Mes derniers coups de… #51

Salut les sériephiles,

Nous sommes en milieu de mois et en milieu de mois férié, il est donc temps pour moi de me poser quelques instants pour faire le point sur mes derniers coups… Une tâche plus complexe qu’il n’y paraît ! En effet, j’ai l’impression d’avoir du mal à suivre tout ce qu’il se passe en ce moment et je suis en retard aussi bien dans mon travail que dans mes séries. On va faire avec. Allez, trêve de blabla, à présent, je tente de vous parler sans spoiler et en coup de vent de mon dernier…

Critique du film Les Animaux Fantastiques : les Secrets de Dumbledore - AlloCinéCoup de cœur : Les Animaux fantastiques, ça compte ? J’en ai parlé à trois reprises dans la semaine et ça a occupé une bonne partie de mon temps libre, parce que j’étais content de redécouvrir cet univers et de voir que l’on rattrapait quelques erreurs du deuxième film dans le troisième. Le terme de coup de cœur est sûrement quelque peu exagéré, mais à défaut d’avoir vu beaucoup d’autres choses en ce moment, ben…

Coup de mou : Là, j’en reviens au grand problème de manque de visionnage, mais si je prends au sens large sur le mois, je dirais que le plus gros problème est venu de Walker : j’en attendais trop après un ou deux épisodes plutôt cools, et forcément, ça a terminé en déception.

Coup de poing : Les deux derniers épisodes de Station 19 étaient horribles à regarder ? station 19 gifs | Explore Tumblr Posts and Blogs | TumgirSi ça va me faciliter la tâche concernant mon article performance de la semaine, c’est aussi une belle occasion de souligner à quel point les coups de poing d’Andy peuvent être percutants. Le vrai coup de poing vient pourtant de l’intrigue choisie pour cette dernière pause de la saison, avec deux cliffhangers un tout petit peu trop efficaces à mon goût.

https://www.francetvinfo.fr/pictures/uGKKmvQfk93jmlwrBiff7JkQcno/fit-in/720x/2022/03/15/php8A3zAY.jpgCoup de blues : J’ai tellement envie de regarder Moon Knight, la dernière série Marvel… mais tellement pas le temps ? J’en ai décidé d’attendre la diffusion de la saison complète (six épisodes, ce n’est rien), comme j’avais fait pour Loki, mais je sais aussi que ça ne va pas me satisfaire. Il faudra dégager six heures au milieu de mes divers rattrapages et me priver de la semaine d’attente entre les épisodes. Ou alors faire une vraie diffusion décalée ? En suis-je seulement capable ? Et Gentleman Jack qui est revenue aussi. Aaah. C’est frustrant : le coup de blues vient du retour de plein de séries alors que je ne suis pas encore à jour ailleurs.

Coup de vieux : C’est redondant, je sais bien, mais c’est une fois de plus Grey’s Anatomy qui me le fout avec l’annonce bien logique de l’approche de la diffusion du 400e épisode ! La fin de cette saison 18 sera en effet l’occasion de marquer un nouveau centenaire pour la série, et l’air de rien, ça veut dire qu’on approchera tranquillement des 16 800 minutes d’épisodes. Ca parait beaucoup ? C’est-à-dire que ça représente environ onze journées complètes. Petite pensée pour Geeleek qui s’est tapé toute la série d’une traite là.

Coup de barre : Je n’arrive pas à me décider à lancer des épisodes, et c’est mon plus gros problème en ce moment. Comme chaque fois que je suis en retard dans les visionnages, je ne peux m’empêcher de considérer le nombre d’épisodes en retard par série, et donc je me dis « non, mais tu lanceras ça plus tard quand tu auras le temps de tout voir ». Avec 12 épisodes de retard dans The Rookie ou six dans 9-1-1 Lone Star, ce n’est pas pour tout de suite en revanche.

Greys Anatomy Meredith Grey GIF - Greys Anatomy Meredith Grey Im Definitely Ready - Discover & Share GIFsCoup de bol : Cela n’a probablement rien à voir avec la chance, mais Grey’s Anatomy est renouvelée pour une saison 19 et ça me rassure beaucoup. On peut en dire ce qu’on veut, pour moi, la série continue de fonctionner comme sur des roulettes. Je ne vois pas de raison d’y mettre un terme, et ça me fait plaisir de savoir qu’une nouvelle salve d’épisodes m’attendra l’an prochain. Je ne suis pas prêt à la voir nous quitter. On note que Station 19 est renouvelée aussi et, là pour le coup, c’est un coup de bol énorme, que The Rookie reviendra aussi. Pourquoi ? Mystère, la qualité déclinait tellement que j’ai oublié de la regarder cette année.

Coup de gueule : Peut-être que je vais finir par lâcher définitivement cette décision stupide de ligne éditoriale qui consistait à dire « pas de politique sur le blog ». Je veux dire, j’aime bien la neutralité de façade, mais de toute manière, il suffit de lire mes articles et voir les séries que j’aime pour se faire une idée d’où vont mes votes en général. Spoiler : certainement pas pour les candidats qui s’affrontent au deuxième tour de cette élection présidentielle. Cinq ans de plus à râler, ça me donne déjà envie de râler immédiatement.

Coup de tête : J’ai décidé une fois de plus de décaler la publication de cet article. L’ordinateur buguait trop hier en fin d’après-midi – et quand je dis l’ordinateur, c’est une version gentille pour dire que c’est encore l’éditeur WordPress qui refuse que je sélectionne une partie du texte seulement et me fait perdre un temps fou. Bref, cet article est publié en décalé, et c’est vraiment le coup de tête de 2022 de ne plus être aussi à cran sur la publication. Il faut se déstresser d’une manière ou d’une autre. archie andrews gifs | Explore Tumblr Posts and Blogs | TumgirCe qui compte désormais pour moi, c’est d’avoir le bon nombre d’articles au total. Par contre, attention, ce lâcher prise risque de signifier la fin des articles quotidiens à un moment ou un autre. On verra.

Coup tordu : Alors que tous les acteurs demandent la fin de la série, Riverdale a donc été renouvelée une fois de plus, aux côtés d’un paquet de séries de la CW, dont Walker. Je ne comprends pas comment c’est possible, et je ne comprends pas comment les acteurs peuvent demander aussi lourdement la fin de la série tout en n’osant pas rompre les contrats. Je veux dire, ils renégocient, donc ils restent, non ? Qu’ils assument un peu. Ils m’énervent vraiment, surtout qu’on est coincé nous aussi. Et pire que tout, ils m’énervent parce que moi j’ai bien aimé les quelques épisodes de la saison 6 que j’ai pu voir… Du coup, c’est tordu, mais je suis presque content du renouvellement. De quoi les critiquer encore un an de plus !

Coup de pub : J’ai eu un fail de publication sur l’article (edit : j’en ai eu un sur cet article aussi, c’est malin), alors j’ai envie de faire mon auto-promotion : je vous ai parlé vendredi (samedi, donc) d’un magazine qui valait le détour, mais il y a eu assez peu de vues faute de tweet l’accompagnant. Bref, il est à nouveau question des mondes magiques d’Harry Potter et des Animaux fantastiques chez Diverti.

Nadia Vulvokov gifs | Explore Tumblr Posts and Blogs | TumgirCoup de grâce : Une fois n’est pas coutume, je vais remercier par avance Netflix de diffuser toute une saison au pire moment possible. Mercredi, nous aurons donc la saison 2 de Russian Dolls, et franchement, je me demande à quel moment je suis censé la regarder parce que c’est en plein milieu de semaine et que c’est juste avant des vacances ultra chargées. Qui se souvient de la saison 1, même ? Faudrait tout revoir. Ce n’est pas la pire nouvelle cependant : la pire, c’est de savoir que Stranger Things sera diffusé le jour du mariage de mon cousin. Comment voulez-vous que je me maintienne à jour après ?

J’ai besoin d’une nouvelle série préférée

Salut les sériephiles,

Vous aurez remarqué que ces derniers temps, il n’y a plus tellement de critiques d’épisodes sur le blog. Pire, je n’ai téléchargé qu’une seule photo pour une critique depuis le 1er avril. La blague continue donc par ici en ce moment, et j’ai de plus en plus de mal à me motiver pour regarder une série. Vous allez me dire, je vous vois venir, que je n’ai qu’à me poser sur mon canapé et faire play, mais ce n’est pas toujours si simple la vie et en ce moment, je n’arrête pas d’enchaîner les sorties, les promenades (surtout que le soleil était revenu) et le travail, ce qui fait que je me retrouve sur les moments calmes à regarder des films où je n’ai pas de critique à écrire.

Ou alors, je me retrouve à dormir, comme aujourd’hui où ma nuit de huit heures a été complétée par une sieste de quatre heures, le genre de truc qui ne m’arrive jamais. Vous le sentez venir l’autotest juste pour vérifier ? Je pense que c’est simplement de la fatigue accumulée par une période compliquée et riche en (mauvaises) émotions, mais bon. En attendant les vacances qui seront tout aussi crevantes (mais en bonnes émotions cette fois, j’ai si hâte) vu comment elles se profilent depuis quelques jours, voilà donc que j’en arrive à une journée où je ne sais pas quel article écrire. J’avais prévu deux articles qui sont des rendez-vous habituels de milieu de mois, mais j’espère voir quelques épisodes demain pour que ça prenne plus de sens.

Voilà donc pourquoi vous vous retrouvez avec ces 500 mots assez bavards : ils sont faciles à écrire, ça vient tout seul et j’en ai déjà oublié mon idée d’origine, que j’ai eu en allant me promener quelques minutes : les séries qui me manquent. Non, parce que, il faut se rendre à l’évidence : si je ne regarde plus de séries, c’est aussi parce que j’ai un problème en ce moment. En fait, je ne retrouve plus mon bonheur. En prenant un peu de recul, il est facile de voir que mes pannes de séries à répétition sont arrivées depuis 2020.

En 2020, il y a certes eu une pandémie, mais il y a surtout eu la fin de tout un tas de séries que j’adorais. Et aujourd’hui ? Je me retrouve coincé dans des rewatchs – WandaVision, The Magicians, des épisodes de Buffy parfois et une envie de plus en plus forte de revoir LOST – et ce n’est pas un hasard : je ne trouve plus forcément ce que je cherche dans les séries en cours. Je m’en suis rendu compte aux retours de The Walking Dead et de Charmed, quand j’ai eu quelques scènes d’action ou de magie me rappelant que c’était plutôt ça mon genre : la série fantastique, la série de science-fiction à la rigueur, avec un peu d’action. Les héros qui combinent plusieurs pouvoirs pour vaincre les méchants… tout en faisant de bonnes blagues, avec des vraies répliques dynamiques et bien agencées. Eh, ça me manque.

J’ai l’impression d’être de plus en plus en train de subir certaines séries. Il y a les séries procédurales, que je regarde en fond sonore, où c’est bien normal ; mais il y a aussi toutes les séries qui parlent de la vie quotidienne – Grey’s, This is us… Je les aime, d’accord, mais ça manque d’une part de rêve. Cette part de rêve, je l’ai un peu reçue avec Les Animaux fantastiques cette semaine, et ça me donne presque envie de me remettre à fond à l’écriture – m’enfin, j’ai encore moins le temps.

Bref, je ne sais pas où va cet article. La conclusion la plus logique après ces 500 mots, c’est juste que je vieillis et que j’ai de plus en plus tendance à être nostalgique de mes séries préférées. Ce n’est pas faute d’avoir une production conséquente et qualitative en ce moment, mais ça arrive moins à me fasciner et me donner envie de me plonger dedans. Allez savoir, peut-être que le retour des répliques percutantes de Gentleman Jack va me redonner envie d’un rendez-vous hebdomadaire ? Je n’en suis pas sûr : les critiques sont bien compliquées à écrire pour celle-ci.

Et avant que je n’en revienne à cette idée stupide, laissez-moi me rappeler que non, les critiques ne sont pas le problème. J’adore écrire des critiques de ce que je regarde. Oui, je regarderais sûrement un peu plus de séries sans le blog et sans les critiques à écrire, mais non, je n’ai pas envie de m’en passer. Il va juste falloir retrouver un meilleur équilibre entre tout ça d’ici la fin d’année scolaire. En attendant, je continue de voir des épisodes déjà vus sans même en parler sur le blog.

Vivement que je me retrouve une série préférée : celle qui me donnera envie de me jeter dessus chaque semaine, comme Euphoria avait un peu réussi à le faire au début de cette année. Et en même temps, pour ça, il faudrait que je tente de nouvelles séries en plus de toutes celles que j’ai envie de terminer – ou dans lesquelles je dois me mettre à jour. L’été va être chargé comme ça… surtout que ce n’est pas comme si un certain nombre d’entre vous n’avait pas déjà insisté lourdement pour me vendre des séries géniales. Un jour, je vous écouterai(s). Oui, entre parenthèse. J’ai envie de croire que ça puisse être un futur, pas un conditionnel.

Revoyez vos conjugaisons si vous n’avez pas la blague, et passez un bon samedi soir !

Les mondes magiques Harry Potter et les Animaux Fantastiques (Pop Up!)

Salut les cinéphiles, et les lecteurs,

Un numéro exceptionnel de 244 pages autour de Harry Potter et des Animaux fantastiques pour célébrer la sortie du film Les secrets de DumbledoreAujourd’hui, je reviens vers vous pour vous parler d’un magazine que vous connaissez déjà de nom si vous suivez le blog depuis un moment. En effet, je viens vous présenter l’une des dernières sorties de la collection Pop Up ! des éditions Diverti, qui ont eu la gentillesse de me faire parvenir ce nouveau magazine la semaine dernière.

Pour son huitième numéro, cette collection revient une nouvelle fois sur les mondes magiques de Harry Potter et des Animaux fantastiques. C’est la bonne semaine pour vous en parler puisque le troisième volet des aventures de Newt est au cinéma en ce moment.

Voir aussi : Besoin d’un résumé des Animaux Fantastiques et des Crimes de Grindelwald ?

244 pages pour en prendre plein les yeux

Pour rappel, à la sortie du deuxième film, le magazine avait déjà consacré un numéro complet aux aventures de ces deux héros de JK Rowling, dans la collection Tout Savoir, que j’adore tout particulièrement pour son habitude de fournir de petites encyclopédies sur tous les sujets. C’est également le cas avec la Collection Pop Up ! dont les numéros font eux aussi 244 pages, histoire d’avoir l’occasion de revenir sur les deux sagas.

Voir aussi : Les Mondes Magiques Harry Potter & Les Animaux fantastiques (2018)

J’avoue avoir eu une petite déception quand je me suis rendu compte que le magazine portait une nouvelle fois sur Harry Potter. J’aurais aimé 244 pages rien que sur Newt et ses acolytes, mais je me doute que ça serait un chouilla moins vendeur – et aussi plus compliqué d’avoir de quoi remplir 244 pages. De toute manière, j’écris ça parce que c’était mon premier instinct en voyant la couverture, mais la vérité, c’est que j’ai beaucoup apprécié également les pages consacrées aux huit films, parce qu’elles révèlent plein de petites informations sur les films. Rien de 100% inédit, mais une compilation d’infos que j’avais oubliées – ou que je ne savais pas forcément, d’ailleurs.

Une mine d’informations et de théories

Est-ce que ça vaut le coup si l’on a déjà le premier numéro ? Il y a quelques redites, évidemment, notamment dans les pages se consacrant aux personnages des onze films, mais je continue de penser que oui. Inévitablement, les informations sur les acteurs sont mises à jour et en plus, j’ai vu un certain nombre de films depuis la dernière fois.

Un numéro exceptionnel de 244 pages autour de Harry Potter et des Animaux fantastiques pour célébrer la sortie du film Les secrets de Dumbledore - sommaire 01Au-delà de ça, il y a des dossiers vraiment sympathiques dans le magazine, notamment sur JK Rowling avant le succès ou la PotterMania. Le dossier sur Les Secrets de Dumbledore est l’occasion de se replonger dans l’univers sans avoir à repayer une place de cinéma, tout en nous permettant aussi de découvrir quelques théories qui auraient pu être chouettes à l’écran – ou qui l’ont été ? Je vous laisse lire le magazine et voir le film pour le savoir.

Voir aussi : Mon avis sur Les Secrets de Dumbledore

Une autre page que j’adore ? Celle qui se consacre à faire un point sur la chronologie historique de ces deux univers. Bien sûr, JK Rowling avait affirmé vouloir s’écarter de l’univers Harry Potter et a pris des libertés sur les dates, mais plus on avance dans les films des Animaux fantastiques, plus on se retrouve avec une superposition des univers pour que tout se déroule selon la même chronologie. C’est donc plutôt intéressant de pouvoir tout remettre en place et de constater à quel point les événements vont finir par être simultanés – notamment la visite de Dumbledore dans l’orphelinat de Voldemort.

Un numéro exceptionnel de 244 pages autour de Harry Potter et des Animaux fantastiques pour célébrer la sortie du film Les secrets de Dumbledore - Sommaire 02J’ai aimé aussi les pages sur les couvertures des différentes éditions Harry Potter à travers le monde ou sur l’éphémère Pottermore : dans les deux cas, c’était l’occasion de redécouvrir ce que je connaissais déjà, mais dans des mises en page nouvelles, avec plein d’anecdotes et d’informations croustillantes. C’est toujours ce que j’aime avec ces magazines : ils ont l’art de la mise en page et du détail, ça aide bien à se projeter. D’ailleurs, autant vous dire qu’il y a tout un dossier sur les lieux londoniens des tournages, et là aussi, je me suis projeté – de même que je me projetterais bien aux Universal Studios… J’ai découvert ainsi qu’une partie du Paris des années 30 devrait y atterrir d’ici quelques années.

Bref, une bonne lecture et un magazine auquel se référer en cas de doute sur quoique ce soit concernant cet univers… Disponible chez tous les marchands de journaux à 19€90.

Voir aussi : Les Mondes de Disney, un magazine indispensable pour les fans

Mon avis sur Les Secrets de Dumbledore

L'affiche officielle met en avant Poudlard et le phénix - Les Animaux Fantastiques : Les Secrets de Dumbledore (actualité)

Salut les cinéphiles,

On se retrouve aujourd’hui pour un article 500 mots qui va évoquer Les Animaux Fantastiques Les Secrets de Dumbledore (ce titre, sérieux, toujours plus long). Vous vous en doutez, ça va largement dépasser les 500 mots, d’ailleurs. Déjà hier, pour le résumé des premiers volets, je n’ai pas pu m’empêcher d’écrire 1000 mots, alors là…

Je reprends la forme de la liste parce que c’est toujours plus simple à écrire et que j’ai peur d’oublier des choses autrement – au moins, avec ce format, je peux ajouter au fur et à mesure. J’ai écrit tout un mémoire sur les listes, j’ai le droit. Bref, attention, il y aura en revanche beaucoup de spoilers ci-dessous !

Ce qui n’allait pas :

– La bande-annonce qui propose les derniers plans du film ??? Vraiment, je vous jure, ça n’a aucun sens de faire des bande-annonces comme ça.

– Les portoloins ne fonctionnent pas sur demande, bordel. Ils sont censés être programmés à des heures précises, pas s’activer quand on en a besoin ? Pourquoi les portoloins sont-ils traités de la même manière qu’un personnage qui transplane ? fantastic beasts and how to catch them – Les animaux fantastiques 2 – Les crimes de Grindelwald – paris – affiche Thesee Dragonneau – Leta Lestrange – Zoe Kravitz – Callum Turner – Branchés CulturePourquoi ça ne choque personne que Jacob sorte d’une cheminée fonctionnant à la poudre de cheminette après avoir utilisé un portoloin en disant qu’il est habitué ? WTF.

– Après un second volet qui tournait énormément autour de Leta Lestrange, celle-ci est complètement absente du film. Je sais bien qu’elle est morte et que ça peut donc paraître logique… mais elle aurait dû être présente pour le deuil de Theseus et de Newt ? Genre, j’adore les deux frères, mais elle est l’amour de la vie de ces deux-là et ils ne semblent pas particulièrement en deuil ? Certes, ils la mentionnent à un moment… mais ça semble être une histoire ancienne. Combien de temps s’est-il déroulé entre les deux films pour en arriver à une telle situation ?

– Par rapport aux livres Harry Potter, beaucoup de choses. Je sais bien que JK Rowling voulait que ces films soient une extension du Wizarding World et pas une séquelle ou une préquelle, m’enfin, si tu fais ça, tu laisses de côté les personnages de la saga principale. Sinon, ça n’a pas de sens ; et c’est ce qu’il se passe ici : on continue sur une McGonagall à l’âge assez flou et à l’omniprésence dérangeante pour Poudlard.7 Ways The Next Fantastic Beasts Film Can Turn Around The Franchise – Page 4 Cela donne l’impression qu’elle et Dumbledore font partie des murs, et qu’il n’y a pas d’autres professeurs (Flitwick est pourtant plus vieux ?). Le pire de tout ? J’avais déjà tiqué à la fin du deux, mais là, on a quand même Jacob qui ENTRE à l’intérieur de Poudlard et parle aux élèves. Un moldu dans Poudlard ? Faudrait voir à pas abuser peut-être. J’imagine d’ici l’AVC d’Hermione si elle savait que JK Rowling trouve ça normal de nous montrer des personnages qui transplanent et des moldus dans Poudlard. Peut-on fournir un exemplaire de L’histoire de la magie à Rowling svp ? Parce que là, ce n’est plus une extension de l’univers, c’est une contradiction de l’univers.

– Une organisation internationale des sorciers ? OK, on sait que ça existe. Mais depuis quand a-t-on quelqu’un à sa tête, élu ? Genre, en sept tomes d’Harry Potter personne n’a songé bon d’organiser une telle élection ? Voldemort a convoité le Ministère, mais pas ça ? Bizarre, non ? Peut-être que la suite nous expliquera qu’ils ont perdu du pouvoir avec le temps, mais bizarre.

– Newt diffusé à travers le monde, mais loin d’être une star dans le monde de la magie quelques années plus tard, c’est très étonnant également. Pourquoi personne ne parle de Newt ou Jacob dans les livres ? Pourquoi personne ne fait appel à ces familles pour l’Ordre du Phénix ? Que sont devenus les Dragonneau ?

Les Animaux fantastiques 3 : Les Secrets de Dumbledore s'offre 18 nouvelles affiches - Superpouvoir.com– Après, ce n’est rien à côté de Dumbledore ! On nous révèle ici qu’une créature magique l’a désigné comme un leader naturel pour le monde de la magie. C’est une créature rare et ça paraît un accomplissement suffisamment incroyable – surtout que retransmis à travers le monde ?? – pour figurer, au hasard, sur sa carte Chocogrenouille ? Ce sont des détails bien sûr, mais c’est frustrant.

– Beaucoup de blabla pour rien ? J’étais vraiment déçu : on nous fait tout un film sur les élections, avec la nécessité de voter… pour que le vote soit finalement à la clameur de la foule qui crie. Bon, l’élection est court-circuité par l’apparition d’un animal capable de départager les candidats, d’accord, mais de là à ce que tous les partisans politiques abandonnent leurs idéaux pour Grindelwald ? Qu’ils le laissent torturer un Moldu devant eux ? Que le monde entier reste impassible à la résurrection d’un animal-zombie ??? Déroutant. Dans le même genre, les partisans de Grindelwald disparaissent complètement sans qu’on ne les voie s’enfuir au moment de sa disgrâce. Etonnant.

Jacob et Queenie | Les animaux fantastiques, Animaux fantastiques, Animaux– Jacob et Queenie se marient à la fin du film. C’est une scène mignonne et tout, je ne dis pas, mais c’est illégal ? Il aurait été bon de consacrer au moins une réplique pour nous expliquer comment le mariage était finalement possible aux Etats-Unis entre un No-Maj et une sorcière. Puis, Tina a toujours été présentée comme contre l’union de sa sœur à Jacob, mais là, elle débarque toute souriante au mariage ?

– Sinon, quel enfer : LA MAGIE N’ALLAIT PAS. Qu’est-ce que c’est que cette histoire de se battre dans un monde parallèle à travers une goutte d’eau et des vitres ? Autant j’ai adoré le sortilège qui enferme un type dans un mur (ça aurait été pratique parfois), autant je ne comprends pas le duel Credence/Dumbledore en plein centre-ville ou même Dumbledore/Grindelwald à la fin. Certes, c’est pratique de pouvoir détruire une ville et de nous dire ensuite que non, ça se passait dans une sorte de monde parallèle ; autant j’aimerais qu’on me l’explique. Hâte de lire le script (sortie prévue en juillet) pour savoir de quoi il en retourne ou, en tout cas, comment ce qu’on a vu est écrit pour, peut-être, comprendre un peu mieux.

Ce que j’aurais aimé voir :

Les Animaux fantastiques 3 : Les Secrets de Dumbledore s'offre une nouvelle bande-annonce (en VF et VOST) - Superpouvoir.com
Une petite réplique sur le changement de visage – on est dans le monde de la magie, ça se justifie tellement facile – aurait été bienvenue quand même !

– Des flashbacks. Enregistrez cet article quelque part, je ne dis JAMAIS ça. Je trouve simplement que JK Rowling s’en tire trop bien pour ne pas montrer le couple gay qui est pourtant au cœur de cette saga : Dumbledore et Grindelwald. C’était génial d’avoir ENFIN l’information révélée, mais du coup, ça manque parfois de réaction. Personne ne relève ou ne dit rien quand Dumbledore dit avoir été amoureux du mage noir ? Newt le sait déjà, allez savoir pourquoi, Theseus reste mono-expression et l’info finit par être noyée dans un flot d’autres émotions. Un peu dommage de ne pas en savoir plus sur ce couple… Et pas sûr que ça soit beaucoup plus développé par la suite dans les films suivants, s’ils voient finalement le jour. Concrètement, je ne sais pas si c’est tout à fait nécessaire au point où on en est (j’ai envie de les voir, mais l’histoire peut se suffire à elle-même).

https://www.hitc.com/static/uploads/2022/04/secrets-of-dumbledore-credence-scaled.jpg
Par contre, y a vraiment un problème avec les cheveux d’Ezra dans cette saga et JK Rowling veut nous faire passer un message sur les longs cheveux noirs à tendance gras pour créer des personnages ambivalents. Non ?

– Des flashbacks. Encore ? Il n’y a pas que Grindelwald et Albus qui sont mis de côté par le script ; il y a aussi Abelforth. Genre, qu’est-ce que c’est que cette information qu’il est tombé amoureux d’une fille ensuite bannie du village ? A priori, c’est une sorcière en plus, donc comment et pourquoi la bannir ? Et comment se retrouve-t-elle dans le bateau où se trouvait aussi Corvus Lestrange ? Albus dit à Credence qu’ils ignoraient son existence, mais ensuite Credence demande à son père s’il pensait à lui ? Comment la communication entre les miroirs a-t-elle pu se mettre en place ? Elle est très sympa, mais c’est étrange, non ? En fait, bon, soyons honnêtes, j’aurais aimé lire un livre. Une fois de plus, je trouve que les films donnent l’impression d’être une adaptation d’un roman, avec des coupes… sauf que ce n’est pas le cas.

Fantastic Beasts 3 - What happened to Tina Goldstein?– Plus de Tina ? Autant je ne suis pas pour le fait d’avoir des personnages exploités quand ils ne servent à rien, autant j’aurais aimé la voir un peu plus que trente secondes. L’excuse trouvée pour justifier au départ du film fonctionnait bien, mais bon, pour le reste… J’ai trouvé quelque peu abusé le fait qu’on puisse la voir observer la cérémonie politique sans pour autant s’en mêler. La voir débarquer avec la valise pendant la cérémonie aurait été bien plus fort comme image, et je ne peux m’empêcher de penser que ça a été envisagé un moment vu le montage qui est fait. L’actrice aurait eu un Covid assez violent, peut-être que tout s’explique.

Fantastic Animals 3″: reveal scene of the blood pact between Dumbledore and Grindelwald - Pledge Times– Le pacte du sang est brisé, mais l’explication me paraît assez fade. Cela n’aurait pris qu’une ligne de nous dire qu’il s’est brisé parce que Grindelwald s’attaquait au sang de Dumbledore. De toute manière, le fonctionnement du pacte reste trop flou : il s’attaque au bras de Dumbledore parce qu’il l’a sur lui… mais qu’en est-il de Grindelwald quand c’est comme ça ? Non, parce que bon, envoyer Credence tuer Dumbledore, c’est déjà vouloir s’attaquer à celui-ci, non ?

Ce qui allait :

– Le jeu des acteurs, évidemment, c’est toujours un plaisir de les retrouver – et le remplacement de Grindelwald, on s’y fait… même s’il n’est pas du tout annoncé dans le film, ce qui peut dérouter si on vit dans une grotte. Je veux dire, ça coûtait rien de redonner plus rapidement son nom dans la première scène.

Fantastic Beasts 3 Featurette explore l'héritage de Poudlard - Avresco– La musique est parfaitement exploitée tout au long du film et, bon, entendre les thèmes des Harry Potter quand on revient à Poudlard, ça fonctionne toujours aussi bien. Revenir à Poudlard aussi (dire que j’ai marché dans cette Grande Salle !). Ceci étant dit, c’est bien la seule réussite technique du film : pour tout le reste, on est sur un film assez peu ambitieux dans les techniques filmiques.

– Le rythme du film : on sent que JK Rowling n’est plus seule à l’écriture. Sa plume est toujours là, on l’entend dans les répliques, vraiment, mais on a enfin affaire à un film qui paraît moins être à « chapitre », de manière hachée, et plus à un film fluide, avec des transitions réussies entre les différentes parties. Fantastic Beasts 3 obtient une date de sortie en Chine - SirdCela le rend beaucoup plus agréable à regarder.

– La scène où l’on retrouve Newt pour la première fois est géniale – et c’est à peu près ce que j’en attendais quand on m’a annoncé une trilogie sur ce personnage. J’aimerais avoir plus de scènes comme celle-ci, même si dans ce film encore, les animaux fantastiques sont suffisamment présents pour que l’on voit Newt en tant que Magizoologist un certain nombre de fois. Et puis, cette petite danse avec son frère pour éviter de se faire bouffer, c’était assez magique tout de même.

La deuxième bande-annonce de Fantastic Beasts 3 a été retardée - Mopays.com

– Le point précédent me fait penser que ce qui m’a beaucoup plu, c’était l’humour. Il passe très bien, avec les bonnes doses à chaque fois, que ça vienne de Newt ou de Jacob, j’ai bien ri.

– Nous avons affaire à un film à message, et c’est une bonne chose : les répliques de Dumbledore sont tout de même un vrai plus, avec une valeur ajoutée non négligeable en période électorale. Bon, bien sûr, c’est sans surprise et ça surfe sur les mêmes valeurs que ce que pouvait proposer la saga d’origine, mais je n’en demande pas plus de toute manière !

https://www.melty.fr/wp-content/uploads/meltyfr/2022/04/ezra-miller-fantastic-beasts-3-poster-328x410.jpeg

– J’ai longtemps parlé des incohérences entre les films et les livres d’origine, mais tout de même, cette nouvelle saga reste bien cohérente d’un film à l’autre. De même, JK Rowlilng répare un certain nombre de problèmes de cohérence du deuxième film, notamment en ce qui concerne le personnage de Credence/Aurelius Dumbledore. Je suis bien content d’apprendre qu’il n’est pas un énième frère caché ; je suis content de voir Dumbledore assumer qu’il était amoureux et je suis content de voir une scène où Dumbledore évoque directement ce qui est arrivé à Ariana… Cela reste des secrets de polichinelle par contre : il y a bien longtemps qu’on connaissait ses secrets et sa tendance à se mêler de géopolitique dans l’ombre.

– Certains détails passent inaperçus, mais j’aime ce genre de clin d’œil : le sort qui multiplie les objets comme dans Gringotts, le livre préféré d’Hagrid qui s’en prend à quelques sympathisants de Grindelwald, l’élève roux dans Poudlard qui est probablement un ancêtre Weasley ou l’évident match de Quidditch faisant référence à Harry et Draco, ça m’a fait sourire. Rien d’exceptionnel ou crédible, mais plaisant.

Fantastic Beasts 3: Why Did Dumbledore Give Jacob a Wand? | POPSUGAR Entertainment– Le personnage de Jacob est génial, et je l’aime beaucoup. Ce n’était pas une surprise, mais je voulais le dire. Le peu que j’avais aperçu avant le film était la baguette qu’on lui donne et qui m’avait fait péter un câble dans un cinéma avant un film qui n’avait rien à voir. J’aime finalement beaucoup l’idée d’une baguette sans cœur, pour simplement faire illusion et tromper certaines défenses magiques en faisant passer pour Jacob pour un sorcier. New Fantastic Beasts 3 Image Reveals Theseus and Newt ScamanderCela nous montre aussi que Dumbledore est vraiment cinglé à laisser un Moldu prendre tant de risques.

-J’étais plus surpris par la présence de Theseus, que j’ai adoré cette fois-ci, ou par Lally qui trouve très vite sa place dans l’équipe. D’ailleurs, je tiens à préciser que je n’ai pas fait le rapprochement, mais Lally avait déjà un rôle très secondaire dans le 2 : elle demandait à Nicolas Flamel d’aller au Père Lachaise. Non, vraiment, ce deuxième volet est super loin ! Et les personnages de ce film sont super sympathiques, ça donne envie de retourner le voir pour passer plus de temps avec eux (à part peut-être l’assistante, parce que j’ai trop de peine pour elle). Fantastic Beasts 3 Releases 18 Posters Of New & Returning CharactersOn note aussi qu’ils s’inscrivent bien dans un contexte historique compliqué, car on s’approche de plus en plus de la seconde guerre mondiale (prévue pour être la conclusion de la saga, avec Grindelwald arrêté en 45 par Dumbledore dans les livres – mais eh, faut se détacher des livres parait-il !).

– De même, l’utilisation des animaux fantastiques m’a paru plus convaincante dans ce film. Peut-être que c’est parce qu’on les connaît déjà et qu’on voit certains trucs arriver (genre Pickett qui va sortir de sa cellule ou le Niffleur – il s’appelle Teddy ! – qui préfère attraper les pièces), mais j’ai beaucoup aimé.

Et vous ?