Le Whedongate, 2021

Salut les sériephiles,

Je sais. Je sais qu’il y a deux jours à peine, j’ai tweeté pour dire que j’avais fait le tour de ce que j’avais à dire sur Joss Whedon il y a trois ans déjà. L’article, simplement nommé Whedongate est toujours en ligne. Qu’est-ce qui a changé depuis son écriture alors ? Ben, déjà, je devais encore parler aujourd’hui des comics Buffy, et je ne me voyais pas le faire sans parler de ce qu’il s’est passé avant avec les déclarations de Charisma Carpenter. Je me suis alors retrouvé à écrire cet interminable article et, après réflexion, je le publie, tel quel, à chaud et sans relecture, sans mise en page particulière, sans gif. Le sujet est sérieux, après tout.

Voir aussi : Le Whedongate, 2017

Par où commencer ? Déjà, Charisma Carpenter a éclairci beaucoup les choses concernant sa grossesse. Très sincèrement, n’importe qui ayant vu la saison 4 d’Angel sait parfaitement qu’il y a eu un problème durant le tournage la concernant. Sa grossesse est maltraitée scénaristiquement du début à la fin, et le personnage est sacrifié et jeté à la poubelle après quasiment sept années d’évolution vraiment géniales. Tout ça, c’est encore sans compter la carrière de l’actrice qui a eu du mal à s’en remettre après.

Le point de vue de Charisma Carpenter ne fait que confirmer les nombreuses théories et rumeurs, tout en y ajoutant quelques éléments qui restent de l’ordre du point de vue : elle affirme ainsi que Joss Whedon a ignoré les appels de son agent lorsque celui-ci voulait prévenir de la grossesse de l’actrice ; et je suis sûr que Joss Whedon dirait probablement autre chose, mais à ce stade… Je m’en fiche pas mal.

De toute manière, je vois mal comment il pourrait s’en défendre autrement que « parole contre parole », et clairement, ce n’est pas celle de Joss Whedon en laquelle je crois le plus : il a refusé de simplifier le tournage pour l’actrice, au point de la faire venir tourner de nuit – alors certes c’est une série de vampires et il se passe plein de choses la nuit, mais beaucoup de scènes se déroulaient à l’intérieur tout de même ; et certaines scènes extérieures sont bien inutiles dans cette saison (ou auraient pu être tournées différemment).

D’après elle, Charisma Carpenter a donc vécu une grossesse difficile, y compris d’un point de vue médical, avec beaucoup de stress, un symptôme physique dont elle souffre encore et de multiples moqueries et remarques sarcastiques de Whedon, notamment sur ses croyances religieuses. Bon. On parle de Joss Whedon : ça ne fait absolument aucun doute, évidemment que ce qu’elle dit est vraie. Il suffit d’écouter quelques interviews du producteur – ou les commentaires audio des épisodes – pour savoir que c’est vrai qu’il a un humour grinçant (faisant aussi le succès de ses séries, c’est ça le pire), et pour l’imaginer assez facilement.

Je l’avais déjà dit la dernière fois : je n’ai jamais vraiment aimé ce que je voyais de Whedon en tant que personne. Il a l’air d’être un type triste, frustré, offensif avec les mots, qui veut tout contrôler et qui fait de l’humour avec tout, sans réfléchir vraiment aux personnes à qui il s’adresse. Eh, moi aussi je fais de l’humour avec tout… mais j’ai vite appris qu’on ne pouvait pas faire ça avec tout le monde non plus. Et clairement, tu ne peux pas te le permettre avec des gens qui bossent pour toi, purée.

Voir aussi : Comment Buffy a façonné mon blog (et ma vie) ?

Sa réputation a toujours été la même : il a une vision artistique sacralisée (par ses fans, certes, son équipe, aussi, mais surtout par lui-même) et une certitude qu’il fait qu’il refuse la critique ; voulant que le script soit réalisé à la virgule près. Souvenons-nous qu’Halle Berry et lui se détestent à cause d’une simple réplique qu’elle n’aimait pas et qu’il n’a jamais voulu changer, menant à la blague la plus désastreuse de X-Men parce qu’elle ne l’a pas dit sur le bon ton (et on connaît assez le ton whedonien pour voir ce que ça aurait dû donner cette blague du crapaud qui dit aïe comme tout le monde)…

Ce qui se passe aujourd’hui, c’est qu’on est en 2021 et que cette attitude qui pouvait passer en 2000 ne trompe plus : son autoritarisme en fait une mauvaise caricature de dictateur ridicule, et le féminisme de ses œuvres est en train d’être sacrément taché par ce qu’il est, un homme blanc hétéro pas si ouvert d’esprit que ça. En même temps, là encore, difficile d’y trouver une surprise quand on connaît le traitement des personnages de couleur dans ses séries (ils sont vraiment peu nombreux, et à part Gina Torres, ou à la rigueur J. August Richards, faut voir comment ils finissent en général…).

Le vrai problème qui me fait écrire cet article n’est cependant toujours pas là : tout ça, je l’ai déjà évoqué sur le blog, il n’y a pas de changement. Ce qui me pose problème, c’est la déclaration de Michelle Trachtenberg (Dawn dans Buffy) qui a suivi… Que tout le casting parle d’une mauvaise ambiance sur le plateau de tournage, ce n’est pas trop nouveau – on sait déjà que Sarah Michelle Gellar s’isolait souvent (et on comprend mieux pourquoi maintenant ?) et que Whedon avait ses favoris (toujours tristement silencieux dans l’affaire pour la plupart, alors que je les adore, à commencer par Alexis Denisof et Amy Acker). Qu’elle aille dire qu’il y avait une règle interdisant Joss Whedon de se retrouver seul avec elle – une adolescente ! – dans une pièce ? Ça craint.

Voir aussi, entre autres sur l’ambiance de tournage : Ma 1e convention, Buffy Once More With Feeling 3

On ne saura probablement pas ce qu’il en est, et on n’a pas vraiment besoin de savoir non plus, mais ça dépasse le cadre de la mauvaise ambiance, de toute évidence. On a souvent mis sur le dos de Sarah Michelle Gellar la fin de Buffy, mais peut-être qu’elle en avait marre aussi – elle savait de toute évidence ce qu’il s’est passé, quand d’autres nient être au courant, comme Anthony Head, que j’ai envie de croire, parce que je vois mal un type comme Joss Whedon oser faire quoique ce soit devant lui. C’est dire comme je vois Joss Whedon.

Il est assez connu parmi les fans, de plus, que Sarah Michelle Gellar n’était pas d’accord avec toutes les décisions de Whedon lors de la dernière saison – il va jusqu’à dire qu’elle n’a rien compris à la dernière scène entre Buffy et Spike, mais qu’elle a quand même joué ce qu’il voulait, et il en semble heureux et fier d’avoir réussi à la forcer à le faire dans le commentaire audio du DVD… Malaise ? Sa vision artistique avant le reste, comme lorsqu’il la force aussi à rire dans la saison 6 alors qu’elle déteste ça. Bon. Le métier d’acteur, c’est aussi ça, je sais bien, mais sans dialogue aucun sur le scénario et sur ce qui est accepté… Encore une fois, question d’époque, et personne ne trouvait rien à y redire en 2000, j’imagine.

Le reste du casting ? On voit mal David Boreanaz ou Nicholas Brendon (Angel et Xander/Alex, respectivement) intervenir après avoir été au cœur de leurs propres affaires de harcèlement. Beaucoup apportent du soutien, surtout du côté des femmes. Côté hommes, c’est sans trop de surprise que J. August Richards a été un des premiers à apporter son soutien à Charisma Carpenter, en soulignant qu’il savait ce que c’était d’avoir du mal à évoquer un tel secret (il a fait son coming out public il y a un an seulement), quand les autres ont eu du mal à s’y mettre.

Enfin, les favoris de Whedon se taisent… à l’exception d’Eliza Dushku. Pourtant, après avoir été dans trois de ses séries, et après avoir eu une série écrite rien que pour elle où il s’est empressé de la mettre en tenue de cuir et dominatrice, elle ne peut pas ne pas savoir, surtout après avoir été elle-même victime de harcèlement plusieurs fois (elle a arrêté sa carrière après Bull à cause de ça) ? Je suis perplexe, mais Whedon semble avoir une telle personnalité qui attise la fascination, peut-être qu’on peut bel et bien être aveuglé par ce qu’il fait grâce au charisme qu’il dégage ?

Voir aussi : Ma rencontre avec Eliza Dushku au Comic Con Paris 2017

Et puis, quand on est dans ses bonnes grâces… ? Je reste surpris – dérangé ? – par le silence de certains face à cette affaire, tout de même (Nathan Fillion ? Felicia Day ?). Personne ne peut nier qu’il avait ses favoris et que ça ne peut que créer des ambiances de travail toxique ? Tout ça me rend heureux qu’il ne soit finalement jamais revenu sur Agents of S.H.I.E.L.D, et je comprends mieux pourquoi avec l’ouverture d’esprit de son frère et de Maurissa Tancharoen. Il doit y avoir des tensions dans les réunions de famille !

Voir aussi : Ma rencontre avec Felicia Day (en 2014)

Quant à la cancel culture qui rôde autour de tout ça… Humph. C’est compliqué. Certains comparent à Rowling, mais c’est bien différent de Rowling en ce qui me concerne – Rowling est juste une femme qui ne change pas à la même vitesse que le monde, qui est plus vieille que sa fanbase et qui s’entête dans des idées passées. Harry Potter a mal vieilli, les livres n’auraient pas le même succès aujourd’hui parce que pas assez inclusif… mais pour leur époque, ils restent étonnamment ouverts d’esprit dans le message ; et ils fonctionnent encore pour des lecteurs aujourd’hui grâce à la magie qu’ils apportent et à la plume incroyable de Rowling, qu’on ne pourra pas lui retirer, même si elle écrivait les pires messages du monde.

Voir aussi : The Ickabog, Un nouveau conte signé JK Rowling

Les œuvres de Joss Whedon ? Sa plume m’a moins plu ces dernières années, précisément parce que je ne le trouvais plus si ouvert d’esprit non plus, à se comporter en enfant après la défaite des démocrates face à Trump… J’ai quand même très envie de découvrir The Nevers, parce que j’adore le concept de base de la série. C’est frustrant.

C’est un être humain détestable. Pour l’instant, il n’est que ça, il n’a pas commis de crime, il est juste un connard qui vire les jeunes mamans et se comporte mal en présence d’adolescentes, ce qui est déjà beaucoup trop, mais j’ai déjà écrit que je n’aimerais pas le rencontrer car on voit bien qu’il est gênant. Je pense – j’espère – qu’il s’est contenté de réflexions salaces en présence de (et possiblement à propos de) Michelle Trachtenberg ; comme il en a fait de toute manière dans les commentaires audio des DVD aussi.

Si, si, il se permet des commentaires sur le fait que Dawn soit sexy dans un épisode qu’il commentait avec Nicholas Brendon, vraiment, c’était déjà dérangeant à entendre quand j’étais ado : de mémoire, mais je n’ai pas mes DVDs avec moi pour vérifier (tout se perd), c’est à propos d’une scène de la fin de saison 7 où Xander embarque Dawn de force en voiture avec lui.  Les blagues qu’ils font à ce moment-là ? Suffisamment dérangeantes pour que ça me revienne à la rédaction de cet article. Elle avait à peine 18 ans.

Je m’égare : comprenez-bien que si ça m’a dérangé en tant qu’ado il y a dix ans (plus, même), c’est qu’il y a clairement un problème, surtout maintenant que les standards ont évolué. J’aime la plume de Whedon, j’aime les mondes qu’il met en place, la structure narrative qu’il a donné à la télévision et les répliques grandioses de ses personnages qui évoluent toujours. Ces œuvres ne sont pas le fruit de son unique travail, mais d’une collaboration avec de nombreux artistes, tant devant la caméra (tant d’acteurs !) que derrière, avec une équipe de scénaristes dingues qui continuent aujourd’hui d’écrire des choses merveilleuses.

Je ne vais pas les renier. Je vais rester fan, parce que, et là ça rejoint Harry Potter, ça m’a forgé en tant qu’adolescent et jeune adulte, ça m’accompagne depuis des années et j’ai trouvé de la force grâce à ces œuvres.

En revanche, ce qui est permis par la fiction, notamment dans l’humour, ne l’est pas forcément dans la réalité. En revanche, je continue de penser que derrière le génie artistique se cache un type qui manipule tout le monde et se prend pour un dieu. En revanche, j’ai désormais la certitude que ce qui a permis la création d’un monde aussi parfait était finalement hyper toxique… C’est toutefois le cas de bien des choses dans ce monde, et il faut l’accepter.

Difficile de séparer l’artiste de l’œuvre, donc, comme toujours. Je vais continuer de penser bien du mal de la personne, mais d’adorer ce qu’il a écrit et créé, en me rappelant que ça a débouché sur des projets – et pas que les siens ! – où des artistes ont pu s’épanouir, où une forme de féminisme (mise à mal aujourd’hui sur plein de points, à commencer par Xander qui est l’archétype du nice guy à qui, en plus, on pardonne tout) a pu exister dans une culture qui ne lui laissait aucune place et où des fans ont pu grandir.

Et surtout, surtout, je vais espérer que Joss Whedon sorte de l’hypocrisie malsaine dans laquelle il est vis-à-vis du message de ses œuvres. Clairement, il s’en sert – et des œuvres, et des fans ! – pour s’excuser en permanence de ce qu’il fait et est, en assurant qu’il est un type bien parce que les mots le prouvent. Ce n’est pas le cas. Il a fourni de jolies histoires de rédemption à travers les années… Espérons qu’il puisse en vivre une lui aussi, reconnaître ses torts et avancer pour devenir plus fréquentable. Malheureusement, je doute de sa capacité à y parvenir, parce que je l’ai toujours vu comme un type profondément détestable, contrairement à ceux dont il s’entoure. Une aura, un charisme. C’est terrible.

Je l’ai lu sur Twitter, et je n’ai pas meilleure conclusion : Do better, Joss.

Mes derniers coups de… #23

Salut les sériephiles,

Pfiou, vous vous rendez compte qu’après quasiment deux ans, j’étais en train de totalement oublier d’écrire cet article que vous adorez ? C’est honteux, franchement. Du coup, pas de temps à perdre, trêve de blabla, à présent, je tente le coup de vous parler sans spoiler et en coup de vent de mon dernier…

Résultat de recherche d'images pour "the leftovers season 1"

Coup de Cœur : Habituellement, je vais le chercher dans les séries que je regarde, mais je ne regarde pas grand-chose en ce moment, alors c’est compliqué. Mon coup de coeur de ces dernières semaines reste tout de même la série The Leftovers que je découvre pour la première fois et qui est tout de même véritablement pas mal du tout !

Coup de Mou : Je viens de le dire, je suis actuellement dans l’une des plus grosses pannes de séries depuis le début du blog – si ce n’est de ma vie. À ce rythme-là, je vais voir moins d’épisodes en décembre que durant certaines semaines de l’année, quand même. Tout va bien, tout va bien…

Résultat de recherche d'images pour "the mandalorian"

Coup de Poing : Vu le nombre de séries à mon actif en ce moment, je crois que ça ne me laisse qu’une seule possibilité pour ce coup-ci, à savoir The Mandalorian. Cela dit, ce n’est pas qu’un choix par défaut, puisque la série est brillante dans ses chorégraphies de combat et ses effets spéciaux. Ainsi, quand l’on peut voir des coups de poing, ils sont toujours bien badass et maîtrisés. C’est déjà ça !

Coup de Blues : Je me revois en ce moment les huit films Harry Potter et ça me rend tout nostalgique. J’ai franchement de plus en plus envie de me les relire, mais déjà que je n’arrive pas à trouver le temps de poser devant des séries, imaginez ce que ça donne s’il est question d’en plus me retrouver à ouvrir des livres que j’ai déjà lu un milliard de fois en plus de tout le reste. Oh, ben ce n’est pas compliqué à imaginer, évidemment que je l’ai fait. Pour l’instant, je me contente de relire quelques chapitres… mais bon, on sait que ça peut vite déraper ces histoires !

Résultat de recherche d'images pour "harry potter"

Coup de Vieux : Ben du coup, je revois les Harry Potter avec Dean Thomas, interprété par un certain Alfred Enoch… à savoir Wes de How to Get Away with Murder.

Résultat de recherche d'images pour "frank wes how to get away"
Ce n’est plus tout à fait le pré-ado de l’école des sorciers quoi.

Entre lui et Charlie Weber que j’ai revu lors du Marathon Buffy, je trouve que le casting de la série vieillit bien… mais il vieillit tout de même, et moi avec. C’est tellement bizarre de les revoir si jeune ces deux-là quand on a pris l’habitude de les voir plus vieux. En revanche, j’ai cherché en vain un bon gif de ces deux-là ensemble, et c’est fou comme ils ont eu peu de scènes en commun. Tant pis, on se contentera d’Alfred Enoch, pas vrai ?

Coup de Barre : Je n’ai pas attendu les vacances pour ressentir une énorme fatigue et pour rallonger mes nuits, et ça se sent aussi sur le rythme de sortie des articles. M’enfin, je m’en fiche, je tiens le rythme quand même du un par jour, c’est tout ce qui compte, non ?

Résultat de recherche d'images pour "star wars rise of skywalker"

Coup de Bol : J’ai réservé ma place pour Star Wars 9 sans savoir si j’aurais ou non un train, parce que bon, comme vous le savez, on est légèrement en grève ces derniers temps, surtout en Île-de-France. Et ben figurez-vous que, pourtant, j’ai eu un train qui me faisait arriver en avance et un qui me reprenait pile à la sortie du film. Et c’était pareil au Marathon Buffy : oui, j’ai dû attendre une heure à minuit pour en avoir un, mais j’ai pu rentrer chez moi. Par les temps qui courent, c’est une aubaine, donc je trouve que c’est totalement ce qu’on peut appeler un coup de bol !

Coup de Tête : Ce mois-ci, j’ai enfin terminé mon visionnage de La Balada de Hugo Sanchez. Si c’est moins cool que la série dont elle est spin-off, j’ai trouvé que c’était quand même bien fun et j’ai passé un bon moment devant les quatre épisodes qu’il me restait à voir. Bref, pas de regret de l’avoir repris pour le Bingo Séries du mois dernier, c’était un bon recyclage !

Résultat de recherche d'images pour "buffy the gift"

Coup Tordu : Le Marathon Buffy dont les épisodes étaient dans le désordre, ça m’a décontenancé pendant un bon moment… mais finalement je reconnais que ça se tenait comme programmation et surtout ça m’a conforté dans l’idée qu’il fallait que je fasse ça plus souvent de regarder des épisodes « au pif » de mes séries préférées. Bon, au-delà du « au pif », il s’agissait d’épisodes choisis par les fans comme étant les meilleurs, mais rien ne m’empêche de faire pareil avec mes innombrables DVDs. On verra si je passe le cap de faire ça, ou non.

Coup de Pub : Je ne savais pas trop pour qui faire de la pub sans me répéter, puisqu’habituellement je vous parle ici des vlogmas, mais que je n’en regarde pas de nouveaux cette année. Par conséquent, il me reste à évoquer la chaîne Youtube Break Culture qui ne va plus tarder à reprendre du service. On s’éloigne des séries avec cette chaîne, puisqu’il y est question principalement de jeux vidéos… mais bon, c’est tenu par quelqu’un de cool, alors j’ai bon espoir que ce soit bien sous sa nouvelle mouture !

Résultat de recherche d'images pour "you netflix"

Coup de Grâce : C’est Netflix qui me le porte, une fois de plus, parce que non seulement ils s’apprêtent à diffuser la saison 2 de You dans quelques jours (en la renouvelant pour la saison 3 yay) et me noyer sous les épisodes à voir et le risque de spoilers sur Twitter (vu le succès de la 1) ; mais en plus, ils ont aussi sorti Soundtrack sans en faire plus de pub que ça. C’est dommage, parce qu’elle a l’air super cool, mais dix épisodes d’une heure alors que j’ai plein de rattrapages à faire et un Challenge Séries à terminer… ce n’est pas trop possible ! Et ça, c’est ce que j’appelle un violent coup de grâce de leur part !

Mes derniers coups de… #22

Salut les sériephiles,

Comme tous les mois depuis bientôt deux ans (déjà ?!), il est temps de me poser pour faire le point sur mes derniers coups. Comme pour une fois cet article tombe un week-end, je me suis calé à mon bureau, avec une bonne tasse de thé, histoire de faire le tour de tout ce que j’ai à dire : trêve de blabla, à présent, je tente le coup de vous parler sans spoiler et en coup de vent de mon dernier…

Image associée

Coup de Cœur : C’est peut-être un peu fort de parler de coup de cœur (elle s’appelle Nini, merde, c’est pas possible quoi), mais j’aime beaucoup les chansons originales de la nouvelle série de Disney + si simplement intitulée High School Musical: The Musical: The Series. J’ai écouté en boucle ces derniers jours « I think I kinda you know » alors que, franchement, lors de l’épisode, j’étais dépité du niveau. La version spotify est mieux, ça a fait la différence… et quitte à l’écouter en boucle, autant en faire un coup de cœur !

Coup de Mou : L’actualité est parfois plus brûlante qu’il n’y paraît et même si je n’en parle pas vraiment sur le blog, j’ai eu une fin de semaine compliquée au travail et ça fait que depuis hier soir, je suis une boule de nerfs qui n’a qu’une envie : dormir. Ouais, je sais, j’ai publié des articles hier soir, mais je vous assure qu’à 20h, j’ai lutté pour ne pas aller me coucher – je me suis dit que ça serait pire si je faisais ça. Bref, c’est un épuisement passager, mais là, faut bien reconnaître un gros coup de mou, qui s’est même senti sur le blog avec l’article catastrophe de jeudi. Je ne me suis pas battu contre WordPress !

Résultat de recherche d'images pour "the leftovers saison 1"

Coup de Poing : J’ai déjà eu l’occasion d’en parler dimanche dernier, mais certains épisodes de The Leftovers sont de gros coups de poing en plein dans les émotions. J’adore la série pour ça, parce qu’elle fait yo-yo tout du long, mais quand elle frappe, elle le fait bien. Il faut vraiment que je la continue – je n’ai vu qu’un épisode depuis mardi, parce que c’est bien de se la garder pour quand je mange seul, mais apparemment, ça n’arrive pas tant que ça.Résultat de recherche d'images pour "beth randall"

Coup de Blues : J’ai envie de parler ici du dernier épisode de This is us, parce qu’il m’a fichu un coup de blues (attention spoilers dans la suite du paragraphe) et même pas à cause de ce qui arrive à Rebecca (enfin, si, aussi, évidemment) ! Mon plus gros coup de blues, c’est d’avoir relu il y a peu mon article sur les personnages les plus inspirants, dans lequel j’avais mis en avant Randall. Ce n’est plus tellement le cas depuis l’an dernier et, pire que tout, c’en est maintenant pareil de Beth !

Coup de Vieux : Comme le mois dernier, je viens vous parler de Grey’s Anatomy, inévitablement. 350 épisodes ! Hier, je regardais la série passer ce cap improbable. Si j’exclus les nombreux revisionnages, j’ai donc passé plus de dix jours complets de ma vie à regarder cette série. Ce n’est plus un divertissement à ce stade-là. Non, mais donc, pour en revenir au coup de vieux, ils ont quand même été déniché l’ado du pilot, et elle a pris 16 ans dans la tronche, ça fait bizarre ! Qui ici s’est aussi pris seize ans dans la tronche pendant cet épisode ?

Résultat de recherche d'images pour "grey's anatomy pilot"

Coup de Gueule : Depuis quelques jours, tout le monde célèbre en grande pompe l’arrivée de Disney + aux USA et attend impatiemment le mois de mars pour s’y abonner. Alors oui, mais non, moi ça me saoule toujours autant de voir se multiplier les offres de streaming payantes, parce que ça veut dire qu’il va falloir faire des choix, et parce que depuis son arrivée, Disney semble faire une lutte assez efficace anti-streaming. Bon, c’est de bonne guerre, mais je trouve ça triste de perdre la belle époque de domination Netflix qui simplifiait quand même la vie. Résultat de recherche d'images pour "the good place janet"

Coup de Barre : Apparemment, il est temps que The Good Place touche à sa fin. Après une saison 3 décevante, la saison 4 a du mal à tenir la barre. La semaine dernière remontait carrément le niveau, mais l’épisode d’hier est de nouveau beaucoup moins bon que ce à quoi la série nous a pourtant habitués pendant ses deux premières saisons. Elle restera à jamais ce twist final de saison 1 absolument dingue et des personnages que j’adore, mais les scénaristes n’arrivent plus à surprendre.

Coup de Bol : Il s’en est passé des choses depuis mon dernier article sur les coups. Je veux dire, j’ai quand même rencontré Amy Acker. Pour ne pas tourner en boucle sur le même événement, j’ai envie de souligner que pour une fois, j’ai gagné un concours, grâce à Amazon. En effet, Prime Video a proposé un gros coup marketing avec un jeu qui consistait à regarder un épisode de leur série du moment pour trouver un objet vendu sur Amazon. Grâce à ça, j’ai tout de même gagné un bon de 50€ sur Amazon, à quelques semaines du Black Friday et de Noël. Je dis oui, surtout que financièrement, je rame un peu avec tout un tas d’argent qu’on me doit et qu’on ne me verse pas en ce moment !

Résultat de recherche d'images pour "the mandalorian"

Coup de Tête : J’avais dit que je ne regarderai pas The Mandalorian, et la hype générale a été telle sur le premier épisode de la série (et son cliffhanger) que j’ai craqué comme un bleu. C’est malin. Je continuerais probablement d’un oeil distrait, mais je ne suis pas le fan que beaucoup semblent déjà être…

Coup de Théâtre : Jeudi, je vous disais que je vous parlerai dans cet article de ma frustration de ne plus lire autant qu’avant, faute de temps. Evidemment, hier, pendant mon énorme coup de barre, j’ai pris un roman et j’ai lu une centaine de pages d’un coup, et ça n’a plus de sens de vous dire ça. Bon, il faut encore que je finisse ce roman pour vous en faire une critique, surtout que c’est un service presse, ce serait bien si je pouvais ne pas être en retard dans la publication !

Résultat de recherche d'images pour "sarah michelle gellar crazy ones"
J’aimais vraiment cette série, purée !

Coup Tordu : Sarah Michelle Gellar a retrouvé un job, et cette fois, elle a eu la bonne idée de prendre un truc qui est annulé d’avance parce que c’est une mini-série. On devrait donc réussir à avoir un début, un milieu et surtout une fin. Et tous les fans de l’actrice savent que le voir rejoindre un projet avec une fin, c’est rare. Du coup, c’est tordu, parce que je suis super content de savoir que je vais la retrouver – au point de ne pas m’être renseigné du tout sur le projet – mais aussi de savoir que ce ne sera que pour quelques heures d’épisodes.

Coup de Pub : Je vais m’adresser à tous les fans de Charmedde l’originale comme du reboot, avec ce coup-ci, puisqu’il est question de faire un peu de pub pour une fanfiction. Ouep, j’en lis encore parfois, mais celle-ci, c’est particulier, parce qu’on m’a envoyé directement le lien sur Twitter après m’en avoir parlé pendant l’écriture : j’ai des abonnés créatifs ! Il s’agit d’une fanfiction sur un autre reboot de la série concrètement. Le premier épisode est plutôt sympathique et nous présente trois nouvelles sœurs sur le point de découvrir leurs pouvoirs (des trois), n’en déplaise à leur mère (encore en vie !). Si ça vous dit, c’est en ligne par ici, et si vous aimez l’affiche, merci beaucoup, elle est de moi (oui, à croire que j’avais encore des heures perdues à occuper pendant mon déménagement !).

Coup de Grâce : Le mois dernier, je vous disais que je ne me sentais pas prêt à rencontrer Amy Acker et que TheSeriesvore m’avait poussé à aller poser des questions lors de la convention Buffy 3. Ben, du coup, j’ai posé les premières questions le vendredi et le samedi, et désolé, je sais que j’en ai déjà parlé sur le blog, mais Amy qui me reconnaît, c’est vraiment un coup de grâce dont je ne me remets pas. C’est une actrice géniale ! Et tout le Comic Con était particulièrement cool cette année encore, où j’ai croisé plein de gens. En comparaison, mon mois de novembre est un peu fade.

Mes derniers coups de… #21

Salut les sériephiles,

Puisque le milieu de mois est derrière nous, il était temps pour moi de me replonger dans l’écriture d’un article que vous adorez et qui me force à prendre du recul sur tout ce que je regarde ! Vous l’aurez compris dès le titre : trêve de blabla, à présent, je tente le coup de vous parler sans spoiler et en coup de vent de mon dernier…

Résultat de recherche d'images pour "the purge"

Coup de Cœur : Ce ne va pas être bien surprenant si vous avez suivi le blog hier, mais évidemment, mon dernier coup de cœur, c’est le début de saison 2 de The Purge. J’avais déjà beaucoup aimé la saison 1, mais j’adore la manière dont la saison 2 redistribue les cartes et joue sur mes attentes avec une nouvelle manière d’aborder les choses. C’est innovant par rapport aux films et à la saison 1, et j’espère que ça saura me convaincre autant sur le long terme que ça l’a fait sur le court terme.

Coup de Mou : Je n’ai vu aucun épisode entre jeudi soir et hier matin, donc je crois que c’est mon visionnage qui le mérite le plus. Ce n’est pas faute d’avoir du temps sur le planning, mais c’est vraiment que je me traîne un épuisement général des deux derniers week-ends passés à ne pas me reposer. Il fallait bien que je répercute la fatigue quelque part… mais plus le temps avance, plus je me dis que ça mériterait au moins que je commence un rewatch – ça ne m’empêche en effet pas de geeker et procrastiner en même temps.

Image associée

Coup de Poing : Là, c’est cadeau, il va directement à Lena de Supergirl pour la fin de l’épisode 5×01 (ou le début ?). C’était mauvais, c’était ridicule, mais qu’est-ce que c’était marquant. Du coup, voilà, ça fait l’affaire, je pense.

Coup de Blues : Je pensais naïvement qu’avec la rentrée des networks, j’allais réussir à tenir le rythme d’un épisode par semaine sur l’ensemble de mes séries, mais force est de constater que j’accumule les retards un peu partout. Ca me rend triste de constater que j’ai trois épisodes de retard dans certaines séries que j’adore (ou que je laisse encore passer beaucoup trop de temps avant de voir la fin de saison de The Outpost, exactement comme l’an dernier). On fait ce qu’on peut.

Résultat de recherche d'images pour "holly marie combs grey's anatomy"

Coup de Vieux : Alors là, il fait vraiment très mal, mais je l’attribue directement à Holly Marie Combs que l’on a pu apercevoir dans Grey’s Anatomy. J’avais perdu sa carrière de vue, mais ouille, je trouve qu’elle s’est pris un énorme coup de la tronche, et ça n’aidait pas de la voir dans un rôle très similaire à celui qu’elle avait dans Charmed, pas plus que ça ne l’aidait d’être à côté d’Alyssa Milano qui n’a pris que quelques rides et pas un kilo. Sorry not sorry. C’était tellement bon de les retrouver ensemble, cela dit, mais ouais, c’est violent après autant d’années.

Coup de Gueule : ABC a annulé Grand Hotel et je ne décolère pas de savoir que mon nouveau soap préféré n’aura pas de saison 2 alors que la CW donne le feu vert à de nouvelles saisons de quasiment toutes ses séries que l’on préférerait voir arrêter pour certaines (n’est-ce pas Kara ?). C’est frustrant, je trouve que la série ne mérite pas ce sort-là. Oui, même si c’était un simple guilty pleasure, parfaitement.

Image associée

Coup de Barre : Si j’aime bien This is us, je trouve que les scénaristes ont du mal à aller chercher les émotions cette saison. En y réfléchissant, je me dis que j’en attends trop et que je le disais déjà parfois au cours des saisons précédentes, mais disons que si je compare à la saison 2 dont chacun des épisodes était tout de même super marquant, cette saison semble ramer à trouver son équilibre. Et ça n’aide pas que les pistes se multiplient à l’envi, avec trop de chronologies à suivre, finalement.

Coup de Bol : Il est possible que je ne sois pas si chanceux en ce moment, parce que je ne vois pas bien ce que je pourrai vous raconter ici. Bon, si, peut-être que même si je n’ai pas suivi sérieusement le Bingo Séries ce mois-ci, j’ai pris le temps hier (seulement !) de recopier la grille dans mon carnet et de voir que j’avais déjà pas mal de points. Sinon, mon plus gros coup de bol récent, j’en parle en fait dans mon…

Résultat de recherche d'images pour "buffy"

Coup de Tête : Vendredi dernier, j’ai gagné mes places pour aller à une Convention Buffy dès le lendemain. Ni une, ni deux, mon sandwich était prêt dans la foulée et je passais mon week-end à côté de l’aéroport Charles de Gaulle. On peut difficilement faire plus gros coup de tête que ça, parce que j’ai tout mis de côté immédiatement. En même temps, vous auriez tous fait pareil pour rencontrer les acteurs de vos séries préférées, non ?

Coup de Théâtre : La saison 2 de Charmed a commencé la semaine dernière avec un épisode qui renouvelle l’intrigue et suit une toute nouvelle piste qui me rend vraiment curieux. On s’éloigne énormément de la série d’origine avec cette décision des scénaristes et j’espère que je vais continuer d’accrocher car j’ai l’impression qu’on pourra moins développer le côté vie personnelle des sœurs qui est tout de même l’une des forces des deux séries. Cela dit, il avait été question de changer la formule en changeant de showrunner… On verra bien !

Résultat de recherche d'images pour "charmed season 2"
Ou pas.

Coup Tordu : J’ai vu un tas de pilot ces derniers temps, mais je n’arrive pas à continuer les séries qui vont avec ! Evil mis à part, je n’ai pas eu de coup de cœur et j’ai l’impression qu’elles vont attendre un moment avant de me convaincre (peut-être) les nouveautés de cette année. Il y a bien Emergence dont j’ai vu plus qu’un épisode… mais j’ai peur qu’elle soit annulée sans fin. Bref, c’est mon coup tordu, parce que j’adore commencer de nouvelles séries habituellement, mais cette année, ça ne passe pas.

Coup de Pub : Je n’ai toujours pas fait mon retour d’expérience de Paris Manga sur le blog, mais en revanche, j’ai écrit un article pour Le Sérigraphe à ce sujet. Vous pouvez le retrouver par ici. D’avance, je m’excuse des quelques coquilles orthographiques qu’il y reste – comme d’habitude quand il s’agit d’internet, j’ai privilégié la quantité/rapidité à la qualité, oups. Vous y trouverez quand même mon ressenti global sur l’événement, et dans le fond, c’est le principal, non ?

Image associée

Coup de Grâce : Je ne peux pas ne pas revenir sur le week-end dernier. J’ai fait une photo avec Emma Caulfield. J’ai fait une photo (et un câlin !) avec Amber Benson. Amber Benson, sérieusement ! Elle est aussi chouette que le personnage de Tara, tout aussi à l’écoute et pleine d’énergie positive, c’était un véritable amour – c’est le mot, il n’y en a pas d’autre. Anya et Tara sont tout de même mes deux personnages préférés de la série – avec Faith – alors rencontrer leurs interprètes, ce n’était tout de même pas rien. Et puis, j’adorais aussi Jenny Calendar et Kennedy, et j’ai aussi eu l’occasion de les apercevoir ; j’ai même pu parler à deux reprises à Robia Scott, l’interprète de la première des deux. Il a fallu que TheSeriesvore me pousse un peu (beaucoup ?), mais j’ai fini par aller poser quelques questions et dénicher une réponse à une question qui me taraudait sur le personnage de Jenny. Bref, c’était un week-end merveilleux et maintenant, je sais parfaitement que je ne suis pas prêt du tout à rencontrer Amy Acker dans une dizaine de jours… Non mais ça va le faire, hein ?

Résultat de recherche d'images pour "amber benson emma caulfield"