mon anniversaire, j’ai eu droit à un super cadeau en découvrant que Lauren Cohan n’avait toujours pas signé son contrat pour la saison 9… Bon, c’est une chose d’être en négociations, c’en est une autre d’aller passer des castings pour d’autres pilots, et c’est ce qu’elle a fait. La voilà donc dans le rôle-titre d’une nouvelle série ABC, Whiskey Cavalier qui… sent déjà bon l’annulation si elle est commandée, franchement.

Image result for scott foley
L’acteur enchaîne les séries sur ABC n’empêche.

Elle y retrouvera Scott Foley, fraîchement au chômage avec l’annulation de Scandal (où il interprète Jake).

Cette série raconte la vie d’un duo d’agents FBI qui doit sauver le monde tout en parvenant à s’entendre, donc à la sauce ABC/Grey’s Anatomy, ce qui peut être aussi cool que raté, mais qui a surtout donné lieu à des échecs ces dernières années (Conviction, Notorious et dans une moindre mesure Quantico qui avait au moins super bien commencé avant de mourir lentement et à petit feu – mais on verra la saison 3).

Image result for lauren cohan

Du coup, Lauren Cohan pourrait bien ne pas revenir dans la saison 9 de la série de zombies, ce qui vu son rôle serait quand même gênant. Ce ne serait pas la première à mourir de manière choquante, mais AMC aimerait apparemment la garder. J’ai du mal à croire qu’ABC puisse lui proposer un salaire beaucoup plus élevé et assuré qu’AMC, donc elle en a peut-être juste marre des zombies. Pour l’instant, son rôle ne l’empêcherait pas de rester régulière dans Walking Dead, mais exigerait des adaptations de planning… et sur le long-terme, on sait ce que ça signifie, surtout si on est fan d’Alycia Debnam-Carrey !

Image result for alycia debnam-carey nope
Non, je ne tournerai jamais la page !

Voilà, ça fait déjà beaucoup de news pour cette semaine l’air de rien, surtout pour quelqu’un qui fuit comme la peste ce genre d’infos ! Va falloir que je fasse plus attention aux sites que je fréquente, je suppose.

Le Top 70 : places 50 à 41

Salut les sériephiles,

Troisième partie de mon top 70 des séries de la saison 2016/17. Je sais, je suis en retard d’une semaine, j’ai eu du mal à tout maintenir à flot, comme vous le savez. Je pensais réussir à faire double dose aujourd’hui, mais même pas en fait. Plutôt que de continuer à accumuler le retard, voilà donc l’article que j’aurais dû sortir la semaine dernière, avec les places 50 à 41.

Image result for luke cage

49 – Luke Cage, saison 1, renouvelée – 15/20 (ex-aequo)

Synopsis : Un super-héros pauvre qui défend les pauvres de son quartier, un homme noir résistant aux balles, un personnage déjà adoré dans Jessica Jones, Netflix n’y va pas de main morte !

Tout ce qu’il faut pour cartonner en théorie… Un peu trop tout ce qu’il faut, en fait, parce que bof bof. Les débuts ont été difficiles, mais en bingewatching, ça a fini par bien se passer. Certes, là encore : un peu trop bien. Quelques mois après, j’en ai oublié une grosse partie. Une série qui passe bien, qui divertit, mais sans plus.

Image result for the great indoors

49 – The Great Indoors, saison 1, annulée – 15/20 (ex-aequo)

Synopsis : La vie d’un magazine sportif au retour d’un grand reporter qui doit désormais apprendre à vivre avec ses nouveaux collègues… des jeunes de vingt ans on ne peut plus caricaturaux.

Je trouvais la série vraiment bof au départ, mais je suis resté pour son acteur principal. Ce ne fut pas une déception sur le long terme, car ils ont trouvé un rythme et un humour assez habituel qui fonctionnait à merveille. Toute la fin de saison m’a plu et j’étais déçu de l’annulation, parce qu’elle se défendait bien et me faisait rire.

Image result for the magicians season 2

48 – The Magicians, saison 2, renouvelée – 15,07/20

Synopsis : Il se passe tellement de choses dans cette série que je ne sais même plus où ça a repris dans l’entre saison, j’ai enchaîné en janvier !

Ce synopsis n’est pas un hasard, croyez-moi, car ce fut chaotique comme saison. Parfois, je m’ennuyais ferme, mais vraiment ferme, devant les épisodes. Parfois, la série avait tout pour être ma série préférée tellement les rebondissements me laissaient sur les fermes. Et puis, parfois, on passait de l’un à l’autre. Les choses avancent à une vitesse folle et on ne sait jamais à quoi s’attendre. Parfois, c’est bon. Parfois, c’est mauvais.

Related image

47 – Will, saison 1, annulée avec fin (ouverte) – 15,1/20

Synopsis : Que savez-vous de la vie de Shakespeare ? Rien ou pas assez ? Bienvenue au club. Cette série se propose de revenir sur la vie du plus brillant des dramaturges anglais, mais ne vous attendez pas à trop de sérieux, l’idée est surtout de vous montrer ce que c’était que du Shakespeare : de l’impro, du fun, du rythme, des jeux de mots et une langue tordue dans tous les sens.

Voilà une jolie surprise de cet été : la série n’avait rien d’historique, mais son rythme rock’n’roll et son vieil anglais ont réussi à me séduire et, très vite, j’ai adoré. Il faut dire que les audiences n’étaient pas top, que les épisodes ont fuité et que j’ai pu tout voir d’un coup en un après-midi. Franchement, ça aide toujours.

Image result for younger season 3

46 – Younger, saison 3, renouvelée – 15,16/20

Synopsis : Kelsey vient de perdre son fiancé mais se coltine désormais le frère jumeau, Liza voit son secret en danger mais se fait enfin embrasser Charles, Josh a pas mal évolué artistiquement (et rompu avec Liza, avant de lui avouer son amour), Maggie et Lauren sont en couples et la patronne est toujours aussi névrosée.

La série avance tellement vite que je ne sais plus très bien qui est Lauren, je dois dire, c’est dire. De cette saison 3, j’ai surtout retenu quelques longueurs et un cliffhanger de malade. Heureusement que la série a les pauses entre-saisons les plus courtes de l’industrie, on retrouvera la saison 4… dans le prochain article de ce top 😉

Image result for scandal season 6

45 – Scandal, saison 6, renouvelée pour une dernière saison – 15,18/20

Synopsis : Pourquoi je m’obstine à résumer des saisons comme ça ? Aucun souvenir de la fin de saison 5, il faut bien le dire.

La série ne me plaît pas spécialement depuis sa saison 3. Elle s’est perdue en route et la saison 6 l’a confirmée en se montrant longue à suivre. Il y a eu un soubresaut vers la fin et le fait que la saison était raccourcie a bien aidé à augmenter la moyenne générale. Cependant, c’est une surprise de la voir si haut. Elle a été sauvée par son épisode final, que j’aurais aimé être le final de la série. Pourtant, on est reparti pour une année supplémentaire.

Image result for notorious abc

44 – Notorious, saison 1, annulée avec fin (ouverte) – 15,2/20

Synopsis : Encore une série procédural, sur une journaliste à la tête d’un journal TV et sur un avocat ultra-puissant. Inspiré d’un couple réel, la série était portée par Piper Perabo.

Très heureux de retrouver Piper Perabo sur mon écran pour une saison trop courte. J’aurais aimé une suite à cette saison 1, qui finit néanmoins bien. Une bonne série, perdue par son manque d’imprévisibilité, malgré un excellent rythme.

Image result for channel zero candle cove

43 – Channel Zero, saison 1, renouvelée – 15,33/20

Synopsis : Une série d’horreur sur une légende urbaine bien connue : une émission télé qui transforme les enfants en psychopathe tueur.

Drôle de série que celle-ci, avec des épisodes en dents de scie : je le dis dans tous mes articles à ce sujet, c’était parfois génial, parfois pourri. Jamais dans l’entre-deux, mais ça donne une moyenne correcte là où ça aurait pu être excellent.

Image result for michele 3%

42 – 3%, saison 1, renouvelée – 15,37/20

Synopsis : Une série plus ou moins futuriste sur une utopie pas si utopique.

Promis, un jour j’écrirais mon article dessus. Beaucoup de bons souvenirs de cette série que j’ai vu en compagnie de Laura et qui nous aura bien fait rire. Micheleeeee. À voir, c’était top !

Image result for the last man on earth

41 – The Last Man On Earth, saison 3, renouvelée – 15,38/20

Synopsis : L’arrivée de nouveaux va se révéler plus tueuse que prévue. Sans jeu de mot, du coup.

J’ai commencé la saison en me disant que ça allait être bof, je l’ai fini sur les dents à attendre de longs moments son renouvellement tant le cliffhanger m’a laissé sur les fesses, une fois de plus. Brillant rattrapage de la série après une saison 2 médiocre et qui filait le mal de crâne. Très rapidement, les choses ont su bouger, la mi-saison était top, le reste aussi !

C’est donc tout pour aujourd’hui, à très vite pour la suite de ce top qui n’était pas du tout bâclé, je ne vois pas de quoi vous parlez :’)

Les coulisses de Netflix, cette saga de l’été (Disney, Shondaland…)

Salut les sériephiles !

S’il y a bien une saga qui fait trembler le monde de la télé en ce moment, c’est la saga Netflix qui a (re)commencé la semaine dernière quand Disney a annoncé rompre son contrat avec Netflix pour créer sa plateforme de streaming en 2019. C’était un coup dur énorme pour Netflix, mais comme on ne savait (et on ne sait toujours) pas trop ce qu’il en était pour Marvel (et Star Wars), faisant partie de Disney mais étant très lié à Netflix avec Daredevil, Jessica Jones, Luke Cage et Iron Fist, je me suis dit que je n’allais pas en parler.

Image associée

C’est ensuite 21st Century Fox qui a fait une annonce similaire à celle de Disney et lâché Netflix. Là encore, il est surtout question de films, même s’il est rageant de voir le marché se diviser de la sorte. Grosso modo, l’idée semble être de couler Netflix, mais je trouve ça stupide comme attitude, car ça leur donne aussi mauvaise image & que les gens ne se tourneront pas vers leur plateforme, mais vers le streaming illégal, qui se porte toujours très bien, lui.

Résultat de recherche d'images pour "octavia we're back"

C’est totalement contreproductif à tous les niveaux, tout comme la nouvelle manie de Netflix d’annuler ses séries (coucou Girlboss Gypsy) et sans fin, contrairement à son ancienne pratique qui attirait tant.

La mort de Netflix ?

Résultat de recherche d'images pour "girlboss"
 On s’en rapproche.

Résultat de recherche d'images pour "shondaland"

Oui, mais non, autre séisme hier : Netflix a annoncé passer un contrat avec Shonda Rhimes, la tête pensante derrière Grey’s Anatomy, Private Practice, Scandal, Off the Map, How to get away with murder, The Catch et Still Star-Crossed. Entre autres, parce que j’en oublie sûrement. Et elle vient avec Betsy Beers, une partenaire de longue date sur toutes ces séries.

Résultat de recherche d'images pour "shondaland"

Si elle n’est plus trop à présenter, Shonda Rhimes a tout de même sa propre boîte de production, le Shondaland, et est en contrat avec ABC depuis 15 ans. C’est au point où elle a littéralement conquis la grille de la chaîne, avec son Thank God It’s Thursday (que des séries Shonda le jeudi) et des méthodes narratives répliquées à l’infini, notamment dans Conviction, Notorious ou dans une certaine mesure Quantico.

Alors si elle a des succès à son actif & est l’une des productrices les plus influentes de la télévision, il faut relativiser avec les échecs récents (voire violents) de The Catch ou Still Star-Crossed, et les projets en cours pour ABC, qui ne font pas rêver (surtout ce spin-off de Grey’s sur des pompiers).

Résultat de recherche d'images pour "the catch tessa"

ABC conserve l’exclusivité sur ses séries, mais ne proposera plus de Shondaland ensuite. Reste à voir ce que Shonda proposera comme contenu sur Netflix, comment elle s’adaptera aux libertés créatives de la plateforme qui semblent la faire rêver et surtout comment ABC réagira en termes de contenus originaux.

L’horizon 2018/2019 est à surveiller : Netflix ayant acheté récemment l’éditeur de comics Millarworld, le rêve est permis. ABC devra se réinventer et pourrait garder occupée Shonda Rhimes autant que possible avec des renouvellements automatiques… À moins que des annulations contreproductives ne lui servent de vengeance !

Résultat de recherche d'images pour "shonda"